Quelques Analyses et Commentaires des CHIFFRES de l'AG

Publié le par César du bar de la marine

Mes Frères,

Cette assemblée générale ubuesque vote les 8 premières résolutions et refuse la 9ème qui en est la clef de voute ?!  Au-delà de  cette incohérence, l’analyse des chiffres nous apporte déjà quelques enseignements.

Premières observations :

·        Effondrement du nombre de votants.   Me Legrand s’est félicitée elle-même de la « démocratie » de cette assemblée, pourtant le fait est incontestable : il y a eu seulement la moitié de votants  (965) à cette AG du 4, par rapport à la dernière AG regroupant tous les frères dans un même lieu, celle du 25 mars 2010.  Passer de 1900 votants à la moitié, n’est pas un indice de démocratie.

 

·        Un nombre colossal de Délégués privés de leur droit de vote. Les flèches de l’affiche d’entrée dirigeant d’un coté ceux autorisés à voter et d’un autre ceux qui étaient privés de leur droit de vote, étaient très représentatives de la manipulation orchestrée.

 2012 02 04 AG entrée séparées Votants -Non Votants

D’ailleurs les deux flèches auraient du être de taille identique, puisque selon l’article à la fois très tonique et bien documenté du myosotis Lutèce « Des baffes qui se perdent ! » les Délégués privés de vote, étaient environ un millier ! (Beaucoup l’ayant appris sur place !!!)

 

Cela ne les a pas empêché de lever le bras contre les résolutions, mais n’ayant pas de boitier électronique (voir photo), leur vote n’a pas été pris en compte.


2012 02 04 Délégués privés de boitier électronique de

·        Seulement de 50 à 90 loges sur près de 1630, ont été favorables aux résolutions.

En effet un petit calcul rapide fait par notre Frère « CPF » montre que sur les 965 votants, il y avait:
- 430 membres de droit nommés par FS (soit 45 % des votants)
- 49 Loges "miroirs" selon les estimations du Blog Lutèce soit 98 votants (ce qui fait déjà 528 votants directement nommés par FS)
- enfin environ 30 voix supplémentaires sont apportées par les Loges convoquées au niveau de l'ensemble des votes.


On peut dire sans risque important d'erreur que la majorité était déjà acquise sans la participation réelle d'une seule "vraie" Loge ( 528 voix sur 965 votants).

Par exemple, si on ajoute 338 voix (soit environ 170 Loges) ayant voté contre lui pour le budget, on arrive à 528 + 338 = 866 votants sur 965 en tout ;

 

 

On en déduit  donc 965 - 866 = 99 Frères réellement issus de Loges qui ont voté pour FS (ou ses comptes).

Ceci ne représente qu'une cinquantaine de Loges qui ont vraiment soutenu FS et son équipe sur les 1630 Loges que compte la GLNF (une majorité écrasante comme cela sera certainement publiée dans la future Brève).

En fait donc, seules 50, peut-être un peu plus, disons allez, 90 Loges au maximum ont réellement voté pour lui (je ne parle pas de sa "ratification").

 

Ce qui est curieux, c'est que les voix additionnées de FS ne dépassent pas 570, alors qu'il a dès le départ 528 voix désignées directement par fs et ses acolytes (ils ne l'ont peut-être pas suivi à 100 %).

Tout ceci pour dire que moins de 7 pour cent des Loges de la GLNF ont voté réellement pour lui (même pas une Loge sur 15), et il remporte le scrutin.

Bonjour la Démocratie comme dirait Me Legrand, lors de l’AG !

Heureusement que nous avons l’ULRF ! Adhérez au plus vite, si ce n’est déjà fait. voir lien vers adhésion en ligne,

 

L’ULRF quant-à elle vient de produire ce communiqué :

L’Union des Loges Régulières Françaises a pris acte des résultats de l’Assemblée Générale ordinaire de ce jour

 

Les résultats pour le moins contrastés entre la validation de tous les éléments financiers et le refus de ratifier la désignation du Président de l’Association, en la personne es qualité du Grand Maître, créent à l’évidence un contexte nouveau dont il convient d’étudier avec soin toutes les conséquences.

 

Les prochaines heures et les prochains jours y seront consacrés et feront l’objet de prochaines communications.

 

Pour autant, le projet de nouvelle Grande Loge, tel qu’il a été présenté lors de la Convention Nationale du 28 janvier reste plus que jamais d’actualité et la première réunion de mise en oeuvre de cette refondation s’est tenue jeudi 2 février sous la présidence d’Alain Juillet. Voir à ce sujet les réponses données par ce dernier à François Koch, telles qu'elles sont relatées dans l'article "Stifani ne reconnait pas sa défaite".

 

Fraternellement

César

 

 

Commenter cet article

GLOMAUD 05/02/2012 22:37

BONNE ANALYSE!
C'EST UN CAMOUFLET,UNE HUMILIATION!!!
COMMENT FAIRE CONFIANCE A UN PERSONNAGE QUI DÉFRAIE L'ACTUALITE SI ON SE RÉFÈRE A L'ARTICLE DE L'"EXPRESS
QUELLE BELLE IMAGE DE LA G.L.N.F

petits farcis niçois 05/02/2012 20:55

Décidemment, je ne comprends pas vos réactions mes Frères !

Notre problème n’était pas de payer ou pas les capitations, mais de dégager le gourou et sa clique.
C’est fait.
Alors, oui, les cotisations sont votées ? la belle affaire ! Mais l’essentiel est bien que Stifani n’ait plus rien à faire au 3ème étage de Pisan.
M° Legrand lui avait demandé, avant ce vote, de quitter Pisan, mais le nouvau Président ex Grand Maître s’y refusait. Comment le pourrait-il encore, alors que la ratification du « Président –Grand
Maître » a donné son verdict ?
Et croyez vous qu’après ce vote, Maître Legrand va lui laisser le chequier ?

