Compte-rendu des derniers entretiens avec Me LEGRAND.

Publié le par César du bar de la marine

Nombreux sont nos Frères impatients de connaître la teneur des entretiens qu’ont eu à plusieurs reprises ces dernières semaines les représentants de FMR et des Myosotis avec Me LEGRAND que certains taxent d'un immobilisme qui lui permettrait de "profiter de la situation en collusion avec le pouvoir stifano-foelnérien".

 

Il est évident que nous ne pouvions rendre publiques ces actions tant qu'elles n'étaient pas finalisées.

 

C’est un tournant décisif dans l’action que nous menons tous depuis des mois.

 

Voici les deux premières étapes des actions de ces prochaines semaines qui viennent d'être autorisées à la publication, et dont la priorité a été donnée au premier des Myosotis, le Myosotis Ligérien:

 

Transmission d’un dossier au Parquet de Paris lié à des anomalies révélées par les audits diligentés par Me Legrand. Ce qui remet à leur juste place les pseudos audits de M. Stifani, et ceux, récents mais peut-être du même tonneau, du président de l’OAF.

 

La complexité, pour ne pas dire l’opacité, de la nébuleuse des filiales ne permettait pas l’organisation d’une AG « sans délai ».

 

Ceci doit rassurer tous ceux qui fantasment sur les véritables motivations de Me Legrand.

 

La prolongation de sa mission est donc une nécessité ainsi que son extension afin de pouvoir agir dans les domaines pour lesquels elle n’avait pas mandat, comme les aspects disciplinaires ou la convocation du SGC, par exemple.

 

Désignation du comité de refondation, chargé de rédiger les nouveaux statuts et règlements avant de nommer le futur Président de l’association et Grand Maître de l’Obédience.

 

Enfin, l'utilisation éhontée de son nom pour réclamer à nouveau des cotisations illégales puisque toujours pas votées (cliquer ici pour consulter la lettre du DAF et du Trésorier de la GLNF que n'a pas du tout approuvée Me Legrand).

 

FMR-Myosotis et Me Legrand travaillent donc de concert pour sauvegarder la GLNF, rétablir la paix, faire toute la vérité sur une gestion de plus en plus suspecte, établir les responsabilités pour que la justice fasse son travail.

 

L’inverse donc de la propagande officielle qui tente encore de dissimuler les anomalies de gestion et répandre de faux bruits sur nos intentions.

 

Propagande hélas reprise par des « dignitaires » pour se placer ou pour essayer de fuir leurs responsabilités ou leurs complaisances.

 

Cette mauvaise page de notre histoire va pouvoir maintenant se terminer très rapidement, le moment est donc venu de :

 

·      s’unir autour des textes-programme du « Livre blanc », qui sera publié ce week-end,

 

·      le mettre en œuvre,

  

·      ne pas céder aux tentations en baissant les bras ou en se vouant au premier venu,

 

·     mais au contraire, dans un dernier effort, purifier notre obédience de ses impuretés,

 

·   redonner à la GLNF sa destination et retrouver sa régularité perdue.

 

  

Nous vous invitons à prendre connaissance de la lettre expédiée à Maître LEGRAND par Claude SEILER et Dominique MOREAU. Au-delà des processus de sortie de crise envisagés, la question des poursuites pénales a été clairement évoquée...

 

Si le retour à une Maçonnerie apaisée doit nécessairement passer par une transparence totale, la création du Conseil National de la Refondation constitue à cet égard, un tournant décisif.

 

 

NB : L'action judiciaire qui pourrait choquer certains Frères figure en première étape car elle est le passage obligé pour empêcher de nuire d’avantage ceux qui, derrière Mr Stifani continuent à le soutenir en utilisant les moyens de notre association de façon illégale. Mr Stifani n’est plus président de l’Association et n’est plus Grand Maître, comme il tente de le faire croire, ne serait-ce que parce que plus personne sauf une poignée d'apparatchicks ne le reconnaît plus comme tel, ne leurs en déplaisent.  

 

César

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

La Truelle 07/06/2011 07:32


Mon Bon Ami,
On me demande de signaler, à propos des ÉVENTUELLES anomalies comptables découvertes suite aux audits, que Maître LEGRAND, agissant sur nomination du président du TGI, se doit d'appliquer l'article
40.
Comprenne qui pourra !!!!. Pour moi c'est du chinois.

