FS - LE SEUL A SAVOIR FAIRE PLEURER LES OIGNONS

Publié le par César du bar de la marine

Mes Frères,

 

Voilà FS qui nous refait un numéro de charme (voir lien) expliquant que la crise de la GLNF : "c'est pas ma faute, j'y suis pour Rien,... c'est dans l'air du temps ; tout le monde rencontre les mêmes soucis".

 

Il est comme le disait la grand mère de César "Le seul à savoir faire pleurer les oignons".

 

2012 01 07 FS le seul à savoir faire pleurer les oignons

 

Les lamentations de FS sont si ridicules et lamentables qu'elles ne méritent même plus que l'on s'y attarde.

 

Par contre il y a des petites remarques assassines, ici et là. C'est le cas notamment lorsqu'il évoque la nécessité de protéger l'obédience de ceux qui n'ont eu de cesse que de transformer leur province en baronnie au service de leur égo !

 

De la part de FS c'est quand même énorme que d'évoquer l'égo des autres, toutefois on se demande si cette remarque concernant certains de ses ex-collaborateurs provinciaux concernerait plus particulièrement quelqu'un en PACA ???

 

Concernant les propositions de réforme, César vous invite à regarder attentivement qui est nommé par qui, qui est proposé par qui, et les apparences de vote paritaire. Car, en réalité, il s'agit d'un renforcement du centralisme !!!

 

Par contre, il est très intéressant de noter la nouvelle approche des rites et des juridictions par Stifani, vers une coordination des Juridictions sous la haute autorité de la GLNF.

 

FS nous préparerait-il une nouvelle main mise de son Ordre stifanien sur les Juridictions ??

 

De même Stifani adopte un nouveau langage concernant la reconnaissance internationale. Préparerait-il ses dernières troupes à la perte de reconnaissance internationale de la GLNF ?

 

Fraternellement

César.

 

 

Commenter cet article

Dibrigitte Toubliquoi 16/06/2012 16:42

Mon cher César,
je ne veux plus de cette Blanche Neige qu'un nain a trahi. Elle est vide de sens, morpionnisée à outrance par une majorité de membres "moux" à tabliers de sapeurs. Elle bat le trottoir, ses nobles
initiales n'évoquent plus que Grossier, Lénifiant, Narcissique et Fratricide. Je n'y laisserai pas ma turgescence! Quitter cette maison, pour un asile régulier, reconnu et honorable, demeure mon
espoir. J'y crois.Bises.

César du bar de la marine 16/06/2012 17:18



L'asile pour l'instant n'est pas encore reconnu comme régulier, mais il le sera par son exemplarité. Cet asile se nomme ALLIANCE ! Sois le
bienvenu...



Tsimsum 16/06/2012 11:33

On rigole, on rigole... Mais mine de rien pendant ce temps là il réussit très bien son coup... Plus personne ne parle des comptes... vous vous souvenez ??? Ce fameux Journal des comptes qu'il nous
est INTERDIT de consulter ... Pourquoi ? La Vertu du petit bonhomme s'en trouverait-elle entachée ?? Sa carrière d'avocat définitivement ruinée ?? Son statut de notable déboulonné ???

Allez mon gros loup, ne soit pas timide... montre les nous tes grosses bêtises... Dis nous un peu à qui tu destinais WAGRAM... Dis nous qui l'a acheté et à qui il a été vendu ...

Gros malin va, tu es un rusé coquin... Mais tu le sais... Jamais nous ne te lâcherons... JA-MAIS !

César du bar de la marine 16/06/2012 15:36



Ce n'est pas gentil de demander toutes ces preuves supplémentaires d'amour à un aussi saint homme 



Dibrigitte Toubliquoi 16/06/2012 10:33

C´est triste ce que t´es drôle à regarder
T´es là, t´attends, tu fais la tête
Et moi j´ai envie de rigoler
C´est l´alcool qui monte en ma tête
Tout l´alcool que j´ai pris ce soir
Afin d´y puiser le courage
De t´avouer que j´en ai marre
De toi et de tes commérages
De ton temple devenu cage
Et qui m´enlève tout espoir

J´en ai assez faut bien que je te le dise
Tu m´exaspères, tu me tyrannises
Je subis ton sale caractère
Sans oser dire que t´exagères
Oui t´exagères, tu le sais maintenant
Parfois je voudrais t´étrangler
Dieu que t´as changé en trois ans
Tu te laisses aller, tu te laisses aller

Ah! Tu es belle à regarder
Ton tablier tombant sur tes chaussures
Et ton vieux costard mal fermé
Et tes gants maculés, quelle allure !
Je me demande chaque jour
Comment as-tu fait pour me plaire?
Comment ai-je pu te faire la cour
Et t´aliéner ma vie entière?
Comme ça tu ressembles à une mégère
Qu´a rien pour inspirer l´Amour

