COMMUNIQUE DE LA PRESIDENTE, Me LEGRAND...

Publié le par César du bar de la marine

Très Cher Frère, membre de la GLNF,

   

Tous les Frères abonnés au site www.glnf.fr (et seulement eux!) ont dû recevoir sur leur boite courriel un courrier de Maître LEGRAND (curieusement non daté et non signé, mais c'est sa première communication officielle depuis 6 mois) intitulé "ULTIME APPEL AU VERSEMENT DES CONTRIBUTIONS" leur demandant avec force explications, car elle ne nous avait pas habitué à ça, de payer leur dû !

 

(dans un délai materiellement impossible à tenir - i.e avant le 19 juillet 2011 - car, concrêtement, un montant correspondant aux cotisations 2010/2011 devrait être payée par les Frères à leur Loge qui, a son tour, devrait faire parvenir le montant à la Province avec des chèques dont le montant doit être inférieur à 300 € qui devrait l'envoyer au siège GLNF avant la date buttoir - de nombreuses Loges n'ont même plus suffisament de chèques pour ce faire... mais Me LEGRAND a probablement levé l'interdit pour cela et les Provinces peuvent prélever sur les comptes des Loges)... 

 

Après vérification auprès de FMR qui nous l'a dûment confirmé, nous vous informons que cette lettre nous demandant de payer cette contribution exceptionnelle est totalement infondée (cf. notre confrère candide). 

 

La trésorerie de la GLNF se porte bien et n'a nul besoin, aujourd'hui, de cet argent.

 

Ce courrier ne change RIEN à l'article ci-dessous. Ne vous laissez pas intimider. De nombreux Frères nous interrogent et s'inquiètent des conséquences que pourrait avoir le non paiement des cotisations, par exemple :

  • Notre futur VM pourra-t-il être installé?
  • Pourrons-nous participer et voter à la prochaine AG?
  • Notre Loge risque-t-elle d'être dissoute?
  • Individuellement, je risque d'être exclus puisque nous abordons la deuxième année le 1er septembre?

 

Nous reproduisons ici la réponse de Candide en trois parties:

LEGALEMENT  -  PRATIQUEMENT  -  EN CONSCIENCE.

   

1) LEGALEMENT

 

La totalité des blogs Myosotis l'a souvent affirmé, et nous le répétons à nouveau, aucune cotisation n'ayant été votée, il n'y a pas d'appel de cotisation possible et donc pas de cotisation à payer pour le moment.

 

Nul ne peut être inquiété pour une obligation inexistante. S'il advenait que la trésorerie de la GLNF vienne à nécessiter un apport de fonds et que Maître Legrand en appelle aux Frères (c'est ce qu'elle vient de faire), non pour une cotisation mais pour une contribution, il sera toujours temps d'aviser.

 

Or une telle situation ne devrait pas arriver avant octobre (c'est pourquoi nous aurions aimé qu'elle nous communique aussi la preuve comptable que la date qu'elle indique est justifiée. Non, aucun document authentique comptable pour justifier cette mesure ne nous a été communiqué !) 

 

En conclusion, dans la situation présente, le non paiement des cotisations n'obère aucun de vos droits de membre de l'association.

  

2)  PRATIQUEMENT

 

François Stifani ne nous a pas accoutumé à un grand respect de la légalité ni n'a souvent montré qu'il savait s'incliner devant la Règle.

 

Aussi, en pratique, pouvons-nous nous attendre à des menaces, des intimidations - et elles ont déjà commencé - voire à ce qu'il tente en effet, par ses quelques affidés encore à sa solde d'empêcher une installation, de dissoudre des Loges tout simplement, de prétendre empêcher des Frères de voter voire de prononcer des exclusions... il s'en prononce tous les jours dans l'indifférence totale si ce n'est celle des Frères ou des Loges entières qui subissent ces oukases - n'est ce pas Christian, Patrice et les autres ? n'est-ce pas les Loges de PACA tout simplement dissoutes sans que les Frères en soient informés?

 

Voilà donc où vous en êtes, où nous en sommes, vous tous qui résistez, nous tous qui résistons, contre une situation inique: la loi pour vous/nous, la menace contre vous/nous !

 

 

3) EN CONSCIENCE

 

C'est donc qu'au final, le choix vous appartient mes Frères.

 

Un choix qui ne peut être fait ni par l'ancienne direction de la GLNF, pas plus que par FMR et les Myosotis ni aucun autre groupe, parce que la vérité est bel et bien que le pouvoir appartient aux Loges.

