Précisions sur le Manifeste

Publié le par César du bar de la marine

propos du manifeste

De nombreux frères l'ont déjà signé et adressé à FMR, d'autres semblent le comprendre de manières divergentes, ou se poser des questions.

 

Aussi nous nous proposons d’apporter quelques éclaircissements vis-à-vis de commentaires que nous lisons sur nos blogs.

 

En résumé, ce que dit ce Manifeste : 

 

Dans le but de mettre en place une vaste réforme de la GLNF, le Manifeste propose pour élément central la reconnaissance du pouvoir spirituel et démocratique des Loges et propose qu’une période transitoire soit prévue pour se donner le temps de consulter ces Loges.

Enfin pour éviter que cette transition ne soit dévoyée par des pseudo résistants de la dernière heure, le Manifeste propose que celle-ci soit prise en charge par des Frères qui ont véritablement fait preuve de leur engagement dans le combat pour libérer la GLNF de l’emprise de ceux qui la dévoient depuis plusieurs années.

 

  • Les objectifs proposés dans ce Manifeste se veulent des lignes de force, autour desquelles les Frères seront invités à concevoir la GLNF de demain.
  • Concernant le choix d’un GM, Le Manifeste propose que celui-ci soit issu d’une véritable élection, et non pas, comme aujourd’hui « recommandé » par son prédécesseur puis confirmé par une chambre d’enregistrement dont il a lui-même nommé les membres.
  • Concernant la durée du mandat. Le Manifeste suggère au choix,

o   soit un mandat de 5 ans, mais pas renouvelable,

o   Soit un mandat de 3 ans, renouvelable une fois

 

Cette proposition (au choix) s’efforce de répondre à la nécessité d’assurer la présence d'un grand-maître ÉLU.

  • Concernant les Pouvoirs du GM, le Manifeste propose que ses Pouvoirs soient limités et surtout qu’ils soient équilibrés par des organes internes jouant le rôle de contre-pouvoirs. (De ce fait, dans un contexte de pouvoir plus limité du GM, il paraît moins pertinent de mettre en place un rythme d’élections fréquentes).
  • Concernant le Conseil des Rites. Avec les récentes tentatives de mainmise du guide sur le REAA et les autres juridictions, ces termes ont pris une connotation totalement éloignée de l’esprit des rédacteurs, à l’époque où ils rédigeaient le Manifeste!

Au contraire, ce dernier propose que sa mission soit de veiller à ce que les Rites aient tout ce qu'il leur est nécessaire pour s'épanouir au mieux. Comment ? La période transitoire permettra d’en discuter avec tous les intéressés.

 

  • Il n'est donc pas question de remplacer un Pouvoir actuel par un Pouvoir postrévolutionnaire, mais plutôt de profiter de cette période transitoire pour définir quelles fonctions seront à pourvoir, selon quel cahier des charges, avec quels moyens et sous le contrôle de qui...
  • C'est déjà en soi un vaste programme, qui est symboliquement traduit par deux mesures significatives:

 

o   les fameux tabliers bleus ne devront plus être portés que dans le cadre d'une mission, ce qui sous-tend que le mode électif sera privilégié, mais aussi que le funeste mélange des genres entre Ordre et obédience deviendra impossible.

o   D'autre part la fixation de règles claires de remboursement de frais évitera d'une part les scandaleux excès que nous subissons, et d'autre part mettra fin au reproche, encore souvent entendu, qu'il faut être riche pour devenir responsable d'une fonction importante de l'obédience.

 

 

Ce Manifeste ne prétend nullement, fournir un document où tout est ficelé. Bien au contraire, il propose des idées directrices suffisamment ouvertes pour permettre une consultation large et une construction en commun de la GLNF de demain.

 

Mais n'oublions pas que Mr STIFANI, est encore présent pour prolonger son travail de destruction!  Et qu’il fera tout pour rester au moins Sept ans de plus.

