SALUT, LES MIASMES

Publié le par César du bar de la marine

SALUT, LES MIASMES

 

 

Ou « lettre ouverte à mon Frère FIDELE D’AMOUR »

 

 

Mon BAF Emmanuel,

 

La rencontre que tu as eue avec « le Guide » a suscité bien des polémiques, aussi bien sur le Blog que tu animes avec beaucoup de talent, de compétence et de sérieux (le Myosotis Dauphiné Savoie) que sur de nombreux autres, y compris celui du Bar de la Marine.

 

Pour ma part, je dois bien reconnaître que ta démarche m‘a parue sincère, loyale, constructive, et je dirais même, celle d’un véritable Maçon.

 

Je suis certainement plus réservé sur les résultats que tu en espères.

 

A lire attentivement les réponses que tu as faites aux très nombreux commentaires, tu considères, à très juste titre, qu’il n’y a rien à perdre à dialoguer avec la personne que l’on combat, et que, si cette démarche aboutit à une réintégration des Frères exclus et seulement suspendus, ce sera toujours cela de gagné. Jusque là, nous sommes entièrement d’accord.

 

J’avais, il y a un an de cela, entamé une démarche un peu similaire à la tienne, non pas en lui demandant de le rencontrer, mais en écrivant directement au « Guide ». Je souhaitais à l’époque obtenir l’abandon de la procédure de suspension d’un F. de ma Loge, le TRF Lucien M., membre à vie du SGC, un homme exemplaire, très connu et particulièrement apprécié, qui a connu la Lumière alors que le Guide n’avait pas encore vu le jour de la lumière profane. C’est dire…

 

Dans le courrier que je lui avais personnellement adressé, le 24 décembre 2009, je reprenais certains des termes de la Lettre de Vœux que notre Guide nous avait fait parvenir un ou deux jours plus tôt, et j’espérais naïvement qu’il les mettrait en application.

 

Dans sa réponse du 8 janvier 2010, le « Guide » me répondait qu’il conditionnait sa décision à un « acte de contrition » préalable, par écrit, de notre TRF Lucien M.

 

Inutile de dire que notre TRF Lucien M., à ce jour, est toujours suspendu, dans l’attente du bon vouloir du Conseil de Discipline de le convoquer à nouveau (son audience prévue au mois de septembre 2010 a été reportée sine die).

 

Tu vois, mon BAF Emmanuel, qu’ayant moi-même expérimenté, voici un an, une démarche similaire à la tienne, je ne peux que comprendre et approuver ta propre démarche.

 

*

 

 

*           *

 

Mais tu nous as fait part également, mon BAF Fidèle d’Amour, de ton impression sur François S., ton interlocuteur, en considérant qu’il t’apparaissait sincère dans ses propos et ses intentions, qu’il fallait lui accorder le bénéfice de la confiance, parce qu’il est, lui aussi, un Maçon.

 

C’est sur ce point que je ne partage pas ton avis.

 

Tu as certainement pris connaissance des propos sympathiques du Grand Intrus, dans l’interview qu’il a accordée à Nice Matin, parue le 31 décembre 2010.

 

Il qualifie ses opposants de « MIASMES ». Chacun aura la curiosité de consulter son dictionnaire pour connaître la définition exacte du terme.

 

Crois-tu encore un instant, mon cher Emmanuel, FIDELE D’AMOUR, que ce personnage est sincère lorsque tu le rencontres ?

 

Crois-tu encore un instant que ses propos doucereux, tels qu’ils apparaissent, dans la Lettre qu’il t’a adressée, dans celle presque identique qu’il a communiquée aux Frères de l’Obédience, sont le reflet fidèle de sa pensée ?

 

Cet individu n’a pour seule et unique ambition que celle de se maintenir, coûte que coûte, au pouvoir, et d’user et abuser des honneurs et autres avantages permis par la fonction, et par le budget pharaonique de l’association.

