Notre devoir de combat et de patience – mais jusqu’à Quand ?

Publié le par César du bar de la marine

 

 Il y a deux jours notre Myosotis PACA, se faisait l’écho d’un article de nos Frères du Limousin, un article qui interpelle fortement «Les Loges ont le Pouvoir mais elles ne le savent pas ». Aujourd’hui l’équipe de César du bar de la marine, qui n’est pas adepte de la pensée unique,  vous propose un angle de réflexion différent, qui au-delà des apparences initiales, est plus complémentaire que contradictoire.  

 

Cette réflexion nous rappelle notre devoir de non repli sur sa loge et de patience tant que cela sera possible.

Mais la question qui se pose  avec de plus en plus d’intensité  est : JUSQU'A QUAND devons  nous rester patients et espérer pouvoir assainir notre obédience ?

____

 

Comment peut-on imaginer que le SGC, le CA, Le conseil des Sages, le CND et même les GMP puissent naturellement se lever contre l’autorité qui les consacre ?

 

La plupart (pas tous évidemment) accepte avec gourmandise ou avidité, les fonctions et titres qui décernés par  un GM.

Beaucoup ont besoin de ce statut pour satisfaire une forme d’ego qui les place au dessus de cette moyenne.

 

Certes, il y a quelques belles exceptions, tolérées dans le but de crédibiliser le reste de ce groupe d’apparatchiks qui exploitent  leur position pour mettre à leur profit une association dont l’objet fait rêver ou craindre pas mal de profanes encore.

La FM, ne serait qu’un réseau (discret !) qui jouit toujours malgré les innombrables incartades et vicissitudes politicardes, maffieuses ou extrémistes (qui émergent à intervalles réguliers en particulier pour une des obédiences), d’une certaine aura due à un passé historico-héroïque et de grands hommes tous morts !

 

Pour que ce réseau fonctionne il faut qu’il soit suffisamment puissant, d’où la nécessité de faire du chiffre. Ne nous y trompons pas, l’argent a, est et sera toujours le nerf de la guerre.

Si notre guide spirituel autoproclamé  avait été plus patient et  moins assoiffé d’honneurs, la pilule serait passée comme un suppositoire. Au-delà de la violence et de la grossièreté de ses réactions face à un petit groupe de Frères qui l’interpellaient, l’une de ses erreurs majeures a été de créer ce fameux cabinet « d’experts » dont la vocation et  le talent étaient purement politique.

 

La FM dans leurs esprits de compétition politique  n’était qu’un instrument.

Le recrutement (rien à voir avec une Initiation) se fait alors à coup de récompenses : plus de 7 dans l’année = un tablier bleu ! (dans une de nos provinces du Sud-est).

Nous connaissons tous une multitude de « FF » qui sont des Êtres affables mais qui se foutent de la FM, des rites  et  des tenues ; ils sont là parce que cette maçonnerie leur donne accès à ce réseau éventuel et à des rencontres potentiellement intéressantes, point barre.  D’ailleurs, dans certaines loges et provinces,  eux-mêmes ont été courtisés du fait de leurs positions et des personnes qu’ils avaient dans leurs carnets d’adresses supposées.

 

La règle en 12 points ne peut être dans ce cas, la colonne vertébrale d’un système dévoyé expressément à d’autres fins.

 

Pour les Maçons anxieux de reprendre une activité plus conforme à l’éthique et aux objectifs de nos grands Principes fondamentaux, la patience est de mise. D’ailleurs la pratique de ces valeurs est toujours possible au sein de notre association malade.

 Il existe encore des Loges ferventes composées de FF de caractère et de vrais Maçons, mais il y a aussi un nombre non négligeable de Loges dont les FF sont divisés car elles sont composées pour la plupart par des « clubistes »  de la Maçonnerie. Ces FF là ne voient pas l’urgence du moment ;  ce qui ne signifie pas qu’ils adhèrent à la machination des équipes en place ; tout simplement ils ne perçoivent pas ce qui se passe devant leurs yeux.

 

Pour les maçons soucieux de retrouver une véritable éthique maçonnique, leur rôle est d’être là, de pointer la faille aussi longtemps qu’il le sera possible de le faire, d’agir dès que l’occasion s’en présente, d’aider à ouvrir les yeux, tous ceux qui n’ont toujours pas compris par manque d’intérêt, et d’élargir la base des vigilants.

 La Mission d’un Maçon n’est pas d’être heureux dans sa Loge, cette Universalité dont on se délecte le gosier nous contraint à ne pas abandonner le terrain à des Tripatouilleurs déguisés en Prophètes.

 

La corruption des grands principes de notre obédience a pris des dizaines d’années à se mettre en place, Il n’a fallu qu’un an pour sonner le réveil douloureux dans lequel étaient une grande majorité de FF hypnotisés par une flute mal enchantée dont nos fakirs jouaient à tue-tête.

 

Le GADLU est ce symbole fort, ce principe de Vie sur lequel la FM est bâtie, pas comme une religion  ou une simple croyance mais une pratique et un cheminement dont on sait qu’il sera difficile et long mais aussi que ce chemin est beau quand la Force et la Sagesse font partie de ce courant qui passe dans une chaine d’Union dont tous les maillons sont solidaires.

Dans la situation actuelle, tout est bon à prendre :.

·        Que le plus grand nombre de Loges agissent au gré de leur ferveur et de leur unanimité.

·        Que la  Justice suive son cours et délivre son jugement (Un jugement déterminant sera rendu d’ici fin 2010 !)

·        Que les FF n’abandonnent pas leur combat qui prépare le terrain pour les générations de futurs Maçons.

