D’où viens–je ? Qui suis-je ? Où vais-je ? Dans quel état j'erre ?

Publié le par César du bar de la marine

A ces questions fondamentales, la Franc-Maçonnerie a, à n’en point douter, éminemment vocation à tenter d’apporter quelques commencements de réponses.

 

Mais ne nous y trompons pas, lorsque je dis que la Franc-Maçonnerie a une telle noble vocation, c'est en considération de l'Ordre Maçonnique.

 

Quel triste constat devons-nous faire aujourd'hui ?

 

Par l'effet d'une chute vertigineuse, les questions existentielles se trouvent aujourd'hui supplantées par des considérations tristement matérielles.

 

D’où viens –je ?

 

Je viens des ténèbres car j’étais à la recherche de la lumière. Recommandé, puis guidé par mon parrain en Franc-Maçonnerie, on m’apprit que je pouvais l'apercevoir en regardant vers l'Orient.

 

A moi ensuite de progresser sur la voie de mon chemin initiatique, de franchir les obstacles, et de travailler pour me perfectionner sans cesse.

 

Mais la réalité est à présent devenue bien différente.

 

Les nouveaux "initiés" ont laissé la place à de nouveaux "adhérents".

 

L'esprit de l'initiation laisse la place au culte du chiffre, parce qu'il faut que la "Secte" (le terme est employé par le GM…) fasse entrer un maximum de cotisations. Le VM est mis sous pression, on lui fixe des objectifs de croissance, il doit rendre des comptes sur sa politique de recrutement, les loges sont classées en fonction du nombre de planches réalisées et du nombre d’initiations effectuées….bref la parfaite multinationale Maçonnique…à quand l’initiation fast food ???  On n’en est pas loin, vu que certaines Loges initient par fournées de 5 ou 6…

 

Je viens du monde profane, et je suis là, avant tout, pour alimenter la pompaphynance qu'est devenue l'obédience.

 

Le nombre d'adhérents va croissant, l'affaire est prospère (youpla boum !!), et tout cela justifie les fastes dont une poignée de TRFFF et sans doute TVFF profite honteusement.

 

Alors, vous dire qu’en ce moment je me demande si les ténèbres c’était avant que je reçoive la lumière ou maintenant ???  La question semble triviale…elle ne l’est pas … !!

 

Qui suis-je ?

 

Je croyais humblement que j'étais un Etre humain, à la recherche de quelque perfectionnement moral et spirituel.

 

Je croyais sincèrement que les outils et symboles qui m'avaient été présentés au fur et à mesure de ma progression avaient une valeur intrinsèque, qu'ils me donneraient à réfléchir sur les moyens d'y parvenir.

 

En réalité, je suis avant tout un matricule.

 

Celui qui s'auto-proclame notre "Guide spirituel" nous contraint depuis peu à nous poser cette première grande question sous un angle bassement trivial, celui du "cochon de payant".

 

Oui, mes FF, je ne suis rien d'autre, aux yeux du GM, qu'un "client", dont la valeur commerciale a été comptablement évaluée par ses soins, et dont il demande très sérieusement à un Juge de confirmer le prix.

 

Je découvre avec stupeur, en lisant l'assignation lancée par l'obédience à l'encontre de FMR, que je suis en réalité une valeur marchande, évaluée à environ 30 €uro le kilo de Frère (pour les plus maigres ça fait plus cher du kilog…mais pour ceux qui sont bien dans leur peau la valeur marchande diminue en proportion… !!!...si ça continue on va être aussi cher au kg que du Beluga… !!!)

 

Quelle effroyable désillusion ! Moi qui croyais jusque-là, comme on me le répétait en L., que j'étais une pierre brute que je devais polir inlassablement, me voici réduit à quelques billets de banque.

 

Et dire qu'un avocat a mis son nom sur cette assignation ! Il est vrai qu'une vieille Loi datant de 1881 protège l'avocat, s'agissant de ses écrits produits en justice, mais quand  même…

 

Si je le croise un jour, celui-là, je lui dirai quelques mots d’amour. J'espère sincèrement qu'il n'est pas Maçon. Mais je m'égare… !!

 

Où vais-je ?

 

Encore quelques illusions perdues. J'avais le sentiment profond que la Franc-Maçonnerie m'aiderait un peu à donner un sens à ma vie, à appréhender plus sereinement une échéance inéluctable, à m'imprégner de quelques valeurs fondamentales, durant le passage dans ce monde, à communiquer autour de moi un peu de bonheur simple.

 

Rien de tout cela.

 

Je dois me rendre religieusement en Tenue de Grande Loge, ou en Tenue Provinciale, parce que je suis, paraît-il, obligé de m'y rendre. Je vais faire la claque au Guide à la Grande Arche, ou ailleurs et accessoirement à quelques "généraux mexicains" recouverts de médailles et de dorures, venus à grands frais du monde entier à l'invitation du "Guide".