 

Cet homme n’a pas sa place parmi les Maçons.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Paracelse 03/01/2011 12:05


Pourquoi Jean Murat a-t-il peur "d'un Maçon libre dans une Loge Libre"? Le fait d'être dans la régularité, donc dans le respect de nos us et coutumes, règle en 12 points exclue-t-il la liberté? Les
maçons réguliers acceptent librement les règles de la Maçonnerie. Nous devons être libérés de tout pouvoir obédientiel dictatorial comme c'est le cas aujourd'hui. Nous pouvons par contre
reconnaître des principes reconnus et définis par une juridiction des Rites qui pourraient valider la régularité d'une Loge, en cas de conflit. Vérification de la régularité, d'accord, accepter un
pouvoir sur nos Loges, pas d'accord. Le pouvoir initiatique n'appartient qu'à la Loge qui le tient par Tradition et filiation d'une Loge Mère régulière. Il me semble que beaucoup veulent en fait,
refaire l'enduit de la maison GLNF, alors qu'il faut la raser!!! J'aimerais que notre Frère Jean MURAT précise, par un texte étayé,les limites qu'il met à notre liberté et comment il voit les liens
entre associaiton , Obédience et la Loge. J'aimerais que notre Frère Jean MURAT écrive avec précision comment il voit la GLNF de demain. Cela nous permettrait d'y voir enfin plus clair et de
pouvoir nous déterminer en toute connaissance de cause. 3B


marc germain 03/01/2011 06:34


je me demande pourquoi les frères ont peur de ce que jean Murat se positionne pour être celui qui peut fédérer les actions?
Jean Murat est un homme respectable et un maçon respecté , alors que faut il de plus ?
Quel est cette peur inconsciente qui frappe nos frère dés que l'on parle d'un leader ? Sommes nous tant marqués par ces dernières années que nous ne puissions plus suivre un homme ? Pour ma part
j'avoue que non !
Il faudra bien que les troupes s'organisent , il faudra bien un fédérateur pour que tout le monde puisse travailler dans le même sens , alors pourquoi attendre de choisir cet homme? Et d'abord
attendre quoi ? Je ne suis pas sur que de ne pas avoir un leader ne soit préjudiciable au changement , car trop de voix ferons taire nos voix; je ne suis pas en train de dire qu'il ne faut pas
écouter tous les frères , je dis qu'à un moment donné, il faudra un porte parole de l'ensemble , mais a trop l'attendre , cela diminuera l'impact de la parole.
Le chantier de rénovation sera plus lourd que celui de la création , alors si nous le faisons avec peur et angoisse des hommes , il n'aboutira pas et tout cela n'aura servi à rien.
Bonne journée


Le Batchimale 02/01/2011 15:44


TT CC FF,
L'interview de JM paraît prématurée.Il semble tomber dans les mêmes errements que fs en matière de communication.
Les blogs myosotis et FMR suffisent largement pour s'exprimer et proposer les axes de réflexion nécessaires à la refondation de l'obédience.
Après un an de lutte je me pose la question sur l'utilité réelle d'une structure aussi lourde que celle existante.
Une obédience à minima,contrôlée par la majorité des FF,permettrait d'éviter toutes les turpides que nous connaissons
Fraternellement


BRANTOME 02/01/2011 13:20


ON RIGOLE BIEN

Il ne faut pas se mentir, on s'amuse bien.Cette période est intéressante.Elle permet à chacun de réfléchir sur ce qu'il attend de la FM et de ce qu'il est venu y faire. Elle nous permet de
comprendre les fonctionnements de l'association. Elle resserre nos liens entre provinces. De découvrir qu'il y a parmi nous des types formidables et Stifanié est parfait dans le rôle du méchant
(c'est vraiment Olrik, toujours à relancer la machine, je vous le dis, des scénaristes n'auraient pas pu inventer un type comme ça) Enfin elle permet à des frères plus timorés de surmonter leur
peur et de s'affirmer. Nous prenons conscience des systèmes de collusion et de fanatisme (louisodargent) et nous donne envie de nous liberer de ces vieilles coquilles . Les crises, sont parfois
édifiantes. C'est le cas de celle-ci. Alors ne dites plus "des frères qui souffrent de cette situation", on dirait de la tartufferie stifanié. C'est un combat joyeux que nous menons . Bonne année à
tous !


César du bar de la marine 02/01/2011 18:49



etteette



Paracelse 02/01/2011 11:47


Cher et BAF César. Je souscris à ton analyse juste et parfaite. Une précision: Emmanuel est notre Frère et SIFANI, s'est pour moi exclu définitivement de notre Fraternité. Tout ce que dit, écrit,
grave ou burine cet individu, n'existe pas. Paracelse, un "Vénérable Miasme" de Septimanie.


César du bar de la marine 02/01/2011 12:01



Mon BAF,


CESAR est parfaitement d'accord avec toi