GL-AMF Fiche N°2 - L'organisation Maçonnique

Publié le par César du bar de la marine

Mes Frères,

 

La constitution de la Grande Loge prévue le samedi 28 avril 2012 à Tours sera à n’en pas douter un moment unique pour tous les Francs-Maçons qui se sont engagés à construire un nouvel édifice, tournant ainsi le dos aux errances profanes vers lesquelles nous ont entraîné quelques faux-maçons.

 

 

Nous le savons tous, la création d’une Grande Loge ex nihilo est un immense chantier auquel se sont attelés de très nombreux Frères avec courage, détermination et souvent abnégation et dont le seul souci est de répondre aux attentes des Frères.

D’ores et déjà, nous pressentons que cette journée unique dans la vie d’un Franc-Maçon sera un succès ; ce que préfigurent les adhésions en nombre des Frères et des Loges, les réactions enthousiastes et les nombreuses questions sur l’organisation de la Grande Loge.

 

Toutefois, nous sommes convaincus que la réussite de ce formidable projet repose sur un engagement positif de tous les Frères reposant sur une compréhension des principes généraux d'organisation et de fonctionnement de la Grande Loge.

 

Dans l’article précédent, nous avons tenté de vous présenter d’une manière simple son organisation administrative où nous avions vu le rôle important des Loges, l’articulation contrôlée des niveaux fonctionnels ainsi que l’existence de contre-pouvoirs.

Mais, la Grande Loge de l’Alliance Maçonnique Française trouve sa justification dans l’organisation d‘une vie maçonnique sereine qu’elle se doit d’offrir aux Frères ; ce qui requiert un minimum de structuration et le respect de règles.

 

Rappelons que cette présentation ne prétend pas à l’exhaustivité du fait de son caractère sciemment simplificateur.

Et, comme pour tout projet en cours d'élaboration, nous aurons l’occasion de revenir sur ces notions qui font référence à des textes complexes mais destinés à fixer petit à petit le cadre de notre pratique maçonnique.

 

Organisation générale de la Grande Loge de l’Alliance(rappel) 

La Grande Loge de l’Alliance Maçonnique Française regroupe les Loges de différents rites, elles-mêmes regroupées en Maisons de Rite (Rite Français, REAA, Rite Émulation, RER, Rite d'York, Rite Standard d’Écosse).

Elle a sous sa responsabilité les activités maçonniques et associatives (administration civile) organisées en son sein dans le respect de ses Statuts, Constitutions et Règlements.

Ayant posé comme principe de base que chaque Rite avait une spécificité, les Loges ont été regroupées par Maison dont la coordination est assurée par la Grande Loge de l'Alliance Maçonnique Française.

L'un des intérêts de cette organisation est d'éviter les « querelles de clocher » du fait d'incompréhension ou d'interprétation divergente entre des Loges ou des Frères pratiquant des rites différents, mais aussi d'instaurer une dynamique propre aux Maisons de Rite ainsi qu'à la Grande Loge.

En effet, il a été prévu l'instauration d'une rotation par rite au niveau de la Présidence-Grande Maîtrise de la Grande Loge ce qui évitera la mainmise d'un rite particulier sur les organes de direction de la Grande Loge de l’Alliance. Ainsi, fonctionnant en toute indépendance, sans ingérence directe ou indirecte des Juridictions ordinales (Grand Chapitre Français, Suprême Conseil pour la France,...) et sur le modèle d’une fédération de Loges, cette coexistence de plusieurs rites au sein d’une même Grande Loge apparaît comme un véritable facteur d’enrichissement pour tous les Frères.

D'autre part, cela créera une véritable émulation au sein même des Maisons en facilitant la promotion des Frères ayant de véritables compétences et le goût des responsabilités.

 

Schéma organisationnel de la GL-AMF (rappel)

Deux schémas d'organisation coexistent en parallèle : celui de l'administration civile (Association loi 1901) et celui de l'organisation maçonnique (Grande Loge).

GLAMF1

 

 

Organisation Maçonnique

  

La Grande Loge de l’Alliance a souhaité prendre en compte lors de l’élaboration de son organisation Maçonnique les apports successifs des Frères issus des travaux poursuivis au sein de l’association FMR puis de l’ULRF, et enfin des Maisons des Maçons.

