FS ET LE 28 SEPT – VOLTES FACES – UNE PIECE EN 3 ACTES

Publié le par César du bar de la marine

Mes Frères

Concernant la réunion du 28 septembre, l’EX n’hésite pas à se contredire  totalement en moins de trois jours, pour mieux tromper les Frères.

Retournement-contradiction-mensonge : une pièce en trois actes.

Acte 1 : le 23, l’EX adresse à Me Legrand un courrier (ci-joint) dans lequel il met en doute sa participation et la conditionne au retrait des éléments essentiels de l’ordre du jour ; en d’autres termes, des demandes inacceptables lui permettant de dire "je ne viens pas".

Acte 2 : le 26 au matin, l’EX apprend que Me Legrand a décidé d’annuler la réunion (voir courrier ci-joint)

Acte 3 : alors, sans risque de devoir affronter les opposants, l’EX adopte la position inverse et clame  dans sa lettre du même jour  à 15H17 « nous répondrons présent, à l’invitation » !

Par contre, cachées derrières ces voltes faces et mensonges, il y a des constantes : c’est l’autisme aux demandes des Frères pour son départ,  c’est une tactique cherchant à faire accuser un autre notamment le SCPLF et une stratégie visant à provoquer une scission de la GLNF.

Notre Frère Tamino les décrit très bien.  Nous y avons ajouté quelques précisions et un dessin…

Fraternellement

César

 

L’autisme, par tous les moyens…

Une lettre adressée aux frères (toujours la même question : qui paie ???), et une autre envoyée deux heures avant à Me Legrand.

Dans les deux, on nous sert le même fantasme : c’est la faute de quelques agités assoiffés d’ambition, divisés, et cornaqués par le REAA et ses conspirateurs

 

2011 08 16 Vade Retro SatanaBien sûr, pas un mot de la politique et des 43000 "soldats au service du Président", du guide spirituel écrivant sur la burqua, du cabinet fantôme, des compromissions africaines et des anomalies de gestion, ni de Wagram, centre des congrès avec boudoir.

Pas un mot  non plus du rejet des frères lors de deux assemblées générales, des procès perdus, des décisions de justice ignorées et foulées au pied, des sanctions incessantes, des nominations ridicules de nervis excités.

A qui  est destinée cette accumulation de mensonges, cette histoire de complot, après la lettre du 14 juillet qui a bien été écrite aux anglais pour rompre les relations avec la Grande Loge d’Angleterre ? Et par M. Stifani, par personne d’autre ? ah oui, c’est vrai les anglais sont complices eux aussi !

Tout ça pour un malheureux projet de réunion, dont personne ne pouvait attendre autre chose que le constat d’un désaccord profond entre le dernier quarteron de fidèles au guide déchu, et une opposition, certes pas d’accord sur tout, mais bien décidée à se débarrasser du personnage dangereux qui continue de s’accrocher à son fauteuil.

Alors, le matin, après ses habituelles invectives et déclaration d’autosatisfaction, l’EX ne veut pas y aller : pensez donc, ils veulent mettre ma révocation à l’ordre du jour ! C’est que ça pourrait marcher leur projet… La peur, quand même.

Et puis, deux heures après, finalement, il viendra quand même.

Il est vrai qu’entre-temps la salle a été annulée  par Me Legrand, les vigiles aussi… (Et oui, dès que M. STifani se déplace, il y a des vigiles ou des gardes du corps). La réunion est désormais impossible.

Nous pensons plus sérieusement que cette réunion avait été mise en place pour entamer le processus d’une scission qui est le vœu le plus cher de M. Stifani, qui espère bien obtenir la dévolution des biens la plus favorable, et qui est désormais pressé.

En effet, il y aura, sous la tutelle de Me Legrand ou de quelqu’un d’autre, de véritables enquêtes comptables. Pas de ces audits d’état dont on sait qu’ils ne sont pas faits pour aller trop loin. Il y a aussi quelques plaintes en cours, une des premières a valu une convocation à Me Legrand, il y en aura d’autres.

Ce que veut M. Stifani, il l’a déjà dit à plusieurs reprises, c’est voir partir autant de frères que possible, pour se retrouver avec ses quelques supporters et, en recrutant à mort, reconstituer le club affairiste et pseudo-maçonnique qu’il a cru diriger avec la GLNF.

Protégeons-nous de ce projet pervers en nous recentrant sur nos loges, en adhérant souverainement à l’Union (ULRF). Ce sont eux qui doivent quitter les temples qu’ils ont souillés, laissant les Chartes qu’ils ont violées. C’est dans l’union de l’opposition véritable mais aux bras ouverts, que se bâtira le projet de refondation d’une Maçonnerie propre et respectueuse de sa tradition, une fois nettoyée la pollution passagère d’un ex grand maître aveuglé par une folie destructrice.

Résistons aussi, par tous les moyens : les suspensions par exemple sont illégales, comme les tentatives pour vous interdire l’entrée de vos temples : un collectif d’avocats s’est mis en place pour vous aider.

Loi et résistance, action et fermeté, consolidation d’une opposition légitime et élargie.

 

 

Commenter cet article

Pierre qui roule 28/09/2011 08:34


J'ai rencontré hier après-midi tout-à-fait par hasard le trésorier des Compagnons Ecossais (les vrais, ceux de Menton) qui devant les errances répétées de sa RL, du Temple de Menton à celui de St
Claire puis aujourd'hui dans un troisième Temple pense proposer, aux fins de péréniser le lieu de résidence de cet atelier rebelle, un projet en deux volets. Le premier volet concernerait une
patiente thésaurisation des nouveaux avoirs de cette RL, le second temps serait celui de l'achat d'une caravane façon grand camping-car qu'il me dit pouvoir être aménagée en un temps raisonnable en
Loge itinérante avec vérins hydrauliques rétractables permettant l'érection des trois piliers symboliques et des deux colonnes B et J, le tableau de bord transformé rapidement en Orient, le témoin
warning en delta lumineux et plein d'autres trouvailles ingénieuses.Le titre distinctif demeurerait Les Compagnons Ecossais pour ces romanichels du REAA.


César du bar de la marine 28/09/2011 10:42



 Il y a bien des Loges dans la région parisienne qui se réunissent
sur une péniche ! Mais César doute que les Compagnons Ecossais, écorchés vifs par ces diktats abhérents des autistes d'AM apprécient ce genre d'humour...



Tsimsum 27/09/2011 23:39


A qui s'adresse ces vote-face du guide demandes-tu mon BAF César ?

Je pense tout simplement qu'elles ne s'adressent plus qu'à la seule personne qui lui importe maintenat pour se sauver du guêpier : Me LEGRAND.
Tant que celles-ci cautionnera les dires et agisssements dde ce machaivel, il aura un rempart contre les attaques.

mais ce bouclier s'amenuise et petit à petit l'étau de la Loi se resserere. Jusqu'ù Me LEGRAND pourra-t-elle laisser faire sans se mettre elleaussi en danger des éclaboussures nauséabondes de ce
marigot politico-mafioso-crapulo-financier ??? A elle de le dire... A la Brigade financière de trancher !


César du bar de la marine 28/09/2011 00:19



C'est probable.


Mais cela s'adresse aussi aux Francs-maçons qui ne sont pas trop informés, et vise à projeter une image d'un homme ouvert à la discussion ! Un
procédé dignes des pires gouvernements totalitaires !