"La vraie raison du report du CDN"

Publié le par César du bar de la marine

Beaucoup de Frères se posent la question des vraies raisons qui ont conduit au report (et non à l'arrêt définitif) de la session massive du tribunal des bouffons initialement programmée le 6 septembre. 

 

Certains évoquent des reculades et autres fissures dans l'édifice stifanien, d'autres des manipulations diverses à l'approche d'une AG, d'autres enfin le début d'une course parmi les affidés du Guide pour s’emparer de son tablier doré avec un beau soleil dessus...!!.

 

César a découvert LA vraie raison. C'est beaucoup plus simple !

 

Il s'agit d'un retard administratif dans le recrutement de moult secrétaires qui sont  indispensables à la mise en oeuvre efficace d'une campagne massive "d'éradication" de tous les frères qui osent poser des questions inopportunes.  

 

Voici en exclusivité nationale, l'offre d'Emploi * qui ne devrait pas tarder à être diffusée par le Guide spirituel et son Grand Porte Glaive expert en infaïllibité.

 

* Toute ressemblance avec des faits rééls ou supposés...etc...etc...

 

Commenter cet article

Hernandez pascal 11/09/2010 11:32


Mon tres cher Cesar
c'est avec une joie immense que je t'invite a boire le pastis au ZAP Café a Nice si tu es de passage car en ce moment il me semble que tu as le temps vu la ferveur qui régne sur le blog
N hésite pas surtout


César du bar de la marine 13/09/2010 06:43



Mon BAF,


je viendrai volontiers... et on parlera de fraternité...



hernandez Pascal 07/09/2010 09:31


Mon cher Cesar peux tu demander à JCJ dit le Brasseur fou si Brech a ecrit sur le parjure
Cordialement


César du bar de la marine 07/09/2010 17:20



Mon BAF,


 


tu n'écris plus sous ton pseudo habituel "Gros Léchant mou" ?


 


Je te retourne ta question, pour tes amis, le beau Diji de Nice, et notre Guide Autoproclamé, François...


 


A bientôt, mon BAF,  pour un pastis fraternel, soit chez moi, au Bar de la Marine, soit dans ton Zap Café de Nice.



Jean-Claude Junin N° 52849 06/09/2010 13:29


‎"Celui qui combat peut perdre, mais celui qui refuse le combat a déjà perdu"

Brecht


César du bar de la marine 06/09/2010 13:50



MTCF Jean-Claude


C'est bien ce que nous pensons. Puissent tous les Frères t'entendre



joaben 06/09/2010 12:40


Cesar, j'abuse encore de ta gentillesse et de ton ouverture d'esprit.

- Nous ne pouvons préjuger du contenu d'un document que nous ignorons. L'expérience montre dans ce genre de conflit qu'il faut disposer de tous les documents, surtout ceux invoqués par
l'adversaire, complets, comprenant la demande faite par Stifani et la TOTALITE de la reponse du TGI. Imagine un instant que Stifani ait demandé l'autorisation de ces AG plri-localisées.... et que
le tribunal ne se soit pas prononcé....
Mais si le contenu est ce que tu supposes, qu'avons-nous à perdre à le connaître ?

CE SERAIT UNE ERREUR DE RENONCER A UN ARGUMENT EVENTUEL QUI POURRAIT MEME ETRE ACCABLANT POUR STIFANI.

D'autre part, rien ne sert de nous faire l'avocat de l'adversaire. ... Bien sûr que la justice pourrait ulterierement dementir l'avis de l'expert FMR (surtout si nous acceptons passivement ces
réunions).

Mais la question n'est pas là ! La question est de savoir sur quoi basons-nous une action pour empêcher la tenue de cette AG. Et les statuts violés et l'avis de cet expert sont suffisemment pour
que nous soyons totalement fondés à agir ainsi.
Admettons, pour nous faire peur, que ton scenario s'avere juste et que la justice valide la "plurilocalisation" :

- Si cette décision intervient avant le 16 octobre, nous sommes ramenés à la situation que vous êts prêt à accepter dès aujourd'hui : se plier à la volonté Stifani.
- Si elle intervient après le 16 octobre et que l' AG n'a pu se derouler car nous l'avons empêché, là non plus aucun problème. Nous sommes ramenés au cas précédent.

