Le GM est-il au dessus des Lois de la République ?

Publié le par César du bar de la marine

 

Dernièrement le Grand Porte Glaive de la GLNF, a soutenu l’affirmation suivante:

 

« La GLNF est un Ordre et par notre prestation de serment nous ne pouvons faire autrement que d’obéir en toutes circonstances aux règles qui le régissent.

 

Le Grand Maître est chargé de la conduite de cet Ordre et nul ne peut le contester dans la façon dont il applique ces règles et en cas de désaccord avec cette gouvernance, la seule solution qui s’impose est de démissionner.

 

S’opposer au Grand Maître c’est manquer à son serment, c’est commettre un parjure, c’est une faute qui amène à la sanction disciplinaire.

 

Il n’y a qu’une alternative: se soumettre ou se démettre. Sa situation est comparable à celle de l’infaillibilité pontificale et la preuve que le Grand Maître ne peut être contesté, c’est qu’il n’existe aucune règle qui prévoit sa révocation. »

 

 

Le GM serait-il donc au-dessus des lois maçonniques et pourrait-il violer les règles de notre Obédience, et cela sans contestation possible ?

 

NON.

 

Nous ne pouvons pas partager cette vision réductrice du Grand Porte Glaive de la GLNF, car ce serait accepter d’être dans un système à vocation totalitaire ou sectaire.

 

De plus, l’histoire nous a appris qu’ obéir aveuglément et inconditionnellement à des ordres ne dégage pas la responsabilité de celui qui s’y soumet, dès lors qu’il sait que ces ordres vont le conduire à violer une règle fondamentale touchant à la dignité humaine.

 

Or, les maçons ne sont-ils pas avant tout des hommes libres ? Aussi, n’est-ce pas atteindre à leur dignité d’homme que de les empêcher d’exercer leur liberté de penser et d’exprimer leur désaccord lorsqu’ ils estiment que les fondements de notre ordre sont mis en cause par le GM ?

La seule issue proposée par le GPG, est inique car ne respectant pas la liberté fondamentale d’opinion et d’expression des membres de l’obédience.

 

Mais surtout et contrairement à ce que soutient le GPG, l’impossibilité de contester le Grand Maître parce que sa révocation n’est pas prévue par les statuts de la GLNF, constitue avant tout la preuve que ceux-ci ne sont pas conformes aux Lois qui nous régissent.

Ils sont contraires notamment à la Constitution Française et aux Dispositions Européennes de la convention de sauvegarde des Droits de l’Homme qui garantissent la liberté d’opinion et d’expression (articles 9 et 10).

 

Cette affirmation du Grand Porte Glaive est également contraire à l'article 15 des Constitutions de la GLUA dont la GLNF tire sa reconnaissance:

  • « If the Grand Master should abuse his power and render himself unworthy of the obedience of the Lodges, he shall be subjected to some new regulation, to be dictated by the occasion; because, hitherto, the Antient Fraternity have had no reason to provide for an event which they have presumed would never happen”. (*)

 

Cette affirmation du GPG est illégale car elle placerait l’obédience au dessus des Lois de la République et des Lois Européennes.

 

Notons enfin que ceci serait également trahir la garantie apportée à celui qui se présente à l’initiation. Pour mémoire : « … Je puis vous donner l’assurance que ces lois ne prescrivent rien de contraire à celles de l’Etat » ainsi que cela est écrit dans le rituel de la cérémonie d’initiation du Rite Ecossais Ancien et Accepté.

 

Tu vois, « Très Respectable Grand Guide Spirituel » ce n’est donc pas à nous de démissionner, mais à toi.

 

(*) Nota : cette phrase avait été reprise (en français) par le Grand Orateur lors de l’installation du GM en question. A croire que c’était une intuition de sa part de ce qui allait se passer ?

Commenter cet article

Lafond Christian 24/06/2010 19:14


Que d'hommes se pressent vers la lumière non pas pour voir mieux, mais pour mieux briller.
Mais comme une bougie allumée dans un lieu exposée au vent, cette lumière vacille toujours, un jour ou l'autre, inexorablement. Le "siècle des Lumières" a eu son lot de "despotes mal éclairés", qui
se prenaient pour des "phares", qui se sont avérés n'être en fait que des "illuminés"!
Mais que devient notre idéal, nos valeurs, notre engagement quand notre ordre devient une folie et qu'au lieu d'unir, il sépare, renvoyant les FF. au délire de leur solitude, de leur désespoir! Et
en ce mois de juin nous ne sommes plus dans le délire mais en "flagrant délire"!

