Pour avoir voté et payé sans chercher à comprendre

Publié le par César du bar de la marine

Mes Frères,

Jusqu’aux derniers jours de l’année 2011, les apparatchiks stifaniens ont fait pression sur les loges pour essayer de les contraindre à payer des cotisations non votées et donc non dues.

Parfois ces courriers d’intimidations ont des formules qui nous feraient éclater de rire si ce n’était pas aussi lamentable.

Tel est le cas du courrier du 23 décembre 2011 adressé pour le compte de la province d’Aurelia, par un pseudo Trésorier Provincial.

Evidemment ce dernier s‘est fait remettre à sa place de manière juridique cinglante par le VM (juriste) de la loge Aixoise visée.

Mais il n’en reste pas moins que plusieurs passages de ce courrier d’Aurelia sont d’un  comique certain traduisant un déni total de faits établis.

Ainsi en est-il lorsqu’il écrit « le GM, ne peut en aucun cas démissionner, auquel cas il contribuerait à créer un précédent porteur d’instabilité pour l’Ordre » !!!  

Il est vrai que depuis deux ans, grâce à ses propos orduriers du 4 décembre 2009, à ses diktats de radiation de Frères et de province, à ses assemblées pluri verrouillées, à sa rupture de relations avec la GLUA , notre Ex guide spirituel a su créer un climat de sérénité et de stabilité qu’il a su faire culminer en plusieurs occasions, telles le 25 mars 2010 et tout récemment encore le 3 décembre 2011 !!!

Tout aussi comique l’affirmation péremptoire du sieur AVI...  « l’administrateur judicaire, à ce jour, n’a semble-t-il rien relevé de répréhensible dan la gestion de l’association…,ni les audits diligentés ».

On se demande alors pourquoi elle a (du) remettre des documents à la justice pénale, pourquoi la Brigade financière a pris au sérieux la plainte déposée par des Frères et convoqué Me Legrand ?

On se demande pourquoi elle refuse de fournir le Grand Livre des Comptes, une des raisons du Référé lancé contre elle par FMR ?

De plus sans même une véritable mission d’audit de la pertinence des dépenses  promise le 28 juillet 2011 par Me Legrand,  le rapport Bellot bien que limité à l’examen de la conformité comptable, soulève bien des anomalies dont certaines très sérieuses qui nous avaient été signalées par notre Frère Syrius Black, et dont nous ne mentionnons que quelques unes :   

·        Les travaux ont été menés en partie au moyen d'entretiens avec le Grand Trésorier et le Dr Administratif et Financier... ce qui est logique... MAIS le Cabinet relève une certaine ambiguïté entre les fonctions des responsables financiers dont l'étendue respective n,'est pas clairement délimitée... étant de surcroît tous deux GON... nommés par le GM et, pour l'un deux, au surplus salarié. Quand on connait les liens de féodalité qui règnent à Pisan et le salaire du Dr Financier ... ça peut nuire au développement de leur esprit critique !

 

·        Aux AG annuelles, les Résultats et Bilans présentés aux Sociétaires concernent les comptes agglomérés Sièges + toutes les Provinces ...

les Budgets présentés ne concernent, eux, que le Siège et ne permettent aucune comparaison ni recoupement. Soit un manque total de transparence pour les membres de l'Association.

 

·        Aux sociétaires lors des AG, il n'est jamais fait communication des engagements financiers et participations pris en leur nom dans les SAI (l'Immobilier) ... ni des actionnaires autres ... et notamment particuliers... intervenant dans leur capital. Et pourtant les actifs en question représentent près de 60 % du total du Bilan !!!

·        Au Passif du Bilan au 31/08/2010 figurent des reprises sous le titre très vague "d'AUTRES RESERVES" pour un montant de ... 23 Millions d'€ !!!. (une paille !).. Les sociétaires n'ont jamais été consultés sur l'opportunité de ces "réserves"! Il s’agit là d'ailleurs d’une très GROSSE ANOMALIE: Le rapport BELLOT souligne que ces provisions, outre le fait qu'elles devraient être décidées souverainement par l'AG, devraient faire l'objet d'affectations en "fonds dédiés" afin que les projets auxquels ils sont destinés puissent être identifiés, quantifiés et validés par l'AG.

 

·        De là découle une autre ANOMALIE: les "provisions" qui sont "discrètement" constituées chaque année ... et qui devraient être légalement destinées à "garantir des risques" sont, en fait des AFFECTATIONS de RESULTATS DEGUISEES (et nous parlons de 2,3 à 2,4 Millions d'€ chaque année !!!!) qui se retrouvent à venir gonfler une sorte de  "Cagnotte"... tout ceci sans recours à l'AG des sociétaires, normalement seule qualifiée pour décider de l'affectation du résultat, sur proposition du CA et du Trésorier !

 

·        Autre ANOMALIE conséquente: L'emploi inadéquat des "provisions" a pour effet de MINORER artificiellement le Résultat courant de l'exercice ... et sert à MAJORER ARTIFICIELLEMENT le montant des cotisations à appeler sur l'exercice suivant pour "équilibrer" un budget "faussé" par la présentation des résultats précédents.

