Partir ? Rester ? En mai, fais ce qu’il te plait…

Publié le par César du bar de la marine

 

Le premier jour du mois de Mai, par tradition, nous offrons un brin de Muguet. Cette plante est symbole du « retour au bonheur ».

  

Pour nous, ce mois de Mai risque fort de prendre des allures funestes, car c’est l’époque  pour toutes les LL de reconduire ou d’élire un nouveau VM, dont la charge sera lourde, dans une période agitée.

 

César et ses amis du Bar de la Marine, sans aucun jugement, vous font part de leur analyse, des risques et des enjeux face aux diverses situations. Quelle est la réalité dans les LL ? Elle est bien différente d’un Orient à l’autre.

 

Pour une première catégorie, sans doute minoritaire, l’entente est parfaite… Tout le monde reste à la GLNF, ou tout le monde part,

  • qui pour une autre obédience déjà existante,
  • qui pour une Loge « libre », laquelle pourra le cas échéant se fédérer au sein d'une nouvelle obédience à créer ou, à terme, rejoindre une autre obédience.

Pour une seconde catégorie, rien ne va plus …Le VM veut se maintenir, ou au contraire partir, certains FF souhaitent un changement, d’autres non, la discorde prend place, entraînant  la démission de FF, et probablement fermeture des LL. Certains ambitieux imaginent pouvoir profiter du désordre, pour devenir Calife à la place du Calife.

 

C’est durant ce mois de Mai que se constituent les Collèges pour l’année suivante, nous sommes bien MAINTENANT face à des choix cornéliens :

  • Rester à la GLNF, pour « lutter de l’intérieur » ?
  • Partir ?

César a donné la parole à deux FF, dont les avis diffèrent, afin qu’ils nous fassent part de leur ressenti personnel et du choix qu’ils ont fait, ou qu’ils vont faire. Nous l’écrivions dans l’article précédent:

 

La vérité est la propriété de chaque personne et chacun a le droit d’avoir un point de vue différent.

 

Le partisan de « la résistance de l’intérieur »

 

Nous sommes tous membres de la GLNF, qui fait face depuis le 25 mars à un vote mettant le conseil d'administration en minorité, les comptes, le budget prévisionnel et le montant des capitations, pour l'année maçonnique 2010-2011 ayant été refusés.

 

Dans toute association, le président et son conseil donneraient leur démission et organiseraient une assemblée pour réélire les administrateurs.

 

L'ennui... c'est qu'à la GLNF, le président et les administrateurs sont Nommés.

La SOLUTION : nomination d'un PRESIDENT INTERIMAIRE, pour 12 mois maximum, avec une mission précise, assisté d’une équipe de juristes, et d’anciens  FF expérimentés dans la gestion d'un groupe de plus de 40 000 membres, avec une mission précise :

  • révision des Statuts,
  • repenser le nombre de Provinces,
  • repenser le nombre de membres du Souverain Grand Comité, et le mode de leur désignation (élection pour au moins 3/4 d'entre eux, renouvelable par tiers),
  • Élection des GMPr par les V.M. et 1er S. de la Province, mandat de 3 ans, renouvelable une fois,
  • durée du mandat limitée à 3 ans, renouvelable une fois, pour le GM, les GMPr, les membres du SGC, et les GO provinciaux et nationaux
  • à l'issue de ce mandat, on retourne dans « l'anonymat au sein de sa L. ».
  • les Officiers provinciaux sont choisis par le GMPr,
  • les GO nationaux,sont choisis par le GM pour ¼ d’entre eux, par les GMPr pour un autre ¼, et pour les 50 % restant, ils seront élus à l'assemblée générale. 

Maintenant et en attendant que faire ???

  

RESTER pour continuer, notre volonté de voir un changement positif au sein de notre obédience :

• pour assurer la bonne marche de nos LL, nos trésoriers élus demanderont une "provision" aux FF de leurs LL respectives, provision limitée à 60,00 € (montant de la part de la L, sur les 400,00 € de capitation)

• cette provision permettra de régler les timbres et autres impedimenta nécessaires au fonctionnement de la Loge

 

RESTER pour obliger le GM à se retirer, ainsi que son conseil d'administration mis en minorité à l'assemblée générale. Ce n'est pas à nous de nous retirer, c'est à eux.