Un certain nombre de points peuvent être considérés comme originaux comme la répartition des pouvoirs décisionnels, les organes d’animation et de contrôle des Rites et la dynamique des Maisons de Rites.

 

Bien entendu, et c’est un point fondamental voulu, voire exigé par les Frères, toute l’architecture de l’organisation maçonnique de la Grande Loge est fondée sur la prééminence des prérogatives maçonniques de la Loge vis-à-vis de considérations administratives à caractère profane.

 

La spécificité essentielle du schéma organisationnel Maçonnique de la Grande Loge de l’Alliance est constituée par l’introduction des Maisons de Rites.

Rappelons que toutes les Loges d'un Rite sont regroupées au sein de Maisons de Rite.

A ce jour, six Maisons de Rite coexistent au sein de la Grande Loge de l’Alliance et s’intéressent aux rites suivants : Rite Français, Rite Écossais Ancien et Accepté, Rite Émulation, Rite Écossais Rectifié, Rite d'York et Rite Standard d’Écosse.

Pour une meilleure compréhension, la description suivante prend en compte, pour partie, l’organisation maçonnique d’une Maison de Rite ; étant entendu que ce schéma est valable quel que soit le rite considéré.

 

1- La Loge              

L’organisation maçonnique de la Loge telle que définit au sein de la Grande Loge de l’Alliance Maçonnique Française n’offre pas de spécificités particulières, si ce n’est qu’elle suit le Règlement général de la Grande Loge pour ses activités maçonniques.

Toutefois, le niveau de représentation des Loges et leur impact sur les décisions ont été renforcés puisque chaque Loge élit un Vénérable Maître et un Député formant les Délégués de la Loge.

Non seulement leur rôle est de représenter et de défendre les intérêts de la Loge au niveau de la Maison de Rite à laquelle leur Loge est attachée mais, compte tenu du système électif mis en place, ils peuvent largement influer les choix et agir sur les organes décisionnels de la Grande Loge et ceux de la Maison à laquelle leur loge est rattachée.

Les Loges devant être regroupées au sein de la Maison de leur rite, l’inscription d’une Loge s’effectue au moyen d’une demande d’agrément auprès de la Maison de Rite qui lui délivre une patente

Munie de cette patente, la Loge contracte une Convention avec la Grande Loge de L’Alliance qui lui délivre en retour une Charte.

 

2- La Maison de Rite

Chaque Maison de Rite regroupe la totalité des Loges d’un rite donné et développe son activité en toute indépendance vis-à-vis des Juridictions. Ceci n’exclut pas l’existence de relations cordiales et de collaboration entre la Maison de Rite et la Juridiction de ce même rite. Le fonctionnement de la Maison de Rite est calqué sur celui de la Grande Loge avec des organes décisionnaires, effecteurs et de contrôles tout en ayant des spécificités propres au rite pratiqué par ses Loges.

 

3- Le Convent

L’ensemble des Délégués des Loges forme le Convent des Délégués des Loges pour chaque Maison de Rite

Chaque rite tient son propre Convent ce qui signifie qu’aujourd’hui les six Maisons de Rite donneront lieu à six Convents.

Le Convent élit un Assistant Grand Maître ainsi que 2 Députés Généraux parmi l’ensemble des Délégués des Loges.

Le nombre d‘Assistant Grand Maître et de Députés est fonction du nombre de Maisons de Rite regroupées au sein de la Grande Loge de l’Alliance.

Regroupant à ce jour six Maisons, suite à la tenue des 6 Convents différents, le processus aboutira donc à l’élection de 6 Assistants Grands Maîtres et de 12 Députés Généraux.

 GLAMF-4.jpg

 

Par ailleurs, la Grande Loge a introduit une spécificité particulière pour l’accès à la Grande Maîtrise, processus où le Convent joue un rôle très important.

 

Nous avons vu que la Grande Maîtrise était assurée à tour de rôle par un représentant de chaque Maison de Rite ce qui entraîne une forte implication du Convent dont c’est le tour de désigner son candidat.

