REVUE DE PRESSE au 2 octobre 2011.

Publié le par César du bar de la marine

Mes Frères,

 

Voici la Revue de Presse d'une semaine marquée par un incident majeur et très significatif,  qui a vu à Pisan un frère voulant rentrer dans notre temple,  être plaqué au sol par un vigile.
 

Évidemment les articles  ne traitent pas que  ce grave événement et des multiples conséquences, loin s'en faut,  mais c'est un point majeur de la revue.

 

Fraternellement,

César

Commenter cet article

Ramuntcho 03/10/2011 23:55


Triste pour notre frangin l'incident de Pisan. A 65 ans se faire maltraiter comme à la récré...c'est néanmoins avec une certaine malice que j'apprend qu'il s'agissait là d'un frère 'en conformité'
avec le pouvoir stifanien, à jour de sa capitation...bon au moins il aura vu à quoi elle sert sa capitation. Je vous l'accorde, ce n'est pas charitable.


César du Bar de la Marine 04/10/2011 07:04



Etre à jour de sa cotisation est en effet dur à avaler quand cela entraîne un tel débordement... et d'autant quand cet encaissement a pu être fait contre
le gré de l'interessé !



le frère de la grande couronne 03/10/2011 20:49


Mon BAF César
la purge continue, le grand secrétariat de pisan demande de visualiser toutes les convocations des tenues pour en fait consater si nous mentionnons le nom de FS endessous de la GLNF
Encore un moyen de suspendre
Quant au vice président KURZ, il manque d'objectivité.


César du bar de la marine 04/10/2011 00:08



Le courrier du Vice Président KURTZ  est en cours d'analyse.



phoenix 03/10/2011 20:24


Très Chers Frères,

A la lecture du courrier de Monsieur KURZ relayé par le blog de l'Express, beaucoup d'infos nous parviennent ce qui éclaire la situation d'un jour nouveau...

-Ce n'est pas FMR mais François Stifani qui est à l'origine de la désignation de Mtre Legrand contrairement à ce qu'on nous avait dit.
-la formule exécutoire n'existe plus.
-Mtre Legrand doit attendre les conclusions de l'appel.
-la justice Française ne tranchera jamais pour ce qui se situe hors du cadre strictement associatif, c'est à dire ne tranchera pas sur la séparation GM/Président de l’association GLNF.
-l'AG s'appuiera sur les rapports du cabinet Bellot, quels qu'en soit les contenus, et ratifiera (ou non) pour la désignation du futur GM celui que le SGC proposera.
-enfin l'appel à cotisation est légalisé par la position de Monsieur KURZ et ses conséquences aussi sur la représentativité des Loges.

Je crois que dans ces conditions il n'est pas très difficile de prévoir les conclusions du jugement en appel...
Ce soir j'ai un peu de mal à marcher et à m'asseoir, vous non?

Bises fraternelles


César du bar de la marine 04/10/2011 00:07



César confirme que c'est bien FMR qui a fait une demande pour avoir un Aministrateur pour la GLNF, et c'est à sa demande que Kurtz à répondu. (celle
de Stifani ayant été rejeté).

Mais Kurtz a nommé l'Administrateur qui avait été proposé par Stifani ! Ce qui a été  tout à fait surprenant.


 



Le Furet 03/10/2011 10:41


Mes FF Métropolitains.
Vous devez savoir que le "guide" vient d'effectuer un "aller-retour" à l'ile de la Réunion ce week end. Il est arrivé, accompagné de son avocat JMB, samedi matin pour reprendre l'avion du dimanche
matin.
Le but de ce déplacement éclair était l'installation du nouveau GMP Jacques Ste..(matricule 62 mille et plus) qui remplace Ph.Tar. ami intime du guide qui l'a nommé grand chancelier. Il est vrai
que la valeur n'attend pas le nombre des années, mais vous conviendrez quand même que GMP avec moins de 10 ans au compteur semble quelque peu léger, sauf à considérer que l'intéressé est le filleul
du grand chancelier !
On compte sur vous pour informer urbi et orbi nos FF et nous dire, pour autant que vous puissiez avoir l'info, qui a financé ce voyage .


César du bar de la marine 03/10/2011 11:35



Merci le Furet de cette information et nous nous empressons d'ajouter ta question à celles nombreuses qui vont être posées à Me LEGRAND... Cela devient
vraiment insupportable ! 



Pierre d'Angles 03/10/2011 09:34


Illusion et Partage

Le temps est venu, le temps des meurtrissures,
Les spadassins d'Ephesse se sont trompés de cible.
Au parvis de Pisan, cette entrée n'est plus sûre.
Aussi, le roi Ubu, depuis peu irascible,
Souhaite de ses sujets freiner la liberté.

Il a fait installer, à l'entrée du palais,
Des chicanes sonnantes qui flattent sa fierté
De filtrer ces penseurs qu'il rêve d'empaler.
D'un Moloch des ténèbres, qu'il a mandé parbleu !
Il interdit l'entrée à ceux qu'il veut détruire.

Car ceux là pensent rouge alors qu'il pense bleu.
Ne comprennent-ils pas ces empêcheurs de nuire,
Que le bleu sied mieux aux métaux et dorures ?
Ils sont nombreux pourtant à tendre leurs mains vides,
Pour revêtir enfin cet habit qu'ils espèrent.

Ils sont là à tourner avec leurs yeux avides.
Car bientôt, sur leur peau, les habits de leurs pères
Offriront l'illusion qu'ils ont changé de tête,
Que soudain, par effet d'une lueur magique,
Sagesse leur viendra. Alors ceux-là s'entêtent.

Et bien, moi, je les plains, car cela est tragique.
Au milieu des ténèbres, l'Hydre de fortitude
De sa tour de Pisan a déployé ses gueules.
Dans toutes nos Provinces, et dans ses temples vides
D'où Amour s'est enfui, ses sbires lâches et veules
Déploient ses ordonnances de leurs mains impavides.

Écoute la rumeur, écoute le tumulte,
Car le vide du temple remplace la ferveur
Qui l'habitait jadis, avant que soit l'insulte.
Des fous, du roi Ubu, reçoivent les faveurs.
Avec quelques chiffons, ils habillent des niais
Qui se croient devenus, tout soudain, roitelets.

Ils sont pleins de dorures, on ne peut le nier !
Mais leur esprit ressemble aux ânes attelés.
Car l'âme des hommes ailleurs s'est éloignée.
Elle a fait dans des murs, où rien n'est qui se vende,
Refleurir l'espérance, grains semés à poignées
Qui lors feront jaillir, la nouvelle provende.

Le cœur des hommes forgé aux terribles épreuves,
A cru comme le blé sous le soleil d'été.
Et si ne m'en croyez, s'il fallait une preuve,
Venez sur nos colonnes de vraie fraternité !
Tous se rassemblent au moment du partage,
Ici, nul ne voudrait en tirer avantage.


César du bar de la marine 03/10/2011 11:33



Quel lyrisme t'inspire notre état !