« CASUS BELLI » avec la GL de RUSSIE – du JAMAIS VU !

Publié le par César du bar de la marine

 

“Casus belli” et affront fait au Grand Maitre de la Grande Loge de Russie avec violation du droit maçonnique international.

 

Mes Frères,

 

Hier soir, l’un de nos Frères s’est présenté à l’entrée de PISAN en qualité de Frère de la Grande Loge de Russie pour participer aux travaux de la RL L’Epée Flamboyante dans laquelle il avait été invité à partager des travaux avec d’autres frères.

 

Bien que muni d’un good standing de la Grande Loge de Russie, de son passeport de Maître Maçon, l’accès aux locaux de PISAN lui a été refusé aux motifs que :

 

  • la Grande Loge de Russie n’avait pas fait parvenir au Grand Secrétariat de la GLNF la liste de ses membres auxquels elle souhaitait que l’accès soit donné dans les locaux de la GLNF par les personnels administratifs de la GLNF !!!

 

  • Le frère avait le malheur d’apparaitre sur une liste noire présente à l’entrée des locaux, les deux vigiles recevant instruction du personnel d’entretien de Pisan, de ne pas le laisser rentrer durant le contrôle effectué auprès de Monsieur SIDERY, Directeur Administratif et Financier de la GLNF, Monsieur SIDERY n’ayant que cette qualité.

 

Notre Frère a de fait confirmé qu’il était invité en qualité de Frère de la Grande Loge de Russie, le Vénérable Maitre étant descendu lui-même pour l’accueillir dans le hall et l’accompagner jusqu’au Temple.

 

Le refus lui a été signifié et confirmé au motif de l’absence de cette liste non déposée par la Grande Loge de Russie auprès du Grand Secrétariat de la GLNF. Rappelons que la Grande Loge de Russie reste une des dernières Obédiences Régulières à n’avoir pas encore suspendu ses relations avec la GLNF.

 

Notre Frère a précisé qu’il demeurait placé sous la protection de son Très Respectable Grand Maitre à MOSCOU. Prévenant qu’il s’agissait d’un affront fait au Grand Maitre de la Grande Loge de Russie et d’un éventuel “casus belli” avec rejet de reconnaissance de la Régularité de la Grande Loge de Russie, le Directeur Administratif et Financier (!!!) de la GLNF a confirmé son refus définitif et son interdiction d’accès au Temple sur le motif additionnel qu’il faisait aussi l’objet d’une ordonnance de suspension. Il n’a donc pu participer aux travaux ni partager avec ses frères sur les colonnes.

 

Deux éléments importants : même si notre Frère est sur la “liste noire” de la GLNF (sic le personnel de la GLNF), ce qui prouve qu’elle existe bien, M. SIDERY sait que l’ordonnance de suspension dont notre Frère fait l’objet depuis début décembre 2011 reste sans effet dès lors qu’il ne pourra être convoqué devant quelque conseil de discipline que ce soit. Ce dernier n’a jamais été approuvé lors de la dernière tenue de Grande Loge du 4 décembre. Le motif de sa suspension : manquement à l’éthique maçonnique sans autre explication n’est que le fait du prince, puisque l’ordonnance est tout de même signée de Monsieur STIFANI lui-même.

 

Il est important de noter que cette « nouvelle définition » du droit maçonnique international par la GLNF (que l’on ne peut que dénoncer) pourrait s’assimiler à une dérive sectaire dès lors qu’un Maître Maçon invité en qualité de Frère d’une Obédience Régulière reconnue sur le plan international, et muni d’un good standing en bonne et due forme ne peut plus visiter ses Frères au motif que le Grand Secrétariat de son obédience n’a pas déposé de demande écrite avant sa venue (sic M. SIDERY qui n’a d’ailleurs même pas daigné se déplacer, mais qui semble être toujours le patron malgré le courrier de Me Legrand ! ).

 

Cela ne s’était jamais vu jusque là.

 

A noter aussi que durant tout le temps qu’a duré cet incident, plusieurs frères qui ont refusé de décliner leur identité aux vigiles de l’entrée se sont vu refuser l’accès aux locaux de PISAN.

 

César espère seulement que si un jour le Très Respectable Grand Maître d’une obédience régulière souhaite se présenter à l’entrée de PISAN, son Grand Secrétariat n’aura pas oublié de demander auparavant son autorisation d’accès afin que les vigiles lui donnent l’entrée du Temple !!!

Dernière question enfin : et Me LEGRAND dans tout cela ?