 

Dès lors, c'est donc aux Loges de :

  • choisir entre tenir fermement nos positions ou céder à la menace.
  • installer notre futur VM en septembre ou laisser un tablier bleu nous en empêcher.
  • voter à l'hypothétique AG qui doit être organisée sans délai - disait le jugement, incessament, sous peu, le temps à la CNIL d'autoriser les votes électroniques a dit Me LEGRAND - elle a été nommée pour ça le 21 janvier 2011 ! Aura t'elle lieu avant décembre 2011 ?... 
  • ou laisser, sans réagir, un chien de garde nous refouler.

 

Tout ce que font les adhérents de FMR ne peut se substituer à votre volonté.

 

FMR tente simplement de rendre les choses juridiquement indiscutables et de rassembler les Frères, non autour d'un homme, mais autour d'un projet de refondation pour que pareille crise ne puisse jamais se reproduire (d'où l'appel au rassemblement initié avant-hier).

 

Sans les Loges, tout cela est peine perdue.

 

Sans votre volonté nous ne pourrons rien.

 

François Stifani pourra encore jouer à être le Grand Maître. Il n'a besoin que de votre silence. La déclaration solennelle des Loges est précisément là pour faire entendre votre voix.

 

 

Vous pouvez encore convaincre votre VM de convoquer et tenir un Conseil de Maîtres, ou de Chambre du milieu, ou encore un Comité de Loge pour en débattre et choisir en votre âme et conscience de ne pas vous laisser manipuler sans réagir et envoyer au Grand Secrétariat la Déclaration Solennelle des Loges dont vous pouvez télécharger le texte en cliquant ici sans oublier de le signaler aussi sur la boite logesregulieres@gmail.com .

 

César

Commenter cet article

G 18/07/2011 20:07


Me Legrand ne répond pas aux courriers des adhérents de l'association ; si vous êtes dans ce cas ou si vous considérez que Me Legrand ne réalise pas bien sa mission ...
Je vous invite à saisir le Conseil National des Administrateurs et Mandataires Judiciaire, mme Monique Maumus Vice Présidente du TGI de Paris, Mme LE BRAS chef de bureau "déontologie" au Ministère
de la Justice.
Pleurez ET agissez ; le nombre fait la force pas le flot de larmes.
G


César du Bar de la Marine 18/07/2011 21:26



Tout à fait, en te remerciant de le rappeler...


Ecrire au Conseil National des Administrateurs Judiciaires en commençant par se plaindre de son action qui est totalment contraire à la déontologie...
(Cf. son inique mise en demeure de payer des contributions complémentaires de cotisations non encore fixées par une AG qu'elle a comme mission principale d'organiser sans délai, alos qu'elle
impose un délai de 5 jours en menaçant de radier les membres qui n'auraient pas obtempéré...) Si c'est comme ça qu'elle pense renflouer les caisses...


 


Il ne lui restera bientôt plus que STIFANI et les Officiers à sa solde pour règler des cotisations...



Un Frère 17/07/2011 20:11


Mon cher Cesar,ce n'est une devinette que je te demande mais une veritable reponse sur une question de fond que je reformule:
Le fait de laisser le champ libre aux loges pour apprecier le bien fonde ou non du paiement a l'injonction de Maitre LEGRAND n'est il pas revelateur:

d'une part d'un desengagement des leaders sur cette question ou cas ou viendrait ulterieurement a leurs reprocher une consigne donnée.

d'autre part d'un Livre Blanc mal adapté a la realité: quelles seraient les relations futures entre loges contestataires dont les choix seraient differents,sur un meme projet d'avenir les uns
partiraient alors que les autres resteraient.

Je pense qu'une veritable reponse se justifierait a mon interpellation qui n'est ni calomnieuse (fiel) mais qui effectivement porte la contradiction.
Merci par avance,


César du bar de la marine 17/07/2011 21:39



Le Livre Blanc de la Refondation n'a rien à voir dans cette histoire.


 


La lettre de Me LEGRAND nous a laissé sur le cul lorsque nous avons eu confirmation qu'il ne s'agissait pas d'un faux par sa soudaineté, son manque de
réalisme quant au délai, son absence totale de preuve de l'état de la trésorerie à fin juin necessitant une telle mesure et enfin nous avons appris qu'elle avait vendu l'appartement de Wagram
(attendons confirmation,car on se méfie des rumeurs)... Ca fait beaucoup tout ça.


 


Nous nous dépéchons donc de prendre le temps de tout vérifier et les autorités FMR / Myosotis te tiendront au courant incessamment de l'attitude à
adopter, mais nos avocats ne sont pas des Frères bénévoles et ne bossent pas le week-end... en principe sauf pour une urgence !



