Lettre de César aux Grands Maîtres Provinciaux

Publié le par César du bar de la marine

Bar de la Marine 1

               A LA GLOIRE DU GRAND ARCHITECTE DE L'UNIVERS

 

CESAR,

et toute l'équipe

du Bar de la Marine

 

 

 

 César

AUX GRANDS MAÎTRES PROVINCIAUX

 

Depuis la Région PACA, le 8 août 2010

 

Nos réf : MF/vs/xxxxx

 

Mes Bien-aimés Frères Grands Maîtres Provinciaux,

 

On a porté à ma connaissance cette lettre que vous a adressée notre bon "Guide", datée du 29 juillet 2010, mais également le Rapport du Comité National de Conciliation.

J'ai eu le plaisir d'apprendre, à la lecture de ce Rapport, que vous avez transmis scrupuleusement vos opinions, depuis les 33 provinces. S'agissant plus particulièrement de nos 3 provinces de PACA, aucun de ceux du Bar de la Marine n’ayant été invité par nos bons Daniel J., Patrick D. ou Jean-Luc V.  à leur faire part de nos réflexions (avinées), je suppose que chacun d’eux a transmis son propre rapport…avec la plus grande rigueur.

C'est ainsi que vous avez rapporté que "la GLNF traverse une crise violente résultant d'une organisation inadaptée à sa taille actuelle à laquelle s'ajoute le cumul de dérives en tous genres à tous les niveaux".

Ce rapport qui est la synthèse de vos travaux souligne que "Il est évident que quinze années de dérives, tolérées par les uns et encouragées par d'autres, ont amené certains à privilégier l'éphémère par rapport à l'essentiel et préférer à la quête spirituelle celle des honneurs et des avantages divers."

C'est ainsi qu'il est constaté, à partir de vos propres travaux, "une crise de confiance de la majorité silencieuse que tout le monde avait oubliée car elle veut travailler dans ses loges, loin des tourbillons publics chers au Grand Orient, de la médiatisation ambiante, et du prosélytisme s'appuyant à tous niveaux sur l'obsession du chiffre des adhérents à la GLNF."

S'agissant du Grand Maître, "Pour beaucoup le GM est responsable de la crise car il n'a pas su la prévoir et commis des erreurs de langage et de comportement dans sa gestion."

"Par ailleurs la modification statutaire de la durée de son mandat, votée par l'ensemble du souverain Grand comité en la portant à cinq ans, s'est révélé source de conflit majeur. Un grand nombre de Frères, pour voir partir rapidement le GM, veulent la ramener à 3 ans, ce qui est impossible sans modification des statuts associatifs."

"Les multiples commentaires sur la définition des pouvoirs du GM, montrent que personne ne veut considérer le chef de l'Obédience comme un guide spirituel."

S'agissant de la gestion financière : "les Frères sont légitimement inquiets par le train de vie de la GLNF qui est beaucoup trop dispendieux, comme dans le coût et le nombre des déplacements, des assemblées interprovinciales (au Zénith de Toulon le 24 avril par exemple?), des réunions nationales ou dans certaines facilités accordées à certains dignitaires " (CC, c'est de toi dont on parle ? Dis-moi, qui paie ton loyer ?)

"L'incompréhension face à l'achat de locaux, comme Wagram, que tout le monde veut voir vendu rapidement même s'ils prennent de la valeur, s'ajoute au questionnement sur les autres investissements concernant la propriété et la gestion des temples en province et à Paris à travers des sociétés contrôlées par quelques uns" (N'est-ce pas J-CF ? N'est-ce pas D J ?  n’est-ce pas J-L V ?...)

 

On pourrait continuer ainsi un bon moment…

 

Face à ce Rapport, quelle est l'analyse de notre "Guide" telle qu'il vous l'expose dans le courrier du 29 juillet 2010 qu'il vous a adressé ? Il résume tout cela à un médiocre…

Déficit de communication.

"Ce déficit de communication se constate aussi dans le rapport de la Commission Nationale de Conciliation où certaines préconisations provenant de différentes Provinces montrent que les Frères ne savent pas comment fonctionne la Grande Loge Nationale Française et méconnaissent certaines règles, pourtant fort anciennes".

 

 Alors, venons-en à l'essentiel :

Ce Rapport, convenons-en une fois pour toutes, reflète fidèlement les préoccupations d'éminents Frères de l'Obédience, qui se sont courageusement levés le 4 décembre pour dénoncer des dérives inacceptables.

Ce Rapport, c'est aujourd'hui, le Vôtre, vous les Grands Maîtres Provinciaux, parce qu'il se veut la synthèse de Votre travail.

Or pour toute réponse le Grand Maître vous demande, dans son courrier du 29 juillet, "de prendre la mesure des troubles", et vis-à-vis des trublions que nous sommes, "de prendre les mesures conservatoires qui s'imposent". Bref, de nous réduire au silence, par voie de sanctions, de suspensions, d'exclusions. Il ne connaît que cela, le pôvre…

En totale contradiction avec vos constats et suggestions, voilà à quoi aura finalement servi VOTRE travail de synthèse.

