FS SE LANCE DANS UNE COURSE FOLLE

Publié le par César du bar de la marine

 

Mes Frères,

 

César vous propose ci-dessous l'article publié ce jour par nos Frères du Myosotis Maine Atlantique. que nous sommes ravis de voir redonner un rythme soutenu à leurs publications.  

 

L'article décrit bien comment FS le conducteur véhicule GLNF s'engage dans une course folle.

 

Et généralement les courses folles se terminent contre un platane:

 

 

LE DOUTE S’INSTALLE au 3ème ETAGE DE PISAN (Il serait temps !)

Dans une lettre du 13 janvier à ses GMP, notre Guide Mystificateur commence à laisser paraître quelques signes de faiblesse et y a manifestement du moût dans la corde à nœuds (qu’on appelait au temps béni « d’avant » : le lac d’Amour )

1°) Il s’excuse avoir informé l’AFP avant ses proches ! (ce tropisme indéfectible pour les Médias lui colle à la plume)

2°) Il implore de tous Sérénité et Pondération, deux qualités dont il doit avoir oublié la saveur !

3°) Il demande à ses affidés de plaider pour lui auprès des FF… !

Et il série les problèmes en pensant que ses contradictions flagrantes passeront inaperçues;

-         L’organisation administrative d’une AG  et son coût excessif: c’est pour cela sans doute qu’il en organise une Troisième, alors que la première  aurait dû suffire, tant sa mise en minorité était flagrante !

-         La demande de nomination d’un mandataire de justice, alors qu’il avait présenté cette non obligation comme une « victoire » de sa part lors du jugement du 7 décembre ! Demande déclarée aussitôt irrecevable par le Juge (Il lui faudrait un bon avocat à notre Guide )

-         La stigmatisation de la prétendue  « Grève des Cotisations » … alors qu’il n’y a, à ce jour, aucune cotisation validée et donc due par les membres depuis l’AG de 2009, cotisations toutes déjà réglées et encaissées par la GLNF depuis longtemps !

-         Le refus réitéré de remettre de mettre sa révocation au vote de la future AG en inobservance flagrante de la décision de justice, avec des arguments byzantins qui ne convaincraient pas le plus naïf des Stagiaires de 1ère année de Droit.

-         Il veut « maîtriser le calendrier »  alors qu’il est sous le coup d’une décision « exécutoire » dans le plus bref délai,  qui constitue maintenant une « obligation » judiciaire s’imposant à lui.

-         Il conteste son image d’autocrate colérique (là, tout le monde rigole à tous les étages)

-         Il rappelle toutes les créations de Commissions dont il a été l’auteur, en oubliant de signaler qu’il n’a jamais tenu compte de leurs conclusions et recommandations … et aujourd’hui il dit attendre les conclusions de la petite dernière : la Commission de Réforme.

-         Enfin, il annonce une énième réunion des Grands Maîtres Provinciaux (le 21 janvier) dont le Collège évolue plus vite que les transmissions, en raison du rythme des démissions ou limogeages (id pour le CA, dont il n’arrive plus à réunir le quorum … même en prenant des membres n’ayant que 9 ans de Maçonnerie !

 

Tout cela dans un style « Embrassons-nous Folleville » concluant par son sempiternel « Aimons-nous », paradoxal de la part de celui qui a semé la discorde, manipulé les uns contre les autres, dans le seul but de conserver son poste et ses prérogatives personnelles au mépris total de l’intérêt de tous les FF .. d’une Obédience qui est devenue un symbole de chienlit dans l’Europe entière.

 

Dans l’attente du prochain épisode de ce feuilleton navrant, en sachant que la révolte gronde, que les troupes loyalistes s’amenuisent comme peau de chagrin et qu’il y a un stade (proche) où le départ sans gloire et dans l’opprobre ne pourra plus être évité.

Pour la première fosi, il évoque la possibilité de « remettre son mandat entre les mains du Souverain Grand Comité pour désigner un nouveau Grand Maître ».

Compte sur nous, François, pour être vigilants et participer au choix du prochain

Commenter cet article

La Truelle 14/01/2011 16:10


Et nous allons surtout veiller à ce que Mr. Da_ JAC_ soit bien tenu à l'écart.
Soyez en sûr Mr. F.S.

En attendant Pace e Salute.