 

Ainsi que nous l’écrivions dans notre dernier article, nous voyons « Me Legrand qui pleure des larmes de crocodile »  et qui simultanément prend une posture de grande autorité pour clamer qu’il n’y a plus de Grand Maitre à la GLNF (ou presque !!!) depuis le 4 février !

 

Or, Me LEGRAND, qui est maintenant seule détentrice de tous les pouvoirs, autorise donc le fait qu’il puisse exister une liste noire à l’entrée des locaux de PISAN !!!

 

De plus, force est de constater que c’est donc bien le personnel administratif, d’entretien, et les sous-traitants qui reconnaissent la qualité de maçon de celui qui frappe à la porte du Temple à PISAN !!!

 

Merci Monsieur KURZ !

 

Fraternellement

César

 

Commenter cet article

yunus 21/02/2012 19:51

L’heure du choix


La différence des résultats des votes exprimés lors de l'assemblée générale du 25 mars 2010 et lors de celle du 4 février 2012 nous laisse, à nous, les yunus des tranchées un goût amer, d'autant
plus que nous avons reçu un mail d'un frère que nous aimons beaucoup pour la vérité de sa démarche maçonnique, que nous savons révolté puis deux ans par les excès de la gouvernance d’Ephesse et
consorts et qui nous écrit ceci : « il semble que le vote du 04/02 soit suivi d'effet. Je suis heureux que le vote de notre loge soit en accord avec la majorité de notre ordre et que, semble t il,
le bon sens reprenne du corps…Merci donc à ceux d'entre vous, qui, par leurs positions ou leurs éclaircissements et explications sur les points obscurs qui ont nuit fortement, durant ces derniers
mois, à la bonne marche de notre atelier ( et de notre ordre) et leurs conseils éclairés quant à la façon de se positionner, dans l'unité et l'harmonie, pour une continuité de nos travaux, ont
permis à notre loge de ne pas être trop ébranlée voire éclatée dans le chaos ambiant..."
Pourtant, si nous analysons la situation, le résultat du vote de l'assemblée générale du 4 février 2012 est une reculade par rapport à celui de l'assemblée générale du 25 mars 2010. Nous osons même
dire qu'il est le triomphe des tendances contre-révolutionnaires, réactionnaires sous un faux déguisement de transformisme.
Nous avons toujours tenu pour acquise, dès le 25 mars 2010, l'expression très majoritaire des frères de la nécessité de changer de grand maître et nous n'avons pas compris, pour quelles raisons
maçonniques, après cette date, Monsieur Stifani a refusé de quitter ses fonctions, allant se réfugier dans des procédures judiciaires sans fin. C'est à cette date d'ailleurs que nous sommes entrés
en résistance. Nous avions alors compris que l'une des raisons essentielles de ce maintien de forcené était de camoufler des vices financiers cachés depuis longue date. Le vote négatif des frères à
l'assemblée du 25 mars 2010 pour l'approbation des comptes était un des arguments majeurs pour faire trembler sur sa base une gouvernance tordue depuis, au moins, 3 grandes maitrises.
Le 4 février 2012, les comptes auraient été acceptés. Actuellement, personne ne le conteste et bien nous, nous le contestons.
Le résultat de ces votes est issu d’un tripatouillage continu, depuis deux ans, du statut de membre de notre association, par des personnages fantoches, n'ayant conservé que des ersatz de pouvoir.
Ces résultats ont été validés par Monique Legrand alors que chacun sait qu’ils ne correspondent à aucune réalité.
Si lors de la séance royale du 23 juin 1789, alors que le roi ordonnait à Bailly, doyen du Tiers Etat, la dispersion de l'Assemblée, qu’elle aurait été l’évolution de la France si personne ne
s’était opposé à cette décision soit disant légale. Heureusement, Mirabeau sut galvaniser les foules par son célèbre: « Nous sommes ici par la volonté du peuple et nous n'en sortirons que par la
force des baïonnettes.»
On veut nous faire prendre aujourd'hui pour légales et légitimes des décisions qui sont nées dans la plus stricte illégalité et illégitimité, du « fait du prince ».
Nous, aujourd'hui, nous disons, que la GLNF n'a plus de grand maître, n'a plus le conseil d'administration, n’a plus de suprême grand conseil depuis le 25 mars 2010. La GLNF ancienne formule est
morte à cette date.
L'administratrice, nommée tardivement, car elle n'aurait jamais dû être nommée, n'a jamais fait son travail profane et elle est incapable de faire un travail maçonnique.
Il faut arrêter les diafoirus adeptes des saignées métalliques et espérer que la GLNF soit morte en couches.