Puisque votre GM ne veut pas comprendre vos rapports, ne serait-il pas temps d'assumer le travail que VOUS avez élaboré… d'assumer aussi l'erreur de casting, et de virer enfin ce Mr Stifani ?

Je vous souhaite d'excellentes vacances, toujours profitables à la réflexion et au repos.

Recevez l'expression de mes sentiments fraternels les plus chaleureux.

 

   CESAR, du Bar de la Marine

Lien vers la lettre de François STIFANI du 29 juillet aux Grands Maîtres Provinciaux

cliquez ici

Lien vers le Rapport du Comité National de Conciliation

cliquez ici

Commenter cet article

georges musso 25/08/2010 09:48


Lettre à DJ qui lit ou fait lire ce blog : je l'embrasse fraternellement
gm
Georges MUSSO D. J.
Membre de la GLNF GM administratif local de la GLNF




Cher Monsieur,
C’est non sans émotion que je viens de recevoir votre missive , un recommandé , une ordonnance ! ( le mot est cocasse ! d’ordinaire je les prescrit à mes malades, là les rôles sont inversés ! ) et
je vous en remercie.
Cette louable mesure , bien que maladroite, m’honore et je vous suis gré de récompenser mes idées, écrits et actions qui prennent un essor inattendu grâce à vous. Je ne pensais pas être digne d’une
telle distinction, prise sans doute à la hâte, mais néanmoins flatteuse.
Je dois cependant vous faire quelques petites remontrances :
Vous avez sans aucun doute sans réfléchir, pressé de contenter un chef national probablement impatient et fougueux, accompli une tâche bien difficile et périlleuse, que je suis certain vous
regrettez déjà... Vous n’êtes pas sans savoir que, membre de votre association (loi 1901 ) il est impossible de satisfaire vos louables intentions...et vous m’en voyez fort marri ! ( aucun rapport
avec un de vos serviteurs fidèles et conseiller pointilleux et zélé)
De plus je pourrais vous faire remarquer, conseillé par des hommes de loi toujours prompts aux procédures pénibles, que vos propos que je qualifierais de péremptoires ne comportent aucune
motivation sérieuse et clairement notifiée ! Seuls quelques articles de valeur légale plus que futile viennent étayer une décision pour le moins loufoque et qui prêterait à rire si je ne
connaissais votre sérieux et vos compétences (administratives). Imaginez un instant que cette ordonnance soit lue en loge ! Elle prêterait certainement à confusion et des esprits retors, il en est
malheureusement quelques uns chez nous, peu je vous l’accorde, pourraient imaginer je ne sais quelle forfaiture de ma part ayant pu motiver de tels écrits!
Vous devriez prendre garde, en tant que chef administratif local de notre association, à ne pas faire de telles erreurs pour le moins grossières qui pourraient avoir, face à un esprit procédurier,
des conséquences plus que sévères!!!
Anticipant donc votre décision de clémence, certain que la raison l’emportera sur une action irréfléchie et en vous assurant que je ne vous en tiendrai pas grief, je considère comme nulle et non
avenue cette lettre que je voulais, je dois vous l’avouer, spontanément détruire mais que les conseillers juridiques consultés et cités plus haut ont voulu conserver et même reproduire afin de la
diffuser et en tirer la substantifique moelle comme ils disent!
Je ne partage que modérément leur enthousiasme et me contenterai d’excuses appuyées et sincères de votre part. En effet, le fait de fréquenter depuis plus de vingt ans les chantiers maçonniques et
étant à ma 9 ou 10 e année de présidence d’atelier ( tous rites et degrés confondus ; série en cours ) m’a appris la clémence, à connaître les hommes et à leur pardonner...fussent – ils embourbés
dans l’aporie. D’ailleurs j’ajouterai que ce parcours sans tache apparente a du satisfaire une grande majorité de Ff puisqu’ils m’ont à chaque fois fait l’honneur de m’élire et même me réélire, le
fait n’était pas fréquent à l’époque, dans ces mêmes ateliers !
Pour en finir avec ces malentendus fâcheux et maladroits je serai heureux de vous rencontrer à nouveau, à l’avenir et à l’occasion d’une soirée ( connue des seuls initiés ) durant laquelle nous
pourrions parler à bâtons rompus (c’est une image ) de nos vicissitudes qui mettent assurément du sel dans nos rapports qui se voudraient par ailleurs fraternels.
J’oubliais : si par mégarde vous aviez oublié mon visage, tant de gens papillonnent auprès de vous, ne vous inquiétez pas ! je serai facilement reconnaissable : je vous regarderai droit dans les
yeux !
Georges MUSSO
PS : Encore une précision : je m’excuse déjà à l’avance si je ne peux partager vos libations joyeuses et fraternelles; une fâcheuse propension à la nausée depuis peu ferait de moi un bien piètre
convive.


