Allons-nous en savoir plus sur WAGRAM ?

Publié le par César du bar de la marine

Allons-nous bientôt en savoir plus sur les financements et usages  de l’Appartement-Centre de conférence de  WAGRAM ?

En effet notre guide auto proclamé chef spirituel, nous avait présenté WAGRAM comme une nécessité absolue, afin de pouvoir recevoir dignement de hauts responsables étrangers du monde politique et maçonnique.

Compte tenu du flou et de l’opacité entourant WAGRAM, mais connaissant les liens particulièrement étroits entre notre GM actuel, ses deux prédécesseurs et certaines personnalités africaines répondant  à ces deux critères, beaucoup de FF avaient naturellement associé WAGRAM avec une certaine partie de l’Afrique.

L’information apportée par notre Vieux Frère, SEMPER-FI, et jamais démentie, d’une contribution initiale de 750.000 en provenance de l’étranger, n’a fait que conforter nombre d’entre nous dans cette hypothèse.

Aussi lorsque que nous apprenons, qu’après trois ans de blocage, la Cour de Cassation vient d’autoriser le lancement de poursuites judiciaires à l’encontre des avoirs douteux de trois chefs d’Etats africains en France, en particulier dans le domaine immobilier, nous songeons naturellement à ce « machin surprenant » tantôt appartement de luxe, tantôt centre de conférence, qu’on appelle WAGRAM (voir le plan) .

Nous nous demandons évidemment  si cette action judiciaire pourrait éventuellement laisser apparaître, de manière annexe,  des informations et autres mouvements de fonds auxquels personne ne s’attend…   

Dans cette attente, et au-delà des questions et hypothèses relatives au financement et aux dignitaires à recevoir  à WAGRAM, il demeure nombre de questions que le  Rapport   Moral  a totalement occulté le 16 octobre dernier ; or l’obédience est désormais propriétaire  de WAGRAM depuis plus de deux ans :

·        Qui a eu le privilège de pénétrer en ce haut lieu de la spiritualité française ?

·        Combien de conférences y ont été données ? Sur quels thèmes ? Par quels éminents conférenciers ?

·        Combien de participants ont-elles respectivement accueilli ?

·        Des planches écrites de ces importants travaux sont-elles disponibles pour les « frères d’en bas » ?

·        Quel est le montant du triangle pour les somptueuses agapes que la non moins somptuaire cuisine permet de concocter ?

·        Quel est le taux d’occupation des diverses salles de conférences ?

·        Les Frères ont-ils la possibilité de réserver une ou plusieurs salles à l’avance pour organiser des formations à caractère spirituel ?

Chacun des membres cotisants de l’obédience a contribué pour au moins 60 Euros dans l’investissement initial. A ce titre peuvent-ils espérer visiter un jour ce monument à la GADLU, ne serait ce qu’à l’occasion de la journée du patrimoine ?

César est convaincu que notre Guide va répondre à cette humble supplique bien avant que SEMPER-FI ne pose des questions encore plus dérangeantes.

 

Commenter cet article

La Truelle 11/11/2010 22:29


C'est juste ce que je voulais t'entendre dire.
Uniquement pour prouver à ces "instrumentaliseurs" (sic)que nous ne sommes pas dupes!!
Bravo et Merci encore.
Allez Pace e Salute.


La Truelle 11/11/2010 19:42


Mon Bon César, une question me taraude l'esprit depuis quelque jours: in fine il appartient à QUI l'appart-centre de conférences de l'avenue WAGRAM ??? A la GLFS ou moitié moitié avec je ne sais
quel potentat subsaharien ???
Faudrait que je me renseigne avec ceux du Canard Enchainé.
Qu'en penses-tu ???
Allez Pace e Salute


ssé professionnel 11/11/2010 20:34



Tu peux essayer de te renseigner auprès du Canard, Mais je ne sais pas ce que tu pourras obtenir. En effet l'attitude du  Canard est surprenante.


 suite au claquage de porte du comité des sages par son président et son Secrétaire général, le canard  concentre le regard sur le passé profesionnel des 2 principaux
démisionnaires, alors que celui-ci était connu de tous depuis longtemps.


Deuxièmement le Canard (où l'on connait pariculièrement bien la GLNF, et sa direction) est resté silencieux depuis des mois, alors qu'il y a eu matière à de multiples occasions de
produite un article dans la ligne éditoriale du Canard.


On peut se demander , comme le fait le myosotis Brie Chamgagne si le Canard n'a pas été instrumentalisé.



Semper-Paratus 10/11/2010 23:07


Mes BAF,
Je viens de lire sur l'un des blogs, que le canard enchainé,commencait a s'interreser à la GLFS,"ex GNLF".
Pourquoi ne pas leur envoyer un petit dossier de presse???
Je pense que cela pourrait, activer les reponses que se pose notre BAF Semper-Fi...et bien d'autres FF.


César du bar de la marine 11/11/2010 01:30



C'est vrai le Canard commence à s'interresser à Stifani et à la GLNF.  Ca sent pas bon pour notre guide spirituel, ses sous guides provinciaux et tous les autres
apparatchiks qui ont joué sur les deux tableaux.



un barbouilleur 10/11/2010 21:03


Les peintures de Wagram sont-elles sèches ? Sont-elles seulement terminées ??? J'ai oui dire que le Peintre de Pisan connaissait quelques difficultés avec sa banque... Il ne faudrait pas qu'il
abandonne un chantier en cours...quelle image pour nos amis du sud.....


César du bar de la marine 10/11/2010 22:20



Effectivement il semble que les travaux ne soient pas totalement achevés, même  si le budget est paraît-il déjà largement dépassé. Je suis certain que certains de nos FF ont des
chiffres plus précis, ou plus exactement plus récents que les miens.



olivier 10/11/2010 19:29


bon alors maintenant Cesar, tu vas arrêter DE SUITE les petites herbes de Provence...... ca ne te reussit pas et tu commences à poser des questions qui frisent l'insolence..j'avoue que je suis
déçu...tu etais un modèle de calme douceur courtoisie et amour envers Pisan...et la je vois comme une certaine deviance:il faut te resaisir mon frère.......
MDR....


César du bar de la marine 10/11/2010 22:15



Oui c'est bien là notre problème au bar de la marine, on aime bien toutes ces joiles herbes  qui parfument tant nos petits jaunes , que cela nous conduit à sortir des rails du
maçonniquement correct !