Danger: tentative de mainmise sur les Hauts Grades

Publié le par César du bar de la marine

Mes Frères,

 

Le projet de réforme présenté par notre Chef vénéré a tout du leurre démocratique.

 

L’organisation proposée par Monsieur Stifani ne vise aucunement, malgré les nombreuses commissions évoquées et la représentation future des VM par délégués interposés, à répondre aux attentes des Frères, ni a renforcer des contre pouvoirs au sein de nos instances supérieures.

 

Bien au contraire, et de manière particulièrement machiavélique alors que les Frères se sont levés contre le pouvoir discrétionnaire du Chef et contre ses nombreuses dérives, l’organisation proposée renforce le contrôle du pouvoir central sans créer le moindre réel contre-pouvoir.   

 

Dans ce projet, le  SGC, le Conseil des Sages, et les innombrables Commissions et autres Comités n’auront « in fine » qu’un rôle consultatif ! De façon à véritablement tout verrouiller, y compris les idées,  FS conservera un contrôle d’autant plus absolu que le pseudo projet de réforme lui garantit à chaque fois, de manière directe ou indirecte, une majorité absolue de par la nomination des membres de ces assemblées ou par l’octroi d’une double voix au GM. 

 

Cette pseudo réforme propose une  structure digne des pays les plus totalitaires. Et si le terme "totalitaire" vous choque ou vous parait excessif, constatez mes Frères ce qui s’est passé lors des  cérémonies d'installation dans la Province d’Aquitaine avec l'exemple de la R. L. Charles Martel

 

Non seulement le Chef Vénéré augmente son contrôle, mais en plus il cherche à en élargir le territoire. Prenons l’exemple des rapports entre la GLNF et les Rites :

 

Dans son projet d’évolution de l’obédience daté du 4 septembre le GM écrit, au chapitre Autres mesures, le texte ahurissant ci-dessous :

« Après consultation des chefs de chacune des juridictions, sera créé un Comité de coordination des juridictions (le nom reste à définir), que le Grand Maître présidera en tant que Chef de l’Ordre, pour que les systèmes de perfectionnement et les Hauts Grades puissent apporter une contribution utile dans le fonctionnement de l’Ordre. »

 

Sur cette tentative ouverte de mainmise sur les Hauts Grades, le commentaire du Frère Babylone sur un article du Myosotis Brie Champagne constitue une analyse claire et indiscutable. Nous le reproduisons ci-après :

 

Attention danger !


Subtilement et l'air de rien, une mesure extrêmement importante et qui ne fait pas partie du « manifeste FMR » a été introduite en douce pour faire croire qu’il s’agissait d’un souhait des Frères alors même que c’est encore un moyen de faire main basse sur les différents Rites qui sont pratiqués à la GLNF.


Chaque Rite a son système de « Hauts Grades » qui est géré par une structure indépendante. Cette structure est la seule à posséder le Rite puisqu’elle ne fait que déléguer la gestion des 3 premiers degrés à la GLNF.


Ce qui est projeté, c’est la création d’un «Comité de coordination des juridictions» que le GM présidera en tant que «chef de l’Ordre» pour «que les systèmes de perfectionnement puissent apporter une contribution utile dans le fonctionnement de l’Ordre».


Et le tour est joué ! Je pense que le Suprême Conseil du REAA, le Grand Chapitre du Français, la GLMMMF, etc. apprécieront à sa juste valeur cette duplication du «Grand Collège des Rites» du Grand Orient (on est né à la GLNF ou on ne l’est pas, cela vous colle à la peau !). A cette différence près que le GODF gère l’intégralité de tous les Rites et en est l’unique patron.


C’est la volonté de mainmise déclarée de l’obédience GLNF sur l’Ordre maçonnique dans sa diversité d’exercice des Rites. C'est le monde à l’envers puisqu’en réalité la GLNF qui n’est pas un Ordre et même pas une Grande Loge (rite unique comme la GL) mais un Grand Orient (pratique de Rites multiples), ne tient ses pouvoirs que des structures gérant les degrés supérieurs des différents Rites qui, je le rappelle, ne sont que délégués pour les trois premiers degrés.


Indépendamment du comportement habituel de notre Gourou en chef qui veut mettre la main sur tout ce qui passe pour prétendre être Pape alors qu’il n’est qu’un mauvais président d’association, il y a là le germe d’une difficulté majeure et d’un détournement de structures qui est très important. C’en serait alors cette fois-ci terminé avec la régularité ce qui entraînerait par voie de conséquence la perte de la reconnaissance.


