CHERCHENT-ILS A SE RECASER ??

Publié le par César du bar de la marine

Mes chers Frères


César, comme notre frère l’Impertinent et comme beaucoup d’entre vous, a lu le très intéressant article paru sur le blog F.M.R. sous le titre de : "Après la chute".  C’est pourquoi j’aimerais recueillir vos avis par rapport à ce que l’on observe sur le terrain de la Province Alpes Corse Méditerranée et la suite qu’il faudra donner après la chute.


Je reconnais volontiers être plutôt partisan, je cite: "d’une « réforme » plus profonde visant à écarter définitivement ces mêmes personnes, voire tous ceux qui les ont soutenus ; qui prônent également une démission collective de tous ceux qui ont une responsabilité aujourd’hui."


Mais César se rangera bien évidemment à l'avis de ceux qui auront en charge de reconstruire notre maison.

Ceci dit, j’aimerais demander  votre avis, mes Frères,  au sujet de certains dirigeants de la province A.C.M. à savoir D.J, son frère B. et leur ami P.I., Grand Secrétaire Provincial, compte tenu de faits qui m’ont été signalés et qui me paraissent bizarres.

Ainsi, on assiste, dit-on,  depuis un certain temps à ce que j'appellerais un forcing de ces braves compagnons pour tenter d'"infiltrer" les hauts grades tous azimuts.

Cela avait commencé au mois de juin lors de la réunion du Grand Chapitre Français. B.J, P.I. et M. C. (le Grand Argentier Provincial) avec l'aval de notre D.J. bien aimé,  exigeaient d'être promus à des postes en rapport avec leur valeur !!!! (Bonjour l'égo !!)

Résultat: la gouvernance du Rite Français ne s'étant pas laissée intimider, nos trois compagnons sont retournés bredouilles.


Plus récemment nous retrouvons B.J. et P.I. lors d'une consécration de deux préceptories, au Temple de Cannes, l’une à l'Orient de Cannes et l'autre à l'Orient de Menton. Avec la ferme intention d'user de passe-droits et de se faire ainsi introniser précepteurs.

Heureusement le mandaté du Grand patron des K.T. a refusé et seul notre G.M.P. D.J. a réussi à obtenir cette faveur (comme, soi disant, le lui permet sa position de G.M.P. !!!)

 Et pour finir, nos illustres compagnons, vexés de n'être pas arrivés à leurs fins, ............ ont carrément boycotté la consécration de la deuxième préceptorie l'après midi. (C'est pas de la fraternité ça ?????)

Alors, mes Frères,  voici la question que je me pose et pour laquelle vos observations seront utiles : ces braves "FF" sentant venir le temps très proche où administrativement ils ne seront plus rien, ne seraient-ils pas en train d’essayer de "squatter" les hauts postes des rites pour se protéger ou plus simplement pour obtenir ici le pouvoir qu'ils vont devoir abandonner par ailleurs ???

Et par voie de conséquence: Que devrait-on faire d'eux après la chute ?

-         Le goudron et les plumes ?

-          Une lettre de recommandation pour entrer au Conseil économique et social ?

-          Leur tatouer le portrait de F. S. dans le dos ?

 

On attend vos suggestions…

P.S.

Dans nos autres provinces auriez-vous observé certains de vos OP également chercher, à se recaser ???

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Le Brasseur Fou 20/07/2010 09:06


