A NICE Matin l'année 2012 commence avec la Crise GLNF

Publié le par César du bar de la marine

Mes Frère,

 

C'est tout un symbole !

 

Le journal NICE  MATIN commence l'année 2012 par un article de grande taille, entièrement consacré à la crise de la GLNF.

 

2012 a en effet de grandes chances de voir l'effondrement du régime stifanien, y compris sur les terres mêmes du clan Stifani, là où notre DJ  local, l'autre face de FS, tire les ficelles, et participent largement aux messures d'intimidation, (telles, les expulsions de temples et les menaces d'exclusions prétextant le refus des Frères de payer des cotisations n'ayant pas été votées par l'AG).

 

Les Alpes-maritimes, demeurent l'un des très rares départements où l'opposition  est encore minoritaire , mais aujourd'hui elle existe. Et elle se développe vite et commence à peser véritablement . Ce qui n'était pas le cas il y a encore peu de mois.

Les yeux s'ouvrent enfin.

 

Dans ce fief Stifano-Jaco-Foellnérien, l'opposition prend une réelle ampleur autour de l'Union des Loges Régulières. On y retrouve des Frères issus de tous les rites.

 

L'ampleur de cette opposition jusqu'alors isolée (ou se croyant comme telle) sera probablement la grande surprise de la Convention  ULRF du 7 janvier  à Nice. (Voir Mise-à-jour Calendrier Conventions ULRF du quart Sud-Est)

 

L'article de NICE MATIN (lien ICI) en ce tout début de l'année 2012 est donc tout un symbole.

 

Fraternellement

César

 

 

Commenter cet article

Michel GASSOT matricule 12001 04/01/2012 17:50

Tout à fait d'accord avec Pyramide, il n'y plus d'homme providentiel, il y a une obédience à reconstruire avec la bonne volonté de chacun et un véritable frère qui acceptera de présider à cette
reconstruction pendant un an seulement non reconductible.

César du bar de la marine 04/01/2012 18:56



OUI c'est aussi notre sentiment



Ramuntcho 04/01/2012 00:45

@Phoenix,

Phoenix, c'est justement ce qu'ils veulent, qu'on ne fasse plus attention à eux pour s'en retirer avec un patrimoine payé par nous. Ils ont aspiré l'argent de certaines loges qui ne s'étaient pas
méfiées ( et cela avant de les démissionner, tu apprécieras la qualité humaine ) On ne va pas les laisser s'en tirer comme ça, pas ce serait un hold up pur et simple. Notre mollesse coupable, qu'on
essayait de faire passer pour de la bonté n'a que trop duré, ça suffit les eunuques.

Stéphane 03/01/2012 10:00

Logique à la tradition boucannière les « Frères de la Côtes » ne lâcheront pas une miette.
De Tortuga-Pisan ils recoivent les ordres de leur « Vice »-Roi, dans l’espérance de recrouver bientôt les « lettres de courses » de la Couronne d’Angleterre.
Mon Frère César, il faudra les déloger aux canons, ils ne connaissent que ce langage, mais attention , ils sont capables de faire sauter la « Sainte-Barbe » et de nous tous nous emporter.

Pyramide 03/01/2012 01:35

J'oubliais le principal : cela n'a JAMAIS été l'affaire d'un homme providentiel (démarche de MURAT, TOFFALONI, SERVEL, et autres ex GMP) mais l'affaire de tous par la mise au point d'abord et avant
tout d'un PROGRAMME. L'homme qui le mettra en oeuvre n'est pas très important.

César du bar de la marine 03/01/2012 12:27



Nous ne croyons ps aux hommes providentiels mais aux équipes représentétives



Pyramide 03/01/2012 01:26

Je partage totalement les préoccupations de "Phoenix". L'important c'est l'avenir et sa mise en place. Stifani c'est fini depuis longtemps dut-il être encore dans cinq ans le GM d'un cadavre
refroidi baignant dans son or comme un confit d'oie froid figée dans son gras !

A ce moment là toute la matière maçonnique en sera partie depuis très longtemps et se sera dirigée vers de nouveaux horizons à créer ou existants déjà.

La GLNF, obédience maçonnique reçonnue, n'aura jamais 100 ans. Elle mourra à 99 ans, durée traditionnelle d'un bail amphytéotique pour lequel n'aura malheureusement pas été repectée l'injonction de
"laisser les lieux dans le même état qu'en y entrant" !

La GLNF, association juteuse de gestion immobilière existera peut-ête encore, mais je dois dire que cela m'indiffère complètement.

Ce pourquoi nos seules pensées doivent être tournées vers la construction de l'avenir ! Le reste n'a plus grand intérêt.