CONSTRUIRE ENSEMBLE NOTRE AVENIR COMMUN

Publié le par César du bar de la marine

Communiqué ULRF

 

Depuis le début de la crise que connaît la GLNF, le collectif FMR-Myosotis d’abord, puis l’Union des Loges Régulières Françaises depuis de longues semaines et enfin le Comité de Pilotage de l’Opposition dans son premier communiqué daté du 19 décembre, ont affirmé leur volonté de rendre leur souveraineté aux Loges.


Cette promesse initiée par quelques uns il y a deux ans, s’est une première fois concrétisée le 4 février 2011 lors des Assises de Montreuil qui ont conduit à la rédaction du Livre Blanc, recueil de principes et propositions formulés pour réformer l’obédience à laquelle nous restons attachés.

Depuis ce Livre Blanc, l’opposition n’a cessé de grossir et de trouver un soutien de plus en plus massif chez les Grandes Loges étrangères qui ont peu à peu suspendu leurs relations avec la GLNF avant d’entamer à l’instar des Grandes Loges d’Allemagne, d’Autriche, de Suisse-Alpina, du Luxembourg et de Belgique un retrait pur et simple de leur reconnaissance (déclaration du 14 décembre).


Les procédures judiciaires en cours (arrêt de la Cour d’Appel prévu le 13 janvier 2012), comme l’Assemblée Générale apparemment fixée par Monique Legrand le 4 février prochain pourraient nous permettre d’obtenir une victoire définitive et d’enfin chasser les marchands du Temple.

Cependant, malgré tous les efforts que l’Union des Loges Régulières Françaises et les autres composantes de l’opposition déploient pour triompher, nous ne pouvons être certains d’une victoire totale, d’autant que nous avons déjà vu les manœuvres dilatoires qu’était capable d’engager François Stifani avec le soutien de Monique Legrand et d’autres appuis plus occultes.

 

Si nous ne réussissons pas à nous débarrasser de lui et de ceux qui le soutiennent, il faudra peut-être que nous envisagions d’autres procédures de sauvegarde du dépôt sacré confié à la franc-maçonnerie de Tradition, régulière et reconnue. Celles-ci pourraient nous conduire hors d’une obédience qui n’aurait alors plus rien de régulière et qui aurait été mise au ban de la franc-maçonnerie mondiale.

 

Quoi qu’il advienne le travail de reconstruction sera colossal et personne ne doute plus désormais qu’il passera par une réforme profonde des statuts et constitutions de l’obédience comme des pratiques et modes de gouvernance de nos institutions.

 

La promesse d’une souveraineté des Loges devra alors s’exprimer au delà des paroles et s’incarner dans des actes. Si l’Union des Loges Régulières Françaises travaille à une définition d’un projet de refondation, celui-ci ne saurait être présenté aux frères dans le cadre de la convention nationale du 28 janvier 2012 sans une consultation préalable qui en valide les grands principes.

 

C’est l’objet du questionnaire en ligne (voir lien en bas du communiqué) que nous vous proposons de remplir. En donnant largement la parole à tous les frères, l’ULRF n’oublie pas que la maison commune des maçons, appelée à être refondée, se construira par un assemblage de pierres vivantes dans lequel chacune aura sa place et son rôle. Notre projet sera ainsi irrigué par un élan nouveau « en Haut comme en Bas, en Bas comme en Haut ».

 

Nous vous invitons donc à vous exprimer sans réserve en cliquant sur le lien ci-dessous. Les réponses que nous recevrons serviront de point de départ au travail de réflexion mené lors des conventions et elles enrichiront nos échanges pour que, le jour venu, nous soyons prêts à vous rendre, au travers du projet qui vous sera soumis, ce que vous avez de plus précieux : la liberté et l’espérance.

 

Sondage ULRF : https://www.surveymonkey.com/s/S969ZFB

 

 

Fraternellement à tous

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

CORERE Roger N° 13401 22/12/2011 11:03

Je viens de remplir mon questionnaire, que je suppose être un provisoire,car quelques questions posent problèmes.
Nous devons encore améliorer , affiner les questions pour éviter les redites.
Mais le principe me semble bon.

le Barbet 22/12/2011 10:17

TC= Cesar
Aux USA le mandat est de deux ans non renouvelable et les capitations sont de 70 dollars a l'endroit ou je pratique. Cela eviterait deux choses: la soif du pouvoir et les cabales qui vont avec, et
les manipulations avec les metaux.
La fraternite n'est pas un vain mot.
C'est la chambre du milieu de chaque loge qui a le pouvoir decisionnaire. Nous sommes 53 000 actifs reguliers pour 5 millions d'abitants. Ma loge travaille sans discontinuer depuis 1766.
Il y avait une loge francaise qui se nommait L'Etoile Renaissante. C'est peut etre une idee de nom pour la nouvelle Obedience.
Lors des visites du GM d'Etat seul le GM monte a l'Orient sur invitation du Venerable en Chair, ses accompagnateurs restent sur les Colonnes.
Il y aurait tant d'exemples a suivre.
La liste est trop longue et deviendrait fastidieuse a enumerer.
Passe un joyeux Noel Cesar bien que je ne sois pas toujours d'accord je continuerai a me battre pour que tu puisses continuer a t'exprimer.

