POURQUOI JE N’AI PAS VOULU POSTULER

Publié le par César du bar de la marine

Premier S. de ma L., j’avais, dans un cadre normal, vocation à postuler en tant que candidat à la charge de V.M. pour la prochaine année maçonnique. J’ai refusé de me porter candidat. Voici pourquoi.


Mais préalablement à toute explication, il me faut vous communiquer un document issu de la Pravda. Une fois n’est pas coutume, j’adhère pleinement au texte paru le lundi 24 mai 2010 sur l’Acacia.


Je me fais un plaisir de reproduire cet article in extenso.


 

GLNF : la double légitimité du VM élu

 

Pour ceux des Maîtres Elus qui s’interrogent sur la déclaration au dos de l’avis d’élection, qu’ils doivent signer, rappelons quelques principes de base :

 
La légitimité du VM est double :

 

Par le bas, car il est l’élu de la Loge, dont les FF lui accordent leur confiance pour diriger « sagement » leurs travaux (notamment, il doit être tenu en haute estime par ses Frères, expert dans l’Art royal, s’être assimilé les anciens devoirs, Landmarks, us et coutumes de l’Ordre, auxquels sont adhésion doit être inconditionnelle, courtois mais ferme et inflexible dans ses principes),

Par le haut, puisqu’il est investi, comme Maître Installé, du pouvoir d’initier qu’il détient de l’Ordre, et donc, de son Grand Maître.

 

Les serments qu’il prête sont clairs, quel que soit le rituel en usage dans la Loge.

 
Le Maître élu s’engage :

 

à obéir aux anciens devoirs, Landmarks, us et coutumes, à la Constitution de l’Ordre et son Règlement,

à rendre hommage au Grand Maître en exercice et à ses représentants, à vénérer la mémoire des premiers chefs et patrons fondateurs de la FM, de respecter leurs successeurs légitimes, chefs suprêmes et officiers adjoints,

à se SOUMETTRE aux décisions de la Grande Loge et à en faire assurer le RESPECT par TOUS les Frères de son atelier.

 

Ce serment est LIBREMENT consenti.

 

Le Maître élu peut toujours refuser de le prêter, mais dans ce cas, il ne sera pas installé car il n’a pas la possibilité de prendre ce qui lui convient et de laisser de côté ce qui le dérange.

 
Considérer d’ores et déjà que l’article 10 de l’engagement signé par le Maître élu est «
nul et non avenu » est donc illusoire.

 
Arrêtez, mes Frères de croire tout ce qui est écrit, et revenez aux rituels.

 

Obéir aux anciens devoirs, Landmarks, us et coutumes, à la Constitution de l’Ordre et à son Règlement ne me poserait aucun problème, bien au contraire.

 

Quand bien même je souhaite ardemment une réforme de la Constitution et du règlement, il n’en demeure pas moins que je suis "légitimiste", et que je respecte le texte actuel, même s'il ne me convient pas.

 

A partir de là, il est pour moi HORS DE QUESTION de rendre hommage au Grand Maître en exercice, qui à mes yeux, n’a plus la moindre légitimité morale, depuis les propos d’une rare vulgarité qu’il a tenus le 4 décembre 2009, ni la moindre légitimité de droit, depuis le vote sans appel lors de l’AG du 25 mars.

 

De même, me soumettre aux décisions de la Grande Loge, en faire assurer le respect par tous les Frères de mon atelier est tout aussi IMPENSABLE, dans la situation actuelle de forfaiture, telle que l’a créée notre pseudo "Guide spirituel".

 

Tant que le rituel de l'Obédience imposera cet "hommage" et cette "soumission", je ne serai pas candidat. Je me considère  à ce jour, et avant tout, comme un "Maçon Libre"(et très bientôt, un "Maçon libre dans une Loge libre".)

 

Je respecte aussi, sans équivoque ni restriction mentale d’aucune sorte, ceux qui consentiront librement "de rendre hommage" et "de se soumettre", si telle est leur décision…. Car il en faut !!...Notre "Gourou" ne le sait que trop bien, et nul doute que les médailles et autres colifichets plaqués à la dorure récompenseront les plus zélés.

 

C'est trop bête,….mais  je n'aime toujours pas les médailles de pacotille.