Devant nos frères quelle catastrophe
Tu te contredis, tu apostrophes
Avec ton venin et ta hargne
Tu ferais battre des montagnes
Ah! J´ai décroché le gros lot
Le jour où je t´ai rencontrée
Si tu te taisais, ce serait trop beau
Tu te laisses aller, Tu te laisses aller

Tu es une brute et un tyran
Tu n´as pas de cœur et pas d´âme
Pourtant je pense bien souvent
Que malgré tout tu es ma Dame
Si tu voulais faire un effort
Tout pourrait reprendre sa place
Pour t’ennoblir, la sincérité pour seul décors
Scrute-toi devant ta glace
Accroche l’exemplarité à ta face
Epure ton cœur et ton corps

Au lieu de penser que je te déteste
Et de me fuir comme la peste
Essaie de te montrer gracile
Redeviens la belle fille
Qui m´a fait tant honneur
Et parfois comme par le passé
J´aimerais que tout contre mon cœur
Tu te laisses aller, tu te laisses aller

César du bar de la marine 16/06/2012 15:33



Qui veux tu voir se laisser aller contre ton coeur ?



jak BOAZ 15/06/2012 12:11

Cher César,

A quelques jours de cet "éventuel" vote, je trouve indécent et honteux, ce pitoyable exercice du petit bonhomme.
Aussi, voici ma réponse à l'énergumène. Vous est-il possible, si vous en êtes d'accord, de la relayer auprès des Frères car trop, c'est trop. Je pense à jeunes Frères qui, ne connaissant rien de
tout cela, font peut-être même un cierge à St-Stif dans cette GLNF "karchérisée"...
Alors, si vous aussi, vous êtes (encore) révolté, relayez cette réponse jusqu'au coeur des loges.

Bises à vous Tous.

-----------------------------------------------------------

REPONSE AU COMMUNIQUE DE Mr STIFANI

-----------------------------------------------------------

Monsieur,

Tristement interpellé par votre article vantant une fois de plus les vertus, qui, comme les promesses n’engagent que ceux qui les font, je ne pouvais résister à m’arrêter sur celui-ci tant il fait
la démonstration de « l’arroseur arrosé » ou du « pompier pyromane »…

Bien sûr, il serait indigeste de revenir sur toute votre prose dont la lecture des premières lignes suffisent pour comprendre que leur auteur est égo-centré à l’extrême, incapable de la moindre
remise en question, et dont le texte est en « boucle » dès la sixième ligne…

Vous nous parler d’abord de votre étonnement d’une certaine « cristallisation » autour de votre personne alors qu’avant vous, la « machine » étant lancée grand train par vos prédécesseurs et qu’à
ce titre, vous ne pouvez en assumer la paternité…etc…

Cristallisation sur la personne…

Préambule émouvant, cri du cœur d’un petit bonhomme mal-aimé que tout le monde lâche, après que celui-ci (vous)…les ait mis par la fenêtre, mis au ban ou au mieux, placardisé (mais avec un beau
tablier bleu foncé à franges dorées…).
Cela rappelle la fin des belles heures d’un Bernard TAPIE qui s’émouvait de voir les médias s’acharner sur lui après avoir « surfer » des années avec ceux-ci… Bref, votre démonstration aura une
finalité aussi stupide qu’inéluctable.

De la vision et du changement…

Vous rappelez, chargeant élégamment vos prédécesseurs, que cette « dynamique » (notant au passage que vous vous défilez à donner un avis sur le fond, plus prompt à en repousser une quelconque
responsabilité) n’est au pire qu’un héritage…

Mais Monsieur, un héritage, cela se refuse !... Bien qu’ à certains, cette idée même en exclut le principe ! Et pour ceux qui comprendraient la vraie nature, l’extrême importance de cette mission
dévolue (oui, car cela n’est, Mr STIFANI, qu’une mission dévolue et rien d’autre…) et donc, endossée, l’exigence nécessaire de sa propre conduite dont le premier guide est l’exemplarité (sans
parler de la dimension spirituelle…dont on peut comprendre au regard de votre parcours, que cette notion ne vous soit accessible) , vous auriez été grandi (si, si, cela est possible à vous aussi) à
remettre en question les grands principes de cette GLNF en pleine dénaturation.

Cette dimension est celle que seuls, de « grands hommes », des êtres « habités » par un idéal, un cœur, une vraie capacité au don et surtout, de toutes choses permettant l’élévation de son
prochain… Bref, toutes choses existantes même si elles vous paraissent hors de votre culture, compréhension ou sensibilité humaine.

Aveuglé que vous êtes par votre réussite, votre moi et votre sur-moi, vous en avez même (et c’est tout là le VRAI REPROCHE QUE NOUS VOUS FAISONS) omis d'appliquer le premier de reconnaissance de
tous les Frères entre eux :
« ...Frère, car mes Frères me reconnaissent comme tel ».

Et par conséquent, constatant l’état de gabegie, de pourrissement, de successions d’échecs, de délabrement record en moins de 3 années (au terme de Cent ans d’histoire GLNF !...), vous retirer…
pour en sortir grandi !