 

Ce manifeste, au-delà de ses imperfections ou maladresses, aux yeux de certains, est avant tout un Pacte fondateur.

 

  • Un pacte autour duquel se sont déjà rassemblés un très grand nombre  de Frères, en particulier beaucoup parmi ceux qui depuis des mois sont réellement engagés dans une résistance active.
  • Un pacte, qui chaque jour, rassemble un nombre croissant de Frères partageant les mêmes valeurs maçonniques d’humilité et de réelle fraternité  à l’opposé de cette maçonnerie de parade aux accents métalliques et sectaires sous les diktats d’un guide spirituel autoproclamé.

Adresse à laquelle adresser son adhésion au Manifeste pour une nouvelle gouvernance de la GLNF : F.M.R   21 rue Caillaux 75013 Paris

 

Télécharger le manifeste 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

muse 31/10/2010 11:18


A Tonton BERETTA:
"Chante, chante ,beau merle, tu auras une cage neuve"


Nicos. 31/10/2010 11:16


A Tonton BERETTA: Je te suggere une parodie sur l'air du "CHANT DU DEPART": Ami entends tu.....
ou
"Plus pres de toi mon Dieu" que chantaient les naufrages du Titanic avant de couler.


Guy Lux 31/10/2010 10:43


C'est bien connu, en France tout fini par des chansons,alors prenez exemple sur Tonton Beretta et chantez tous en coeur.


Tonton Beretta 30/10/2010 16:35


Une petite Chanson pour Les Abstentionnistes du samedi matin à cette fameuse AG.
Ces Abstentionnistes que , sur l’air des « paumés du petit matin » de Jacques Brel , je nomme les « Peteux du petit matin ». Vous pouvez calquez cette situation sur certains individus qui
affirmaient se lever la veille d’un beau jour de décembre et qui restèrent, restent et resteront assis toute leur vie

Ils s'éveillent pour venir à l’AG
Pour s’y lever quand c’est terminé
Et parler à l'heure ou y s’passe plus rien
Les peteux de ce samedi matin
Voyez ces Frères qui ont l'arrogance
De ces types, pourtant, l’ame en ruine
Ils ont cette assurance
Des hommes dont on devine
Que le papa manquait… d’attribut
Les peteux du samedi matin

Venez Voter
Frangin, Frangin Frangin Frangin
Frangin Frangin Frangin
Venez Voter
Et ça vote sans lever la main

Ils se Fraternisent leurs nuits
Au lavoir des mélancolies
Qui lave sans jamais lever la main
Les peteux du samedi matin
Ils se racontent à l’Agape dès minuit
Les livres qu'ils n'ont pas lus
Les Travaux qu'ils n'ont pas écrits
La Fraternité qu'ils n'ont pas vécue
Leurs vérités qui n'servent à rien
Les Peteux du samedi matin

Venez Voter
Frangin, Frangin Frangin Frangin
Frangin Frangin Frangin
Venez Voter
Et ça vote sans lever la main…

L'amour leur déchire l’Acacia. Ah…
Ah ! C'était… c'était si bien
C'était… Ah ah ah vous ne comprendriez pas
Les peteux du samedi matin
Ils prennent la dernière Brève
Ils prennent le dernier bon mot
Ils reprennent l’avant dernière Brève
Ils prennent le dernier tango
Ils prennent le dernier chagrin
Les peteux du samedi matin

Venez bêler ,
Frangin Frangin Frangin allez !
Allez ! Venez, bêler
Allez ! Venez bêler
Et ça bêle les yeux cachés dans les mains
Les peteux du samedi matin


jean Baïte 30/10/2010 10:17


Quand le Manifeste devient un pacte. Il me semble inutile de refaire la promotion d'un texte qui n'est avec d'autres qu'un document de travail et qui passerai de l'éphémère au transitoire puis au
définitif (ça c'est deja vu)en promouvant une sorte de "suffrage universel"