Guadeloupe - Si je ne peux ... alors je déclancherai les enfers.

Publié le par César du bar de la marine

Mes Frères,

Voici en provenance de Guadeloupe ce que notre Frère Spartacus nous demande de bien vouloir publier.

C'est avec plaisir que nous le faisons

Fraternellement

César.

 

 FLECTERE SI NEQUEO SUPEROS, ACHERONTA MOVEBO

 

 

“Si je ne puis soumettre les puissances supérieures, alors je déchainerai les enfers ».

C’est exprès que je mets en exergue cette citation de Virgile dans son livre épique « Enéide » pour illustrer les derniers événements. Nous vous disions dernièrement que tout se délite et que tout se désunit.

 

La responsabilité de FS dans tout ce qui nous arrive est incommensurable. Il multiplie des actions dévastatrices de l’obédience en continuant à exclure du SGC tous les frères qui ont osé émettre une critique de son action. Savez vous que des frères reçoivent  chaque jour des lettres les informant qu’ils ne font plus partie du SGC pour avoir mis leurs noms au bas d’une pétition critiquant le GM.

 

FS modèle donc le SGC pour en faire une chambre de godillots à sa botte afin que celle-ci vote à sa guise lors de la désignation des candidats à la Grande Maitrise.

 

Il morcèle les Provinces en créant des provinces nouvelles où il nomme son dernier carré de fanatiques. C’est ainsi qu’il vient de créer une nouvelle Province dite des Sources en morcelant l’actuelle Province d’Auvergne qui est entrée en résistance contre lui. Faut-il préciser que la consécration de cette Province ne s’est point déroulé sur le territoire géographique de celle-ci mais à Cannes car il savait qu’il serait chahuté en Auvergne.

 

Cela donne une mesure de l’illégitimité de ce GM indigne !!

 

Les suspensions de reconnaissance tombent du monde entier et le seul souci de cet homme, que nous avons de plus en plus de mal à reconnaître comme frère, est  de créer le chaos après lui.

 

Y a-t-il encore des frères à soutenir un homme pareil ?

 

Si nous avions tous réagi comme il le fallait en refusant de soutenir les actes ignobles de cet homme, en refusant de participer à l’administration de cette gouvernance, nous aurions pu mettre fin à cette désolation au moins depuis le 16 octobre 2010.

Il ne faut jamais oublier que ceux qui détournent le regard  ou se taisent quand le mal se commet sont aussi responsables que ceux qui commettent le mal.

Par lâcheté, par ambition, par indifférence, par opportunisme certains ont laissé faire .Comme une voix dans le désert, nous criions alors notre indignation. Nous disions alors qu’il fallait combattre ce système qui dévoyait notre idéal pour le mettre au service d’une volonté de puissance d’un homme qui nous trahit tous.

Cette maçonnerie de parade en oeuvre au sein de notre obédience allait nous conduire à l’impasse où nous nous trouvons ce jour.

 

Croyez vous qu’un vrai franc-maçon aurait accepté d’assumer la responsabilité de ce désastre où nous sommes amenés aujourd’hui s’il était à la place de FS ?

Il faut être vraiment sous la domination de ses pulsions les plus  obscures ; il faut être soumis incroyablement à la tyrannie de ses pulsions égotiques pour être autant sourd à l’appel de la raison qui aurait commandé au plus humble de nos apprentis de tirer sa révérence.

 

Mais l’Esprit n’a jamais éclairé cet homme dont on peut se demander s’il a jamais été vraiment initié.  Car en vérité, mes frères, nous pensons que le « logos spermatikos » qui est déposé en nous lorsque nous recevons la lumière, germe en nous et grandit au fur et à mesure que nous progressons sur le chemin de l’initiation par le travail post initiatique que nous faisons sur nous même.

 

L’indignité qui caractérise les actions de cet homme nous font vraiment douter de cette indispensable transmutation de son régime existentiel qui aurait dû s’opérer en lui suite à son initiation.

 

Il divise les frères, trafique la composition du SGC qu’il veut soumettre à sa botte. Il continue d’éliminer tous les frères qui osent s’opposer à lui et il nous parle à longueur de mail dont il inonde nos boites , d’amour , de sauvegarde de notre obédience !!

 

L’acte de sauvegarde de notre obédience qu’il pourrait commettre , c’est qu’il parte et se fasse oublier car nous ne garderons pas mémoire de lui.

N’ayant pas pu ni su se faire aimer des  frères, comme la Junon de Virgile,il déclenche tous les feux de l’enfer contre les « miasmes ».

 

Nous assistons médusés à un déchainement des furies qui se traduit par une intense activité faite d’exclusions, de créations de provinces pour se créer une clientèle et des obligés, une communication tout azimut faite dans la précipitation et véhiculant une information parcellaire et orientée digne des régimes totalitaires.

 

Mais tout ceci n’est que chant de cygne car la fin est proche !!