Alors, S'il faut obéir par la force, on est plus obligé d'obéir par devoir, et si l'on est pas obligé d'obéir… on n'y est plus obligé! Surtout quand le pouvoir se confond très rapidement avec
l'abus de pouvoir!

La liberté engendre l'anarchie, l'anarchie conduit au despotisme, et le despotisme ramène la liberté? Courage, espoir, nous sommes dans le dernier tiers du parcours! La Lumière commence à
reparaître!

Ah… la culture!

Affirmation de notre GPE: Il n’y a qu’une alternative: se soumettre ou se démettre. Sa situation est comparable à celle del’infaillibilité pontificale et la preuve que le Grand Maître ne peut être
contesté, c’est qu’il n’existe aucune règle qui prévoit sa révocation.

"L'infaillibilité pontificale", il est nécessaire de rappeler à notre GPE, qu"elle est d'une autre nature que la conséquence d'un règlement particulièrement dévoyé, pour justifier…

Très rapidement, l'infaillibilité pontificale, vient de "Pierre" premier chef de l'église, désigné comme "vicaire" du Christ, et de ce fait tous les papes suivants, en tant que "vicaire" du Christ
représentent la parole de Dieu! Donc, infaillible et indiscutable!
Que d'atrocités, de larmes, de sang versé, pour ces "truchements despotiques" de la parole Divine! En tous cas
quelle belle excuse pour justifier toutes les exactions possibles!

Frat.


César du bar de la marine 25/06/2010 01:08



Mon BAF Christian, merci pour ce très beau texte rempli de sagesse.


Il est vrai que cette situation, comme toute pièce de monaie, possède deux faces.


 


L'une terrifiante  est celle de cette recherche du pouvoir et de tout ce qui l'accompagne chez  notre GM et chez son appareil national et provincial.


 


L'autre face, est radieuse. C'est celle de tous ces Frères qui prennent conscience des dérives de ce pouvoir autocratique, et qui décident en hommes libres de se dresser et de
combattre cette direction indigne, avec pour armes leur concience, leur courage et leur cohésion.



Diomède 24/06/2010 11:36


INFO ou INTOX ?

L’installation du V.M. de la R.L. Bartholdi, J.P. S. devait avoir lieu en Angleterre.

Mais il semblerait que nos F. Anglais ne soit plus d’accord… Ils ne veulent plus avoir de rapport avec des délégations officielles de la G.L.N.F. …

Le torchon brûle-t-il avec la G.L.U.A. ?
Le retrait de la reconnaissance serait-il dans l’ascenseur ?

A tous les niveaux ça commence à bouger dans les « Ordres » et dans les « Obédiences » tant sur le plan national qu’international.

Il est de plus en plus important de rester mobilisé et de ne pas démissionner.

L’été sera chaud et le renouveau approche peut être un peu différent de celui que nous, maçons de la base, pouvons imaginer…

« Wait and see » comme diraient nos amis anglais, mais poursuivons notre engagement et notre soutien à de FMR-Myosotis par qui les turpitudes ont été mises à jour

Diomède


César du bar de la marine 24/06/2010 17:51



Mon BAF,





César a eu des échos en ce sens, mais "lors de son initiation, on lui a enseigné la prudence..." alors il est en train de vérifier l'info.



Daniel 24/06/2010 11:22


Pour la question du serment des futurs VM en Septembre (dont je fais partie), pas de souci puisque le GM en personne est un parjure donc tous les serments, hommages , allégeances que l'on pourrait
lui prêter ne sont que pipi de chat, donc aucun scrupule. Pour le reste, je suis d'accord, il n'y a qu'à considérer qu'il n'y a plus de GM et le tour est joué, plus d'ordonnances nationales ou
provinciales à lire ou respecter. Le Devoir de désobéissance devient la meilleure arme de base dont nous pouvons faire usage parce qu'avec des Loges devenues totalement insoumises aux décisions
d'un GMP ou du guide, le problème se règle de lui-même. Le tout étant bien sûr que ce mouvement insurectionnel se généralise le plus rapidement possible et le plus largement.
Très Fraternellement
Daniel


César du bar de la marine 24/06/2010 18:17



Mon BAF, et futur VM,





un problème se pose dans ton raisonnement : tu poses comme postulat que l'on peut être parjure, dès lors qu'il s'agit de rendre hommage à un GM lui-même parjure.