N’était-ce pas là votre rêve ? L’ambition d’un Franc-Maçon parmi les autres, démontrant avec toute l’humilité requise, son Humanité ?

Même cela, vous l’aurez raté.

Alors, tous vos chiffres, vos arguties déployées comme à la barre des tribunaux (seules compétences dont vous nous avez convaincu), des explications au seul goût de justification grossières de
votre part, ne suffiront jamais, ni à Nous, ni à aucun observateur (dont on s’aperçoit d’ailleurs leur capacité à séparer la vérité de votre propagande…) à s'y tromper une fois de plus.

L’Histoire reconnaissante…

Mais rassurez-vous l’Histoire vous fera immanquablement deux cadeaux, mille fois vérifiés par tant d’hommes ayant confondu « servir et se servir » (restant bien sûr, dans le strict contexte
immatériel… ce qui me semble, dans notre domaine, être le pire !).
Et cela sera ! Car rien n'empêchera pas dans le futur, divers historiens de se pencher sur la « déflagration » subie par la GLNF sous mandat de Monsieur STIFANI ».

Que dira-t-elle cette Histoire avec un grand «H» ?
Y avez-vous seulement penser vous qui êtes si soucieux de votre réussite ? Image ? Accession sociale ?...
Pour être rentré dans l’histoire, vous ne l’aurez pas fait à moitié !... bravo !

Deux cadeaux assurément…

Le premier cadeau que l’Histoire fera est, qu’elle engloutira avec le temps les péripéties "pied nickelesques" d’un petit bonhomme qui aura mis à sac l’image de la GLNF. Seuls, ne resteront que les
débris d’un Temple, une fois encore à reconstruire.
Le second cadeau, est qu’au regard de tout cela, il faut bien vous l’accorder, l’histoire démontrera qu’une fois encore, il y aura eu là, beaucoup plus de bêtise que de méchanceté.

Terre brûlée et Frères meurtris par milliers…

C’est en fait le seul héritage que nous aurons reçu de votre conduite Mr STIFANI, et malheureusement, nous ne pouvons y échapper. C’est tellement juste que votre conduite à abouti à la naissance de
la GL-AMF, et même cela n’a ni infléchi votre position ou amorcé une VRAIE remise en question de votre part, mais pire encore, vous n’avez JAMAIS eu et ENCORE DANS VOTRE COMMUNIQUE, pas un mot de
compassion pour tous ces Frères perdus, meurtris et écoeurés, trop accaparé par votre égo.

RIEN ! Oui, votre règne n’est RIEN. Vous êtes au delà des ténèbres, vous êtes l’image même du néant ou seul, le «JE» vous intéresse.

Voyez-vous même à quel point vous vous en sortirez mieux que nous, mais de grâce, Monsieur STIFANI, prenez le temps de considérer l’idée d’être un mégalomane stupide et incapable HORS de NOTRE
GLNF. ce ne sera sans doute pas si compliqué pour vous, mais tellement mieux pour nous Tous !

Un Maçon GLNF

César du bar de la marine 15/06/2012 15:59



MBAF JACK


Je te remercie de ce texte que je passe en entier. Nous partageons ton ressenti , mais aujourdh'ui il n'y a plus d'espoir pour la GLNF.


Celle-ci est trop polluée par le stifanisme qui a pénétré et contaminé trop d'hommes à travers toute la Frane et ses provinces.


Nous avons initialement pensé qu'il serait possible de reprendre et de réfonder la GLNF. mais nous nous sommes rendu compte que cela ne se pourrait à la fois
parceque les statuts ont été verrouillés, mais aussi parceque des hommes sont restés docilement sous son charme  ou sous la crainte de répression, et qu'ils continuent à collaborer... en
particulier en PACA.



Tubalcain04 15/06/2012 11:59

"Soyez assurés que je consacrerai toute mon énergie, toute ma patience et tout mon amour fraternel pour que la
GLNF du Centenaire soit votre GLNF".....tout est dit il sera encore là et bien là... pour le centenaire...
Encore une petit confusion des genres entretenue entre "organisation inititaique" et "Ordre" je lis "La GLNF est l’Organisation initiatique Traditionnelle..." et un peu après il est question de
création d'un "Conseil des Constitutions de l’Ordre..."...et enfin un monument .."La banalisation des conditions d’admission de Frères et la multiplication des loges..." ..ces deux aspects d'une
même errance qui ont été developpés et voulu par le patron mais déjà avant lui par les ex qui ont commencé à confondre la maison avec une multinationale (avec bilans chiffrés, contrats d'objectifs
à la clé et j'en passe...)...bref que du bonheur ce texte...je ne vais pas m'amuser à l'analyser plus en détail mais y a du taff pour les amateurs ...

César du bar de la marine 15/06/2012 16:42



En d'autres termes... un bijou de mauvaise foi !