La GLNF condamnée le 18: les détails.

Publié le par César du bar de la marine

Voici le communiqué FMR. Il est précis et argumenté, aussi chacun pourra apprécier la présentation plus que déformée faite dès hier par l'avocat de la GLNF:  

 

Le jugement du tribunal de grande instance de Paris a débouté la direction de la GLNF de l’ensemble de ses demandes et l’a condamné à 5000 € du chef de l’article 700 ainsi qu’au paiement des entiers dépens.

 

Ce jugement est une reconnaissance incontestable de la légitimité de l’action de FMR face aux manipulations en tous genres auxquelles s’adonne son actuelle direction :

  • Légitimité de demander des comptes à leur président, fut-il Grand Maître, et d’être informés sur l’emploi des fonds de l’obédience à travers un audit.
  • Légitimité à combattre les « petits arrangements statutaires entre amis » qui ont présidé à la tentative de prolongation du mandat du Grand Maître et à la convocation d’une AG décentralisée.
  • Légitimité de s’insurger contre un pouvoir autoritaire, irrespectueux et injuste qui manie les sanctions sans autre motifs que la protection de ses intérêts
  • Légitimité d’être le porte parole d’une majorité silencieuse qui est systématiquement bafouée, humiliée et objet de toutes les intimidations.

 

Depuis le 4 décembre 2009 où, autour de Claude Seiler, de nombreux frères ont engagé le combat pour restaurer la régularité, le mouvement n’a cessé de s’amplifier :

  • lors de l’AG du 25 mars qui mit, par trois fois en minorité l’actuelle direction
  • et, récemment à l’occasion de l’AG plurilocalisée du 16 octobre qui vit 60% des frères se lever contre les ultimes tentatives de déstabilisation.

 

Ce mouvement est désormais reconnu par les juges dans sa plénitude.


Aucun des griefs soulevés par la direction de la GLNF n’a été retenu : ni la concurrence déloyale, ni la volonté de désorganisation, ni la tentative de confusion, ni l’exigence mercantile d’un dédommagement financier pour « détournement d’adhésion ».

 

Le tribunal souligne, par ailleurs, que nul n’a le monopole des idées philosophiques et que le droit de critique est de libre exercice.


Le combat que FMR et ses amis mènent depuis près d’un an vient de connaître un tournant, celui de la reconnaissance et la GLNF peut y entrevoir les fondements de sa renaissance. Car c’est la GLNF et toutes ses composantes qui sortent vainqueurs de cet épisode.


Les 25000 frères qui nous soutiennent, dont 50% ont déjà osé s’inscrire à FMR malgré la chasse aux sorcières qui sévit, en sont la majorité.

 

Beaucoup d’autres désinformés ou légitimistes restaient jusqu’à maintenant dans une position attentiste. La décision du TGI de Paris doit vaincre les dernières inquiétudes.

 

N’ayons plus peur d’affirmer la voie du renouveau et de parachever le travail de reconstruction, qui de la base au sommet de la GLNF réunit aujourd’hui de plus en plus maçons... Malgré les derniers feux de l’invective que jettent encore les rares fidèles d’une direction discréditée.

 

Claude SEILER

Par FMR - Publié dans : FMR-Myosotis
Ecrire un commentaire -

Commenter cet article

Tonton Beretta 21/11/2010 14:48


Sur l’air d’Amsterdam de Jacques Brel

Dans Pisan à mon grand dam
Y a des Faux Frères qui chantent
Les rêves qui les hantent
A Pisan mon grand dam
Dans Pisan à mon grand dam
Y a des Officiers qui dorment
Ils ont perdus leur flamme
Dans un SGC bien trop morne

Dans Pisan à mon grand dam
Y a la Fraternité qui meure
Sans lumière pleine de drames
Aux premières lueurs
Mais dans Pisan mon grand dam
Y a des Myosotis qui naissent
Dans la Fraternité épaisse
Des loges « arcanes »

Dans Pisan à mon Grand Dam
Y a des Officiers qui mangent
Sur des nappes trop blanches
Des Euros ruisselants
Ils vous montrent des dents
A croquer l’apprenti
A sourire pour Stifan..
Ainsi tels des forbans
Et ça sent la magouille
Jusque dans le cœur des troncs
Que leurs grosses mains invitent
A revenir en plus
Puis se lèvent en riant
Dans un bruit de tempête
Replient leur bavette
Et sortent en rotant

Dans Pisan à mon Grand dam
Y a des TRF qui dansent
En se frottant la panse
Repus de leurs offenses
Et ils tournent et ils dansent
Comme des soleils crachés
Dans le souvenir déchiré
D'une AG au gout rance
Ils se tordent le cou
Pour mieux s'entendre rire
Jusqu'à ce que tout à coup
L’injustice expire
Alors le geste grave
Alors le regard fière
Ils ramènent leur batave
S’écartant de la lumière

Dans Pisan à mon grand dam
Y a des Officiers qui boivent
Et qui boivent et reboivent
Et qui reboivent encore
Ils boivent à la santé
Des Acacia à mon grand dam
Des Soumis et des resquilleurs
Enfin ils boivent aux sans « ame »
Qui leur donnent vie et corps
Qui abandonnent la vertu
Pour une babiole en or
Et quand ils ont bien bu
Se plantent le nez au ciel
Se mouchent dans les étoiles
Et ils pissent comme je pleure
Sur les Frères infidèles

Dans Pisan à mon grand dam
Dans Pisan à mon grand dam.


