GLNF et AFFRIQUE – UNE REALITE BIEN DIFFERENTE

Publié le par César du bar de la marine

Mes Frères,

De retour d’Afrique Stifani a le culot d’écrire un mensonge de plus: « Nous remercions les Grandes Loges africaines francophones et anglophones  qui ont pris l’initiative d’un appel solennel en faveur de la GLNF…. »

Or le texte de la déclaration officielle de Cape Town que Le blog La Lumière a obtenu, n’apporte aucun soutien à Stifani et ne mérite aucun remerciement de sa part.

Cette absence de soutien est d’autant plus significative que plusieurs GL sont filles de la GLNF, et que sont connus les liens très personnels entre certains GM africains,  Stifani et ses deux prédécesseurs !

 

La réalité africaine est évidemment complexe, elle est surtout bien différente du discours dont l’EX nous inonde.

Au-delà du fait que ces Grandes Loges, n’aient pas apporté leur soutien à Stifani, il faut aussi savoir qu’il y a en Afrique, des Frères qui combattent le modèle du régime GLNF à la mode Follnéro-stifanienne, dont se sont inspirés des GM de certaines de leurs propres Grandes Loges.

Par exemple ce qui se passe au Bénin, ainsi que cela est relaté dans La Lettre du Continent (Africain) du 25 août 2011 (page 6) nous apporte un éclairage très instructif.

Pour ceux qui souhaitent mieux comprendre, voici l’article en question  complété par des commentaires d’un de nos frères connaissant bien l’Afrique.

Fraternellement

César

BÉNIN

« Putsch d'été au sein de la Grande Loge Plusieurs frères de lumière attaquent en justice le grand maître de la Grande Loge du Bénin, Vincent Nicoué.

Objectif avoué : le débarquer de son poste !

Les dissensions actuelles au sein de la Grande Loge nationale de France (GNLF) ne sont rien comparées aux règlements de comptes que connaît la Grande Loge du Bénin (GLB).

Déjà en proie depuis plusieurs années à un courant de frères dissidents, le grand maître Vincent Kouassi Nicoué est confronté à une fronde judiciaire. Il est assigné devant le tribunal de première instance de Cotonou suite à une plainte déposée, début juin, par Marcel Galiba et Paulin Cossi. Ex-secrétaire général et trésorier de l’association de la GLB, ces deux "frères" ont été remplacés à la tête de la GLB. Or, ils reprochent à Vincent Nicoué de ne pas avoir signalé ces modifications au ministère béninois de l’intérieur, conformément aux statuts de la Grande Loge qui est reconnue comme une association.

Les plaignants demandent au juge Gervais Deguenou, qui s’est déclaré compétent, de dissoudre purement et simplement la GLB au motif que la loi relative aux contrats d’association a été violée.

Une seconde plainte du 8 juin émane d’une dizaine d’autres frères décidés à poursuivre Vincent Nicoué pour non respect du règlement intérieur. En 2003, le grand maître aurait modifié la durée de son mandat sans préalablement convoquer d’assemblée générale et sans obtenir le feu vert du grand maître provincial. Cette initiative est jugée contraire aux statuts de l’association. Les plaignants demandent au juge de prononcer à son tour la dissolution de la GLB et de déclarer "nul" le mandat exercé de 2003 à 2011 par Vincent Nicoué. Les frères réclament également la désignation d’un nouveau président à la tête de l’association. A suivre… » 

 

Un de nos Frères de PACA connaissant bien la situation locale ajoute :

« Grand maître de la GLB depuis 1994, Vincent Nicoué s’est attiré l’inimitié de nombreux frères de lumière qui jugent sa présidence non démocratique, d'autant que les pratiques maçonniques se confondent avec d’autres « croyances et pratiques »…

En 2007, une trentaine de frères ayant atteint le grade de maître maçon de la GLB ont décidé de poursuivre leur cursus au sein de la Grande Loge du Togo (GLT) afin de s’affranchir progressivement de la loge béninoise.

Suivant les mêmes pratiques de l’Ex guide spirituel de la GLNF », la réponse de Vincent Nicoué  a été de les a radier, tout en déclenchant une crise profonde au sein de la loge béninoise.

En mars 2010, le président Faure Gnassingbé a même demandé à son puissant ministre franc-maçon de l’intérieur, Pascal B_____, de jouer les médiateurs auprès des "frères rebelles". En vain ».

 En Afrique aussi la résistance existe !

 

Commenter cet article

Fernand Naudin 07/09/2011 08:38


BAF, Si comme le dit Indianna , Maître Folace avait ecrit ce texte, il aurait pris 2 baffes, je crois qu' effectivement les C... ça osent tout c'est même a ça qu'on les reconnaît... Pour vous
proteger, et continuer a esperer de pouvoir travailler dans l'harmonie , fouettez tout ça dehors...Fernand Naudin


Indiana Jones 06/09/2011 22:48


Maître Folasse aurait très bien pu écrire aussi cet "appel"
Sans date, sans entête, sans rien quoi.
Pauvre GLNF, dans quelle banane es-tu tombée? (euh pardon "panade")
Indiana Jones


Pierre 06/09/2011 20:31


Le TPSGC du REAA qui démissionne de la cabanne à lapins, c'est une nouvelle qui vaut son pesant de moutarde.Les murs s'écrouleraient-ils autour de vous... La GLNF est devenue tellement
infréquentable qu'il vaut mieux aujourd'hui s'en démarquer le plus nettement possible. Sauf évidemment pour ceux qui sont au coeur de ce chaos et qui s'en nourrissent. On se demande vraiment de
quel bois ils ont faits, certainement pas de celui d'acacia.


L'Impertinent 06/09/2011 19:48


Cher César,
Effectivement il n'y a que Fran_ STI_ pour trouver un quelconque soutien en faveur de la GLNF, et sous entendu de sa gouvernance actuelle, dans la la déclaration officielle de Cape Town.
Mais que voulez vous les mauvaises habitudes ne se perdent pas si facilement.
Quelle tristesse!
A vous lire.


César du bar de la marine 06/09/2011 23:10



Il est à fond dans la manipulation des textes et autres déclarations.



bouffon du roi 06/09/2011 17:09


ah ce stifani!
Aucune originalité.
Copieur!