tu me fends le coeur........et toi ça te fais rien

Publié le par César du bar de la marine

Alors je coupe  le coeur! Non la réponse dit je coupe à coeur!
C'est le jeu de la manille que l'on pratique entre amis. Monsieur Brun, il est pas de chez nous, il ne connaît pas "Gandolfi", mais au fait c'est pas vous mon Grand Maître. Il est monté à Paris pour faire fortune. De source sûre il a acheté un appartement avenue, de Wagram. A ce que l'on dit il est connu sur la Capitale. 

Au fait si par hasard, en venant par chez nous on vous propose un bateau qui s'appelle " le Pitalugue" évitez le c'est dangereux pour vous car c'est l'hélice qui tourne autour du bateau.
Au fait tante "fine" de la famille de Fanny, vient de me rendre votre ceinture.
Face à votre déshonneur, elle m'informe que vous êtes parti sur "la Malaisie" 
pour mesurer les fonds océanographiques, n'hésitez surtout pas vous pouvez vous pencher. pour voir le plus profond.( de vous même)

 

 bon je vous laisse réfléchir, on se voit au bistrot !

Commenter cet article

athirsata 18/01/2010 15:30


Bonjour,
Depuis ce matin les 102 commentaires ont disparu du myosotis IDF.
Pour pouvoir s'exprimer librement il reste:
http://acacia.over-blog.fr/article-sans-moderation-43171571.html
Même si vous n'êtes pas d'accord vous pouvez le dire du moment que vous n'injuriez personne.


athirsata 17/01/2010 09:51


Mon cher César,
Le sage n'agit pas: il laisse l'adversaire se tuer lui-même.

Or un pouvoir sans vertu est appelé à se tuer lui-même, alors laisse faire et observe, les choses se feront d'elle-même si elles doivent se faire.


abahiram 15/01/2010 09:52


A César café du commerce.
1) Au lieu de s'attribuer des vertus, il vaut mieux les faire reconnaitre par ses frères.
"Mes Frères me reconnaissent pour tel"
2)Il n'échappera à personne que c'est la pensée qui détermine l'action donc si ta pensée n'est pas en harmonie, ton action ne le sera pas.

L'initié est celui qui met ses actes avec sa pensée donc si sa pensée n'est pas en harmonie avec l'obédience qu'il mette ses actes en accord avec sa pensée.


merithanathie 15/01/2010 09:43


A César bar de la marine, je vois que les douches, ça calme.
Tu peux penser ce que tu veux mais pas faire n'importe quoi, on est d'accord.

Alors tu peux arréter cette pantomine qui déshonore la GLNF et tous ses membres.

Tu peux penser ce que tu veux et moi aussi, n'est-ce pas?


abahiram 14/01/2010 20:40


A César café du commerce:
Quand tu sauras ce que c'est qu'être libre en maçonnerie, tu pourras en parler.
la liberté ne peut exister sans la contrainte du serment, celui que l'on fait à soi-même, c'est celui de la fidélité donc de l'harmonie.
Etre libre interdit de dire n'importe quoi et surtout sous l'emprise de ses passions car à ce moment là on en est prisonnier donc pas libre.
Et cette affaire est purement passionnelle donc les auteurs ne sont pas libres.


César du bar de la marine 15/01/2010 07:33


Mon frère j'éprouve quelques difficultés, a saisir ta remarque. Si ton idée consiste à lier le devoir au serment, oui tu es dans le vrai. Mais pour autant cela n'exclut pas la liberté de pensée. Je
suis fidèle à mes engagements envers mes frères et également envers l'obédience, et depuis longtemps j'ai assimilé que la tempérance, prime sur la passion.
Je te laisse ta liberté de pensée, et à la lecture de ton  intervention avec discernement je laisse le soin aux visiteurs de définir qui est dans un discourt emotionnel et passionnel
Bien à toi