ACTION auprès du CONSEIL NATIONAL DES ADMINISTRATEURS JUDICIAIRES

Publié le par César du bar de la marine

Mes Frères,

 

De toute évidence, il existe une détermination forte partagée par de nombreux Frères, de ne pas laisser enterrer les affaires de la GLNF, même si ce nouveau report de la décision de la cour d'Appel nous interpelle fortement.

 

Après les actions menées par FMR, la plainte contre X déposée par nos Frères de Lorraine, l'action engagée par l'Aphec, et les multiples actions engagées par des Frères  soit à titre individuel soit par des Collectifs de Frères, que César connait mais qu'il est trop tôt de dévoiler, voici une nouvelle action proposée par le Myosotis Lutèce.

 

La fin de carrière de Me Monique Legrand, qui laisse passer le temps sans agir, sauf à encaisser et sauf à laisser  M. Stifani, démissionnaire, gérer de fait la GLNF,  va probablement se terminer d'une manière fort différente de ce qu'elle avait espéré. 

2011 10 16 Les FF multiplient les dépots de plai-copie-2

Il est clair en effet que les Frères ont pris connaissances des précédentes affaires qu'elle a gérées, et pas seulement la Fédération Française d'Equitation, et qu'ils ne vont rester sans réagir.

 

C'est pourquoi César vous invite à prendre connaissance de cette initiative du Myostis Lutèce , et à y participer.

 

Fraternellement

 

César

 

 

Dans l’architecture complexe des procédures juridiques auxquelles nous sommes soumis depuis près de deux ans du fait de la volonté et de l’acharnement de François Stif., de nouvelles actions viennent à voir le jour.

 

C’est ainsi que FMR et le collectif Myosotis ont interpellé à plusieurs reprises tant la Justice que le mandataire ad’hoc nommé le 26 janvier 2011, devenue entre-temps administrateur, sur l’urgence d’appliquer les décisions de Justice.

Celles-ci, rappelons-le, portaient sur l’annulation de l’Assemblée générale pluri-localisée, l’organisation d’une nouvelle A.G. et l’élection d’un nouveau Président autre que François Stif..

 

Nous l’avons constaté, ce dernier n’a eu de cesse d’utiliser de très nombreux artifices et des arguments fallacieux pour retarder le plus possible les échéances judiciaires.

Il faut signaler qu’il a largement été aidé en cela par quelques serviteurs zélés en mal d’honneurs factices et de prébendes concrètes !

 

Ces derniers temps, une répression violente et inique, inconnue jusqu’à ce jour dans le cadre d’une association à caractère humaniste en général et en Franc-Maçonnerie en particulier, s’abat sur les adhérents de la GLNF.

 

Faisant fi de toutes règles, y compris celles de la Justice de notre pays, des procédures de radiations, d’exclusions de Frères et de mise en sommeil de Loges se multiplient.

Coincés par des statuts et règlements manipulés, notre attitude légitimiste et citoyenne devrait nous contraindre à plier ou à démissionner.

Ce n’est pas le choix de la très grande majorité des Frères de notre association.

 

Modestement mais fermement, nous avons participé à de nouvelles actions comme celles initiées tant par FMR que par des collectifs comme les « Indignés de Pisan » ou le collectif « Ni scission ni soumission Boaz-Jakin ».

 

Aujourd’hui, devant l’urgence de la situation (fermetures de Temples, mesures vexatoires, radiations, mises en sommeil de Loges, vigiles et mesures sécuritaires déplacées,...) et l’inaction du mandataire judiciaire et son inefficacité à faire respecter les décisions de la Justice, nous avons décidé de saisir le Conseil national des administrateurs judiciaires pour envisager des mesures à l’encontre de Maître Monique Legrand.

Celle-ci se devait de respecter une Charte qualité précise dans une profession très réglementée et les conditions d’exercice précisées par la Loi.

Nous constatons une faillite générale quant à l’exercice de son mandat, voire même une aggravation de la situation de la GLNF depuis son arrivée !

