LA REPONSE DE LA BERGERE AU BERGER NE S’EST PAS FAIT ATTENDRE.

Publié le par César du bar de la marine

Mes frères,

Après l’échec du numéro d’illusionniste tenté hier après midi par le sieur Baloup (lien vers  Le cirque GLNF se donne en spectacle au TGI), la réponse de la bergère au berger, ne s’est pas fait attendre.

 Monique, tout en prenant des précautions obligatoires, car elle n’a pas autorité pour préjuger de la réponse qui sera donnée par le TGI, indique très clairement que (sauf avis contraire du juge) elle s’oppose très fermement à la réunion du SGC que souhaite organiser Stifani le 31 août.

Au-delà de cette bagarre judiciaire entre les deux parties, nous restons, ainsi que nous l’avons dit à de multiples reprises, extrêmement dubitatifs quant à la réalité de cette opposition (lien vers « Il y aurait-il collusion ? »  

En effet ce spectacle de duettistes nous fait oublier la façon dont les membres du SGC ont été massivement désignés par Stifani (et JCF).

Il nous fait oublier l’absence de correction de la composition du SGC par  la fameuse commission mise en place par Legrand pour examiner les cas de membres artificiellement démis ou soudainement ajoutés au SGC.

Il passe sous silence le fait que le nombre des membres du SGC est un pourcentage (maximum 1%) du nombre des adhérents de la GLNF, et que le nombre des membres du SGC  n’a pas été revu à la baisse alors que vu du bar de la marine on a quand même le fort sentiment que les effectifs de la GLNF ont fondu comme neige au soleil !!! Mais peut-être César a-t-il une perception biaisée ?

Ou bien cette possibilité est-elle gardée sous le coude par l’un des protagonistes, pour  lancer une nouvelle action en justice et faire durer encore plusieurs mois (années ???) les représentations du Grand Cirque ?

Fraternellement.

César.

 

Commenter cet article

Pyramide 31/08/2012 00:30

Les initiales données dans mon commentaire, E.F., ne laissent aucun doute : je parle effectivement du demandeur à l'assignation à jour fixe devant le TGI de M° Legrand qui vient de l'alléger de 5
000 € d'art 700 ! Qui va payer ? On peut supposer que le quasi-demandeur ("quasi" est ici pris dans son sens juridique) qui dit ne pas l'avoir été, du moins dans les conditions dans lesquelles le
procès a été fait, sera plus que réticent pour le faire ... Allez, on va faire la quête auprès de FS et de Baloo !

Quelles informations, quelles preuves et surtout sur quoi ? Si c'est sur les chantiers qu'il a pu obtenir (ce qui est assez normal pour une entreprise !), il en a assez largement parlé lui-même à
de nombreux FF de sa Province et ses concurrents, du moins sont qui sont aussi FF de la Province (manque de chance, il y en a !), savent très bien qui a obtenu les marchés.

Quant à la personne elle-même, elle a déjà été habillée pour l'hiver sur tous les blogs encore en fonction et elle ne mérite pas que l'on s'y attarde plus.

Pyramide 30/08/2012 16:17

Comme prévu Srifani et sa bande de FF de la Côte se sont fait envoyer sur le tas de fumier qui leur convient fort bien.

Il faut dire, bien que je ne connaisse pas encore sa motivation, que le TGI avait pléthore d'arguments remarquablement soutenus par l'avocat Dum. Mart.

Ce qui ne veut surtout pas dire que je suis d'accord avec lui dans sa conception générale du dossier GLNF et dans la manière dont il l'a mené, mais ses conclusions dans ce litige sont un modèle du
genre.

Il y en a un qui va se sentir soulagé depuis son lointain lieu de vacances, c'est le quasi-demandeur, E.F., surnommé aussi dans sa province "le peintre de Pisan" ou encore "le peintre de Wagram"
puisque son entreprise de peinture a assuré entre autre ce glorieux chantier ... On comprend mieux sa docilité vis à visd de tout ce qui vient de Pisan, mais il semblerait que le Baloo ait oublié
que même "Les Caves Se Rebiffent" !

César du bar de la marine 30/08/2012 18:44



Tu parles bien de celui qui est sensé avoir donné mandat pour engager une assignation contre Me Legrand ?


As-tu des informations, voire des preuves précises ?