Commenter cet article

Indiana Jones 10/06/2010 18:47


Mon BAF César

Je pense qu'il est de ton devoir d'assumer la charge de VM, car tu réponds à une marque de confiance de ta Loge, et tu dois l'assumer, c'est presque une obligation !

Prêter serment d'allégeance, ce ne doit pas être un problème, car en occupant la Chaire de Salomon, tu pourra représenter ta Loge, le moment venu, et ce sera l'occasion d'être en accord avec ta
conscience, et la confiance de ceux qui t'auront élu.
La politique de la chaise vide est nulle, il n'y a que les absents qui ont tord.
Mais la décision t'appartient, et quelle qu'elle soit, elle sera bonne et respectable.
Si jamais tu acceptes à cette CHARGE, préviens-moi, je me ferais un plaisir de te soutenir, PHYSIQUEMENT.
Indiana Jones


César du bar de la marine 10/06/2010 19:12



Mon BAF tu pourras toujours venir soutenir physiquement César mais sous d'autres auspices...et tu seras le bienvenu bien évidemment...!!



Lecherchant 01/06/2010 22:56


Je tairai le nom de la province. Disons que c'est en Ile de France. j'étais le Maître élu, mais j'avais le tort de déplaire au GMP (toujours en exercice) car j'avais osé m'élever contre
l'affiliation forcée de FF que nous ne connaissions pas et sans vote. Alors, j'ai reçu un coup de fil mi-juillet m'annonçant que le GMP avait décidé que je ne serai pas le Maître installé. Et je
n'ai pas été le Maître installé.
Peu m'importe, j'ai déjà été par trois fois VM. Mon objectif était d'être au service de cette Loge qui avait bien du mal à se réunir et dont les quelques maîtres du cru, trop vite élevés, on avait
bien besoin de forces vives, confondent bande de copains et démarche initiatique.

Voilà où nous mène cette quête du chiffre (le même GMP a déclaré : la Loge qui n'initie pas trois fois cette année, c'est moi qui nomme,le prochain VM).

Il est temps que cela cesse et que nous retournions aux fondamentaux.


César du bar de la marine 02/06/2010 05:32



Il est temps en effet - mais combien de temps cela prendra-t-il encore ??? Et avec quels dégats irrémédiables pour l'obédience : discordes graves dans de très nombreuses LL,
démissions de FF écoeurés, etc.



Daniel 31/05/2010 17:18


Mon Très Cher Frère César
Moi aussi je me suis posé la question de savoir si je devais accepter d'être installé au prix de prêter un serment que je devrai immédiatement trahir. Ma réponse, je l'ai trouvée simplement en
pensant qu'il était impérieux pour tous les nouveaux VM de pouvoir être "actifs" au sein de l'obédience pour porter des votes négatifs lorsque la nécessité l'exigera et en oeuvrant au sein de nos
Loges pour perpétuer la tradition et préparer cette refondation dont nous serons acteurs d'ici peu. Nous devons donc demeurer à l'intérieur pour nous battre, non pour nous ou pour un quelconque
esprit de vengeance mais au contraire pour l'obédience qui un jour nous a accueilli et qu'aujourd'hui nous devons défendre. Nous le devons quelqu'en soit le prix et à ce titre accepter de prêter
serment mais simplement en apparence car la restriction mentale agira alors comme un véritable cadenas qui rendra ce pseudo serment nul et non avenu de facto.
Rien ne se fera sans nous les futurs VM et la politique de la chaise vide serait la pire, c'est en tout cas ce que je crois. Quant aux breloques, laissons-les à ceux qui les aiment tant, pour peu
de temps encore.
Daniel


sapatiger 30/05/2010 09:58


D'accord à 100% avec le commentaire de Tsimsum sur l'article 8 qui nous protège des imposteurs.
L'allégeance à l'Obédience est une chose, "donc, à son GM" est un simplement ajout des rottweiler d'Acacia.

Les FF ne doivent pas craindre pour leur intégrité de monter en chaire à cause de cette signature et abandonner ainsi tout espoir d'agir, eux aussi, bien que collectivement, en tant que
"gouvernants de l'ordre"


CATON 30/05/2010 02:00


César, tu mollis !

En ne te faisant pas élire VM de ton atelier - et à la condition que tes frères te trouvent digne de diriger leurs travaux - tu viens de perdre une occasion de leur être effectivement utile. Pour
les aider en te mettant à leur service, "Paris vaut bien une messe".

Delenda FS,
CATON