ATTENTION - S’ENFUIENT-ILS VRAIMENT ?

Publié le par César du bar de la marine

 

Mes frères,

 

Une expression courante est « les rats quittent le navire » pour signifier que ceux qui ont occupé des fonctions importantes et largement profité du système se sauvent lorsqu’ils sentent que le système (organisation, entreprise, association, obédience, etc…) est sur le point de s’effondrer.

 

Est-ce,  ce que nous vivons  et allons vivre dans les jours et semaines qui viennent?

 

En effet dès hier, alors même que Me Legrand annonce via son avocat qu’elle a fait changer les serrures (et non pas poser des scellés) sur le bureau de l’EX guide spirituel, nous apprenions par le blog La Lumière la démission de Balo…

 

Après les démissions des mois passés (par exemple celle D’Alain Nem… l’ex grand Orateur) la démission de Balo…(officiellement pour interprétation différente des résultats du 4, mais est-ce la seule et la vraie raison ? César en doute beaucoup !) c’est-à-dire de celui qui jusqu’alors était un des piliers du régime stifanesque,  est hautement significative de l’effondrement du clan de l’EX guide spirituel.

 

Rappelons en effet, que le sieur Balo… était un véritable multicartes de la GLNF, au service du Gourou. Il était à la fois grand Orateur National, une des vedettes du fiasco de la tenue de Grande Loge du 3 décembre ; Grand Porte Glaive de la sulfureuse province d’Alpes Méditerranée et à ce titre ridiculisé par un de ceux auquel il voulait couper la tête, Conseiller spécial du gourou et auteur des lettres types de suspension et autres « gentillesses si fraternelles» ….

 

Cumulant donc ces fonctions internes  avec des prestations privées (et probablement hautement rémunérées,  avec nos cotisations !) comme avocat de la GLNF et du Sublissime guide spirituel.

 

Mais pour reprendre l’expression populaire, cela signifie-t-il pour autant que « les rats quittent le navire » ?

 

Il  est évident que le 4 février Stifani a été trahi par les siens (220 votes soutenant toutes les propositions se sont soudainement déplacés contre Stifani !), qui ne le jugent plus présentable, et dont l’entêtement inouï à rester sur le trône fait courir le risque à leur joli Bateau de croisière de couler avec tous les nostalgiques d’un régime dont les apparatchiks et dignitaires profitaient amplement.

 

Comme par hasard, Coucou revoilà, notre Grand Moustachu !

 

Celui qui avait favorisé l’élection et soutenu son copain Stifani.

 

Aujourd’hui c’est comme s’ils ne s’étaient jamais vu !

 2011 08 04 C'est bien compris, on ne s'est JAMAIS VU

 

Le 7 février, il nous fait don d’une lettre (publiée par Brèves!) attaquant ceux qui ont dénoncé les dérives du régime stifanien, et allant même jusqu’à les accuser d’avoir coûté 1.700.000 euros à la GLNF même !

 

Comme si les dérives du régime et de ses SCI, les ridicules procès lancés en Concurrence Déloyale et autres, les AG pluri verrouillées, et autres magouilles,  étaient de la faute des Frères,  qui avaient osé les dénoncer !!!!  

 

Il est vrai que le grand retour de JCF avait été préparé par UNI2R, qui habilement avait su s’associer et mettre à profit l’initiative juridique désastreuse de Ni-Ni-Murat, qui, faisant appel au juge Kurz, avait rendu possible pour ce dernier, de reprendre à son compte l’opposition de Me Dumaine-Martin à l’accord donné par Me Legrand à Alain Juillet de revenir au Collège électoral de Janvier 2011 (lorsque l’écrasante majorité des loges n’avaient pas encore été interdites de vote, et auraient donc pu prendre part à l’AG du 4 !).

 

Cette coalition entre UNI2R et l’équipe Murat-NiNi, traduisant d’ailleurs probablement une certaine proximité entre des nostalgiques du « bon vieux temps » de la GLNF, lorsque les dignitaires étaient reçus toutes manchettes dehors sous la voute d’acier et le regard admiratif de frères bien soumis. (Ah les belles parades, avec tous ces beaux tabliers aux couleurs et dorures si belles !)

 

César rappelle d’ailleurs que si le projet d’UNI2R prévoit une possibilité « de révocation du GM », et un habillage laissant croire à des conseils de représentants des loges, il ne change pas grande chose au projet de Stifani lui-même.

 

·        L’organisation proposée par UNI2R ne remet nullement en cause le pouvoir centralisateur du GM qui continue à nommer ses GMP et d’une manière directe ou indirecte nomme très largement et donc continue à contrôler au minimum 50% des membres (les plus influents) des comités « truc-muche » dont le rôle reste souvent consultatif ou à posteriori.

 

·        Organisation qui renforce le pouvoir oligarchique des « membres à vie » du SGC (pour mémoire : nommés par le GM), qui investissent la partie judiciaire (autant éviter qu’un GM qui déraillerait vienne  faire tanguer leur navire GLNF bien confortable)

   

·        Organisation qui refuse catégoriquement toute souveraineté aux loges. Seule la « Grande Loge » de l’Ordre étant souveraine,  (Grande Loge, donc en tenue et à l’ordre,  dont la composition et le mode de nomination fera qu’elle sera automatiquement aux ordres !  Bizarre!.... ça rappelle quelque chose !)