 

Ce sera à leurs successeurs élus de nous expliquer comment une association comme la nôtre a besoin de plus de 4 % des capitations (recettes) pour en assurer la gestion. Ce sera une obédience ou l'on se préoccupera de spiritualité et non de grands cordons et de frais de déplacement et de représentation pharaoniques.

 

C'est en restant que nous rétablirons l'HARMONIE…

      

Le partisan du « départ »

 

Ma décision est prise. A l’issue de la dernière Tenue de Juin, je transmettrai ma démission de la GLNF.

 

Mais qu’étais-je venu chercher en devenant Franc-Maçon  à la GLNF ?....Il s’agissait avant tout d’une recherche de perfectionnement personnel et d’évolution spirituelle, à partir de l’exemple que je peux trouver chez mes FF.

 

Parmi les éléments déterminants de mon choix, la GLNF avait ses spécificités, et en particulier celle de ne pas se mêler de sujets sociétaux.

 

Aujourd’hui, la GLNF a évolué considérablement sur ce point, et c’est son GM qui incarne par sa vision personnelle ce changement fondamental. Le GM est omniprésent, en photo dans « Actualités » (passe encore), mais aussi sur les plateaux de télévision, et dans la presse. Il remet un « rapport » au Président de la République… Je rêve… Non, ce n’est même pas un cauchemar, c’est la triste réalité.

 

Voila que le pouvoir absolu que lui donnent les statuts de l’Obédience lui monte à la tête, et qu’il se déclare notre « Guide spirituel ».

 

Dans un courrier qu’il m’adresse en septembre 2009, il me « promet le bonheur ». La dérive sectaire est manifeste. Elle m’est insupportable.

 

Cerise sur le gâteau, le VM d’une Loge n’est plus « chef de l’Ordre », il est devenu « représentant du GM ».

 

 Lutter de l’intérieur pour écarter ce pseudo gourou, pourquoi pas. Mais l’homme est habile de par ses compétences profanes, et il a su s’entourer, à tous niveaux, d’hommes liges capables de tout pour lui être agréable et flatter son EGO.

 

En décembre dernier, quelques courageux membres du SGC osent lui faire part du mécontentement qui se révèle parmi les FF,… La réponse est brutale et sans appel : suspensions, procédures disciplinaires. Les FF du Val de Loire se mobilisent, et immédiatement cette Province est rayée de la carte…

 

Les FF de la France entière se mobilisent, fin mars 2010, pour venir voter NON à l’AG civile, mais notre GM ne comprend toujours pas que les FF ne veulent plus de lui, ne veulent plus de sa politique et ne veulent plus de la clique qu’il a habilement mise en place, dans la France entière.

 

Pour finir notre GM a affirmé sa légitimité, et donc, suivant les statuts et règlements généraux en vigueur, a déclaré se maintenir dans ses fonctions, qu’elles soient administratives (Président de l’Association G.LN.F) ou ésotériques (garant des rituels maçonniques) pour les loges des trois premiers grades.

 

On peut légitimement vouloir se battre, dans un combat de longue haleine, pour « nettoyer les écuries d’Augias ».

 

En ce qui me concerne, je ne suis pas venu en Franc-maçonnerie pour me battre contre mes FF. La maladie a fait son œuvre jusqu’au sein de nos LL. La réconciliation des « pour », des « contre », des « indifférents » prendra des années, et si elle se réalise un jour, elle laissera des rancoeurs et des traces difficiles à effacer.

 

En septembre 2010, je serai Franc-Maçon, plus que jamais…. Mais plus à la GLNF… et je continuerai mon parcours dans l’Ordre Maçonnique Universel comme d’autres l’ont fait avant moi.

 

Je dis d’ores et déjà « au revoir » à des FF que j’apprécie, je dis « adissias » à un système maffieux qui s’est révélé au grand jour par la mégalomanie d’un homme, qui s’accroche à un pouvoir de pacotille, pouvoir qu’il entend à tout prix conserver jusqu’en décembre 2012, et certainement jusqu’en 2017. Grand bien lui fasse.