Un frère 16/07/2011 19:09


On ne change pas un discours qui gagne,forts de l'argumentaire que vous developpez depuis l'origine du conflit basé sur du vrai ,du vraisemblable et de la calomnie qui vous a valu quelques
succes,je le reconnais, voila que vous remettez le couvert en essayant de destabiliser Maître LEGRAND non seulement sur la ligitimite de son travail mais aujourd'hui sur ses compétences a le faire
.Sait elle lire ? sait elle ecrire? est elle toute a fait objective pour ne pas dire honnete, ect.ect....?

Quoi qu'il en soit la problematique qu'elle a posé est simple,tres simple :Soit vous payez vos cotisations Soit vous disparaissz.

Je pense que vos mentors ont attachés plus de credit qu'ils veulent bien le dire a ce courrier et de ses consequences,et j'en veux pour preuve l'habileté avec laquelle ils s'exonerent par
anticipation de toute responsabilite future en NE DONNANT AUCUNE CONSIGNE.
On peut lire sous la plume d'un CANDIDE Claude S. qui est tout sauf candide, je cite:.........."Dès lors, aux Loges de choisir entre tenir fermement vos positions ou céder à la menace; installer
votre futur VM en septembre ou laisser un tablier bleu vous en empêcher; voter à l'AG ou laisser sans réagir un chien de garde vous refouler. Tout ce que nous faisons à FMR ne peut se substituer à
votre volonté.

En clair et en bon français: Demerdez vous!

Nous touchons là du doigt a la premiere limite de la philosophie du LIVRE BLANC,j'aimerais etre une mouche pour assister au débat dans certaines loges.
Allez vous afficher la meme homogeneité entre les loges qui feront diligences et celle qui feront obstruction.
ça promet une belle pagaille!
Vous n'avez pas de leader vers qui vous retourner parce que vous avez trop de leaders dont les avis divergent et qui masquent leurs antagonismes par un projet de refondation sans personne pour
l'incarner.
Vous ne pourrez eluder la question sine die et vous en tenir tres longtemps a des pirouettes verbales.


César du bar de la marine 17/07/2011 08:48



César pense reconnaître dans ta prose le fiel de certains commentateurs dont il est obligé de mettre au panier les longues tirades qui se complaisent à
tout dénigrer. Il le publie tout de même pour montrer la cohérence de certains... et la difficulté qu'il y a à faire consensus !


 


Il faut de tout pour faire un Monde, mais celui des Francs-maçon, il le pensera toujours loyal !