N'est-ce pas agir ainsi de la même manière que celui dont nous souhaitons le départ ?





N'est-il pas préférable de répondre "NON" lorsque la question de l'hommage au GM sera posée, lors de ton installation ?



Mnésis 23/06/2010 19:58


"Préméditée" non
Le GO JP.S fait à l'époque un constat sur ce qu'est un GM d'après les textes et les us et coutumes de la GLNF.
Un constat lucide.Note bien TCF César que le mot "sagesse" n'est jamais attribué à l'impétrant...
Un constat à relire froidement ! AF
http://sd-2.archive-host.com/membres/up/14456129388132905/JPServel.pdf


César du bar de la marine 23/06/2010 22:19



Mon BAF Mnésis,


J'avais déjà lu le texte de JP.S. lors de l'installation du GM Stifani en 2007; Ce texte à la gloire du GM Stifani et à ses deux prédécesseurs, m'avait déjà
stupéfait.


Je l'ai relu après ton mail, je suis toujours aussi stupéfait par les doses monumentales de flaterie de l'égo de F. STIFANI et de ses deux précésseurs, étalées couches après
couches.


J'ai l'impression d'entendre un discours totalement irréel, à mille lieux de l'homme libre qui cherche à améliorer lui-même sa propre pierre.


 


Pour ce qui est de la lucidité à laquelle tu fais référence, je suis là aussi stupéfait lorsque je lis :



" JC.F. a considéré publiquement que non seulement ... et surtout que vous (F. Stifani)étiez le plus apte à diriger l'immense chantier de la GLNF, que vous représentiez déjà le
futur de la GLNF". 



Lorsque JCF (qui està l'origine des énévements du 4 décembre 2009) voit aujourdh'ui le désastre provoqué par STIFANI,  il doit se dire qu'il manquait totalement de lucidité le
jour où il a considéré que STIFANI était le plus apte pour diriger et représenter le futur de la GLNF.


 



joaben 23/06/2010 17:23


Cesar, pour les Vm, il y a aussi une option intéressante et solide.
Considérer tout simplement qu'il n'y a plus de "GM en exercice", celui qui croit être encore GM en etant plus reconnu pour tel et se montrant incapable d'affirmer son autorité.

Pour les énormes boulettes du GPG, j'ai tendance à penser qu'il s'agit simplement du phenomene de gourou. Il finit par se persuader de ce qu'il raconte.
Mets-toi dans sa logique : puisque le GM est infaillible, intoûchable, si le GM dit qu'il est infaillible ca ne se discute pas, n'est-ce pas ?

C'est bien toute la propagande qui nous est assénée à répétition avec aplomb : la valeur suprême, le fondement de la FM est la soumission au GM, tout vient du GM(dixit Dupinay). Pour cela on
melange un peu d'"Ordre" et d'anti-democracie et on menace tout FM qui ne veut pas gober de suspension.

Il n'y a évidemment aucun fondement maçonnique à leurs salades, ils saupoudrent de mots entendus dans des cérémonies, leur propagande pour tenter d'y donner une apparence maçonnique ... et pas sans
succès puisqu'on lit ces inepsies même sur les blogs myosotis.

Il faut donc pourfendre ces lieux communs :

- Le GM n'a aucun rôle initiatique ni de transmission de quoi que ce soit. Son rôle est défini dans les statuts. Il suffit de relire. Sur le plan maçonnique rituel, le GM n'existe pas. Par exemple
"Vénérable de l'Obedience" est un autre titre que s'est attribué abusivement Stifani.

- Il n'y a aucun serment d'obéissance au GM, hors les Officiers provinciaux actifs.

Les OP ne doivent donc pas esquiver cette question de serment d'allégeance à Stifani. Et savoir démissionner s'ils ne soutiennent plus Stifani.

Je sais que la propagande Stifani, c'est aussi proche des pubs Pampers (sans rapport avec les discours traditionnellement scato du "guide"). Ne mésestimons pas son efficacité.


César du bar de la marine 23/06/2010 19:41



Nous avons sous le coude un article en préparation qui fait le point sur les diverses appellations que s'est attribuée la guelnef et qui sèment le doute dans la tête des apprentis et
mêmes au delà...