 

N’étant ni courtisan, ni avide d’honneurs futiles, je vais faire, sur d’autres colonnes la maçonnerie simple et sans métaux qui me convient.

   

Les prédictions de Madame IRMA recrutée par le Bar de la Marine, consultée sur le futur proche

 

Il va exister une troisième catégorie de FF, ceux qui vont choisir la L. dans laquelle ils sont membres F et démissionner de toutes les LL dans lesquelles ils sont AF, ou encore demander leur transfert de la L. où ils sont F pour devenir F dans une autre L.

 

Un des mots d’ordre communs pour ceux qui partagent le point de vue des partisans de la « résistance de l’intérieur » est le suivant :

 «PATIENCE  !! que personne ne quitte son poste. Il faut se battre de l’intérieur !! ».

 

Dans cet esprit, un groupement de FF de l’association FMR, suite aux événements du 4 décembre 2009, de l’assemblée Générale du 25 mars de l’Association G.LN.F avec une communication minimaliste, a activé le système juridique pour contester la position du GM dans ses diverses fonctions.

 

Mais pour que la mayonnaise prenne,  il faut que FMR définisse clairement sa stratégie de communication et d’action sur les évolutions des différents dossiers, avec des faits avérés,  incontestables et indiscutables.

 

Malgré les quelques informations qui nous parviennent, et qui relatent des avancées notables et rapides dans ce conflit, nous doutons qu’à l’horizon d’un mois, une solution de sortie de crise puisse voir le jour.

   

Alors… en guise de conclusion (provisoire)…

 

A la rentrée de Septembre que sera la GLNF ?  Un bateau ivre, l’ombre du Black Pearl, avec ses fantômes ou un fier trois mats, fin comme un oiseau, qui reviendra chargé d’amour fraternel prêt à reprendre la mer ?

 

Ici, au Bar de la Marine, nous l’ignorons, et bien malin celui qui peut le dire.

 

La sagesse voudrait que le GM, de sa propre initiative, décide d’organiser des élections anticipées dès le mois de juin, afin  de se faire confirmer, ou déchoir  de ses fonctions avec un vote de tous les FF.

 

Et si ce doux rêve devenait réalité, alors l’espoir de se mettre autour d’une table, pour voir naître ou renaître une nouvelle G.LN.F pourrait exister.

 

Sans cette prise de conscience commune, rien ne changera avant longtemps et il ne restera pour les proches 100 ans de cet édifice, qu’un amas de ruines, sur un chantier où règne le désordre et l'anarchie...

 

Les myosotis se faneront, laissant leur place à des ronces et des orties, et plus personne n’offrira de brin de muguet.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Bitlem 05/05/2010 16:31


Là, je m'adresse à tous ceux qui ont tenté, tant bien que mal, de justifier cette fausse lettre du Suprême Conseil, en avançant des arguments du type : "c'est du grand art, de la rhétorique, il
faut lire entre les lignes, c'est politique etc etc"... Franchement, si vous pouviez en tirer une leçon très simple :en ces temps puants, il n'y a pas de tiédeur possible. Soit on se compromet
publiquement (ou par notre silence et nos cotisations) dans un système mafieux, soit on annonce publiquement que la GLNF est devenue une cave nauséabonde, et on arrête de cautionner.
Personnellement, j'en ai assez de me justifier auprès de mes proches, parents et amis, et je serai ravi de leur annoncer,au 30 juin, que je me suis fait arnaquer par un mauvais club service, et que
je ne cotise plus.


César du bar de la marine 05/05/2010 18:09



Mon BAF,


Cette "lettre" du Suprême Conseil nous a paru tellement "zarbi", ici autour de notre comptoir du Bar de la Marine, qu'on avait décidé de ne pas communiquer, tant qu'on n'aurait pas
confirmation de son authenticité. Bien nous en a pris.


