REVUE DE PRESSE au 22 septembre 2012

Publié le par César du bar de la marine

Mes frères,

Voici la Revue de presse en  date du 22 septembre 2012, à l'issue d'une semaine marquée par la très importante Déclaration de Bruxelles, dans le prolongement de celle de la GLUA.  

Fraternellement

César

Commenter cet article

Stéphane 28/09/2012 16:16

Au théâtre ce soir
La GLNF est devenu un vrai théâtre de boulevard où se joue un grand classique du répertoire :
« Ciel, mon Tablier bleu !».
Je m’en vais vous raconter, un vaudeville de mon landernau : Un passé OP, bien connu des Frères de la basse VDR pour sa course effrénée aux honneurs et son activisme débordant frisant souvent la
farce , grand fondateur d’ateliers (où il prend à chaque fois la place d’honneur ) , tente de revenir au-devant de la scène des « officiels » (après un série de pantalonnades) .
Pour la petite histoire ce frère s’était rangé en octobre 2010 dans le camp rebelle (par pur calcul politique, escomptant une récompense « dorées » après le renversement de l’EX) .
Par le miracle des « vents », voilà que notre « Mandrin » contacte des OP d’une autre province stifanienne (subissant une importante hémorragie d’effectif) , en leur proposant ce deal : « j’apporte
des « troupes » (2 pélés et 3 tondus, ses potes de bouteille) à votre cause contre un poste de GOP (déjà pourvu) .
Mais voilà, le hic ! Par bêtise ? Méconnaissance du terrain pourtant miné ? Ou coup de poker ? Il « tombe » sur des intimes du « titulaire » du poste convoité.
Bien évidemment, la rencontre étant à peine achevée, l’intéressé était immédiatement prévenu de la tentative d’OPA. Ce dernier ulcéré par la manœuvre prévient illico presto le camp d’en face, ( les
rebelles), que l’un des leurs est en train de les trahir en voulant rejoindre son propre camp, et n’oubliant pas d’informer en parallèle son GMP stifanien de la duplicité de l’inopportun.
Est-ce que vous suivez ?
Cela vaut bien du Feydeau ou du Guitry ? (version spectacle lycéen de fin d’année)
Chacun rameutant son ban et arrière ban, il s’en suit une foire d’empoignes, avec des tirs de torpilles de part et d’autres afin de couler les projets de l’adversaire où bien sûrs des loges et des
frères sont les otages de ces puériles ambitions.
Le plus drôle c’est que nos 2 compétiteurs s’accusent mutuellement d’arrivisme (sic).
Les paris sont pris : Qui du « commissaire politique » ex stifanien –néo servelien ou du « maquignon »«ex-rebelle-néo servelien va avoir le dessus ? Ou peut-être un 3eme larron ? Suite dans l’acte
2.
Profitons de l’entracte, pour aller prendre un rafraichissement au bar de la Marine.

César du bar de la marine 29/09/2012 14:23



On imagine bien les portes qui claquent, je pense que c'est du Feydeau !!!


Cela ne nous étonne pas du tout, la GLNF avait attiré un grand nombre d'hommes de ce profil.  Espérons qu'ils y resteront.