 

Soyons s’il le faut les éboueurs de notre obédience, si c’est le prix à payer plutôt que de rechercher notre simple plaisir à maçonner entre nous gentiment, en fermant les yeux sur les dérives gravissimes de notre obédience.

 

Nous pourrons alors revendiquer fièrement le port de nos tabliers salis par la tâche que nous nous somme imposée.

Que le déshonneur qui éclabousse toute la Maçonnerie soit lavé par nous, les FF qui sont restés trop longtemps assoupis dans nos Loges sans veiller au Mal, aux malveillants, aux malfaiteurs, aux mal faiseurs, aux  grands malades de la Maçonnerie.

·        Oui, l’effort est grand.

·        Non pas tout le monde veut ou peut y participer.

·        Oui c’est fatiguant.

·        Non ce n’est pas pour rien.

L’obédience n’est que la pierre d’achoppement,

la Maçonnerie est la Pierre Angulaire de cette nouvelle genèse.

 

Même si l’argent compte pour beaucoup dans ce rapport de force, le nombre de FF et les convictions affichées devraient largement compenser ce déséquilibre nauséabond qui oppose des principes et des Valeurs à du pognon, des SICAV, des provisions pour perte d’adhérents, des financements, des transferts de fonds (OAF, HAI) et autres ingérences Amaçonniques (au sens  du a privatif) et cupides.

 

La décomposition dans laquelle nous sommes, nous fait revivre une étape de notre cheminement pour une majorité d’entre nous qui nous interpelle d’autant plus que notre Tradition nous le fait régulièrement revivre comme un AVERTISSEMENT sans que nous nous en rendions compte.

Notre propre Tradition nous cautionnait et nous cautionne toujours de ce manque de vigilance. A nous de VEILLER…

 

Commenter cet article

bouffon du roi 09/11/2010 19:05


les taux se resserrent
http://www.france-info.com/france-justice-police-2010-11-09-l-enquete-sur-les-biens-mal-acquis-africains-peut-s-ouvrir-496233-9-11.html


Telo Martius 09/11/2010 17:10


Mes BBAAFF César,

« Les HOMMES unis à la fois par l’esprit et l’action accèdent comme les HOMMES unis par l’amour, à des domaines auxquels ils n’accèderaient pas seuls. » André Malraux

Les avides d'Ors, de pouvoir, de métallique sont unis pour leurs seuls profits : "auri sacra fames" (Exécrable faim de l'or). D'autres, unis dans le même idéal de spiritualité ont un but bien
différent des premiers ... Enfin, d'autres restent dans le silence : "Audi, vide, tace, si vis vivere" (Écoute, observe et tais-toi, si tu veux vivre).

Les premiers sont sans dignité, sans identité reconnue, bref, ils sont humainement nuls ! C'est le propre des parjures que de ne point respecter leurs serments. Ils ne sont pas seuls condamnables
dans l'histoire : les parrains qui les ont cooptés, toute notre chaîne de la transmission initiatique ... Toutefois, certains ont été trompés, abusés sur la qualité et la valeur des idéaux
recherchés par ces usurpateurs, d'autres ont été trompés à l'insu de leur plein gré pour profiter de l'aubaine et des miettes ...

Pour les seconds, le retour aux valeurs vraies et fondamentales est la base de la paix retrouvée pour et dans une Obédience épurée de ses renégats. Ne reconnaissons nous pas un MM dans ses actes
qui sont la traduction de sa pensée.

Pour les troisièmes, il croient qu'ils ne sont pas impactés par ce qui se passe : il sera toujours temps de se décider suivant l'orientation des vents et des courants. Hélas, naviguer en errance au
milieu des écueils en pleine marée et dans la tempête présente un grand danger de naufrage. Sans carte, sans position et sans direction aucun marin ne navigue : ils ne sont pas suicidaires !

Observés par nos FF à l'étranger, disséqués par les FF des autres Obédiences françaises, isolés comme des pestiférés par tous nos proches voisins, abandonnés progressivement par nos garants (au
secours,je suis contaminé : j'allais dire warrants !), nous ne pourrons que seuls, uniquement seuls, nous sortir de ce Stifanic non sans pertes, hélas.

Les dégâts sont bien présents et incommensurables, les plaies sont ouvertes et hémorragiques, la cicatrisation sera longue et très douloureuse. Je ne parle même pas de la rééducation physique et
encore moins de celle de la morale.

Il faudra de plus, plonger dans des abysses profondes et nauséabondes afin d'atteindre le fond de l'iceberg ! L'audit sera long car l'ingénierie financière est top niveau ! C'est un sac de nœuds et
pas d'amour !

Comme le fait remarquer notre BAF Bernard "sans papier mais avec Honneur", nous avons quitté l'autoroute de la Voie Royale pour un chemin de cabri escarpé à flanc de précipice : la voie du juste
milieu est infime et tout écart nous jettera dans un abime insondable.

A bove ante, ab asino retro, a stulto undique caveto !!! (Prends garde au bœuf par devant, à l'âne par derrière, à l'imbécile par tous les côtés)

3FraterBiz

Telo Martius


Bernard DUMIGRON 09/11/2010 12:24


Merci pour ce constat d'une grande lucidité.
La voie du juste milieu est difficile à trouver entre une spiritualité dogmatique et abusez vous les uns les autres...
Bernard DUMIGRON sans papiers 16397


César du bar de la marine 09/11/2010 12:37



Montaigne disait déjà que marcher au milieu du chemin est plus difficile que de se laisser guider par ses bords extrèmes.