Mon cher Cesar, il serait fort dommage de gaspiller des atouts, même si nous en avons beaucoup.

- Exigeons le document du TGI. S'il n'a rien de spécial qui nous soit favorable, ca ne pose aucun probleme, nous n'avons rien à perdre à nous montrer intransigeants.


César du bar de la marine 06/09/2010 12:58



Mon BAF,


 


J'ai bien quelques idées permettant de solliciter la communication de la Requête et de lOrdonnance, également quelques idées sur la manière de contrer juridiquement la convocation
d'AG décentralisées.


Mais tu comprendras que CESAR va se concerter préalablement avec les autres Myosotis pour mettre en oeuvre nos "lignes de bataille" de manière coordonnée.


 


 


 



joaben 06/09/2010 10:59


Mon frère Cesar.
Je me dois de préciser encore. Pardon de monopoliser encore sur ton blog.
Nous devons procéder dans l'ordre :

1) Selon les informations dont nous disposons, ce dispositif s'oppose aux statuts de la GLNF, l'expert mandaté par Claude Seiler confirme son illégalité, Claude Seiler met en garde tout GMP
d'organiser cette action illégale.
NOTRE DEVOIR DE MACON EST D'EMPECHER CETTE REUNION.
En même temps(ce qui est déjà lancé par FMR), assignation en justice pour abandonner cette procédure.

2) Si le GM maintient cette idée, il faudra s'assurer de la sincerité du vote, manifester toujours aussi clairement que nous nous opposons à cette AG et ensuite evidemment voter NON.

Si nous esquivons le point 1, nous ruinons la demarche FMR, comme expliqué.

Donc Cesar, tout à fait d'accord, le délai et l'alea juridique Font que nous ne pouvons nous limiter à la procedure en cours par FMR, dont le resultat est incertain en objet et en délai.

Ce n'est donc pas sur le plan juridique que ca doit se jouer.

Exigeons :

- la publication complète de l'arrêt du TGI concernant l'autorisation d'organiser cette AG.

ET avant çà, RIEN ! pas d'appel à voter !

Si l'asseemblée se tient quand même :

- le vote à bulletin secret.
- Information à l'entrée de l'illégalité de la procedure.
- un contrôle complet par la presence de representants FMR lors du vote et scrutateur.
- la publication conjointe.

Ces exigences bien banales et qui sont banales et naturelles dans n'importe quel autre vote, oserons-nous les demander ? Tel est la question qui nous concerne tous. Question à laquelle notre avis
sur STifani ne repondra pas ! CA NOUS CONCERNE.

Il est evident que si nous acceptons sans broncher ce vote, nous entrons dans la soumission habituelle qui a amené Stif, Foelner et leur permet d'être encore là.

IL FAUT LE REPETER : IL N'EST PAS QUESTION D'ETRE ABSENT, MAIS D'EMPECHER CE VOTE ILLEGAL.

Nous en avons avons les moyens simples, dignes, maçonniques.


César du bar de la marine 06/09/2010 12:09



Mon BAF,


 


il est bien évident qu'aucun TGI n'a rendu une Ordonnance permettant la tenue des sous-AG décentralisées. Il a été rendu une Ordonnance "classique", comme en matière de droit des
sociétés, autorisant la Tenue de l'AG après la date normale telle que prévue aux statuts, avec une motivation liée aux circonstances particulières de l'espèce.


 


Il ne nous sert à rien de demander la copie de cette décision de Justice.


 


Quant à "l'Expert mandaté par FMR", il a donné un avis technique, certes très bien motivé, mais un autre juriste peut parfaitement motiver une argumentation donnant un avis
diamétralement opposé.


 


L'Expert de FMR n'est pas Juge de la légalité de cette manière de convoquer l'AG, il ne fait que donner un avis d'Expert. C'est mieux que rien, mais cela ne permet pas d'affirmer
péremptoirement que la convocation des AG décentralisées serait "illégale". En cette matière, il ne faut pas s'emporter sur des certitudes qui n'en sont pas. Et c'est un
spécialiste qui t'écrit.