DERNIERS RELENTS DE MENSONGE ET D’INTIMIDATION

Publié le par César du bar de la marine

Mes Frères,

 

Certains parmi vous ont reçu un courrier recommandé (ou vont le recevoir) émanant de la Province stifanienne locale. Ce courrier invite à payer les cotisations.

Surtout, ce courrier se termine par une phrase qui laisse explicitement entendre que les cotisations resteraient dues, même si l’on est démissionnaire.

CETTE AFFIRMATION EST FAUSSE.

Les juristes que nous avons interrogés à ce sujet sont absolument formels : en matière de droit associatif,

1.  on ne peut pas obliger à payer une cotisation;

2.  on peut seulement sanctionner ce non-paiement par une radiation, celui qui cesse de payer étant en situation de démission de fait.

D’ailleurs, cette phrase a été rajoutée par les officiers zélés de la Province (notamment celle d’Aurelia), mais elle est absente du message de Maître Legrand, diffusé récemment, qui précise seulement que le non-paiement entraînera la démission de fait.

Tous les Frères qui souhaitent rejoindre la GL ALLIANCE sont invités à adresser  leur démission au siège de la GLNF.  Mais de toute façon tous ceux qui n’auront pas payé pour le 15 mai seront tous considérés comme démissionnaires de fait.

Ce type de LRAR  cherchant à faire croire, que de toute façon, démissionnaire ou pas, il faudrait payer, traduit bien les mensonges auxquels le clan Stifani et son appareil provincial nous ont habitué et leur goût prononcé pour l’intimidation !

Heureusement  c’est le passé, l’avenir se construisant devant nous avec la GL ALLIANCE. 

Fraternellement

César

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

G 29/04/2012 23:57

J'ai un soucis sur le paiement des cotisations.
Je refuse depuis 2 années de ne pas les payer.
Je serais Stifani, une fois ratifié (juin ou après, ce qui arrivera), je demanderais à des milliers d'huissiers dans toute la France de poursuivre en recouvrement de créances les cotisations
impayées, celles-ci étant dûes jusqu'à l'année de radiation (automatique à la GLNF au bout de deux ans) ou de démission.
Donc, comme j'ai entendu de nombreux FF à Tours le dire, si l'on ne démissionne pas officiellement de la GLNF avant le 31 août, la cotisation 2012-2013 pourra être, en Droit, recouvrable. Il y a
donc semble-t-il un risque légal d'être obligé de payer si on ne démissione pas officiellement et à temps.
Des blogs indiquent que le droit associatif ne permet pas de poursuivre en recouvrement de créances, ce qui est surprenant à mon sens. Toutefois, des recherches mènent directement sur le site de
Legifrance : "Suite à l'exclusion, l'association pourra exiger le paiement des sommes non payées (jusqu'à 3 années avant l'exclusion)."
Aussi, je souhaite des précisions sur ce qui permet d'infirmer la doctrine établie sur ce site Etatique.
Merci pour vos retours ; il est important de prévenir les FF de la nécessité impérieuse - ou non - d'un courrier officiel de démission pour ne payer 2012-2013 sans pourtant être dans l'association
en question ?!

César du bar de la marine 30/04/2012 14:19



Ton commentaire m'a interpellé par rapport à tous les échos recueillis jusqu'alors, j'ai donc sollicité une étude approfondie.   Je t'invite a
prendre contact via le contact de ce blog, ainsi je te répondrai dès que j'ai une réponse fiable.



Ramuntcho 26/04/2012 18:38

César, tu me censures bien...

César du bar de la marine 26/04/2012 23:09



????????????????????



joaben 26/04/2012 09:56

Lorsqu'on est d'accord(sauf sur ta conclusion, evidemment), disons-le ...

Ce courrier Legrand n'a rien de surprenant. Il manifeste simplement la seule raison d'être de Me Legrand à la GLNF : encaisser des honoraires et payer ses partenaires commerciaux(auditeurs, agence
de sécurité,avocats, etc.).

Donc evidemment, tous les moyens sont bons : laisser croire aux opposants internes qu'ils pourront obtenir une majorité de non-ratification et aux pro-stifaniens que la GLNF pourrait survivre à
cette gabégie ...
L'argent n'a pas d'odeur.

La naïveté est vraiment sans limite, car qui peut penser que Me Legrand se sente investie de resoudre les problemes GLNF ? La seule obligation de Me Legrand est de remplir les caisses de son
cabinet et accessoirement de faire mission minimum pour ne pas être virée.

Il ne faut evidemment pas payer ! ni les opposants, ni les pro-stifani.

La solution est claire : faire annuller l'AG Legrand de fevrier(il y a suffisemment d'irrégularités). Faire reporter cette AG de juin inutile(en attendant Stif reste candidat, simple membre de la
GLNF). Toutes les loges zombies interdites.

robert missonnier 26/04/2012 07:21

dans quarante huit heures je serai,nous serons,plusieurs F.F de notre R.L,présents à Tours,alors que nous soyons démissionnaires ou virés quelle différence?? le résultat sera identique adieu la
G.L.N.F et son grand bordel cela fait deux années de perdues ils ont fini par nous rouler dans la fange et lors de la prochaine tenue nous ouvrirons les Travaux sous les auspices de la Grande Loge
"Alliance maçonnique Française" et nous porterons à nouveau les santés à samedi en notre bonne ville de Tours R.M

César du bar de la marine 26/04/2012 23:07



portez aussi des toasts à tous ceux qui auraient aimer y participer et ne pourront le faire



GARGOUILLE 26/04/2012 04:01

« le clan Chti-Fanny et son appareil provincial nous ont habitué et leur goût prononcé pour l’intimidation ! »
Ô César tu n’exagères pas un peu ? Crois tu vraiment qu’il intimide encore qui ou quoique ce soit ? Quelques abrutis ou quelques accrocs de la subordination sans condition pratiquant encore la
flagellation plus par vice que par plaisir… Dans notre société permissive, la déviance est la forme exaltée d’une liberté illusoire dont la définition freudienne se réfère au complexe oedipien que
des hommes peuvent avoir transféré sur d’autres hommes (plutôt que la mère). D’où la possibilité « d’intimidation » susmentionnée je présume ? Car dans tous les autres cas, on s’en fout comme de sa
première chaussette, n’est-il pas vrai ?

César du bar de la marine 26/04/2012 23:05



Il est vrai que nous pouvons nous foutre comme de notre première chaussette de leur tentative d'intimidation,   mais cela n'empêche pas les Zélés
stifaniens provinciaux de tenter le coup. C'est tellement imprégné dans les pratiques du clan