Lorsqu’il revient à la Maison d’un Rite de proposer le Grand Maître, son Convent choisit par élection un candidat Grand Maître ayant occupé les fonctions d’Assistant Grand Maître.

C’est ce candidat qui est ensuite ratifié par l’instance civile de la Grande Loge ; à savoir le Congrès National.

 

4- Les instances Maçonniques de la Maison de Rite

Chaque Maison est dirigée par un Assistant Grand Maître ayant en charge le respect du rite, des traditions et des us et coutumes propres à ce dernier. Il est aidé dans ses fonctions par :

  • les deux Députés Généraux élus 
  • un Collège de Rite dont les membres sont nommés par l’Assistant Grand Maître  parmi les Vénérables Maîtres et dont les missions se rapprochent de celles d’un Collège d’Officiers d’une Loge. Ces Officiers assistent directement l’Assistant Grand Maître au cours de son mandat. 
  • un Conseil de Rite, composé de 9 membres désignés par l’Assistant Grand Maître parmi les Vénérables Maîtres et reconnus pour détenir une maîtrise éprouvée du rite.

Des Grands Experts ou « Inspecteurs » du Rite, nommés par l’Assistant Grand Maître, ayant en charge une zone géographique particulière et dont les missions sont d’assister les Loges et de garantir le respect des rituels.

GLAMF-5.jpg 

D’autre part, l’Assistant Grand Maître et les deux Députés Généraux participent au Conseil de Grande Loge

 

5- Le Conseil de Grande Loge

C’est l’un des organes de régulation des activités maçonniques de la Grande Loge.

Présidé par le Grand Maître, il comprend l’ensemble des Assistants Grands Maîtres et des Députés Généraux (18 membres issus des Maisons), le Député Grand Maître, le Grand Chancelier et le Grand Orateur (3 membres issus du Collège des Officiers Nationaux) soit 22 membres au total.

GLAMF-6.jpg

Ses attributions, en outre d’assister et de conseiller le Grand Maître, sont de coordonner la vie des Maisons de Rite et d’influer sur les relations internes et externes de la Grande Loge.

Par ailleurs, le Conseil de Grande Loge désigne les membres de la Chambre de Justice ainsi qu’un tiers (3/9) des membres du Conseil des Sages.

 

 

Suite à la présentation de l’organisation maçonnique, nous tenterons de développer les missions et responsabilités du Grand Maître dans le cadre de la Grande Loge puis nous aborderons l’organisation judiciaire de la Grande Loge de l’Alliance.

 

Fraternellement.

 César

 

Commenter cet article

pierre 14/04/2012 22:29

mes frères vous aviez prévu promis une grande loge rationalisée et aux structures administratives simplifiées elle n est pas encore crée que vos promesses ne sont pas tenues vous etes en train de
réaliser une usine à gaz encore plus alambiquée que celle de la glnf que vous villipendez reprenez vous vous etes en plein délire détruire pour construire plus mal bravo ! je ne vous félicite pas
meme si cela n'est pas une surprise pour nous pourquoi feriez vous mieux que les 150 obédiences qui ont fait dissidence depuis cent ans triste mais sans rancune vous avez bien attrappé le virus !
navré pour vous mais si banal ! frat salutations pierre.

César du bar de la marine 15/04/2012 02:37



Tu mets dans notre bouches des mots qui n'ont jamais été les nôtres. Notre objectif a toujours été de réformer le système GLNF à l'origine des graves dérives
et de l'implosion actuelle de notre obédience.


il est de mettre un terme à ce système autocratique  (et donc ultra simplificateur où le GM dédide de tout, contrôle tout) et de le remplacer par un système équilibré bénéficiant de pouvoirs et de contre pouvoirs, dans lequel les fonctions civiles et maçonniques sont clairement décrites , dans lequel il y
a une distinction claire entre l'Exécutif , le Législatif et le Judiciaire. 


C'est obligatoirement plus sophistiqué qu'un système dictatorial. et nous n'avons jamais utilisé les termes de structures administratives simplifiées, sauf
peut-être pour évoquer l'inutilité des loures structures provinciales actuelles,  de parade et fort couteuses.