 

Aussi, César se pose vraiment la question : alors que certains quittent le navire stifanien au plus vite, d’autres ne seraient-ils pas en train d’essayer d’y monter pour en repeindre seulement le nom remplacer le capitaine, par un clone plus présentable et en faire un navire de la flotte foellnérienne ? Voire habiller tout ceci au sein d’une coalition élargie pour faire plus présentable ?

 

Dans un contexte aussi confus, avec autant de tentatives de récupération par l’un ou par les autres, du mouvement de révolte contre les dérives du système foellnéro-stifanien, César et tous les Habitués du bar de la Marine, songent que la vigilance reste de rigueur, et que la construction d’une nouvelle Grande loge reste elle aussi une sage précaution.

 

Aussi, invitons-nous Alain Juillet, le président élu de l’ULRF, qui rencontre en ce moment même Me Legrand afin d’évoquer avec elle l’après Stifani, à la plus grande vigilance, vis-à-vis de tous ceux qui voudraient tirer un profit personnel du renvoi du capitaine déchu, pour se faire une place indue dans la cabine de pilotage.

 

Fraternellement

 

César.

 

 

 

Commenter cet article

SHERLOCK 09/02/2012 16:21

LA VÉRITABLE FRATERNITÉ SE TROUVE CHEZ LES SOIT DISANT REBELLES.

César du bar de la marine 09/02/2012 16:54



Heureux de t'entendre le proclamer (';o)



Trublion 09/02/2012 16:02

Il ne me semble pas que dans le référé du 2/2/2012, UNI2R était partie en la cause. Il y avait seulement 217 F.F de NiSNiS, 3 GMP et Jean MURAT.
Il n'y avait personne de l'UNI2R.
Vérifie tes sources car là ce que tu dis est faux.

César du bar de la marine 09/02/2012 18:07



Je vais retourner voir, mais par contre il est au minimum certain que UNI2R s'est associée à la démarche et l'a soutenue, même s'il était-il trop tard pour
qu'elle s'associe à l'action en justice elle-même.



Le Barbet 09/02/2012 15:52

Mon bon Césars,

Vous parlez tous de combats qui auraient débuté au mois de mars 2009 ?
Pour les niçois qui l’ont chèrement payer, trop isoler qu’ils étaient, ont débuté avec les affaires Ber Me, le tout en 2002 nous aurions bien aimer avoir le soutient des césars. Moi-même en 2005
j’ai était exclut temporairement des grades supérieur, pour divergences d’opinion avec la province et le GM, J’ai était plusieurs convoquer en commissions de discipline en loge bleu, certaines
loges mon interdit l’entrée, diaboliser et je t’en passe des verte et des pas mures.
Il y a eues de nombres frères pourchassés comme moi, beaucoup ont démissionné de dépits.
Alors ne faite pas comme pendant la deuxième guerre Mondiale, ou la plupart on ignorer tout les héros de 1940 qui pourtant c’étaient battus qui ont permis Dunkerque et peut être sauvé L’Angleterre
?

César du bar de la marine 09/02/2012 16:06



No comment, si ce n'est qu'effectivement nous sommes obligés de parler de combat quand on prend la mesure des autres parties!



Fernand Naudin 09/02/2012 14:23

B.A.F,Ramuntcho , j'espere que tu seras entendu et que nous aurons le plaisir nous les non reguliers de pouvoir vous acceuillir dans nos diverses obediences, dont certaines sont toutes proches de
vos desiseratas...
Fernand Naudin ex GLNF

César du bar de la marine 09/02/2012 16:01



Il a été entendu... Et entre nous, l'anathème ne pourra plus jamais être ce que cela a été.



un niçois 09/02/2012 13:12

César,
Bizarre, Bizarre!
C'est fou ce que notre B.A.F. Jea_ MUR_ jouit d'une réputation de plus en plus grandissante auprès de la direction provinciale d'Alpes Méditerranée. A en croire un nombre de plus en plus croissant
d'O.P. proches de Do_ CHAR_, notre général de réserve ferait un excellent G.M.
Curieux non? Mais soyons bien clair. Loin de moi l'idée de ne pas reconnaître à notre B.A.F. Jean les qualités indéniables qui en font un candidat possible. Non, ce que je trouve étrange c'est cet
engouement subit pour lui de la part de ceux, qui quelque temps encore, le vouaient aux gémonies. Le vent du 4 Février aurait il soufflé de sorte que....
Car réfléchissons un instant. Il n' y a guère d'espoir, pour ne pas dire plus aucun, pour les F.S., D.J. et jusqu'à JCF d'accéder (ou de ré accéder) à la charge suprême. Mais le VÉRITABLE enjeu
n'est il pas aujourd'hui d'empêcher par tous les moyens que ne remontent à la surface des "anomalies" susceptibles de perturber la tranquillité de nos anciens dirigeants. Vu la réelle bonté et le
manque total de velléité d'agressivité de Jea_ "on " se dit qu'entre deux maux il vaut mieux...
De plus Jea_ est, quoi que certains en disent, celui qui propose le moins de changements en profondeur de nos institutions. (Simple constat.)
Tout ceci expliquerait bien cela.
Les jours prochains nous en apprendront certainement beaucoup plus.
Frat.

César du bar de la marine 09/02/2012 15:59



Je crois bien que tu as mis le doigt sur ce qui fait mal... Comme le disait un lecteur il y a quelques instants... Touche RESET : on efface tout et on
recommence sans rien changer surtout, et avec Jean les petites combines pourront reprendre sans que cela ne se remarque trop.  Quel dommage que Jean n'ait pas accepté la
Refondation dans toute son acceptation !