La GLNF est morte alors qu’elle était grosse de deux fils :
• l’un est en détresse respiratoire gravissime. Et pourtant, d’aucuns déclarent qu’il faut absolument et quelque soit le prix à payer le sauver. Ils y jouent même leur salut qu’ils appellent leur
âme. Ils savent qu’ils laisseront à d’autres le soin d’accompagner cet enfant déficient pendant des années et d’en assumer le coût exorbitant, tout en ayant la bonne conscience du sauveur. Nous,
nous affirmons qu’il faut combattre l’acharnement thérapeutique.
• L’autre est en pleine santé et pour peu qu’on s’en occupe, il se développera harmonieusement et saura préempter et faire fructifier l’héritage de ses parents.

L’heure est au choix.

César du bar de la marine 21/02/2012 20:01



OUI l'heure est au choix. Le fils nouvelle grande loge est effectivement plus prometteur, que le fils GLNF en detresse respiratoire


 



Tsimsum 21/02/2012 17:05

Mes BB AA FF,

Mais franchement...

Qu'est-ce que vous voulez que ça lui foute au 3ème étage de Pisan de mettre à la porte un F:. Russe envoyé par la GL de Russie ? Il aurait pu être Ouzbek, papou ou même Sir Edward lui-même,
maintenant la panique est là; il y a le feu, les chars envahissent la ville, le bunker berlinois est encerclé et le petit moustachu trépigne et est comme un fou : bientôt on découvriras l'horreur
des comptes et le visage de leur forfaiture.

Alors franchement, un F:. Russe en moins ou en plus... La belle affaire !

TONTON BERETTA de LA BUTTE 21/02/2012 14:13

Dans cette histoire ,Sidér.. est plus à blâmer que Legra... Cette histoire de liste noire est encore un ticket à 100 balles pour se faire mousser . Je ne pense pas que KUr.. soit informé de ce type
de gaminerie.
Tribiz

César du bar de la marine 21/02/2012 14:49



Mais nous attendons de Me LEGRAND une explication quant à cette bavure regrettable et stupide initiée par un salarié de la GLNF... Je n'ose plus le
qualifier de Frère ! Qu'en pense son employeur, ou cette liste est elle connue de Me LEGRAND ?



nomo 21/02/2012 12:53

Cher César
Tu avais bien raison de ne pas entrer dans les "combinaisons" de Legrand et de SF car elles sont cousues de fil blanc (bon ce n'est pas de moi ) Cependant à mon avis tu ne devrais pas incriminer un
magistrat qui tout de même est vice PT du TGI de Paris (donc un magistrat important dans la hiérarchie de la magistrature ) Je n'ose imaginer qu'il soit partial ; en revanche qu'il marche sur des
oeufs c'est certain...
Il a confié une mission à M Legrand Si les membres de la GLNF estime qu'elle ne la remplit pas il leur appartient de saisir la justice... et si d'aucun pense qu'une seule personne puisse être
instrumentalisée.... je n'interdis de penser qu'une formation collégiale (cour d'appel) puisse l'être ....
bon je sais je suis naïf puisque je crois davantage aux vertus de la République qu'à celle de la GLNF (actuelle)
Frat
Nomo

César du bar de la marine 21/02/2012 13:15



Nous nous efforçons de croire aux vertus républicaines de notre pays et à notre justice.


Mais je dois reconnaître que ce que je vois,  m'interpelle beaucoup.


Quand je retrouve si souvent les 3 mêmes acteurs Dumaine Martin - Legrand - Kurz dans différentes affaires, que je vois la cour d'Appel
diviser par 5 (environ) les honoraires que le juge Kurz a affecté à Me legrand (Cas de la COSEM), que je vois un juge Kurz affecter comme administrateur judiciaire en réponse à la demande de FMR,
celui qui avait été proposé par la partie adverse (stifani), que je vois le juge Kurz  aller dans son ordonnance de référé à l'encontre des attendus de la cour d'Appel !!!  J'ai de quoi
être étonné ! N'est-ce pas ?  Qu'en penses-tu ?



le frère de la grande couronne 21/02/2012 12:06

Mon BAF
Ce frère a démissionné de la GLNF en ayant réglé ses cotisations même la contribution exceptionnelle 10/11.
On voit bien que nous avons un régime totalitaire mais cela ne va pas durer longtemps...
Me LEGRAND doit être assignée pour déni de justice et je le répète il y avait un référé du mois de janvier qui interdisait à Me LEGRAND de lever les contributions exceptionnelles...

César du bar de la marine 21/02/2012 12:53



Tu veux sans doute dire que ce Frère "a été démissionné"