Stéphane 12/04/2012 11:31

Pour l’anecdote dans une loge où je suis affilié, j’ai participé à une moment « mémorable », le véné entouré de quelques officiers a « convoqué » ( si ! si !) , un Frère « imminent » et «
légitimiste » de la loge, histoire tristement classique un PM (20 ans de maison, genre « la FM passe avant ma vie profane ») qui s’est fait « acheté » pour un beau tablier. Depuis la rébellion de
l’atelier ; il vivait en exil dans une loge « provinciale » où il attendait boudeur et revanchard le moment où la patronne rendra les clefs de l’armurerie au guide.
Notre véné taquin avait joué au téléphone sur un certain flou artistique .Notre « commissaire politique » cantonal, était donc présent avec l’exactitude d’un horloger suisse, pensant sans doute que
de guerre lasse, la loge (dont il faisait le siège à distance en l’asphyxiant administrativement et financièrement) s’apprêtait à lever le drapeau blanc et à négocier une reddition honorable.
Quelle n’a pas été sa surprise quand juste après un petit apéro pour déstresser l’atmosphère et prendre des nouvelles, notre facétieux VM lui a remis une boite enrubannée façon cadeau.
Décontenancé, et tentant de masqué son trouble par un rire (jaune), notre dignitaire a ouvert le carton et a découvert : la charte de loge, la clef du placard, ainsi que les chéquiers et les
lettres de démissions de 70 % des FF.
Après avoir repris une tournée et avoir bien ris, nous l’avons laissé tout seul, malgré un sourire de circonstance, il était très embarrassé. Nous lui avons ôté le plaisir de nous soumettre ou de
nous virer, et il se retrouve avec sur les bras une loge « fantôme » avec au grand maximum 5-6 FF, dont soit des « touristes » fort peu assidus, soit des « boulistes ».
Après quelques jours de réflexions, je me demande si nous n’avons pas été un peu « méchants » avec notre Frère dignitaire, mais bon cela nous a fait du bien, et puis il fallait bien qu’il assume sa
fonction « chérie ».
Il y a plusieurs mois, il n’a pas hésité à se désolidariser de son atelier, succombant aux sirènes des « honneurs », acte qui malheureusement laisse une suspicion d’ambiguïté sur les motivations de
toutes ses années d’investissements,………travaillait il pour sa propre gloire ? Son comportement fraternel et généreux était-il un moyen de s’assurer des vassalités et des retours d’ascenseurs ? Son
zèle était-il une manière de « briller » afin de gravir la pyramide ?
Qu’il réponde sincèrement dans le secret de son cœur à ces questions, et il sortira grandit de toutes ces tribulations.

César du bar de la marine 12/04/2012 12:31



Je comprends parfaitement tout ce que tu évoques, et ces FF qui se sont fait acheter par l'attribution d'un super tablier. Nous avons tous vécu cette
tristesse.


Par contre ton commentaire nous choque au plus haut point nous autres au bar de la marine, et exprimons nos cris scandalisés avec le plus de force qu'un
petit jaune peut nous aider à exprimer, lorsque tu emploies le terme "bouliste" de manière péjorative; heureusement que tu n'a pas utilisé le terme pétanquiste , sinon nous invitions
iimmédiatement Stifani à te convoquer devant un des ses conseils de disciples !!!



THIERRY 12/04/2012 10:34

Cher césar,
A t-on une idée ou une définition du tablier de Loge notamment au grade de Maître.
Lors de l'intervention d'Alain Juillet pour le journal Nice matin, il m'a semblé voir le futur tablier qui comporte le logo "Toujours Apprenti".
Si c'est le cas, je suis ravi car il va tout à fait dans l'inspiration du moment
Thierry

César du bar de la marine 12/04/2012 12:09



Je ne sais trop quoi te répondre, j'ai vu passer beaucoup de notes et projets, mais  au bar de la marine nous avons déjà bien de quoi nous occuper
avec d'autres aspects de la construction de l'AMF, nous faisons confiance au groupe qui à travaillé sur cet aspect.