César du bar de la marine 23/12/2011 01:04



Merci pour ces infos



JPM 21/12/2011 22:39

Bonsoir
Je suis endormi et je rève. Je rève que notre obédience à un GM, mais un GM sans aucun pouvoir, un GM représentif certes, je rève que notre association soit dirigé par un président dont son seul
rôle reste administratif, seulement administratif, son seul pouvoir serait de transcrire les informations des loges, qui seules ont le pouvoir. Ce sont elles qui initient, ce sont elles qui
reçoivent les cotisations, ce sont elles qui font notre obédience, ce sont elles qui font la GLNF. Vénérables Maitres on vous a dit que vous étiez les chefs de l'ordre. c'est faux, si cela était
vrais, vous n'auriez pas à subir les pressions d'OP ou de GMP qui ne sont que des administratifs, vous êtes normalement responsables de vos Frères dans votre loge. Vénérables Maitres
Réveilllez-vous, ne laissez pas un speudo GM qui s'idolâtre de son égo galaxic qui ne croit qu'en lui et que par lui, détruire ce que vos prédécesseurs ont fait dans vos loges, la seule raison de
nos loges l'harmonie, le respect de tous les Frères.
Mes TCF ne succombez pas à la tentation d'aller voir ailleur, bombez le dos pour recevoir les caresses des infamies, mais restez forts pour relevez la tête pour que les jours meilleurs
arrivent.*
JPM

César du bar de la marine 23/12/2011 01:04



Les Conventions ULRF du 7 puis du 28 seront l'occasion de finaliser les orientations de la GLNF de demain.


C'est l'occasion de venir transformer nos rêves en actions.



CPF 21/12/2011 19:55

Mon Cher César
Concernant la question sur la durée du mandat du GM "mandat court renouvelable une fois", j'aurai aimé qu'il y ait une deuxième possibilité de réponse avec "mandat court non renouvelable".
J'ai l'impression que l'on rate quelque chose sans cette alternative.
Tu n'es pas sans savoir que la majorité des GL anglo-saxones et nordiques ont choisi des mandats courts non renouvelables; mais aussi et surtout que c'est justement à cause de ce renouvellement du
mandat du GM que se créé tous les copinages tels que nous les connaissons.
Cela évitera également les dérives du type: "Il(ce GM) a commencé une politique (peu importe le domaine), et lui seul peut la mener à son terme parce qu'il connait mieux que personne le dossier" !
Non, tout cela est terminé, ne retombons pas dans les mêmes pièges .
C'est une suggestion.
Fraternellement
CPF

César du bar de la marine 21/12/2011 21:43



Je trouve tes observations très pertinentes, je vais les faire remonter. Tu pourras aussi les exprimer lors de la convention ULRF proche de chez toi, Nice par
exemple ?



Escartefigue 21/12/2011 16:13

Mon cher César,
Depuis deux ans, je suis en silence les soubresauts de la crise qui secoue notre pôvre Glnf et je voudrais aujourd’hui te livrer quelques réflexions.
Il me semble tout d’abord que plusieurs principes maçonniques sont foulés aux pieds chaque jour dans cette triste affaire :
- la discrétion et la modération : il n’arrête pas de pleuvoir et les propos s’étalent dans tous les blogs à la vue de tous et dans différents prétoires, sans compter le battage médiatique fait
autour des manifestations publiques.
- le pardon : il me semble bien me souvenir que c’est une des premières vertus qu’on m’a demandé de pratiquer le jour de mon initiation, je n’en entends plus parler.
- le rejet des métaux : je constate qu’une des revendications affichées est de ne pas laisser le trésor de la Glnf aux mains des malfaisants qui la dirigent (mais qu’ils le gardent et s’en
étouffent !).
Je suis d’autre part effaré par cette obsession maladive affichée de rester accrochés comme une arapède à cette obédience gangrenée, bien qu’on nous ait longtemps affirmé qu’une obédience n’était
jamais qu’une structure administrative profane parallèle mais extérieure à la maçonnerie.
Il apparaît de plus en plus que, comme cela était prévisible, le soi-disant guide suprême ne partira que lorsqu’il l’aura décidé et organisé et que la rébellion s’achemine lentement mais sûrement
vers la création d’une autre structure (obédience ou quelque autre nom qu’on lui donnera). Pourquoi bâtir un nouvel édifice alors que des tas d’obédiences existent déjà ?
Quel est le but de tout cela si ce n’est de perpétuer le splendide isolement que nous connaissions à la Glnf : nous ouvrons au nom de la FM universelle, mais nous ne reconnaissons aucun des FF des
autres obédiences pour tel : nous serions donc 38.000 (à la louche) vrais FM sur les 160.000 qui existent et travaillent en paix et en harmonie en France ?
Je ne dis pas qu’ailleurs l’herbe est plus verte, mais si tu vas, comme je le fais depuis que j’ai démissionné de ton obédience, visiter les autres FF répandus sur la surface de l’hexagone, tu
t’apercevras qu’ils travaillent aussi bien que nous et en toute sérénité. Ils sont réguliers et se moquent de la reconnaissance d’une GL étrangère qui s’est arrogé le droit de dire qui est bien et
qui ne l’est pas.
Le pire qui puisse arriver aux marchands du temple n’est-il pas de se voir privés de toute clientèle ?
Je te laisse à ton combat, je ne te juge pas mais je suis triste de cet entêtement stérile. Pour ma part, quoique je puisse penser des mauvais compagnons qui détruisent un peu plus chaque jour la
Glnf, je ne me suis pas fait initier pour poursuivre qui que ce soit devant les prétoires.
Je sais que mon propos est très long et je laisse le soin au modérateur de couper ce qu’il lui paraît inutile de publier.
J’ai dit
Escartefigue

César du bar de la marine 21/12/2011 16:42



Le modérateur ne veut pas et de toute façon ne pourrait pas couper quoi que ce soit