On a pu savoir, depuis, où un journaliste a pu se la procurer. Suivez mon regard... On ne sait pas encore qui la lui a donnée... Et on aura du mal à identifier le faussaire. On a
pourtant une petite idée sur le commanditaire. Comme disent les Dupont-Dupond : "il faut toujours chercher en premier à qui profite le crime."


Dans le cas d'espèce, il ne lui profitera peut-être pas bien longtemps. C'est un peu comme dans l'histoire du gars qui voulait se débarrasser d'un vieux
boomerang...!!!



Bernard DUMIGRON 04/05/2010 17:17


J'apprend à l'instant par email d'un proche de notre GM que la lettre du SC qui inquiète les visiteurs du blog "Express" serait un faux ???
Que la recherche de la vérité est longue et difficile. Peut être qu'Arlette Chabot pourrait nous organiser un "A vous de juger" un de ces prochains jours ce serait bon pour l'audimat un bon débat
contradictoire et en "prime time" entre "légitimistes" et "mutins".


carbon14 04/05/2010 16:52


Cesar, le langage diplomatique et la langue de bois sont inévitables à ce niveau là.
Notre FF Poulard se doit de tenir le langage adapté à la circonstance.
Il a annoncé clairement ce que doit annoncer un SGC en matiere de "souchage" sur une obedience régulière.
Et en même temps, tout en donnant l'impression de fermeté, laissé la porte grand ouverte au frères du VDL !
Suprême, non ? Du grand art !
N'oublions pas que la réthorique fait partie de l'Art Royal.
Donc, ne boudons pas notre plaisir :! La reconstruction est en marche ! Stifani peut tempêter, menacer, ordonner, exclure, dissoudre, nous, les frères de la GLNF, ne lisons plus ses ordonnances et
décrets.
Si un OP ou ON se présente en tant que représentant GM ou GMP, tuilons-le sur les parvis sur les 4 rituels qu'en tant qu'OP il est censé connaître. Ca peut durer ... et c'est inattaquable ! Je
connais des couvreurs très tenaces...
Simple, non ?


carbon14 04/05/2010 13:13


paulo.
au contraire, tout ce précise :
- les ordonnances Stifani sont caduques(il suffit de ne pas les lire en loge)
- Le SC du REEA reconnaît implicitement, que les frères VDL, n'ayant pas quitté la GLNF restent de droit membres des grades de perfectionnement REAA.
IL n'y a donc aucun problème à "tourner le dos" comme je le proposais, pour Toulon.
Annonçons donc clairement comme l'ont fait de nombreuses loges que les ordonnances et decret Stifani ne seront plus lus en loge. Ouf, ca sera çà de moins à gâcher nos travaux.
Donc, il peut tempêter, exclure, mettre en sommeil, purger, menacer, suspendre. Ca n'intéresse plus les maçons de la GLNF.


César du bar de la marine 04/05/2010 15:45



Sans doute as-tu raison en partie...mais ce type de langage à double sens et à géométrie variable montre quand même des faiblesses évidentes dans la
prise de position du SC...En d'autres termes choisis et imagés "qui tient l'autre par les co...les  et serre le plus fort
????..."...



carbon14 04/05/2010 09:24


Tout d'abord, pour tous ceux qui voient leur publication sur glnfblog disparaître corps et bien, voici un blog a modération a posteriori(l'article apparait tout de suite) où vous pouvez déposer en
double vos contributions au blog GLNF.
http://glnf-bloglibre.over-blog.com/

-----
Sinon, à la réponse partir, rester nous avons une réponse subliminale dans le courrier du Supreme Grand Commandeur.
Si vous voulez encore être dans les hauts grades, restez dans la GLNF.
Au delà du soutien diplomatique obligatoire, nous comprenons que le message est RESTEZ !.
D'ailleurs, à bien lire, le message est très bien calculé pour ne pas exclure les Freres du Val de Loire. Aucune des points cités por l'exclusion des hauts grades n'est transgressé par les frères
du Val de Loire.
Par consequent, au contraire de la premiere lecture, ce courrier confirme que l'appartenance aux hauts grades REAA pour les frères VDL est acquise(Ils font partie de la GLNF).