REVUE DE PRESSE du 21 au 28 mai 2011

Publié le par César du bar de la marine

 Une curieuse semaine de transition s’achève. Tous les Frères sont désormais conscients que le sort de notre obédience sera grandement engagé avant la fin du mois de juin. Aussi la tension semble gagner de nombreux acteurs, ce que reflète la Revue de Presse des articles de cette semaine.

 Il faut dire que le contexte s’y prête particulièrement bien.

  1. Notre EX Guide Spirituel de plus en plus isolé se lance dans d’ultimes manœuvres d’enfumage, et quelques GMP nouvellement nommés qui s’y croient encore.
  2. Le groupe des « dignitaires qui se sont soudain reconnus une fibre de résistants » entend désormais se présenter comme la planche de salut.
  3. La stratégie de FMR et des Myosotis dont la progression prend du temps,  et fait l’objet de d’attaques et de provocations.

Pour illustrer ces trois aspects

Commenter cet article

Gérard Piedebout 30/05/2011 15:14


Bonjour mes Frères,
je vois depuis pas mal de temps des frères qui se disent respectables (dans leur attitude pas dans leus supposés titres) attaquer le frère jean MURAT sur son nom.. encore récemment le comparant au
génbéral et prince d'empire ou au Général de Gaulle pour le grade.
Que l'on puisse critiquer un homme sur son passé, sur son attitude ou ses actes présents, comme sur des paroles données et non tenues est légitime. Je ne suis pas moi-même un défenseur de Jean car
il a fait partie du "sérail" et je pense qu'il ne réformera pas en profondeur le "système" mais je ne peux pas admettre qu'on l'attaque sur son nom.
Mon épouse étant descendante en ligne directe des de MURAT du 12e au 15e siècle j'y vois une attaque personnelle et une insulte intolérable sur le nom.
très cordialement.
Gérard Piedebout


César du bar de la marine 30/05/2011 15:45



Tu as tout à fait raison Gérard... Quoi qu'il en soit il est toujours inconvenant voire insultant de s'attaquer à un patronyme. La plupart du temps
l'homme en question n'y est pour rien !


Pas besoin de remonter au 12è siècle... Je te laisse imaginer la tête de César si on osait l'attaquer sur le sien dont il est fier : ESCARTEFIGUES... Tu
te doutes des plaisanteries grivoises à la DSK puisque en provençal ce nom, trés imagé, est traduit par "sages-femmes" ! Tu l'entendrais sûrement l'embistrouiller jusque de l'autre coté
du Vieux Port, celui qui oserait...



joaben 29/05/2011 20:04


simple précision, Cesar, que je lis toujours dans un reflexe de défense dès que l'"angelisme" auto-proclamé de FMR-Mysostis serait en question.

La vie réelle est faite de compliments et reproches, il y a des carrés noir et blancs, pas des carrés gris ni tout blancs.

Ca ne devrait pas être dur pour des FM de s'adapter à cà. Essaie donc de bénéficier du support de celui qui ne vous epargne pas au lieu de tenter de gommer ou dissimuler des reproches que tous
constatent d'ailleurs même s'ils ne les disent pas ..

Donc, STP, pas de faux-fuyants ! Que Me Legrand veuille faire durer le plaisir et use de faux pretextes (le 24 juin), ca se comprend pour elle, mais que, alors que tu sais pertinemment que c'est un
faux pretexte, FMR-Myosostis la soutienne dans cette imposture et se refuse à l'interroger sur ses actions pro-stifaniennes mérite pour le moins explication autre que charrier, censurer, enfumer
ceux qui vous questionnent.

Si la raison de cette connivence est le fait que vous ne souhaitez pas d'AG dans un proche avenir, CE QUI ME PARAIT TOUT A FAIT LEGITIME, dites-le !!! au lieu de faux-fuyants.

Je suis certain que vous pouvez obtenir un support massif dans une démarche claire et saine comme la "Refondation" qui demande du temps et donc pas d'AG d'election de GM qui nous deriverait des
objectifs.