Chaque année (depuis quand ???) on nous appelle donc des cotisations trop élevées (de 10 à 20% ... mais sur 43.000 cotisants à raison de 3 à 400 € par tête ... vous imaginez la "pelote" "boule de neige" qui se constitue à notre insu !)

 

·        L’ANOMALIE suivante relevée par le rapport Bellot concerne les modes de passation des marchés et autres investissements importants. Car ils ne font pas l'objet de procédures spécifiques qui puissent être sous contrôle des sociétaires.

Ainsi avons-nous été "consultés" ou simplement "complètement informés" sur l'achat de WAGRAM ?

 

·        L'ANOMALIE la plus GRAVE (moralement), relevée par le Rapport BELLOT concerne les méthodes et pratiques relevées qui ne garantissent Aucune Transparence dans la gestion quotidienne de l'Association GLNF, notamment dans la ventilation des dépenses de gestion courante. Le montant des frais administratifs parait excessif et SEUL l'examen du GRAND LIVRE (qui nous a été promis devant témoins par M°Legrand ... mais qui est toujours reporté sine die) serait de nature à déceler des dépenses abusives !

 

De même le rapport note que les bénéficiaires des frais de représentation et autres indemnités de déplacements devraient être identifiés et leurs dépenses listées en fonction de chaque mission remplies.(ça parait être la moindre des précautions !)

 

Extraits de la CONCLUSION apportée par Sirius Black (après s’être entouré de professionnels)

Que ce soient: Les Comptes, les dépenses de gestion ou les participations immobilières, les sociétaires sont totalement ECARTES du contrôle direct sur des décisions prises de façon exemplairement AUTOCRATIQUE par un GM et son petit cénacle. TOUT est OPACITE.

 

Malheureusement pour nous les observations faites par le Cabinet Bellot ne peuvent selon lui motiver une plainte pour Abus de Biens Sociaux ... dans la mesure où ces pouvoirs ont été donnés régulièrement au fil des ans au CA par des Assemblées  (même si les finalités précises des modifications intervenues étaient masquées aux sociétaires)

Pas de quoi être Fier, M. Stifani des premiers résultats des audits !

 

EN CLAIR : Nous sommes tous responsables d'avoir "approuvé" aveuglément pendant des années les comptes et les budgets présentés ...

 

Et j'ajoute à la conclusion de Sirius, que nous sommes tous responsables d'avoir complaisamment payé des cotisations sans trop chercher à connaître l'usage qui en était fait !

Fraternellement

César

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Thales 05/01/2012 12:03

Pourquoi la Justice n'a-t-elle pas encore mis son nez là dedans ? Pourquoi n'avons-nous pas appuyé plus là où ça fait mal? Des Chefs d'Entreprise se retrouvent au Tribunale pour bien moins que cela
!

César du bar de la marine 05/01/2012 15:58



Si la Brigade financière a accepté de venir regarder à l'intérieur de la GLNF, c'est qu'elle a apperçu suffisament d'indices pour estimer que cela en valait
la peine. Car elle ne s'investit pas habituellement  sur seulement des "on dit"



N°34 04/01/2012 20:04

Sans être un protifanien, loin de là, les provisions ont servi aussi à ne pas payer d'impôts car même si nous sommes en association, au delà d'un certain bénéfice on est de fait passible d'impôts
société !!! Le moyen simple aurait été d'affiner et de fixer les cotisations aux besoins réels de l'obédience, il n'y avait pas du tout besoin de bénéfices qui plus est cumulable depuis des années.
En calculant basiquement on pourrait ne plus payer de cotisations pendant au moins cinq ans si ce n'est pas dix, si l'on prend bien entendu les besoins réels de l'association obédience et bien sûr
aussi sans dépenses dispendieuses. Mais le mois de janvier sera peut-être en notre faveur et la justice de notre côté. CARPE DIEM

César du bar de la marine 04/01/2012 23:22



Espérons en effet que la justice française, assume ses responsabilités et ne se déclare pas incompétente lorsque la question est délicate.



CPF 04/01/2012 18:35

Mon Cher César
Il serait bon de mettre dans les ordres du jour des différentes Assemblées Régionales ainsi qu'à notre Réunion Nationale, l'opportunité d'avoir un Frère salarié . C'est cher et surtout totalement
anormal dans le cadre d'une Association comme la nôtre. A mon avis, il faut supprimer ce poste.
Il faut prévoir une collaboration avec des sociétés d'audit et de comptabilité indépendantes comme le font depuis longtemps nos Frères Anglais. Même si cela devait coûter un peu plus cher, ce dont
je doute (ça sera certainement moins cher), cela garantira au moins la validité des opérations comptables. En effet, d'après le Rapport Bellot, pourtant succinct, on peut se demander à quoi a servi
d'avoir un directeur financier à la GLNF !
Fraternellement
CPF

César du bar de la marine 04/01/2012 19:01



Tu as probablement tout à fait raison.