 

SPARTACUS

 

Commenter cet article

ynus 22/06/2011 17:51


Quand c'est aussi loufoque, il faut faire de la pub pour les copains! http://www.hiram.be/La-grande-loge-nationale-francaise-au-parking_a4821.html

M'ame Legwan, pimpon, pimpon!!!


César du bar de la marine 22/06/2011 18:17



Incroyable que le nom complet n’ait pas été déposé par la guelnelf
elle-même. Il faudra que ephesse 1er nous rende compte de ce laxisme dans la gestion !



missonnier robert 13446 22/06/2011 16:28


heureusement que effess n'est pas venu en Auvergne ,samedi dernier il y avait une réunion à titre persoç je l'aurais jeté dans ses sources et l'aurais maintenu un bon moment.Non beaucoup plus
sérieusement je lui aurais appliqué un bon coup de 43 dans ce qui lui sert de popotin le tout doublé d'une course à l'échalote Dégages!!lui aurais dit,comprendra t il un jour qu'il n'est qu'un
personnage nuisible et très peu recommendable pour tous les Francs Maçons repartis à la surface de la terre j'éspere que le GADLU nous exaucera et nous debarassera de cet ignoble individu FF SS à
tous les FF


César du bar de la marine 22/06/2011 18:18



Tu pourras peut-être t’entraîner sur son VRP si toutefois il ose se
montrer.



ynus 22/06/2011 13:46


La réponse de la bergère au bergerF.S. : « Je m’en vais » et je viens entre tes reins…
La position du Démissionnaire.
Des 36 positions classiques la plus difficile est celle du Démissionnaire. En général, c’est celle que l’on prend en dernier, quand tout espoir est perdu. Elle nécessite une nudité totale et en
particulier l’abandon de toutes ses médailles, voire de son honneur, mais, c’est à ce prix que l’on peut produire le plus bel orgasme, celui qui est envié par tous les dictateurs du globe, passés,
présents et à venir : l’orgasme collectif !
Merci François pour cette dernière position qui vient après toutes les autres : brossage dans le sens du poil, bisous mouillés, annonces de fiançailles, publication des bans, tapes sur les fesses,
jeu du foulard, tromperies, menottes, latex et autres déguisements sans oublier tes fameux coups de gueule et tes pieds au cul.
Mais je vois que l’heure n’est pas encore venue d’ouvrir la bouche et de ne plus nous pincer les lèvres, de nous enlacer sans scrupules, de respirer le bon air de l’amour retrouvé.
Mon psy m’a toujours dit de faire gaffe…que les pervers ne sont jamais en panne d’invention et que cette position du démissionnaire pourrait en cacher une autre. Cette information m’a été confirmée
par quelques érudits spécialistes de la palingénésie. Il paraît même qu’après la petite mort tu pourrais renaître de tes cendres, encore plus méchant qu’avant ! Alors là, tu n’auras plus ma Rose et
je préfère rendre mon tablier !


César du bar de la marine 22/06/2011 15:46



Normalement, c’est le Félix qui renait de ses cendres, pas le
François.


De toute façon comme disait Henri de Rochefort « aussi haut qu’on monte on
finit toujours par des cendres ».



André Albero 22/06/2011 13:42


Bjr mes FF Antillais,

A quoi pouvait-on s'attendre avec ce genre de personnage moitié parano, moitié narcissique?...

Définitions: toute ressemblance avec une personne existante ne srait que purement fortuite...

- LE DELIRE PARANOÏAQUE, UNE VRAIE MALADIE...

Le délire paranoïaque est une maladie psychiatrique grave qui fait partie des psychoses, dans lesquelles la personne atteinte ne se rend pas compte de sa maladie.

Comme dans toutes les psychoses, le signe principal est l’apparition d’un délire, donc de la perte de contact avec la réalité. Ce délire est en général bien organisé autour d’un thème principal lié
à la conviction d’être persécuté. Le malade interprète alors tous les éléments de la vie quotidienne à partir de cette conviction, et réorganise la réalité de façon délirante, souvent avec une
grande exaltation et en croyant fermement à ses interprétations.
Il existe un risque d’agressivité de la personne malade en cas de fixation des idées délirantes sur une personne précise.

On distingue trois grands types de délires paranoïaques : le délire dit "en réseau", le délire d’interprétation et le délire de relation.

Délire en réseau
Le délire en réseau touche un aspect particulier et spécifique de la vie du malade, et se concentre sur un thème bien particulier. Les thèmes sont alors liés notamment à une revendication
particulière après un préjudice (vrai ou imaginaire), à la suite duquel la personne s’estime victime d’une injustice (procès perdu, licenciement, injure…). La réaction délirante donne lieu à
différents types de délires de revendication :
• Revendication judiciaire, avec recours
à des procès systématiques et sans fin ;
• Revendication de découvertes, grandioses et délirantes, pour lesquels la personne ne s’estime pas reconnue à sa vraie valeur ;
• Revendication autour de la santé si la personne ne s’estime pas correctement traitée pour une maladie, le plus souvent imaginaire ;
• Revendication métaphysique, avec la construction de systèmes politiques ou religieux complets mais totalement délirants.