Du Goudron et des Plumes !!!
Pour avoir travaillé dans différents ateliers avec ces "freres", j aimerais apporté ma pierre, sans arriere pensee de lapidation....
Je garde une profonde affection pour B.J. qui au risque de surprendre certains est, où était, à mes yeux un bon maçon, je les vus prendre la defense de freres que certains voulait virer comme des
malpropres car ils n'etaient pas dans le "moule", certes c'etait il y a plusieurs années et un homme n'evolue pas toujours dans le positif, mais je pense qu il est, et a toujours été manipulé et
exploité...
Quand à P.I. AUCUNE excuse à mes yeux, parfait petit jumeau de notre guide...
Concernant leur invasions dans les "hauts grades", pour revenir au K.T. j'etais present lors de leurs armements, ils ont du recevoir l'onction de notre guide, car nous ne les avons plus jamais
revus (d'ailleurs nous sommes plutot content de leurs absence !) et les voilà auto proclamé Eminent precepteur ! c'est beau et j envie leur science infuse pour une ceremonie bien complexe à mes
yeux et sur laquelle mes questions n ont toujours pas de reponse...
Mais restons avant tout de vrais maçons, c est pourquoi je suis d accord pour pardonner, sans pour autant oublier, lorsqu ils auront démissionnés....


jean moutet 18/07/2010 15:38


cher César, mes très chers frères,

vu de "l'extérieur" tout cela nous paraît véritablement incroyable !

mais je pense que vous ne devriez pas avoir de problèmes avec ces maçons d'opérette lorsque vous les aurez privé de leurs "tabliers bleus" ... en dehors de cet aspect bling bling qui les motive ...
l'essence même de la maçonnerie doit leur paraître bien ennuyeuse !!!

que vont ils devenir ?
créer une nouvelle obédience microscopique où il n'y aura que des dignitaires à l'Orient ?
ou bien se résigner à trouver que la vie n'a plus goût à rien ?

nous devons avoir de la compassion pour eux !

fraternellement
J.M.


César du bar de la marine 19/07/2010 20:10



J'entends ce que tu dis mon BAF Jean, mais j'ose  aussi penser  que ceux eux d'entres qui auront la capacité  de revenir vers  la simplicité, et le NON pouvoir,
ceux-là seront dignes de continuer dans la FM et la fraternité de nos loges.



iRam 18/07/2010 15:01


Cher César,

Merci pour ton analyse des événements de Cannes… Je comprends mieux pourquoi il y avait si peu de monde l'après midi pour la consécration de la seconde préceptorie… Les séides de D. J. s'étaient
d'ailleurs pris un superbe vent en essayant vainement de le faire saluer pendant les salutations d'ordre à la fin de notre banquet…

Je verrais bien une 'dégradation' à la "guerre des boutons" (première version) avec découpe de leurs oripeaux dorés avant passage au goudron et aux plumes (ils pourront ainsi vivre l'œuvre au noir
qu'ils auraient du se dépouiller de leurs métaux, du 'vieil homme'… et autres joyeusetés 'horrifiques' (pour paraphraser Rabelais)…

@ J. M. G.

Mon Cher Frère,

Je pense que ton analyse est fausse (ou tout du moins faussée…) : «C'est Guénon ,c'est Willermoz,pour ne citer qu'eux qui affirmaient que les haut grades ne servaient à rien...»

Guénon n'est pas comme le pro-éminent infaillible… et en ce qui concerne Willermoz cela me paraît totalement faux (ou parlait-il des autres rits)… Comment comprendre… justifier le RER sans tout son
ordre intérieur dans lequel J.B. W. a infusé tous les enseignements de son maître Martinez de Pasqually… Tout rit ou régime n'est pas compréhensible pas ses seuls grades symboliques…

Ou bien s'agit-il simplement, entre nous, d'un problème de vocabulaire… et n'employons pas le terme galvaudé de 'haut grade' mais de 'grade d'à côté' (side degree en anglais).

Un frère de langue d'oil


César du bar de la marine 18/07/2010 20:07



MBAF Iram,


Nos échanges permettent de mieux comprendre ce qui se passe dans nos provinces.


La prochaine fois, c'est toi qui aura des informations à fournir, qui éclaireront les autres frères.



ouvea 18/07/2010 09:25


a mon avis, nous avons tort de stigmatiser ces freres.
Leur comportement est evidemment inadmissible. Dans certaines provinces(Neustrie) des FF qui s'annoncent comme FMR collaborent ouvertement, et avec le soutien Myosotis, avec le GMP qui annonce
clairement que Stifani restera jusqu'en 2012, qu'il faut payer les cotisations et qu'il est tres fier d'avoir gardé Neustrie avec Stifani.