dixon 16/07/2011 18:32


Bordeaux, le 15 Juillet 2011
A tous les FF de bonne volonté qui souhaitent préserver la pérennité de la GLNF dans la Régularité
Objet : communication du mandataire ad hoc sur le « site glnf »
T. C. F.,
En ce lendemain du 14 juillet, il nous paraît malheureusement nécessaire d’intervenir à nouveau sur des questions concernant le fonctionnement de l’association « GLNF » : l’instrumentalisation de
la question du règlement des cotisations, aujourd’hui avérée, nous conduit en effet à rappeler les règles qui méritent d’être respectées dans le cadre des principes du droit associatif.
Une « circulaire » du mandataire ad hoc de l’association « GLNF », bien que n’ayant pas fait l’objet d’un envoi en bonne et due forme aux membres de l’association, a été déposée à ce sujet sur le «
site glnf » au soir du 13 juillet, nécessitant donc pour en avoir connaissance, une curiosité et une action de la part de ses destinataires. A ceux qui, dans ces conditions particulières,
n’auraient pu en avoir pris connaissance, il convient de préciser que cette circulaire – non datée et non signée, mais dont il serait de mauvais aloi de douter de l’auteur – rappelle qu’il
appartient au mandataire ad hoc de l’association GLNF de prendre toutes mesures pour permettre le « fonctionnement normal » de l’association et veiller à assurer sa pérennité, nécessitant
d’encaisser les cotisations « appelées auprès de ses membres ». Elle indique également la nécessité d’appeler une « contribution exceptionnelle en application de l’article 13-1 du règlement
intérieur afin de financer un budget minimum de frais de fonctionnement », soulignant que le refus d’acquitter cette contribution exceptionnelle constituerait « un manquement grave aux obligations
d’exécution du contrat d’association ». Elle précise en outre que l’association GLNF aurait désigné en réalité par ce qualificatif de « contribution exceptionnelle », la cotisation annuelle à
hauteur du montant voté lors de l’assemblée précédente de celle du 16 octobre, laquelle a été annulée par décision judiciaire. Enfin, elle mentionne qu’ « elle réitère une ultime fois ( ?) de vous
acquitter de votre contribution exceptionnelle ou de libérer les fonds que vous détenez » avant le 19 juillet, prenant néanmoins la précaution d’utiliser pour ce terme la formule : « que je vous
propose ( ?) de fixer à expiration du 19 juillet 2011 ». Pour conclure, le mandataire indique que « les membres qui n’auraient pas réglé leur contribution exceptionnelle à la glnf ou ne participant
pas au financement de son activité » ( ?) se trouveraient en situation de « faute civile », conduisant donc notamment à des sanctions et à leur radiation en vertu d’une instruction qu’elle entend
mettre en application « dès le 20 juillet ».
Au regard du contenu de ce texte, nous ne pouvons que souligner quelques évidences :
1- on ne peut reprocher à un mandataire ad hoc, bien au contraire, d’appeler les ressources « habituelles », ou à tout le moins nécessaires, d’une association dont elle a la responsabilité de
l’administration et ce, nonobstant que l’assemblée générale du 16 octobre 2010 ait été annulée par le Juge ;
2- l’assemblée générale annuelle fixe le montant de la cotisation annuelle, non son principe : la circonstance de l’annulation judiciaire de l’assemblée du 16 octobre ne peut donc à elle seule
remettre en cause ce principe ;
3- le principe du versement de la cotisation à une association est avant tout la contrepartie de l’engagement associatif individuel de ses membres, et non la contrepartie de la situation financière
de l’association;
4- le non-paiement de la cotisation peut donc « naturellement » être interprété – en dehors-même de toute procédure disciplinaire – comme une volonté de ne plus adhérer à l’association, pouvant
ainsi justifier d’une « radiation », même si les statuts de la « GLNF » font aussi de la radiation une sanction disciplinaire ;
5- l’assimilation désormais opérée par le mandataire ad hoc entre la cotisation et la « contribution exceptionnelle » dont il appelle le versement pourrait ainsi conduire celui-ci à justifier, par
ce procédé, d’éventuelles mesures de radiations.
C’est pourquoi, quelles que soient les réactions de principe ou la surprise que peuvent susciter le texte déposé par le mandataire le 13 juillet sur le « site GLNF » et les mesures annoncées par
celui-ci, il paraît raisonnable et souhaitable que chaque membre de l’association « GLNF » soit en capacité d’adopter un comportement pragmatique lui permettant d’éviter le risque de sa radiation
des listes des adhérents de l’association « GLNF », avant la tenue de la prochaine
A La Gloire Du Grand Architecte De L’Univers
Grande Loge Nationale Française
Province de Guyenne et Gascogne
RITE ECOSSAIS ANCIEN ET ACCEPTE
Loge L’Anglaise 204
N ° 2
Fondée le 27 avril 1732 par Martin Kelly, Nichols Staimton et Jonathan Robinson
Orient de Bordeaux
assemblée générale de l’association qui finira bien par arriver (le 15 août, qui sait ?...). Pour notre part, c’est le sens de la recommandation que nous avons transmise à nos FF de la R.L. «
L’ANGLAISE 204 » n°2 le 14 juillet.
Il est vrai que ce voeu pieux risque à l’évidence de se heurter aux circonstances de fait qui entourent la demande du mandataire ad hoc et qui peuvent mettre de nombreux membres en difficulté pour
régler cette « contribution exceptionnelle ».
Ce n’est en effet que le 13 juillet au soir que tous ceux qui, disposant d’un accès internet, ayant eu la curiosité de consulter le « site GLNF », auront pu découvrir la nature de cette «
contribution exceptionnelle » qui semble désormais assimilée à la notion de cotisation annuelle dans la circonstance de l’annulation de la dernière assemblée générale de l’association « GLNF ». Ils
auront peut-être pu en déduire que cette contribution se substitue à la cotisation annuelle de même montant, bien qu’un doute subsiste encore à ce sujet. Cette information nouvelle, bien
qu’incertaine, mérite en tous cas d’être retenue car la seule autre indication au sujet d’une « contribution exceptionnelle » qui n’a figuré, à notre connaissance, sur le « site GLNF » que le 7
mars 2011 parmi d’autres informations d’ordre général, paraissait au contraire établir une distinction entre la cotisation habituelle et la mention d’une contribution exceptionnelle présentée comme
rendue nécessaire par une situation financière exceptionnellement négative. Cette communication exposant par ailleurs plusieurs autres points d’information générale, ne pouvait en outre être
considérée en elle-même comme un « appel » de contribution en bonne et due forme et, dans l’ambiguïté de son application, il est naturel qu’en l’absence de toute autre précision depuis lors, la
plupart des membres concernés n’ait pas cru devoir s’acquitter spontanément de son montant auprès de l’association.
Il convient également de rappeler que si le mandataire ad hoc établit à nouveau aujourd’hui une relation entre la nécessité de cette « contribution exceptionnelle » et une situation financière de
l’association présentée comme périlleuse, les membres de celle-ci ont été soumis alternativement à des informations contradictoires sur la situation financière de l’association présentée tour à
tour comme positive fin janvier 2011 ou « susceptible d’affecter négativement sa continuité » début mars 2011. Dans ce contexte d’incertitudes, il est également naturel que certains d’entre eux
aient pu considérer qu’en l’absence de confirmation ou d’autre précision à cet égard jusqu’à la fin de l’année maçonnique, l’initiative d’une « contribution exceptionnelle » pouvait s’en trouver
remise. Ils ignoraient que cela fût au 14 juillet.
Sans toutefois parler de « désinformation », cette incertitude préjudiciable a pu en outre se trouver entretenue pour certains par la confusion des instructions délivrées par des autorités
démissionnaires de l’association en lieux et place de l’administrateur mandataire ad hoc et alors même que celui-ci demeurait taisant jusqu’à l’été et jusqu’à l’issue de la période habituelle des
travaux maçonniques.
Comment ne pas rappeler également les indications contradictoires communiquées précédemment sur le régime des exonérations de cotisations qui avait été adopté, confirmé et appliqué par les GMP, en
tous cas en Guyenne et Gascogne ? De nombreux membres âgés, handicapés ou ayant perdu leur emploi se trouvent de ce fait aujourd’hui dans l’incapacité de savoir s’ils ont été exonérés ou non du
règlement de leurs cotisations ou de cette « contribution exceptionnelle ».
Par ailleurs, un certain nombre de membres ont cru bon spontanément de régler leurs cotisations sur la base du montant de l’année précédente, indépendamment de l’annulation judiciaire de
l’assemblée générale : ces membres doivent-ils désormais régler, en sus, une « contribution exceptionnelle » du même montant, soit l’équivalent de deux cotisations annuelles ?
L’initiative objective d’un véritable « appel des cotisations » adressé à chaque associé concerné par le mandataire ad hoc aurait sans doute permis utilement d’éviter ces difficultés en levant de
nombreuses ambiguïtés, par ailleurs entretenues par d’autres.
Le retard manifeste et réitéré de l’organisation de l’assemblée générale de l’association et le sil


