RESISTANCE : de NICE... à PONTE-à-PITRE.

Publié le par César du bar de la marine

A travers toute la GLNF, de Nice  à Pointe-è-Pitre la résistance active  se poursuit au quotidien. Elle a d’ailleurs toutes les raisons de se développer.

Ainsi, à Nice,  au cœur même des terres Stifano-foellnériennes, celles sous le contrôle de l’un des quatre « Ex  guides spirituels en second », sur les domaines de Daniel Ja____, alias D.J., là aussi la résistance  sur le terrain se renforce chaque jour.

 Après que les loges « Fraternité Initiatique Ecossaise » et « Eloge du désert », se soient libérées  des interventions malvenues des apparatchiks d’Alpes-Méditerranée, c’est cette semaine  la RL 116, Renaissance Ecossaise, qui a ferment remis à sa place Le Trésorier Provincial, Max Cian____.

En effet celui-ci sans même attendre une éventuelle invitation du VM de cette Loge, voulait aller installer sa propre grande seigneurerie à l’Orient, comme s’il était d’une autorité supérieure à celle du chef de l’ordre qu’est un VM, ce qui lui fut refusé. Aussi malgré ses vociférications sur le parvis, il ne put que s’en retourner ailleurs.

De la même façon en Guadeloupe, terre antérieurement sous le joug des apparatchiks stifano-foellnériens, la résistance sur le terrain prend chaque jour un peu plus force et vigueur.

La toute dernière évidence (à la connaissance de César) est la lettre  que la RL 278 La chaîne d’Union d’Outre Mer à l’O. de Pointe-à-Pitre (lien ICI) vient d’adresser à Me LEGRAND par laquelle la loge déclare ne plus reconnaître une quelconque autorité à l’EX, et se place sous l’autorité directe de l’Administrateur as hoc.

Cette résistance sur le terrain au quotidien est d’autant plus indispensable, que l’EX s’accroche toujours et pratique avant tout manipulation et enfumage ainsi que César le mentionnait dans ses deux récents articles : « Ca explose : Démission et Enfumage »  et  « La Trilogie : Déni – Manipulation et Coup monté »

En effet dans cet article de ce jour dans NICE MATIN, l’interview que l’EX sublissime prophète, vient d’accorder ne laisse pas de place au doute.

Il veut rester coûte que coûte.  

Aussi mes Frères, ainsi que le journal en fait la comparaison avec Gagbo, probablement faudra-t-il aller le chercher !

 

Commenter cet article

La Truelle 18/04/2011 10:30


Exactement Mon Bon Ami,
Pourquoi serait ce à NOUS de partir et non à EUX ???
Existe t il un titre de propriété concernant la GLNF??? Non que je sache. Alors au nom de quoi devrions nous laisser la place??
Nous ne le ferons que contraints et forcés et en toute DERNIÈRE Qu'on se le dise extrémité !!!
D'ici là ayons confiance en la justice de notre pays, (et pas seulement au jugement qui sera rendu le 24 Juin), travaillons pour expliquer sans relâche les manœuvres de l'équipe dirigeante,
incitons les membres du SGC à faire, enfin, ce pourquoi ils auraient dû être nommés: l'Exemple et surtout préparons le renouveau en collaborant au "LIVRE BLANC".
Je sais cela fait pas mal de choses mais notre maison en vaut bien la peine non ??


César du bar de la marine 18/04/2011 12:46



Et Dieu sait qu'il serait plus confortable pour nombre d'entre nous de changer d'obédience ou d'en créer une nouvelle en partant de fondations
saines...


Mais nous ne pouvons nous faire à l'idée de laisser ce merveilleux outil entre les mains de ceux-là mêmes qui ont tout fait pour la détourner de ce
qu'elle n'aurait jamais du cesser d'être !


 


Hauts les coeurs et poursuivons notre action de refondation sans relâche, même (et surtout)dans un tel climat d'adversité !



Tubalcain04 18/04/2011 09:22


Allez sans vouloir en remettre une couche...qu'attendez vous pour aller justement rejoindre d'autres obédiences ou en créer une autre ?...En effet comment penser que le SGC qui est à la botte de FS
va le révoquer ??...Il va surement lui apporter ce qu'il en attend à savoir un renouvellement et un appui sans faille...ou alors j'ai loupé un épisode de cette saga...3bises à tous


César du bar de la marine 18/04/2011 10:14



Pourquoi nous n'allons pas rejoindre d'autres obédiences ou en créer une énième?


Tout simplement parce que tant que nous n'aurons pas épuisé tous les recours possibles nous ne voulons pas
quitter le navire mais le faire quitter par ces voyous, et César pèse ses mots.


Et puis ce n'est pas le SGC qui révoque, mais bel et bien l'AG... Le SGC n'est qu'un organisme consultatif qui propose mais qui ne peut imposer, quitte à
ce qu'on le révoque également dans l'optique de la refondation lorsque nous aurons attaqué la mise en oeuvre de la restauration des statuts. 



vonwalpot 17/04/2011 21:02


Mes BAF de Massilia, soyons fiers de nos FF niçois qui osent se lever (s'élever?) au milieu de la jungle stifanienne!
Marseillais, levons nous aussi contre JLV et ses portes serviettes qui nous méprisent, contre le gang des restaurateurs qui nous rackette!
C'est maintenant ou jamais...
J'ai dit


César du bar de la marine 17/04/2011 22:33



César et les habitués du Bar de la Marine sont sensibles à tes arguments...



jean peux plus 17/04/2011 12:28


les remarques de s cartefigue sont pertinentes parce que Mr S. est déjà assez fortuné pour ne pas avoir besoin de la glnf en terme de métaux.
conclusion: ça pue la secte destructrice et le travail avance bien dans ce sens. il faut ouvrir les yeux et accroître la vigilance. pour le reste on nous ballade et ça marche. hélas.
tbf


César du bar de la marine 17/04/2011 12:42



Mon BAF "Jean Peu Plus", tu as peut être mis le doigt tout comme notre Frère "Escartefigues" sur quelque chose de beaucoup plus grave ! L'avenir et les
enquêtes qui se profilent nous les révèleront peut être ! 


Quant à nous, quoi qu'il en soit, que tu aies raison ou non, éloignons ces êtres malfaisants tant qu'il en est temps encore.



Jean-Pierre 17/04/2011 11:39


Un vent d'émancipation semble se lever en province GLPAM, c'est un vent du Nord qui nous vient d'Ecosse. La météo pense qu'il pourrait "fraîchir"...


César du bar de la marine 17/04/2011 12:30



Si ça pouvait rafraichir certains esprits chagrins qui hésitent encore à accorder leur confiance à ce formidable élan de renouveau auquel nous aspirons
tous et que nous aloons mettre en oeuvre, tous ensemble !