 

Et même si parmi les grands tabliers bleus alignés tous en rang d’oignons, comme à la parade, il s’y trouve de vrais FF, combien ne sont là que pour l’attrait du paraître et pour être bien vus par le GM et tous ses amis fidèles…

 

Donc en fait je n’y vais plus, à ces mascarades de façade qui n’ont, de mon point de vue, rien mais alors strictement rien d’initiatique…tout au plus un certain côté symbolique lorsqu’un nouvelle Loge est consacrée et encore… Bref, ce côté métallo/m’as-tu vu m’est devenu insupportable…

 

D’ailleurs, en PACA il est anormal que les VM en chaire et les Surveillants des Loges du comté Niçois et alentours n’aient pas reçu un billet d’avion A/R et 2 nuits d’hôtel payées par la Province pour se rendre à Ajaccio... les 21 et 22 juin, pour la tenue Provinciale !!! … C’est à eux de payer ?? Ah bon, j’avais pas vu ça comme ça… !! Dommage c’est beau la Corse fin Mai…

 

Dans quel état j'erre ?

 

Il fut un temps, pas si lointain, où je me rendais avec impatience en Loge, que ce soit dans ma propre Loge, ou en visiteur dans une autre, avec cette certitude que j'en ressortirais "remis à neuf" par le contact chaleureux des FF que j'allais y retrouver.

 

Même cela, Monsieur STIFANI, vous me l'avez retiré.

 

Par votre faute, le désordre s'est installé parmi les FF, les trois clans s'observent (vos rares partisans, vos nombreux détracteurs, et tous ceux, encore plus nombreux, qui ne se sentent pas concernés par vos dérives et continuent d’ânonner sagement : "nous sommes dans un  ordre, il faut se soumettre et travailler en Loge, les affaires de Paris, ce n'est pas notre problème…").

 

Vos Grands Officiers Provinciaux sont observés avec la plus grande suspicion, parce que l'on cherche à savoir dans quel camp ils se situent, alors qu'il n'y a pas si longtemps, nous les observions d'un autre regard, celui de l'exemplarité que nous recherchions à travers eux.

 

Lors des agapes, les langues se délient, et vous le savez certainement, il n'y a pas que dans ma Loge que nous ne portons plus la santé obligatoire à votre auguste petite personne. Bref, je ne ressens plus ce même plaisir de me rendre en Loge, et je vous en tiens pour partie personnellement responsable, Monsieur "mon Gourou".

 

J'ai rencontré un de vos Grands Officiers ces jours-ci, un homme de très grande qualité. Pudiquement, parlant de la situation que vous avez créée, il me disait que l'on est en train de "casser son jouet"  Le connaissant un peu, je suis bien certain que la Franc-Maçonnerie n'est pas un jouet pour cet homme là, c'est une part essentielle de sa vie.

 

Il vous considère, sachez le, comme "une erreur de casting" et c'est bien ce que vous êtes.

 

Alors j’ai décidé de ne plus errer inutilement et d’aller voir comment les affaires se passent dans l’arrière salle du  bar d’à côté… parce que c’est une certitude maintenant, des vrais FF, il y en a plein d’autres, qui méritent le détour, et qui sont moins pollués par les dorures et les métaux, que vous et vos prédécesseurs avez contribué à faire rentrer dans nos temples (et dans les têtes…c’est bien cela le plus grave...!!).

 

A ces trois questions essentielles le regretté Frère Pierre Dac répondait « Je suis moi, je viens de chez moi et j’y retourne !!! » alors permettez moi de parodier cette phrase en disant, « je suis intègre, je viens de la pénombre et je retourne vers plus de lumière » …


Adissias mes frères c'est l'heure du jaune !!! et ça c'est aussi un moment sacré...!!

Commenter cet article

Mafalda 26/05/2010 21:16


Ah ah ah mes frères, je suis TORDU DE RIRE !!!
Je viens, dans la même journée :
1/ de consulter le site public de la GLNF, et son nouveau lien intitulé : "En 2012, la GLNF comptera 50 000 frères", avec un beau graphique pour l'illustrer, exactement comme pendant ma dernière
réunion de travail à l'Agence ;
2/et de recevoir l'invit à la petite sauterie du 21 juillet "chez Jean-Charles Foellner" (je cite), au profit de la "Fondation GLNF", avec petites pépées polynésiennes en photo, blason GLNF et
repas à 75€ tête... OUARF !!! on n'avait pas demandé un audit, pour ces pseudo structures associées ??? Nous aurons droit cette année encore à la fausse tombola pour gagner la fausse Mégane
?????
Je m'esclaffe de rire mes frères, pour ne pas pleurer de désespoir en imaginant les mines déconcertées de nos pauvres officiers provinciaux, obligés de se frapper la soirée chère et chiante de
l'année pour justifier les tabliers bleus récemment acquis et rester "dans le rang"... Mes pauvres amis : 75€ x 2 (jamais sans ma femme), ça nous fait du 150€ + l'essence et le péage entre
Marseille-Le Luc !
Franchement les amis, les "miracles" de FMR je n'y crois plus trop, alors je prépare ma démission pour fin juin, et en juillet, j'emmène ma femme à la plage ! 3 bises à tous les amis !


l'atypique johannique 25/05/2010 21:51


ce soir on enfonce le clou sur TFI, à qui profite le crime?