Alors, bien que le sujet soit difficile, il faut absolument faire barrage à cette volonté d’extension de la dictature au sein même du cœur du système maçonnique qui en a été préservé jusqu’à présent.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Mnésis 21/09/2010 18:48


Voir la réponse du SCPLF dans l'article:

"Le Myosotis et puis la Rose"

du Mardi 21 septembre 2010 2 21 /09 /2010 16:29

sur le site du myosotis Ligérien à cette adresse :
http://www.le-myosotis-ligerien.com/article-le-myosotis-et-puis-la-rose-57466996.html

AF
Mnésis


César du bar de la marine 21/09/2010 21:58



Mon très cher Frère MNESIS, à quelques minutes près tu aurais pu voir la même réponse sur ce blog. Ceci étant dit tu es très réactif. Bravo



missonnier robert 17/09/2010 22:53


mon cher Tintoret,je me permets de te faire remarquer que concernant le REAA à mon avis tu te plantes.Sans rancune FF SS(trente et une années de REAA)


César du bar de la marine 18/09/2010 01:00



MTCF Robert,


Clamer que le FF Tintoret "se plante", n'est pas très démonstratif du pourquoi tu n'es pas d'accord avec sa présentation qui elle est développée.


Des argument construits seraient nettement préférable à tous points de vue.



Le Tintoret 14/09/2010 14:34


je crains mes ff que vous ne vous illusioniez sur la soi disant délégation des grades bleus à la GLNF par les juridictions de Hauts Grades. Il est clair en effet que ces juridictions ne sont que
des créations de la GLNF.
le Suprême Conseil a été créé après que des FF de la GLF aient rallié la GLNF en 1965. Ce n'est pas le Suprême Conseil créé en 1804 (le vrai!) qui a délégué ses loges bleues à la GLNF. Idem pour
les Hauts Grades du Rites Français. C'est la GLNF qui sur la base d'une traansmission douteuse en provenance du Brésil en 2000 a créé de toutes pièces un grand Chapitre français.
La seule délégation réelle sur les Loges Bleues fût celle qu'accorda par convention en 1958, le Grand Prieuré Des Gaules - détenteur légitime du Régime Ecossais Rectifié pour la France depuis 1935
- à la GLNF. Cela a duré tant bien que mal jusqu'en 2000, année où le GM C.C. décida unilatéralement et brutalement de rompre avec le GPDG.
Que firent alors les chefs de la GLNF? Ils créèrent ex nihilo un Grand Prieuré Rectifié de France à leur botte,pour pratiquer les grades de l'Ordre Intérieur rectifié. C'est aussi simple que ça.
Croyez vous donc mes ff, que ces soit disants juridictions de Hauts grades vont se révolter contre la GLNF, alors qu'ils lui doivent leur existence.
Cela met en évidence 2 problèmes:
1)La régularité "à l'anglaise" qui en empêchant les FF bleus de la GLNF de fréquenter d'autres obédiences, leur ferme les portes des Hauts Grades historiquement et spirituellement légitimes
(Suprême Conseil de France, Grand Prieuré Des Gaules notamment) et oblige l'Obédience à "monter" des systèmes particuliers, souvent pour donner des honneurs aux FF "méritant". Cf l'article "l'arche
en ruine" paru il y queques semaines dans les Myosotis.
2)l'inversion grave du processus initiatique. Au GPDG, nous avons coutume de dire que la Lumière vient d'en Haut.
C'est à dire que l'autorité spirituelle vient des Supérieurs de L'Ordre qui la transmettent aux Chevaliers Bienfaisants de la Cité Sainte, réunis en Commanderies, qui ensuite créent des Loges de
Saint André (4ème grade) et enfin seulement des Loges de Saint Jean.
A la GLNF c'est hélas tout l'inverse, ce sont les loges bleues qui conditionnent les grades supérieurs.
C'est toujours le problème que vous dénoncez justement dans les blogs de la prééminence de l'Obédience sur l'Ordre avec toutes les dérives rituelles et doctrinales que cela engendre.
C'est pour cela qu'en 2000, les Chefs du Régime Ecossais Rectifié, incarné par le GPDG, ont décidé de dire ça suffit aux patrons de la GLNF avec le résultat que l'on sait: anathème, menaces,
exclusion!
En espérant que cet éclairage contribuera à alimenter votre réflexion mes FF et vous souhaitant plein succès dans votre action courageuse.
fraternellement
Le Tintoret


César du bar de la marine 14/09/2010 15:17



Mon BAF,


merci pour cet éclairage très instructif. Je ne doute pas que nombreux seront ceux qui voudront apporter également leurs connaissances à ces questions délicates.