En attendant d'autres explications Pace e Salute


César du bar de la marine 07/06/2011 08:39



L'article 40 ?! N'est-ce pas celui qui dispose sur les mises en quarantaine ?



n°34 06/06/2011 19:44


Salut à tous,
Je sais pas si vous avez lu le dernier brèves de ce jour 06/06, mais il semblerait que ni FS ni la madantaire had oc ne soient d'accord avec le fait que vous ayez porté plainte au tribunal. Qu'en
est-il donc ? car si Me Legrand joue sur deux tableaux il va falloir se méfier, ou bien c'est de l'intox comme d'hab. il y a de quoi perdre la boule ??A vous lire


César du bar de la marine 06/06/2011 22:15



César répondra prudemment, ce qu'a répondu Francois KOCH de
l'Express :



 
 


 



 



 


Me
Legrand a dit à FMR « J’ai l’intention de transmettre au parquet un dossier d’anomalies
comptables » et a dit à  Stifani  « 
Aucune plainte pénale n’a
été opposée ». Ce n’est pas contradictoire. Il s’agit de deux formes juridiques distinctes. Même si l’on joue un peu sur les
mots.


 


 


Partant
de là, on peut se poser 3 questions :


1. Me
Legrand dit-elle à ses nombreux interlocuteurs ce qu’ils veulent entendre ?


2. Les
propos de Me Legrand sont-ils suffisamment ambigus pour être interprétés de différentes façons ?


3. Il
paraît peu probable que Maître Legrand ne trouve aucune anomalie dans les comptes de la GLNF, de ses sociétés immobilières, d’Hôpital Assistance Internationale et de la Fondation. Va-t-elle
transmettre un dossier au Parquet de Paris, ou préférera-t-elle laisser à FMR le soin de le faire ?


 



ESCAL Nicolas n° 64590 04/06/2011 18:29


Deux choses :
1/ il me semble que M° Legrand aurait du écarter depuis longtemps le DAF. Ce n'est pas la première fois qu'on constate qu'il usurpe des prérogatives de M° Legrand. Cette dernière doit
impérativement se faire respecter.
2/ l'ambiance en Loge en cette fin d'année est délétère. L'arrivée de la date qu'on espère "refondatrice" et de ce qu'elle représente, est l'objet de nombreuses discussions et certaines langues
commencent à s'exprimer plus librement, mais un constat s'impose, : "Il faut qu'il parte !".
Après, Qui ? Pour quoi faire ? Les divergences existent et c'est un vrai problème.
Ceux qui ont proclamé leur opposition depuis longtemps, s'énèrvent des lenteurs, et souvent se radicalisent. De ce fait les nouveaux opposants à FS les trouvent trop "excités", et ne trouvent pas
de langage commun avec les anciens pour contruire l'après FS.
C'est le vieux débat des girondins et des montagnards; des menchéviks et des bolchéviks.
Qui sera Kérinski ou Mirabeau ? Qui sera Lénine ou Robespierre ?
De toute façon , ça finit mal à la fin.
Je suis vachement optimiste ce soir.


César du bar de la marine 04/06/2011 18:46



Non non, tu es tout simplement objectif Nicolas ! Cela dit, ta première question est inscrite dans celles à poser à Me LEGRAND lors de la prochaine
entrevue...


Quant à ta seconde, il est évident qu'Ephesse doit partir et nous n'allons pas mollir tant que nous n'aurons pas obtenu gain de cause sur ce point. Nous
devons redonner l'espoir à tous les Frères... Il est fort à parier que la justice va nous y aider.



FRED PICAVET 04/06/2011 18:16


Lorsque le Grand Manipulateur dit dans BREVES du 4 Juin que selon Me Legrand rien ne s’oppose au paiement des capitations, il ne ment pas car effet rien n’interdit à quiconque de verser de l’argent
par avance mais rien ne l’y oblige non plus !
Je ne doute pas que Me Legrand n'insiste que mollement pour faire rentrer les capitations car non seulement elle est une professionnelle du droit et sait donc parfaitement qu’elles ne sont pas dues
et encore moins exigibles mais de plus elle était en copie d'un courrier adressé à Henri Sidery en réponse à ses demandes de paiement contenues dans sa circulaire du 1er Février 2011 et son
courrier du 1er Mars 2011.
Ce courrier de Mars 2011 envoyé conjointement par plusieurs VM de MASSILIA, rappelait notamment à Henri Sidery qu’une créance naît d’un fait générateur qui détermine sa date de naissance et devient
exigible lorsque son délai de règlement, calculé depuis cette date, est dépassé.

