STIFANI SANS VOIX

Publié le par César du bar de la marine

Merci à notre frère Bérechit pour cet article paru sur le myosostis Ligérien et reproduit ci-après : bonne lecture à tous

 

 

Il y a peu de temps, c'était en mai dernier, lors d'une de mes multiples discussions avec notre Grand Guide Spirituel François Stifani, notre conversation est venue sur Claude S. qui vient d'être définitivement (?) exclu de notre si attachante GLNF. Et mon cher François, après que tu aies affublé notre frère de multiples qualificatifs dont on peut imaginer l'élégance fraternelle qui est l'une de tes marques de fabrique, je t'ai posé cette question:


François, Claude S. a été initié au REAA ?
Oui !


Comment expliques tu qu'il soit parvenu à la responsabilité de TRGMP alors :
qu'il a fallu qu'un frère détecte ses capacités dans le monde profane, que trois inspecteurs ont rendu un rapport favorable, que tous les FF de sa Loge aient émis un vote blanc après son passage sous le bandeau, que personne ne se soit rendu compte au bout d'un an d'apprenti qu'il était ce que tu prétends, que ni son année de compagnon, ni son année de maître, ni ses années d'officier de la Loge puis de VM puis d'officier provincial, puis d'officier national, puis enfin sa nomination de TRGMP, n'aient été stoppés immédiatament compte tenu des jugements flatteurs que tu portes à son endroit ?


Réponse de François Stifani :


d'abord un long silence. Puis un "je ne sais pas répondre à ta question !"


Oui, vous avez bien lu mes chers frères, le Guide, face à l'absurdité de sa vindicte, n'a pas de réponse !


Et en ajoutant que des centaines de frères, dont je m'honore de faire partie, sont "suspendus", ma question de bon sens peut être multipliée...


Bien sur, cher François, il n'y a pas de réponse. Mais il y a un vrai problème : toi et tes complices !


Tu engages des procédures judiciaires parce que tu as vérouillé juridiquement nos statuts.

Dans l'espace sacré de nos loges, ces modifications sournoises ont échappé à nos centres d'intérêt.

Car vois tu, mon cher François, notre seul règlement, notre seul juge : c'est notre Conscience !


Tous les jours, notre miroir nous dit qui nous sommes.
Toi, qui es-tu pour avoir profané des siècles de connaissance initiatique?


Tu réponds toi même :
"Je suis un c... !..."
"Je suis dans le banal et l'ordinaire"


Cette apparente modestie montre que tu n'es pas un initié - ne parlons pas de Grand Maître !


Un Grand Maître ne peut être ni un "c..." ni "banal".

Il a une responsabilité d'organisation de la transmission de la Connaissance.
Et si ce n'est pas un Grand Initié, il a, comme ton prédécesseur, la pudeur et l'intelligence d'être discret et de laisser ceux qui ont parcouru le Chemin, montrer la Voie à ceux qui en sont dignes.


Lors de déjeuners avec Jean-Charles F. celui ci à prononcé deux fois (en six ans) la même phrase :
"Je sais que je ne suis pas un Grand Initié!"


Tu devrais prendre exemple sur ceux qui t'ont transmis le maillet.
Et remplacer le jugement que tu portes sur toi même ("Je suis dans le banal et l'ordinaire") par :
"Je suis dans le vénal et le paraître"


Je t'embrasse.


Berechit

Commenter cet article

Bernard DUMIGRON 15/07/2010 09:53


Cher Elliel,
Ta crainte est bien compréhensible. Par contre, si tu prends soin de relire attentivement l'article de Berechit tu pourras constater qu'il se contente de relater les paroles de JCF. Sauf à admettre
que FMR calque son attitude sur celle de JCF, ton propos me semble inopportun.
Bernard DUMIGRON


eliel 14/07/2010 16:21


Je suis très surpris et très inquiet par cet article.
La notion de "Grand Initié", à ma connaissance ne fait pas partie de la franc-maçonnerie régulière et reconnue, laquelle ne reconnaît que trois degrés ( plus le complément de l'Arche Royale).
Voulez-vous remplacer le "Guide Spirituel" par un "Grand Initié", réincarnation de de Molay ou de Frédéric?
Voulez-vous introduire les "side degrees" dans la franc-maçonnerie régulière et laisser croire qu'ils contiennent des révélations cachées aux M.M.?
Si tel est le projet de F.M.R., il est tout aussi inquiétant que le "trait d'union entre les hommes et Dieu".