Des MENACES DE MORT ???!!!

Publié le par César du bar de la marine

Mes Frères, il est probable que vous n'avez pas lu chacun des trois dossiers déposés auprès de la Cour d'appel en vu de l'audience du 5 avril.  Mais notre Frère Sully, du myosotis Neuilly-Bineau, l'a fait. Il a lu en particulier les affirmations de Mr Stifani. 

 

César partage totalement les propos de notre Frère Sully et  vous invite à prendre connaissance de ce qu'il a découvert:

 

 

C'est ahurissant.

 

 

Nuit du 21 au 22 mars 2011.

 

La journée a été particulièrement calme sur le front de la GLNF ou de ce qu’il en reste malgré tous nos efforts. Le temps a suspendu un instant son vol et m’a offert le loisir de relire en toute sérénité les conclusions remises par les trois parties prenantes au procès en appel fixé pour le 5 avril prochain.

 

Celles de monsieur François Stifani, intervenant volontaire es qualité de soi-disant Grand Maître de la Grande Loge Nationale Française, ont particulièrement retenu mon attention.

 

Je ne rentrerai pas ici dans tout l’argumentaire juridique développé dans ces conclusions, pas plus que je ne relèverai les différentes procédures  intentées « en loucedé » par des amis de Stifani pour faire, par exemple, annuler l’AG du 25 mars sans rien dire à personne, ou pour faire valider celle du 16 octobre par un tribunal… Tout cela relève de manœuvres de bas étage et nos avocats sont là pour cela.

 

Ce qui m’a frappé dans ces conclusions, qu'aucun blog n'a relevé jusqu'à présent, c’est la fin, et tout particulièrement la page 22 dont je vais m’autoriser à citer de longs extraits tellement ils sont stupéfiants.

 

Une section intitulée « Le contexte de l’action des demandeurs » se répand longuement pour décrire une association FMR « constituée par des membres de la GLNF en rupture de ban ayant pour objet de dénigrer la gestion de la GLNF et sa direction »,

 

« Cette association exclusivement constituée d’anciens membres de la GLNF et créée dans le seul but de la déstabiliser, s’est donc engagée dans une entreprise de désorganisation à l’égard de la GLNF, avec l’objectif secrètement avoué de l’asphyxie de celle-ci ».

 

« A cet égard, l’association FMR noie les membres de la GLNF en permanence d’un flot de mails, de tracts,…. et renvoie les internautes vers des liens avec les blog Myosotis également consacrés à la critique de la GLNF dans des termes qui excèdent fréquemment les limites de la liberté d’expression ».

 

« La GLNF a été ainsi contrainte d’engager plusieurs actions en diffamation … ».

 

Mais le clou du spectacle mes Frères, c’est le paragraphe suivant qui nous apprend que « le combat engagé à l’encontre de la GLNF et de sa direction actuelle est si violent que son Président, M.François Stifani, a même été destinataire de menaces de mort, pour lesquelles il a déposé deux plaintes entre les mains du Procureur de la République près les Tribunaux de grande instance de Grasse et de Paris ».

 

Oui vous avez bien lu. Pas de confusion ou d’erreur. Le texte est on ne peut plus explicite.

 

Me voici donc, moi petit Myosotis de Neuilly-Bineau, conjointement avec nos Frères de FMR, puisque toute cette section "Contexte de l'action des demandeurs" ne parle que de nous, accusé implicitement et publiquement dans les conclusions déposées par Maîtres Baloup et Pardo de "menaces de mort à l’égard de François Stifani".

 

Incroyable mais vrai !

 

C’est certes très chevaleresque de la part du petit François, qui j'en suis sûr a organisé avec quelques complices la réalité de telles menaces de mort pour la circonstance, afin de rendre ses deux plaintes crédibles, mais au risque de décevoir son ego particulièrement protéiforme, je ne demande modestement, tout comme mes Frères de FMR, que son départ irréversible loin de notre GLNF.

 

Par ailleurs, pour prendre la chose de manière badine, cela me laisse rêveur sur l’interprétation que le Tribunal pourra faire de tels propos. De deux choses l’une (l’autre étant le Soleil aurait dit Prévert, mais l’ex Guide ne sait même pas qu’il en portait un sur son tablier !) :

 

-   soit le Tribunal va ranger ses plaintes pour « menaces de mort » au titre des larmoiements et de la dramaturgie dont notre Cosimo de service a le secret, et il risque de passer pour ce qu’il est vraiment, à savoir qu’il se moque du Tribunal comme il se moque de ses jugements, de sa première paire de charentaises et de nous tous mes Frères. Auquel cas le Tribunal va le débouter de toutes ses demandes et nous en seront définitivement débarrassé,


-   soit le Tribunal va prendre ses prétendues accusations de « menaces de mort » au sérieux. Auquel cas il vaudrait mieux que le Tribunal sauve « le soldat Stifani » et lui évite d’être la victime d’un soi-disant « contrat » qui pèserait sur lui en le déchargeant immédiatement de son mandat de Président/Grand Maître, ce qui le mettrait définitivement à l’abri de tout événement fatal. Ne pas prendre une telle décision relèverait en effet de la non-assistance à personne en danger.