Il appartient donc au créancier d’en vérifier l’existence et son exigibilité, … avant d’en exiger le paiement car sinon cela s’apparente à une tentative d’extorsion de fonds répréhensible par le
Code Pénal et punie en conséquence. (Art 312-2 et suivants). En l’occurrence le fait générateur est l’AG or celle-ci a subi le sort qu’on connait.

Enfumage un jour, enfumage toujours.


César du bar de la marine 04/06/2011 18:40



Merci Fred de rappeler fort à propos à nos Frères ces informations utiles car ils ne savent pas de quoi il en retourne exactement,
bien  que les comptes bancaires de 70 Loges sur 84 de Massilia aient été prélevées du montant de leurs cotisations 2010/2011 et César s'est laissé dire que c'était aussi le cas de 100%
des Loges de Provence, quant à celles d'AM elles n'en sont pas loin non plus ce qui ne veut pas dire que les cotisations aient été encaissées.


Tu connais les 10 irréductibles dont les loges de Vaucluse qui s'en tiennent à cette menace de plainte pour extorsion de fonds et ne paieront pas
tant que l'AG n'aura pas eu lieu...


 


POINT D'EXPLICATION, POINT D'AG, POINT D'ARGENT demeure notre leitmotiv à ce
sujet!



La Truelle 04/06/2011 17:28


Mon Bon Ami,
Je viens de recevoir, comme la plupart d'entre nous, la dernière production de la propagande de "L'AUTRE".
Exceptionnellement je l'ai lue avant de la poubelliser.
Et à la suite de cette lecture je suis partagé par deux sentiments: l'indignation et la tristesse.
Indignation de voir que "quelqu'un", puisse encore se servir, en toute impunité, du fichier mail informatique des FF. de la GLNF. Je pensais que seule Maître LEGRAND avait cette prérogative depuis
la démission du président de notre association.
Indignation aussi de lire que l'on nous réclame, une fois de plus, des cotisations avec la semi bénédiction de notre administratrice qui, sans le dire vraiment mais sans le démentir non plus, ne
s'y opposerait pas !!!!!!!
Je crois rêver. Ces gens là ont un tel culot.
Quoi qu'il en soit il est maintenant INDISPENSABLE que Maître LEGRAND communique CLAIREMENT et AU PLUS VITE sur ce point d'une part et qu'elle agisse FERMEMENT pour que cessent ce genre de
provocations de la part de "L'AUTRE" et de sa bande.
Mais Tristesse également de voir les lamentables et vains efforts de Mr. l'avocat STI_ pour tenter d'exister encore.
Alors qu"IL" n'est plus rien, voila qu'il nous parle d'une réunion de travail avec 25 GMP, d'une présentation d'évolutions du fonctionnement de la GLNF, de la création envisagée d’un « Conseil des
Constitutions », de la convocation d'un SGC, puis d'un deuxième qui verrait "l'élection d'un nouveau GM". (ce qui veut dire, en y regardant de plus prés, qu'il démissionnera de son poste de G.M. le
27 Juin). Comme tout ceci semble irréel, totalement déconnecté de la réalité, bref affligeant et pathétique!!
A moins, bien entendu, que tout ceci ne fasse partie d'un plan machiavélique dont le but serait d'entretenir la confusion parmi nous, un enfumage supplémentaire destiné à masquer le chantier d'un
autre projet, la création d'une autre structure spécifiquement stifaniènne de remplacement, au cas où... ce qui expliquerait l'agitation de l'EX-équipe dirigeante d'Alpes Méditerranée.
Va savoir, Mon Bon Ami, avec ce genre d'individu. Tout est toujours possible.
Allez Pace e Salute aux vrais FF. ils se reconnaîtront.


César du bar de la marine 04/06/2011 17:44



Ce qui est encore plus navrant c'est qu'il y a encore des Frères pour se prêter à cette pantomime. Le fichier quant à lui peut très bien avoir été
sauvegardé sur une clé USB, mais que le DAF ose faire référence à un accord de Me LEGRAND (cf. le PS de la lettre de confirmation d'entretien de FMR...) alors qu'il semble que ce ne soit qu'un
enfumage de plus, est consternant !


 


Le salarié en question aura du souci à se faire si c'est averré car cela s'assimile à une faute grave... Nous verrons bien comment elle va réagir et nous
en tirerons les conclusions qui s'imposent... Excellent test !