 

Nous souhaiterions que, de façon massive, mes Frères vous repreniez votre plume et adressiez le courrier ci-dessous au Président du CNAJMJ par courrier et par fax.

 

Quelques minutes et un timbre pour un envoi qui contribuera à apporter une nouvelle pierre à l’édifice de la voix des Frères de la GLNF ; ceux qui demandent que Justice passe !

Que Justice passe...mais vite, maintenant.

 

 


 

 COURRIER A L'INTENTION DU PRESIDENT DU CNAJMJ

 

Mes Frères, nous vous proposons de procéder de 3 façons liées et non exclusive, si possible :

Procédure écrite et envoi par courrier

Copier le texte ci-dessous après avoir complété les renseignements vous concernant (nom, prénoms et n° de pièces d’identité C.I. ou Passeport).

N’oubliez-pas de signer.

Expédiez soit en courrier simple ou en recommandé si vous le souhaitez.

Procédure écrite et envoi par email

 Copier le texte ci-dessous et le coller dans un message email après avoir complété les renseignements vous concernant (nom, prénoms et n° de pièces d’identité C.I. ou Passeport).

Rajouter l’adresse de Maître Vincent GLADEL dans le pavé adresse : vincent.gladel@ajmj.fr et envoyez-le.

Procédure écrite et envoi par fax

Imprimez ce même message et faxez-le au 01 42 61 06 21

 

 

Maître Vincent GLADEL

Président

Conseil national des administrateurs judiciaires

et des mandataires judiciaires
6 boulevard des Capucines
75009 Paris
Télécopie : 01 42 61 06 21

vincent.gladel@ajmj.fr

 

Monsieur le Président

 

Nous avons l’honneur de porter à votre connaissance les difficultés que nous rencontrons dans la réalisation de la mission de Maître Monique LEGRAND, administrateur judiciaire de la GLNF.

 

Celle-ci a été désignée comme mandataire ad’hoc puis administrateur de notre association par monsieur Patrice KURZ, Vice-président du Tribunal de Grande Instance de Paris, afin de gérer l’association dans le plus strict cadre de la mission cadrée par la Justice de notre pays.

 

Son mandat était clair et sans ambiguïté et portait sur la tenue de l'Assemblée Générale de la GLNF AVANT le 31 octobre 2011 et l’application des décisions de Justice, et notamment la désignation d’un nouveau Président.

 

Nous constatons que depuis plus de 9 mois, l’administrateur n’a pas fait évoluer le dossier qui lui a été confié tout en n’exerçant pas de façon rigoureuse son mandat puisqu’elle a laissé le Président démissionnaire ainsi qu’une nouvelle équipe de personnes à son service poursuivre sa gestion calamiteuse.

 

Nous sommes amenés à penser que le comportement de Maître Monique LEGRAND, quels qu’en soient les motifs sous-jacents, déroge à la Charte qualité mise en place par le Conseil national des administrateurs judiciaires et des mandataires judiciaires.

L’inexistence d’une avancée significative du dossier qui lui a été confié nous fait penser que son éventuelle incompétence, ses manquements graves et répétés dans l'exercice de sa mission relèvent au minimum d’une sanction disciplinaire.

 

Nous souhaiterions que vous interveniez pour tenter d’accélérer la prise en compte par Maître Monique LEGRAND de la réalité de sa mission qui consiste à organiser une Assemblée générale tenant compte et excluant les manipulations des Collèges électifs (Souverain Grand Comité et Représentants des Loges) effectuées depuis la démission du Président de l’Association !

 

Nous vous rappelons que nous sommes plus de 40 000 adhérents à attendre depuis plus d’un an l’organisation effective d’une Assemblée générale, qui devait se tenir selon la Justice dans les plus brefs délais, ainsi que la nomination d’un nouveau Président.

 

Veuillez accepter, Monsieur le Président, l'assurance de notre considération distinguée.