Mardi 25 mai 2010
23h15 - 00h40 (Durée : 1h25)

Enquêtes et révélations

Rites secrets et pouvoirs occultes : enquête au coeur de la franc-maçonnerie

Genre : Magazine de société
Présentateur(s) : Magali Lunel

Les francs-maçons ont ouvert les portes de leur temple à une équipe de télévision. Une immersion sans précédent qui permet de lever le voile sur cette société secrète, très controversée et objet de
nombreux fantasmes. Qui sont-ils ? Quelle est leur réelle influence sur la société ? Les francs-maçons font-ils jouer leur réseau pour privilégier leur carrière ou servir leurs intérêts ? L'équipe
du magazine a pu filmer, pour la première fois, tous les rites, jusqu'ici gardés secrets, et suivre toutes les étapes de l'initiation d'un «apprenti». La franc-maçonnerie est aussi une quête
spirituelle qui amène chaque adepte à réfléchir à des thèmes centraux de la réflexion humaniste. Une enquête réalisée par Pascal Catuogno.


César du bar de la marine 26/05/2010 06:34



Désolé de publier ton commentaire si tard... A l'heure où tu nous a écrit, César regardait le Dr House, avec l'espoir qu'il trouve un remède de sa composition pour soigner le "Guide".
Mais même ce bon Dr House se heurte aux limites de la science.





Je te rassure, toute l'équipe de César était devant le poste, très tard, pour voir ces belles images de nos FF de Nice (filmés dans le Termple), pour ne parler que de ceux de
PACA.





FS faisant son jogging, quel scoop ! Que de symboles il y trouve !!! Est-ce pour plaire à notre omni-Président de la République qu'il se livre à ce rituel non encore codifié
?



paracelse 25/05/2010 20:33


César mon Frère,
Je comprends ton diagnostic et partage en grande partie ton analyse sur la bagnole qui est en piteux état. Je t'avoue que je ne me fais aucun souci pour les FF de la RL unie avec lesquels je
travaille la pierre et avec lesquels je continuerai à la travailler avec ou sans la GLNF. Mon souhait ne va pour le combat interne que pour une seule et unique raison: le souhait de continuer à
partager nos travaux avec certains FF d'autres Loges de mon Orient. Je sais que suivant l'évolution, ces FF qui sont Maçons, mais un peu timorés resteront docilement aux ordres de nos hiérarques et
j'entrevois un avenir maçonnique sans eux, et c'est cela qui me désole.
Frat
Paracelse


César du bar de la marine 26/05/2010 06:27



Mon BAF Paracelse,





je reviens un instant sur ta métaphore d'hier. Pour ma part, j'ai le sentiment que la "tumeur" dont tu parles a déjà métastasé dans le corps tout entier, et qu'aujourd'hui, au moment
où nous prenons conscience du mal, la plupart des organes vitaux sont touchés par la maladie.





Problème supplémentaire, le malade ne veut surtout pas se soigner.



parisien mutin 25/05/2010 09:15


Mon cher César,
Noublie pas que pour beaucoup -dont je ne suis pas- cette voiture présente le grand avantage d'avoir le volant à droite, ce qui est relativement rare sur le continent. Pour ces frères ça vaut tous
les efforts de reconstruction.

Un parisien mutin


César du bar de la marine 25/05/2010 10:18



Cest tout à fait respectable pour certains de vouloir garder la direction à droite ; cela dit chez nous on roule à droite et pas à
gauche.....Mais bon, comme je l'ai déjà exprimé combien de FF en pourcentage total sont "vraiment " intérressés par cette conduite à gauche
...???


 



paracelse 24/05/2010 19:53


César, mon Frère
Je comprends fort bien tes questions.
Ma réponse se fera en utilisant une métaphore médicale.
Imaginons un grand corps malade: vaut-il mieux éradiquer une tumeur et essayer de sauver le patient avec toutes ses cellules saines, ou laisser mourir le patient et recréer un individu
théoriquement parfait à partir de cellules souches, avec toute la complexité et risques que cela comporte?
Voilà où j'en suis dans ma réflexion. C'est pourquoi je me dis: essayons de sauver la GLNF si c'est possible. S'il s'avère qu'il faille débrancher la Machine, nous serons toujours à temps de le
faire.
Frat
Paracelse


César du bar de la marine 25/05/2010 07:09



Mon cher Paracelse,





que tu aies pris une métaphore médicale ne m'étonne pas.





A moi de t'en proposer une autre : imagine une très grosse voiture, dont les organes principaux : direction, moteur, sont tous dans un état lamentable. Crois-tu qu'il faille
s'acharner à réparer, sachant que tu ne vas pouvoir - au mieux - changer que quelques pièces - ou passer à une petite occasion en bon état de marche ?