Le vieux maçon nous parle......

Publié le par César du bar de la marine

Lettre d'un vieux Maçon à ses Frères

membres de la Grande Loge Nationale Française

pour leur dire, ce qu'ils savent déjà,

que la lutte sera longue et difficile

 

Le 13 Février 2010

Mes Frères,

 

Ma lettre antérieure était une réponse au questionnement que m'adressait un certain nombre de Frères qui connaissent mon parcours.

 

Je l'ai rédigé en conscience, mais, je ne le cache pas, sans grand espoir. J'ai malheureusement vécu trop de situations nécessitant que les Frères relèvent la tête pour revendiquer leurs droits, et où rien ne s'est passé parce que leur conduite a été inspirée par l'adage :"Oh, tant qu'ils nous laissent faire nos travaux tranquillement dans nos loges, nous n'avons pas à nous en mêler". De renoncement en abandon, l'on glisse sur la pente dangereuse de la dictature.

 

J'ai donc été heureusement surpris lorsqu'un jeune Frère m'a téléphoné pour me dire d'aller voir "Myosotis PACA" où ma lettre était publiée. J'ai été encore plus heureux de lire les commentaires qui y faisaient suite, non pas parce qu'ils flattaient mon ego, mais parce qu'ils montraient que les Frères ne se contentaient pas de rentrer la tête dans les épaules en attendant des jours meilleurs.


Il m'est venu une pensée amusée : Cincinnatus n'est pas César, mais d'une certaine façon le Rubicond était franchi. Je ne suis pas un haruspice et l'avenir m'est caché. Cependant, il nous suffit que les avantages que nous pourrions obtenir ne nous soient pas arrachés.

 

La prédiction la plus logique que je faisais à moi-même, était qu'il allait bientôt surgir un sauveur, un guide, qui ferait don de sa personne à l'Ordre, qui chasserait les indignes dignitaires et ramènerait l'ordre et la loi. Ce n'était pas brillant : il en est simplement toujours ainsi en cas de crise.

 

Ma prédiction était d'autant moins méritoire qu'elle était en retard sur la réalité : de toutes parts il me revient que ce soulèvement fraternel est en réalité orchestré par ceux-là même qui ont enfanté le règlement général de 1997 et mis en place un "Arturo Uri" digne ce celui de Brecht. Et pour enfoncer le clou, certains insensés ont lancé un appel suppliant les incendiaires de venir éteindre l'incendie qu'ils ont eux mêmes allumé. Il est clair que cela n'est pas dans le but de vous «libérer» mais bien dans celui de reprendre les rênes. C'est ce qui explique pourquoi  quelques uns des Frères dévoués à un pouvoir sans faille, notamment à travers des machines de guerre puissantes prétendument à vocation humanitaire, se sont levés parmi les premiers révoltés.

 

Leur but inavoué et celui de leur "guide" est de reprendre ce pouvoir qui leur a échappé et de gouverner de nouveau, pour cinq ans bien sûr, et avec le règlement général de 1997 ! Si tel était le cas, nous n'aurions pas changé de Loi, nous aurions simplement changé de maîtres !


Il n'est pas tolérable que ceux qui sont responsables de la situation présente pour avoir laissé sans contrôle les commandes de l'Ordre entre des mains dictatoriales, reviennent aux affaires et se remettent à notre tête. Celui qui a mal choisi son successeur ne doit pas s'occuper de proposer à nouveau un successeur à celui qu'il a précédemment choisi:  il doit définitivement être écarté du pouvoir.

 

Il n'est plus possible d'entendre sans nausée des protestations larmoyantes de fraternité et d'amour universel, « la loi d'Amour» comme il nous est régulièrement martelé —alors que la fraternité véritable et l'honneur maçonnique sont quotidiennement foulés aux pieds et bafoués.


Nous devons demander clairement et ouvertement ce que nous estimons nécessaire  tout d'abord la reconstitution d'une structure du pouvoir conforme aux desseins de nos fondateurs et dans un premier temps, la restitution au Souverain Grand Comité de sa souveraineté, c'est à dire l'exercice des pouvoirs de la Grande Loge lorsque celle-ci ne siège pas. Il se peut que la structure traditionnelle du Souverain Grand Comité ne corresponde plus exactement aux nécessités d'un Ordre fort de plus de 40.000 Frères, mais c'est là un chantier à ouvrir tous ensemble afin que l'exercice du pouvoir soit bénéfique à la pratique de l'Art Royal et au renom de la Franc-maçonnerie de tradition.

 

Rédigeons un appel formel et solennel en ce sens et faisons le circuler. Nous y apposerons nos signatures avec nos adresses. Il est certain que le jour où il sera rendu public les signataires seront marqués du signe d'infamie par les séides de cet ordre que l'on pourrait qualifier de nouveau s'il ne remontait pas à présent à plus de dix ans.


Oui, la tentation du pouvoir sera de suspendre et poursuivre les signataires. Certes cela sera possible pour dix, pour vint, pour cent ! Mais pour cinq cents ? Pour mille ? Nos prétendus maîtres pourront essayer de nous briser, mais la G.L.N.F. ne pourra plus faire autre chose que de nous pourchasser, vainement, car nous avons le droit d'avoir des opinions.  Alors ? Qu’attendons-nous ?