Les thèmes du délire peuvent également être liés à un élément passionnel spécifique : jalousie ou érotomanie :
• Dans le délire de jalousie, le malade peut faire une véritable fixation sur une personne précise, un hypothétique concurrent ou rival, professionnel ou amoureux, et cherche alors des preuves de
la justesse de son délire ;
• Dans le délire érotomaniaque, le plus souvent féminin, le malade est convaincu de façon délirante d’être aimé par une autre personne, et interprète tous les actes de celle ci à la lumière de
cette conviction.

Délire d’interprétation
Le délire d’interprétation touche petit à petit tous les éléments de la vie quotidienne. Le malade est alors convaincu qu’il est la victime de persécutions organisées, d’un complot, et passe son
temps à accumuler les preuves de ce complot imaginaire. Tous les évènements quotidiens sont alors interprétés en fonction de cette conviction, et constituent pour le malade autant de preuves qui
renforcent sa conviction. Dans ce type de délire, le malade utilise toute son intelligence afin d’enrichir les éléments du délire. Il peut parfois convaincre son entourage de la réalité de cette
persécution, bien qu’il n’en parle que rarement car il soupçonne tout le monde de faire partie des "comploteurs".

Délire de relation
Le délire de relation se développe sur des personnalités hypersensibles, en général après un événement spécifique (échec, conflit, injure…). Le malade à l’impression d’être le centre d’attention de
tout son entourage, et il est convaincu que tout le monde le juge ou parle de lui en permanence de façon négative. Des éléments de dépression et de forte anxiété sont en général associés.

Quelles sont les causes ?
La cause exacte du délire paranoïaque n’est pas connue. Il survient en général après 35 ans, et plutôt chez des hommes. Il se développe le plus souvent sur des personnalités spécifiques,
identifiées comme des "personnalités paranoïaques" : des individus toujours méfiants et suspicieux, orgueilleux susceptibles et souvent méprisants, psychorigides, autoritaires, et au jugement
souvent faussé par des a priori affectifs.

Quels sont les traitements ?
Les médicaments employés sont des neuroleptiques, qui agissent sur le cerveau et aident à diminuer le délire. En cas de risque d’agression sur une autre personne ou sur lui-même, le malade peut
être hospitalisé en service psychiatrique. Une psychothérapie de soutien est indispensable.
Dr Laurent Arome


- UN SOUPÇON EVIDENT DE NARCISSISME…

LE PERVERS NARCISSIQUE : Les signes caractéristiques du pervers narcissique apparaissent au fur et à mesure du processus de démolition entamé sur sa victime. Multiples et variés, ils sont le reflet
d'un miroir qu'une dévalorisation de lui-même a fait éclater et qu'il compense par un narcissisme censé l'apaiser et le protéger. La perversion alterne avec la perversité.

Les traits dominants et récurrents chez le pervers narcissique sont : un esprit vindicatif, une tendance à la mythomanie, à la paranoïa, un pouvoir de conviction pouvant entraîner de nombreux
dommages collatéraux, des personnes qui se compromettent pour lui, un acharnement comparable à celui d'un jusqu'au-boutiste qui voudrait, en outre, donner l'image de lui d'un martyr, persécuté par
la personne qu'il est déterminé à éliminer définitivement des scènes sociale, privée et professionnelle!

Quitte à déployer une énergie démesurée à transgresser les terres de sa victime, à spolier ses jardins secrets, à semer les graines de la discorde, de la suspicion dans son entourage, à pratiquer
la politique de la terre brûlée, pour sortir indemne et victorieux. (M. O'Brien)

Bien fraternellement.
André


César du bar de la marine 22/06/2011 15:08



Pour ceux qui souhaitent s'intruire nous avons produit sur ce blog  une fiche pédagogique sur ce qu'est un pofil de pervers narcissique



roudou 22/06/2011 13:35


"Il ne faut jamais oublier que ceux qui détournent le regard ou se taisent quand le mal se commet sont aussi responsables que ceux qui commettent le mal."
C'est exactement le raisonnement que j'ai tenu à mes frères de loge.On me répondait "maçonne , on s'en fout de ce qui se passe à Paris" Aujourd'hui , plus de tenue pour suivre JLV.
Mais il lui a fallu plus d'un an pour comprendre la dérive dictatoriale de FS ? ou pensait ilen tirer les marrons du feu.
S'il avait en octobre, voulu mettre le holà nous n'en serions pas là
dans la situation actuelle.


César du bar de la marine 22/06/2011 15:05



Il est exact que l'attitude et les intimidations de Venturino en faveur de Stifani ont largement contribué , voir même ont été décisives dans la victoire de
Stifani et le prolongement de la crise, et tous ces procès qu'il faut maintenant conduire.