 

 

Commenter cet article

le frère de la grande couronne 23/10/2011 01:31


Mon baf César,
Nous avons rencontré une de nos amies qui travaillent chez un confrère de Me LEGRAND, celle-ci m'a déclaré que l'envoi de nos lettres seraient transmises à l'intéressée pour répondre, le Président
GLADEL n'intervenant pas, comme d'ailleurs le Vice Président KURZ qui ne jure que par elle.
Il faut savoir que les Administrateurs que le Conseil National des Admisnistrateurs Judiciaires perçoit la cotisation de chaque administrateur sur le montant des honoraires annuels de ce dernier,
ce qui veut dire que plus nous verserons 80 000 euros à Me LEGRAND plus sa cotisation sera plus importante pour le Conseil National.
Nous ne sortirons jamais des métaux à ce bniveau là.
Je crois qu'il serait préférable d'écrire a Procureur de la République ou au Président Georges FENNECH président de la commission contre les sectes, car la GLNF a comme l'a écrit notre BAF Claude
SEILER est dans une dérive sectaire, ou bien encore de porter plainte avec constitution de partie civile contre X.
Ou bien que le double de la lettre adressée au Président GLADEL soit en coppie au Procureur de la République plus circonstanciée, il n'y aura pas dénonciation calomnieuse et aussi d'écrire au
Canard Enchaîné qui a commencé à s'occuper de la Mairesse de Puteaux, dont on sait ce qu'elle réserve à l'APHEC pour donner la location à la GLNF.
Il est grand temps que le silence règne sur les colonnes et que nous agissions, ceux qui détiennent illégalement les rênes de notre obédience devraient ne plus avoir d'information, la Résistance
est dans le silence et l'attaque sur le plan juridique et déontologique.


César du bar de la marine 23/10/2011 08:06



Tu es dans le vrai mon Frère... Mais, chut !... On tourne.



C.du chaudron 22/10/2011 12:08


Mon bon césar, et vous tous,
voilà c'est fait en envoi mail !!!!!
Bises à tous !


Philippe PLOUZENNEC 21/10/2011 17:02


J'ai envoyé le courrier... Par Fax ET par e-mail !!!
Avec le sentiment du devoir accompli...
Mais il y en aura d'autres... Des devoirs à accomplir...
Le bout du tunel semble encore assez loin !


César du bar de la marine 21/10/2011 17:10



Il va même avoir des timbres des States !... Merci pour tous.



21/10/2011 15:09


Mon BAF,
Moi aussi j'ai envoyé le courrier.

Par contre il y a un aspect juridique à développer contre Maître Legrand.
Nous, l'association GLNF et les 40.000 Frères en particulier, pourrions lui demander des dommages et intérêts pour les pertes de régularité des loges internationales qui nous retirent leur
reconnaissance.
En effet si elle avait rempli sa mission dans les délais comme le monsieur le juge Kurz lui avait assigné,nous ne serions pas privé de cette reconnaissance de la GLUA et autres.
Donc c'est bien parce qu'elle a failli à sa mission que nous en sommes là maintenant.
Comme c'est une professionnelle dans son mandat, elle est donc responsable de cet état de fait.
Je pense qu'un bon juriste pourrait rapidement l'avertir que si elle tarde à réunir cette AG, elle pourrait être contrainte par ce biais à nous rembourser en dédommagement ce qu'elle s'est mis dans
la poche.
Tribise.


César du bar de la marine 21/10/2011 15:17



Certes, mais le préjudice en question serait dur à chiffrer en dehors de l'Euro symbolique, quant au remboursement des honoraires, ça c'est une
autre question !



Georges MEYER 21/10/2011 13:34


MTCF, dans ce courrier type, il aurait été judicieux de préciser que le Jugement est assortri de l'exécution provisoire. c'est-à-dire que nonobstant l'appel en cours, l'AG doit être convoquée sans
délais ! 3b , georges


César du bar de la marine 21/10/2011 15:13



Eh bien n'oublie pas de le rajouter en envoyant ta lettre. Mais tu sais, je crois que devant l'avalanche de lettre, le CNAJ sera plus saisi du nombre que
du contenu lorsqu'il va se prendre la mesure du problème qui lui est soumis et il ne va pas tarder à essayer d'en savoir plus.