Le coup tordu commence à s'éclairer

Publié le par César du bar de la marine

La lumière commence à se faire sur le coup tordu, exploité par Pisan pour faire capoter l’action en Référé (sur la forme) engagée par des FF d’Occitanie.

(A ne pas confondre avec l’Assignation à date fixe engagée (sur le fond) par des FF de toute la France et le soutien de Me TEITGEN, qui elle en ressort probablement renforcée).

 

Nous reproduisons ci-dessous la lettre des FF d’Occitanie diffusée sur le myosotis du même nom, qui explique très bien le montage et sa finalité;

 

 

« Mes FF,

 

Le TGI de Paris n'a pas retenu notre demande d'annulation de l'Assemblée Générale modifiée FS du 16 octobre.

Il convient de préciser certains points:

 

 
* Notre assignation a contraint Pisan à faire état d'un élément préparé en vue de contrer l’assignation au fond élaborée par FMR, dont l’audience est prévue le 2 novembre et le délibéré le 26 novembre.

 

Cet élément est un jugement en référé du TGI de Paris en date du 17 septembre, déboutant des demandeurs, MMrs Waitz ... man, et Me...ziane, qui souhaitaient s'opposer à l'Assemblée Générale de la GLNF, ainsi que le rapporte "BREVES 47", paru ce jour:

"D'autres Frères contestataires avaient précédemment saisi le juge des référés du TGI qui les a déclarés recevables mais mal fondés."

(in BREVES, n° 47 du 13 octobre 2010)

 

Nous ne connaissons pas ces personnes qui sont étrangères à notre démarche, mais elles semblent mieux connues de Pisan qui ayant eu à répondre à leur assignation avant la nôtre, les qualifie de "Frères contestataires".

 

Et s'il s'agissait de faux frères contestataires ? Comme il y a eu un vrai faux audit ?

 

Quoiqu'il en soit, l’avocat de Pisan a invoqué ce jugement, sans toutefois produire de document, ce qui tend à prouver qu'il n'avait pas l'intention de l'exploiter à ce stade et que seules les circonstances de l'audience l'y ont contraint. Il faudra maintenant trouver autre chose.

 

L’horizon ne s’éclaircit donc pas tant que cela pour Pisan, et même s’assombrirait fortement si le mécanisme de cette requête une fois démonté mettait en évidence l’instrumentalisation d’un juge.

 

Pour éliminer cette terrible hypothèse, nous invitons MMrs Waitz...man et Mez...iane à se faire connaître de nous puisque Pisan nous associe dans la même démarche.

 


* Les attendus du jugement de ce jour (lien ci-dessous) montrent que la Juge a retenu à notre encontre l’absence de "recours gracieux", admettant que cette clause de nos statuts n’est pas opposable en cas d’urgence, mais qu’il n’y avait pas en l’occurrence d’urgence, ce qui nous semble parfaitement inattendu: le 13/10 pour empêcher une AG le 16/10, ce ne serait pas une urgence!

Lien:Ordonnance référé 13-10 Ordonnance référé 13-10

Allez comprendre !

 

 

 

Mais bon! On ne va pas en faire un drame.

Ce n'est pas la fin de l'histoire:

 

* Nous avons consacré tous nos efforts pour nous opposer à cette assemblée générale bricolée, en ce qu’elle est organisée de façon à empêcher l’expression libre des délégués, mis par petits groupes sous les feux des projecteurs, et encadrés et noyautés par les membres “de droit” nommés en quantité suffisante pour la circonstance;

mais nous luttons aussi pour que le NON l'emporte, si elle devait avoir lieu malgré nos efforts pour l’empêcher.


* Nous poursuivons donc avec la même détermination notre démarche pour que la nouvelle AG confirme la précédente du 25 mars, et rejette les propositions du Conseil d’Administration et de son Président: les comptes, le budget, et le rapport moral.


* Et, ne nourrissant pas d’illusions devant les moyens déployés, et la démonstration de force, nous étudions dans le même temps les recours possibles contre la décision du TGI.



Les hommes de Pisan se sont emparés de la GLNF par la ruse, et y restent par la force. Plus ils la montrent, moins elle est acceptable, et plus elle légitime notre action.



Fraternellement

Bruno MARTIN

 

Pour mémoire :

L’Assignation à date fixe engagée sur le fondpar des FF de toute la France et le soutien de Me TEITGEN.

·         audience est prévue le 2 novembre

·         délibéré (c’est-à-dire la réponse) le 26 novembre.

 

 

 

Commenter cet article

Telo Martius 14/10/2010 20:01


Mes BBAAFF,

Nous pouvons constater que c'est toujours dans la forme et non dans le fond que nous sommes contrés provisoirement ?

Je trouve extrêmement étrange la procédure de ce référé : en effet, n'importe qui de notre Ordrobédiance a suivi la procédure intentée avec communication des pièces de la Commission de conciliation
... Nul ne pouvait l'ignorer, ils en ont même parlé dans les organes propagandistes officiels (et surtout les officieux!)

Je trouve extrêmement étrange le fait que les foudres divines ne se soient pas manifestées ! Ordonnance de radiation ou autre ... Ont-ils été dirigés et donc protégés par " chrysobulle impériale "
?

Et si ce sont des profanes, alors là, les bras m'en tombent !!!

Et ce serait grave, très grave car je ne pourrai pas lever mon verre de pastaga !!!

3FraterBiz

Telo Matius


PS : Avec le nombre de commentaires qui sont écrits, ne tapant qu'avec un seul doigt sur clavier, je me suis un peu beaucoup emmêlé dans mes posts. Snifffff !!!


César du bar de la marine 14/10/2010 23:11



Mon BAF,


 


espérons pouvoir faire "la lumière" sur cette bien ténébreuse affaire !



nicolas dupond 14/10/2010 16:23


Mes TCF,

Si ça se trouve, ce sont des profanes.

Alors là, ce serait fort.


César du bar de la marine 14/10/2010 18:55



Mon BAF,


si çà se trouve, ils sont Maçons, mais même pas au courant de la procédure qui a été initiée, en leur nom, soi-disant "contre" la GLNF !


 


Ce n'est pas sorcier de lancer une procédure en faisant en sorte, volontairement, de la faire "capoter", surtout qu'en matière de référé, on peut aller devant le Juge sans le concours
d'un avocat...


 


Notre bien aimé Frère qui officie sur le Blog "L'acacia" se garde bien de publier cette décision inconnue, tout comme il s'était bien gardé d'en parler lorsque cette décision
(pourtant favorable au "Guide") a été rendue. Bizarre, bizarre.... Vous avez dit bizarre ? Comme c'est bizarre....


 



Jacques Huns 14/10/2010 12:23


"Pour éliminer cette terrible hypothèse, nous invitons MMrs Waitz...man et Mez...iane à se faire connaître de nous puisque Pisan nous associe dans la même démarche."

Existe-t-il au moins un Frère qui les connaisse? Un seul Frère les aurait-il déjà croisés en tenue? Est il écrit dans "le grand livre" qu'ils ont été, un jour, reçus A Franc-maçon?


César du bar de la marine 14/10/2010 14:26



Ton appel est intéressant,  Je le soutiens, car pour le moment personne dans la "Résistance" ne les connait. 


Par contre Pisan semble bien les connaître !!....