Par contre, cette tactique de faux-fuyants vous fait perdre crédibilité. Bien sûr, tu peux censurer ce commentaire, pour perpétuer le discours officiel FMR. A toi de voir ! Tu as un allié dont tu
connais la fermeté et la constance et la franchise. Vaut-il mieux le faire taire comme le pratiquent nombre de Myosostis (je sais tu n'aimes pas lire çà ! Est-ce faux ?) ?

Derniere remarque : la bataille du renouveau ne se gagnera pas en pratiquant les méthodes de ceux que nous voulons chasser.

Sans nous insulter personnellement, nous pouvons critiquer nos idées, non ?


César du bar de la marine 29/05/2011 20:56



Pas du tout. Dominique et Claude l'ont rencontré à plusieurs reprises ces dernières semaines et c'est la vérité vraie. Elle attend le jugement du 24/06,
nous l'a dit, et c'est son droit, nous n'y pouvons rien. Quant à l'AG, c'est exactement la même chose, c'est elle qui décide et nous aurions beau la harceler ce n'est pas pour autant qu'on
aura notre AG...


 


Donc aucun faux-fuyant comme tu l'imagines et pourrais le faire croire à nos Frères.


Par ailleurs, César t'en conjure, arrête de préter aux Habitués du Bar de la Marine des sentiments qu'ils n'ont pas (insultes, censures de
critique, etc...) et essaye d'être plus concis dans tes commentaires, ça nous donnera peut-être l'envie de te publier plus souvent. Certains de nos Frères zappent quand ils apperçoivent un
commentaire qui excède 10 lignes...!



le frère de la grande couronne 29/05/2011 19:26


Mon BAF César
toujours pas de nouvelles ce cette tenue du 21 mai où un certain profanateur de nos temples devaient venir,


César du bar de la marine 29/05/2011 22:44



Mais mon BAF, César a déjà répondu à cette question dans les commentaires - n° 21 à 24 - concernant cette réunion... Cf. l'article "Le 21 mai à Nice - Ne soyez pas complices" (clique ici pour le
retrouver). 



courtois 29/05/2011 16:50


LETTRE D UN FRERE

Mes frères, vous vous demandez ce que signifie la Franc-Maçonnerie que nous vivons à la Grande Loge Nationale Française.
Si vous avez une mère et si vous l’honorez, c’est avec votre cœur de fils que vous comprendrez mes propres sentiments.
J’ai repris la forme d’un texte pour y apposer ce fond qui réchauffe mon âme et duquel je tiens à vous faire part. C’est mon cœur qui parle et ces quelques lignes vont vous tracer ce que je
ressens.

Bon alors… Que signifie la Franc-Maçonnerie ?

La maçonnerie, c’est ce cheminement initiatique, cette tradition ancestrale qui m’a été transmise par les anciens afin que je la transmette à mon tour. Ceux qui me connaissent savent qu’il reste
encore du travail sur ma pierre mais je tâche de respecter du mieux que je peux les rituels que je pratique. Avec mon cœur.

Venez dans notre atelier de La Marque et puis dans celui des Nautoniers de l’Arche. Bien avant vous aurez visité ma Loge Mère, cette Loge bleue, lieu de mon initiation. Mais surtout, visitez les
autres car c’est par eux que l’on s’enrichit. Observez les symboles, asseyez vous dans les Temples consacrés. Regardez les frères avec les décors de leur rite.

Réjouissez-vous de tant de beauté.

Mais si la Franc-Maçonnerie n’était que belle, mon amour pour elle ne serait pas si grand. Elle est encore mieux. Intelligente et cultivée.
La clarté de sa pensée, la finesse de son esprit vous sont déjà connus. Des idées venues de la Franc-Maçonnerie ont influencées l’humanité toute entière. Savez-vous que nous sommes de part le
monde, que dans notre tradition se mèlent les différentes origines de la réflexion humaine. D’Esope à Confucius, de la première reine d’Egypte aux empereurs chrétiens.
Tout a contribué à sa formation.

Et vous mes frères, qui êtes aussi une créature de Dieu, ne voyez vous pas qu’en maçonnerie, vous êtes dans un monde connu ? Votre connaissance est la sienne. Et tous ces symboles comme les
calvaires aux croisées des chemins sont comme des témoins de pierre d’une foi vivante.