Donc, ce ne sont pas les uniquement les hommes qui sont en cause. Ils ne sont pas foncierement mechants. Mais le système auquel nous collaborons tous à plus ou moins grand degré qui crée cette
situation.

Donc, oui des OP collaborent avec Stifani tout en se ménageant une porte de sortie en copinant avec l'opposition.

La GLNF a cultivé pendant des années une culture de soumission-compromission au nom de vagues pretextes chevaleresques détourné et de legalisme et veneration du "chef". En fait, des principes
utilisés par les mouvements sectaires.

Ce ne sont donc pas les hommes mais les comportements qui doivent être sanctionnés.
UN OP, un GMP qui démissionne aujourd'hui, même si c'est moins courageux qu'il y a 6 mois est à saluer et à encourager.
Beaucoup sont restés jusqu'ici ... avec le même principe que nous : nous ne voulions pas voir, pas savoir, nous intéressant de notre vie en LL. Pourtant, nous l'avions entendu, le mandat à 5 ans,
les traficotages OAF-Fondation, les initiations en masse, les hauts grades acquis dans la journée, comme un diplôme de Harward sur internet...
Et face à çà qu'avons-nous fait ? Rien !

La situation a changé :

Les OP savent qu'ils peuvent rejoindre une opposition structurée et agir.
Il savent aussi qu'il n'y a aucune issue ni entente possible avec le camp stifanien : pour Stifani, c'est la soumission ou le départ(volontaire, suspension, radiation, dissolution).

FMR ne demande à personne de partir de la GLNF, y compris Stif et ses adeptes qui doivent simplement quitter leur poste.

Ceux qui continuent à participer aux colleges provinciaux(à moins que l'opposition leur ai demandé) se condamnent d'office à perdre toute responsabilté dans les prochaines années.

Par contre, à nous de nous comporter en vrais FM et de les accueillir sur les colonnes avec toute la fraternité dont ils auront besoin. Non pas pour les humilier mais pour leur donner les outils
maçonniques pour mediter et se reconstruire.

Il y va de notre honneur de FM.
Les attitudes de représailles me feront tout autant fuir de la GLNF même si FS est parti.


César du bar de la marine 18/07/2010 16:12



Nous sommes sur la même longueur d'onde mon frère Ouvea.


Tu peux regarder ce que je viens d'écrire longuement en réponse à Pierre Massilia. Tu y trouveras des réactions à tes propres remarques.



GMX 18/07/2010 07:31


Plus prosaiquement il est fort possible que tout ce petit monde s'en aille de lui même. Ne pouvant plus exercer les activités pour lesquelles "ils" étaient en maçonnerie, l'intérêt disparait !
C'est d'ailleurs uniquement pour cela que tous ces gentilshommes s'accrochent désespérement à leurs breloques obtenues à la sueur de leur front & payées chèrement ...
En langage Celtes ou Gaulois ou alors en vieux Français, je ne me rappelle plus, on demandait au sujet (la victime) s'il avait appris la leçon ou s'il voulait se faire faire un deuxième enfant dans
le dos ? Bien sûr, à cette époque les moeurs étaient bien plus rustiques, aujourd'hui nous sommes beaucoup plus raffinés & intelligent, donc la question ne se pose même pas !


César du bar de la marine 18/07/2010 16:08



MBAF GMX,


Je crois que même si "aujourd'hui nous sommes plus intelligents" , il nous faudra rester très vigilants. Car les comportements humains ne sont pas toujours ceux que l'on
attendrait.


Ainsi après l'AG du 25 on aurait  normalement attendu que le président et son CA démissionnent.  Mais ce n'est toujours pas le cas 4 mois plus tard !!??