GMX 21/11/2010 10:19


« Je pense que tu veux dire : acte de présente simultanée au GABON (et non pas Djibouti) »
Mon cher César du bar de la Marine & de la maçonnerie réunies, ce n’est qu’une erreur d’orthographe ! Quoique ...
Si tu veux vraiment couper les cheveux en Trois, tu t’apercevras qu’à part la topographie, bien des choses se ressemblent ! Alors bon, va pour le Congo.


César du bar de la marine 21/11/2010 10:23



Mon BAF GMX merci pour ce correctif essentiel, même s'il y a beaucoup de similitudes;



GMX 21/11/2010 06:14


Permettez-moi de soulever un doute sur la validité du jugement du TGI de Paris !
Un guide spirituel (même sans aucun sens de l’humour) doit il être jugé devant un tribunal profane ?
N’est ce pas au Duc de Kent, au Pape ou même à une instance Supérieure (suivez mon regard |) de fixer le sort de ses archanges ?
Le droit dit : « vain » n’existerait donc plus ? Un comble pour un avocat !
Un magistrat de la République sans vergogne aurait-il le pouvoir de piétiner « l’infaillibilité » ?
Le grand porte glaive ne serait-il plus le symbole écrasant de cette justice divine dont la plupart des gens se foutent ?
Mais dans quel monde sommes-nous ?
Dans quelle secte erré-je ?
On est régulièrement reconnus !


César du bar de la marine 21/11/2010 10:21



Tu soulèves effectivement une question fondamentale, mon Frère !!



Jean 20/11/2010 17:14


C'est bien possible que la tenue de GL de GLPACM soit "honorée" de la présence du..., je ne sais vraiment plus comment il convient de l'appeler tant ses vertus sont nombreuses; venir prendre un
bain de jouvence dans une province où 80% des intentions de vote lui ont été positives, on ne sait que trop bien comment hélas. Gageons que les FF présents ne seront sans doute pas dans le même
contexte et le manifesteront bruyamment. Qui sème le vent récolte la tempête.
Bravo à FMR et à tous les FF qui ont eu le courage de se lever pour défendre la veuve et faire que la vraie FM de tradition puisse continuer à vivre, débarrassée du joug de quelques hommes qui ont
tracé les pages les plus noires de notre chère obédience.


César du bar de la marine 20/11/2010 22:59



Espérons mon Frère Jean que les Frères d'ACP auront compris à quel point ils ont été désinformés et trompés et sauront le faire savoir le 27. Nous serons là pour les
regarder.



cincinnatus 20/11/2010 14:47


Décidément mon pauvre César il serait temps de te mettre à la page!
Si tu avais passé comme moi, (chut ne pas le répéter pour des raisons de sécurité, sinon j'en ferai dans mon froc!), la moitié de ta vie chez nos ff du sud du Sahara tu saurais que le don
d'ubiquité est l'un des piliers majeurs de la culture africaine !
Alors que le Stif, à force de fréquenter le Nsassou et le Ali ait lui aussi, connu la "grande initiation" qui n'a rien de, maçonnique auprès de l'un des "médecin men" des pré cités, why not?
Que notre pseudo gourou sache bien que si tel est le cas (mais j'en doute!) il n'est pas le seul:
* le monde des griots,
* celui des "sorciers" ,
* le "bois sacré",
* les "voyages", qui n'ont rien à voir avec ceux du REAA ou autres
toutes ces choses qui échappent à nos conceptions occidentales et cartésiennes, n'en sont pas moins réelles et ...inquiétantes!
Va t'en savoir quel "masque" apparait à FS quand il se regarde dans le miroir? des ff de l'ex Dahomey lui ont peut être expliqué et alors je suis bien certain qu'il y a des nuits où notre Cosimo
doit bien mal dormir!
A part cela mon cher César, il n'y a pas que le pastaga dans la vie d'un maçon, nom de D...il y a aussi le chouchen et au vu des derniers évènements tout cela va couler à flot sous les frondaisons
de Brocéliande!
A la votre les Marseillais!


César du bar de la marine 20/11/2010 17:22



C'est vrai, il n'y a pas que la pastaga, mais avec l'huile d'olives et l'accent, ça nous colle aux espadrilles, on ne sait plus rien faire un petit jaune ! Mais on est prêts pour
du Chouchen.