César du bar de la marine 25/08/2010 10:56



Sans commentaires...!!!    bravo pour cette lettre ...!!!



jacounet 17/08/2010 07:26


BCCFF
les yeux encore ébouriffés de sable, le teint halé , l'esprit bien clair ventilé par par la douce brise Andalouse..que vois-je? que lis-je encore et toujours? la même prose, le même Grand Mystique
aux commandes, les mêmes nervis le doigt sur la couture du pantalon dans l'attente d'un bel et beau tablar pour services rendus car il a des adeptes le bougre , comment encore rester dans ce
cloaque ? votre naïveté me touche mes FF qui croyez encore sauver quelques subsides de la GLNF ; les carottes sont cuites pour très, très longtemps,pas seulement de la GLNF mais de la Maçonnerie en
général, que de dégâts pour un seul homme, le Grand Machaviélique continue à vous couillonner en beauté et le pire c'est que l'on en redemande!!! pas belle la vie??? bon, moi je retourne au soleil
bises à tous.


César du bar de la marine 17/08/2010 07:32



Mon BAF,


 


hélas, trois fois, hélas, "il' est troujours en place.


 


Alors, quitte à passer pour des soixantehuitards attardés, entraîne-toi pour reprendre avec nous, dès ton retour de vacances, ce refrain :


 


"Ce n'est qu'un début, continuons le combat".



mutin de rouvray 10/08/2010 21:44


Oui, César, as-tu sans doute raison.
C'est pourquoi il ne faut avoir de cesse que notre guide le TGI (Très Grand Initié) se mue rapidement en TGI (Très Gravement Inquiété). Le départ deviendra automatique et ne dépendra même plus
d'une petite poignée de mutins avides en quête de places!
Courage

mutin de rouvray


César du bar de la marine 11/08/2010 11:12



En effet soit les GMP ont reproduit les demandes de nos FF, tout en enveloppant les critiques ou demandes trop sensibles (des taux atteignant 90% en faveur du départ immédiat de
Mr Stifani), soit ils ont produit eux-mêmes le rapport (ce qui semble bien être le cas des 4 GMP du pourtour de la méditerrannée).


Dans les 2 cas il  reste logiquement aux GMP et OP à assumer  leurs constats et rejeter ce Mr Stifani, dont l'illégitimité est maintenant reconnue de manière
unanime.



citron pressé 10/08/2010 15:17


A force de duplicité, tentative de récupération des analyses FMR, pseudo conciliation, rapports provinciaux à génération spontanée et bien sûr activation des "tribunaux", on peut raisonnablement se
demander où est la sortie. Dans ce contexte, je ne vois vraiment pas de solution qui pourrait agréer à ceux d'en haut. C'est d'ailleurs à se demander si ce n'est pas l'affrontement pur et simple
qui est souhaité par ces gens là, affrontement d'où pourrait naître un schisme qui, je pense, est aujourd'hui ce que le guide appelle de tous ses voeux et le débarrasserait de tous ces "mutins" et
autres trublions.


César du bar de la marine 10/08/2010 19:36



Mon BAF,


le paradoxe est en effet le mode de fonctionnement actuel du GM : d'un côté on a un rapport d'un "Comité de Conciliation", de l'autre, on convoque, le 6 septembre, 20 (j'ai bien
dit vingt) FF, en Conseil de discipline, pour les exclure de l'Obédience... De qui se moque-t-on ? Vous avez dit "Fraternité" ?


 


Alors, à terme, il est possible que les exclus soient rejoints par les écoeurés... Et c'est certainement le plan de FS. Il peut se passer pendant un an ou deux de quelques milliers de
cotisants (parce nous ne sommes rien d'autre à ses yeux !), du moment qu'il garde sa place et ses honneurs de pacotille. 



Parazeste 10/08/2010 12:00


Mes TTCCFF
Je ne comprends plus la stratégie de nos hiérarques. Au début, ils ont voulu nier la révolte, puis ils l’ont minimisée. Aujourd’hui, ils la reconnaissent, mais nous proposent de garder « la même
équipe des bleus » , de rester dans le « statu quo ante » et de faire une épuration, comme dans tout régime totalitaire qui se respecte, mais ne respecte rien.
Les bleus de la FFF se sont faits balayer. Les bleus parjures et délavés de la GLNF subiront le même sort. Si l’on ne change pas une équipe qui gagne, on change une équipe qui perd son honneur et
qui, de plus est, est mauvaise perdante et de mauvaise foi.
Pour finir, je ne supporte pas d’être pris pour un petit citron, (comme mon F la Truelle) lorsqu’un ersatz de GMP écrit au nom des VVMM un rapport qu’ils n’ont pas validé.
Que le GMP de Septimanie retourne à sa chère étude et qu’il se déguise en GMP chez lui au moment du carnaval, cela lui rappellera de bons souvenirs.
Parazeste. (de citron, naturellement !)


César du bar de la marine 10/08/2010 12:41



MTCF PARZESTE,


Tu as tout dit avec des mots simples et limpides; il n' y a rien à ajouter;


Merci pour ton commentaire