Notre Franc-Maçonnerie a vu naître des hommes, fidèles, sincères et plein d’amour. Ces trois vertus sont le vrai trésor laissé par nos ancètres. Quel honneur pour notre Franc-Maçonnerie.

Vous comprenez maintenant pourquoi mes frères, j’aime et je vénère la Franc-Maçonnerie comme une mère. Pourquoi si riche de tout ce qu’elle me donne, je désire transmettre cet héritage.
Ne croyez pas que cet Amour que j’ai au cœur soit aveugle mais devant vous, je ne dirais pas les défauts de la Franc-Maçonnerie. Car vous savez bien qu’un fils ne gagne rien à critiquer sa mère.
C’est en grandissant lui-même qu’il la fait grandir.

Si je veux la Franc-Maçonnerie meilleure et plus saine, que je devienne moi-même meilleur et plus sain.

La Franc-Maçonnerie, mes frères a tant de qualités que je ne saurais vous priver de son chemin, si vous savez découvrir son enseignement et ses vertus par vous-même, vous l’aimerez aussi.

Je partagerais avec vous ses bontés et loin de m’appauvrir de ce don, je m’enrichirai de cette tendresse nouvelle que vous lui porterez.

Mais ne l’abimez pas, mes frères, la Franc-Maçonnerie, cette veuve, ma chère Mère.

Ne la blâmez pas, ne la pervertissez pas, ne la démolissez pas car je suis là, moi son fils, prêt à la défendre. Daniel. 55487


César du bar de la marine 29/05/2011 20:50



Mais mon BAF Daniel ? Que crois-tu que nous faisons depuis 18 mois si ce n'est nous battre pour revenir à cette Franc-Maçonnerie dont tu fais le
panégyrique... Allez, vaï, encore quelques efforts et nous allons y arriver !