Bien sur, il crie victoire, de même que le type qui a sauté du toit et qui, passant devant les fenêtrres, répète « jusque là, ça va ». Qu’il chante le vilain merle. Sauf qu’il n’a pas sauté du toit
mais y a été aidé par un vigoureux coup de pied au cul administré aussi par ses « amis » infidèles !
Considérons aussi que Maître Legrand sans Stif, ce n’est plus une ennemie. Demandons-nous qui a une once de légitimité, et qui subsiste en tant qu’interlocuteur possible si ce n’est l’ULRF ?? J’en
veux pour preuve les demandes de son avocat vendredi dernier de revenir au collège électoral de janvier 2011.
Alors ? Vous n’êtes pas contents mes Frères ? Moi, je le suis.
De même que je sais qu’il faut maintenant retrousser les manches, s’unir derrière Alain Juillet, pour mettre en œuvre les bases du projet défini par l’ULRF et, c’est un rebondissement inespéré,
dans le sein même de la GLNF. En une AG extraordinaire dans les 3 mois, les statuts pourront être changés, les règles revues totalement, une nouvelle gouvernance installée :

Décidemment non, il n’est plus question que nous en partions, que nous abandonnions nos temples et nos murs à la clique stifanienne : Le combat a changé d’âme : c’est eux qui maintenant sont sur le
départ, c’est eux qui sont pointés du doigt, eux qui rangent stylos à ordonnances et tabliers de guinguette, eux dont nous allons analyser les comptes !

Dehors les laquais. Nous revoilà chez nous qui n’est plus chez vous !

Enfin, bien sur que notre AG du 4 va être contestée, mais comment revenir sur une assemblée générale extraordinaire rapidement appelée et qui aura transformée les statuts ? Et pour contester quoi ?
des capitations qu’il faudra bien payer si les choses sont rentrées dans l’ »ordre ou la ratification de Bokassa 2 ?
D’autant que, maintenant, c’est Bokassa et associés qui sortiront leurs chequiers personnels, et vous verrez que les volontaires seront moins nombreux !

Alors, au travail, pour une GLNF refondée !

Bernard DUMIGRON 05/02/2012 20:21

Mes Frères,
Je crois plus que jamais que le salut est dans la fuite. La plus belle réponse à donner est de tous partir et de laisser les maçons de l’ombre avec leurs actifs et leurs dettes.
Si nous pouvons en récupérer un peu plus tard, tant mieux si non, tant pis.
Que vous le vouliez ou non il y aura toujours des groupements d’intrigants pour exercer leur art derrière une façade de vertu pour anesthésier les méfiances et déculpabiliser certains de leurs
membres.
Il y aura toujours des chefs d’entreprises convaincus que se tenir à l’écart de tels réseaux est un faute de gestion lourde.
Construisons ailleurs une obédience sélective riche des enseignements reçus grâce aux évènements que nous venons de vivre. Cessons d’être assez naïfs pour croire que la justice est juste et que
toutes les turpitudes reçoivent une sanction immédiate ou rapide.
Nous avons fait serment de respecter les lois et la justice de notre pays. Ce serment ne doit pas être confondu avec la confiance que nous pouvons leur accorder.
Souvenez vous que nous avons mis notre confiance « entre les mains » du GADLU mais pas de toutes les manifestations visibles ou invisibles qu’il a créé !
Cessons de gaspiller l’énergie que nous devons à notre queste. Les Loges bannies ont découvert qu’il est facile d’exercer notre art dans de bonnes conditions pour 100 Euros par Frère et par an
(hors agapes).
Pourquoi ne pas consacrer ces 100 Euros à notre nouvelle Obédience et le tiers de l’économie annuelle réalisée en quittant la GLNF pour honorer les hommes de l’art qui poursuivront le combat en
notre nom ?
Le profit spirituel de ces deux ans nous est déjà acquis et n’ira pas plus loin. Par contre, si nous sommes 20.000 maçons sincères (et plus je l’espère) n’est-il pas préférable de faire face chaque
année à 2.000.000 d’euros de cotisations plus 2.000.000 d’euros d’honoraires, plutôt que de payer 8.000.000 d’euros par an pour financer des « frères » qui luttent contre nous ?
Bernard DUMIGRON miasme 16397

cincinnatus 05/02/2012 18:55

Une question votre honneur, est il envisagé de demander l'annulation de cette AG compte tenu du fait que la majorité des loges n'a pu voter?
La justice serait elle aveugle ou les jeux auraient ils toujours été faits en raison de ce que d'aucuns appellent les "intérets supérieurs".....mais de qui et de quoi?

César du bar de la marine 05/02/2012 19:07



Cela nous parait évident tant les disfonctionnements et manipulations ont été nombreux 



F 05/02/2012 18:14

En octobre 2010, il y avait 3300 votants (généralement 2 par Loges) et non pas 1900. Sauf erreur de ma part ...

César du bar de la marine 05/02/2012 18:51



Le 16 octobre il y avait effectivement 3300 votants, mais ce n'était pas tout à fait comparable puisqu'il s'agissait de multiples réunions à travers
toute la France. En terme de lieu unique, la précédente était le 25 mars 2010.


Toutefois 955 votants  à comparer aux 3300 de la dernière AG donne aussi une idée de l'ampleur du démantellement scandaleux des loges
artificiellement orchestré par le clan stifanien.