 

Bref, à force de raconter des conneries qui ne rehaussent pas le personnage dans notre estime, loin s’en faut (mais était-ce même concevable ?), l’ex lien ultime entre les hommes et Dieu joue perdant sur tous les tableaux.

 

Plus sérieusement pour finir mes Frères, je suis véritablement atterré que de tels arguments délirants puissent êtré présentés devant un Tribunal dans un conflit ouvert au public qui met en scène une instance maçonnique et ce qu'elle est censée représenter. Et si vous ne me croyez pas, vérifiez vous-même mes Frères la page 22 des Conclusions FS 17.03.2011.

 

Carton rouge Monsieur Stifani !

 

Rassurez-vous, je n’engagerai pas un procès en diffamation à votre encontre, n’ayant ni les moyens financiers, ni surtout l’esprit tordu et procédurier que nécessiterait une telle démarche. Je préfère ignorer vos propos et vos écrits, tout comme je vous ignore. Vos écrits sont ignobles.

 

Fraternellement mes Frères à vous tous que tout ceci révulse.

Commenter cet article

raminagrobis06 24/03/2011 06:39


Mon bon César et vous tous mes BAFF

Je serai très intéressé de savoir "QUAND", la ou les plaintes pour "menaces de mort" ont été déposées par FS.

Cela pourrait avoir, je le pense, une certaine importance.

Je crois pouvoir dire qu'en fonction de ces dates, nous pourrions affirmer, (témoignages à l'appui de pas mal de FF)au tribunal, que tout cela n'est qu'une manœuvre de plus.


Bonne Journée à tous. Et surtout gardons l'espoir que tout cela, ne sera un jour, qu'un mauvais souvenir.


César du bar de la marine 24/03/2011 07:24



Effectivement, il n'en est nullement question dans les Conclusions de Mr Stifani du 17/03/2011.


Par ailleurs, un des 4 super préfets de la GLNF nommés par Monsieur STIFANI a fait savoir à César qu'il était lui-même dans son bureau à Juan les Pins
lorsqu'il a ouvert le courrier anonyme le menançant de mort ! Dommage, il n'a pas dit à César quel était le jour de cet incident.



S. Cartefigue 23/03/2011 22:52


Si cela peut vous rassurer, j'avais entendu les mêmes propos il y aura bientôt 1 an jour pour jour de la bouche de l'ineffable D.J. qui n'était alors que GM de la GLPAM. Lors d'une réunion de "ses"
VMM, il s'était ouvert des coups de fil anonymes de préférence nocturnes de la part d'opposants extrémistes genre FMR.
C'est sans doute pour celà qu'il a été nommé super-préfet. Là, plus personne ne le dérange, puisqu'il ne nuit pas plus qu'un membre du "Conseil des Sages" !
Mes BAFF, arrêtez de persécuter les meilleurs d'entre nous !


Bob 23/03/2011 19:43


Immolarité et indignité caractérise ce triste personnage qui nous offre là une piètre partition de son répertoire, vivement les échéances juridiques à venir et qu'on en finisse car les superlatifs
pour exprimer notre "ras le bol" manquent, tout a été dit; puissions nous un jour nous retrouver entre vrais maçons.

Bob


César du bar de la marine 23/03/2011 19:50



L'indignité est aussi celle des FF qui se rendent complices, en continuant  à collaborer avec ce triste personnage.



TONTON BERETTA de LA BUTTE 23/03/2011 18:26


Si le fait de calomnier et de mentir honteusement était mortel, ce type serait déjà foudroyé …Je vais porter plainte contre lui , il cherche à me faire mourir de rire !

Tribiz


César du bar de la marine 23/03/2011 19:24



OUI d'autant plus qu'il s'agit d'un rire triste.



coligny 23/03/2011 00:46


C'est quand même extraordinaire que l'organisation dont le but est le perfectionnement moral, ait eu à sa tête une succession de champions toutes catégories de l'immoralité et de l'indignité.

Il faut reconnaitre que l'on est quand même bien naifs de s'être fait blouser à ce point.