César du bar de la marine 17/07/2011 08:43



Bou Diou mon BAF Dixon!


Elle a eu tout le temps nécessaire pour faire ses communications et ton long laîus ne convainc pas César pour autant avant qu'il ne l'ait fait analyser
par le juriste des Habitués du Bar de la Marine.


 


Cet appel qui ne nous laisse que 5 jours pour obtempérer est quelque peu désinvolte, alors qu'elle peut s'adresser à chacun des membres, et qu'elle a été
nommée pour organiser une AG "sans délai" qui aurait pu lui faire atteindre son objectif depuis longtemps.


De plus, ne penses-tu pas qu'elle pourrait apporter loyalement la preuve de ce qu'elle demande sous forme d'une situation de trésorerie en bonne et
due forme qui puisse la justifier.  Nous n'avons plus du tout, mais plus du tout confiance en le DAF depuis longtemps et nous méfions de ses communications comme la peste
!


 


Dépéchons nous d'aller doucement ! 


Ce n'est certainement pas en radiant des milliers de membres qu'elle fera rentrer de la trésorerie, car il va lui falloir organiser des palanquées de
plaintes et instruire quelques milliers de procès si elle entend le faire pour chacun, mais ce faisant elle aura bouffé d'avance, par les frais de justice à avancer, le montant des
cotisations ainsi rentrées... 



Thierry69 16/07/2011 10:33


commentaire lu sur lml ce jour :

Pour information j'ai appelé Me LEGRAND directement puisque son n° est sur le courrier reçu, et bien il m'a été confirmé que le courrier émane de son cabinet !!!
C'est presque pire comme réponse...
Commentaire n°1 posté par Bigorre hier à 15h14


César du bar de la marine 16/07/2011 13:40



Comme tu le dis, c'est encore pire !