 

Une dernière chose. Nous luttons contre des hommes indignes. Nous ne combattons pas contre la Grande Loge Nationale Française parce que la Grande Loge Nationale Française c'est nous tous  !!

 

Fraternellement à vous tous,

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

LECIRE 15/02/2010 09:53


Papageno, César, vous tous mes FF. libres, ...gardez le cap et retenez votre .
Le Myosotis a fleuri et nous ne sommes pas encore au printemps ! Ce mouvement formidable ne doit sa réussite (historique) qu'à l'énergie de FF. manifestement organisés et très réfléchis. Ce n'est
plus un mouvement contestataire initié (par des infiltrés, des hystériques ou piloté à distance), c'est devenu un vrai débat d'idées. Ce blog est en conséquence, une révélation et l'espoir d'un
changement radical qui est bien là. Mais attention, à vouloir ou espérer trop de tempérance, une révolution ou une transformation interne tranquille ce serait masquer la triste réalité. Ceux qui
coupent les têtes aujourd'hui, devront perdre la leur demain ! Et c'est une guerre qu'ils livreront à l'instar de notre guérilla d'idées, si nous ne tapons pas là où le bas blesse.
Administrativement ? Légalement ? mais financièrement, sûrement. Les éléments de réflexion ont tous (ou presque) été évoqués dans ce blog. Alors, qu'avez-vous à perdre ?
"Eux" et "les Autres", ont déjà tout perdu.
Vous avez créé l'espoir. Nous vous suivront avec notre trésorerie.
EV/paca


L'écossais 15/02/2010 09:41


Mes FF.
Ô combien de sagesse dans ces propos...
A méditer : des FF. ont eu connaissance du démarrage du Blog "Myosotis Ligérien" au travers d'un mail transféré par le secrétariat d'une province chère à un ancien GM...
Même si désormais la "révolte" leur échappe...
Pas de manip ? pas sûr !


César du bar de la marine 15/02/2010 10:47


Exact, il sera toujours difficile de savoir de quelle manière on a pu  avoir manipulé le système depuis son origine, même si beaucoup de frères se donnent corps et âme depuis le 4
décembre  pour participer et apporter leur pierre à cette "fronde réformatrice"...mais bon l'essentiel est que maintenant cela fonctionne...!!


Papageno 14/02/2010 22:03


Mon TCF, non ce soulèvement n'est pas orchestré par ceux qui veulent le pouvoir ou le voudraient le reprendre. Peut-être y a-t-il à l'origine de ce 4 décembre cette manipulation ? Mais maintenant,
comme FS leur a échappé, la contestation leur a aussi échappée. Ce qui était surement prévu c'est la docilité habituelle et l'indifférence aux luttes de pouvoir des Frères. Les agissements brutaux
et inconséquents de l'actuel GM ont amenés une véritable révolte du VDL, suivie petit à petit par les autres provinces. Aujourd'hui cette volonté de réformer en profondeur la GLNF est irréversible
et non négociable. Deux mois ont suffis pour démontrer les dérives, il reste trois mois pour sauver la GLNF, après ce sera surement trop tard. Alors debout !


César du bar de la marine 14/02/2010 22:08


Je ne peux que partager ton avis Papageno mais notre vieux Frère s'exprime avec sagesse et je pense qu'il y a sans doute un fond de vérité dans ses paroles...La bête a échappée à ses
créateurs qui eux mêmes avaient bu de l'élixir défendu mais sans que cela ne se voit trop ...!!


C... 14/02/2010 20:55


Mes FF
Je signerai ce qu'il conviendra pour précipiter la déroute de FS et Cie... Toutefois, d'ici là, préparons dans les loges avec nos FF ce qu'il faudra dire et défendre lors de l'assemblée générale du
25 mars... car c'est le prochain RDV où nous pouvons faire valoir nos droits. C'est notre dernière tentative de démocratie qu'il faudra exprimer ce jour là, que la "base" s'exprime haut et fort...
comme la dit notre F, fini les silences complices, face aux jacobins, les provinces hurlent et cela doit ébranler les certitudes de quelques uns... Le 25 semble être une date propice pour désavouer
le système. Réclamer des réponses aux questions posées en décembre, refuser de valider des bilans insipides et manifester son libre arbitre...
12 myosotis... cela n'est pas un frisson mais un tremblement qui agite l'obédience.
Force et courage mes FF


Jean-Paul 14/02/2010 18:47


MMBBCCFF,

C'est parce qu'il y a des FF courageux, comme ce Vieux Maçon plein de sagesse, que je crois en l'avenir de la GLNF.
Alors, si, pour permettre la refonte de nos institutions qui nous permettra de revenir à la Franc-maçonnerie de tradition, il nous faut signer nominativement un "Appel Formel et Solennel", mes FF
n'hésitons pas un instant engageons nous, nous ne ferons que notre Devoir.

BF
J-P