yunus 29/05/2011 11:00


Réponse à Jacque Gallas – 18559 et à note mise en cause dans cette revue de presse.
Adopter une attitude critique envers la tactique de FMR ou de myosotis est-elle sacrilège alors même que ces observations sont faites sur leurs blogs ? Faut-il alors les ignorer par mesure de
Salubrité Publique ? Faut-il les censurer ?
Dire que certains FF FMR ou myosotis s’opposent à un processus radical de changement , qu’on pourrait appeler révolutionnaire, est-ce les accuser de complicité ou effectuer un constat de consensus
?
La guerre de tranchée est-elle finie que les légionnaires puissent abandonner leur protection minimum qu’est le pseudo ?
Il faut que tu te sentes bien protégé ou immortel pour afficher ton matricule et ton nom. Tu dois faire partie de ces intouchables mais, de grâce, n’incites pas tes FF à sortir de la tranchée alors
que l’ennemi rôde toujours. Tes FF sont tous petits, très peu puissants. Tu ferais mieux de les inciter à une grande prudence.
Et oui, mon BAF, le combat est toujours une situation difficile et il nous en a fallu à nous aussi du temps pour faire la part des choses, distinguer les vrais maçons des faux frères et encore
maintenant, la preuve en est faite.
Comment peux –tu, mon BAF, qualifier inacceptable l’attitude de nombreux frères qui par leur présence physique, leur mise en danger, dans les premières lignes ont investi Pisan pour empêcher le
déroulement de cérémonies iniques et anti franc maçonniques, en rupture avec tous nos serments ?
Mais tu devrais, mon BAF, les encenser, louer leur courage, les citer avec admiration sans attendre que leurs noms soient inscrit dans le marbre des monuments aux morts symboliques ou sur la liste
des exclus.
Comment peux-tu, mon BAF, avec fatuité, et sans aucune enquête qualifier de « taupes » des FF qui mènent un combat quotidien pour que cesse définitivement l’occupation de leur maison par leur
ennemi, travesti en Franc-maçon mais qui n’a cessé de forger des chaînes pour la Vertu et y tresser des couronnes pour les vices ?
Tu voudrais nous museler pour que monsieur FS puisse ne pas se plaindre ! Mais nous espérons tous que ce monsieur se plaigne à la hauteur de nos souffrances endurées depuis des années et pas
seulement depuis 18 mois. Nous espérons aussi qu’il ne sera pas le seul à se plaindre car les coupables sont nombreux et déjà beaucoup essaient d’éviter le châtiment par leurs indignes
flagorneries.
Que connais-tu, mon BAF, qui encourage tes FF à la Vigilance, des FF qui se cachent sous de nouveaux pseudo, que tu appelles avec dédain des « pousse-au-crime » alors qu’ils veulent te claironner
que le combat n’est pas fini, qu’ils t’appellent à la persévérance et à la vigilance.
Pendant qu’ils sonnent de l’olifant pour appeler à la rescousse les FF trop passifs ou désabusés, qui brillent par leur absence ou leur excès de présence aux manifestations officielles et pourtant
hors la loi, toi, tu analyses la partition et tu en tires méchamment des conclusions.
Tu appelles à l’écoute de la musique de chambre.
Quant à nous, nous préférons le son du cor, le soir au fond des bois,
Ames des Chevaliers, revenez-vous encor?
Est-ce vous qui parlez avec la voix du Cor ?
Roncevaux ! Roncevaux ! Dans ta sombre vallée
L'ombre du grand Roland n'est donc pas consolée !
Crois-tu, mon BAF, que nous ne sommes pas désespérés d’attendre toujours et encore une fin pacifique ?
Crois-tu mon BAF, que nous ne craignons pas que notre combat ai été livré pour rien ou pour si peu ?
Crois-tu que dans nos tranchées provinciales, lointaines de Montreuil, nous assistons à l’organisation du défilé triomphal d’un G.M. providentiel sans serrer les dents ?
Crois-tu que nous soyons aveugles au point de ne pas voir tous les apostats à la recherche de l’odeur de sainteté se rapprocher de ce Général ?
Non, mon BAF, tu dois être trop byzantin pour partager nos inquiétudes et nos souffrances…Toi tu penses que c’est une stratégie quand nous te hurlons que c’est une tragédie.
Pendant que tu te tortures les méninges à imaginer les plans alambiqués qui pourraient sous tendre nos comportements, tu ferais mieux, mon BAF, de t’interroger sur le tien.
Tu orchestres une campagne honteuse contre nous, et en triturant nos discours tu fais bien pire que les censurer, tu manipules tes FF. Qu’as-tu donc à y gagner ?
Oui, nous sommes des intervenants courageux et dignes, prêts à tous les combats et nous l’avons prouvé. Heureusement que nos FF des tranchées nous reconnaissent pour tels. Est-ce le cas que tes
frères avides d’un marocain ?
Que sais-tu de nos engagements. Ton intérêt pour nous est si récent que nous te pardonnons ton ignorance mais pas ton erreur de jugement car dans ces temps difficiles et dangereux nous avons besoin
de frères capables de regarder au loin et non pas leur nombril.
Alors non BAF, renseigne toi, enquête mais ne désinforme pas tes FF et surtout méfie-toi de toi-même.
Souviens toi : « ce n’est pas devant soi qu’on rencontre des ennemis. Les plus à craindre se trouvent souvent derrière soi. »
Quant à nous, y a bien longtemps, mais nous nous en souvenons comme si c’était hier, nous avons juré que : « Si vous trahissez votre Serment, vous ne trouveriez parmi tous les Frères, répandus sur
la surface du globe que des vengeurs de la Maçonnerie e de la Vertu. »
Nous savons ce que tu penses de nous et nous, de toi, mon BAF Jacque, nous n’en pensons rien.


César du bar de la marine 29/05/2011 11:16



Là Yunus en remet une couche... Non, mon BAF Jacques, chacun est libre de se comporter comme il l'entend en fonction des nécessités du moment, pourvu que
ça ne gêne pas ses Frères. Nous te sommes gré de ta position qui est toute à ton honneur.


 


En ce qui concerne César polycéphale, il souhaite conserver son anonymat salutaire encore quelques temps pour pouvoir s'exprimer sans
contrainte...