REVUE DE PRESSE du 12 au 18 février 2011

Publié le par César du bar de la marine

REVUE DE PRESSE du 12 au 18 février 2011 <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" />

Les évènements majeurs de la semaine

Cette semaine aura été marquée par 5 grands thèmes que nous développerons successivement :

  • Le lancement du Livre Blanc annoncé lors des Assises de Montreuil le 5 février.
  • La rébellion de l’Ile de la Réunion lors du déplacement du Guide et de son escorte.
  • La visite de Maître Teitgen chez Maître Legrand notre administrateur avec les défenseurs de notre EX.
  • L’évolution des tendances concernant la nécessaire modification des statuts de notre Obédience.
  • La publication des 13 éléments de langage (ou comment bien parler aux troupes à l’usage des GMP).

Nous terminerons comme d’usage par un digest d’articles divers qu’ils soient croustillants, fédérateurs, ou simplement désolants…

Le lancement du Livre Blanc

Le samedi 12 février

Le Myosotis Ligérien, très vite relayé par FMR et les autres Myosotis titre : « Une semaine déjà ! Et maintenant ». Une semaine après le succès historique des Assises pour la Refondation de la GLNF à Montreuil, ce qui nous a été promis est mis en place.

Le blog : « Livre Blanc pour la Refondation de la GLNF » est en ligne.

Il est important que tous les lecteurs de cette revue de presse se sentent concernés et fassent connaître ce blog dont le mode d’emploi nous y est décrit comme suit :

« Annoncé lors de la clôture des Assises Nationales pour la Refondation de la GLNF, le chantier du Livre blanc s’ouvre aujourd’hui. Il est vôtre, et vous permettra, comme avec les contributions que vous aviez apportées avant les Assises, de faire entendre votre voix sur ce que vous souhaitez que soit la GLNF de demain.

L’adresse mail dédiée livre.blanc2011@gmail.com vous est dès à présent ouverte pour poster toutes vos contributions. Une synthèse régulière en sera publiée. […]

[…] Chacune de ces réflexions pourra naturellement faire l’objet de vos commentaires. Pour une plus grande facilité de lecture, leur version pdf imprimable se trouvera également dans les rubriques correspondantes (Les Loges, Les Rites et les Juridictions, l’Obédience) en tête de cet article. « 

Le premier article de notre Livre Blanc : « Pourquoi l’Obédience n’est-elle pas un Ordre ? » remet en place des concepts hélas déformés et interprétés au fil des ans pour servir les intérêts que désormais nous savons. Le collectif Livre Blanc conclut ce premier bel article comme suit :

« Affirmer que l’obédience n’est pas un Ordre, ce n’est pas la rabaisser mais bien l’élever. C’est la rendre à la noblesse de sa fonction, celle de protectrice du dépôt sacré confié à la franc-maçonnerie traditionnelle et qui s’épanouit dans l’Ordre maçonnique immatériel. C’est la rendre à l’humilité de celui qui sert sans rien attendre en retour d’autre que l’accomplissement d’un devoir. C’est montrer qu’il est permis d’espérer en un homme maçon débarrassé de ses passions et en une structure obédientielle fondée sur une confiance partagée. »

Il ne vous reste plus qu’à contribuer largement à cet édifice commun pour que notre Obédience devienne à notre image.

Le lundi 14 février

Le Livre Blanc publie son second article : « Elire certains Officiers est-ce rompre avec la Tradition ? ». La question posée se base sur le fait que les VM sont élus par leur Loge. Les GMP et OP pourraient donc être élus par les VM de leurs provinces respectives…

Déplacement de FS et de ses proches à la Réunion

Le samedi 12 février

Le Myosotis de Neustrie alerté au petit matin par un article publié par le Myosotis Réunionnais tard dans la nuit de vendredi s’indigne : « Pourquoi la réunion avec Maître Legrand a été reportée ? »

Nous a apprenons avec stupeur (si tant est que nous puissions encore nous étonner) que Maître Baloup ne pouvait pas être à Paris le 11 février car il était l’un des bénéficiaires des 4 billets aller retour en first dont la  grande sollicitude de Maître Legrand aurait gratifié notre EX tant pour lui-même que son défenseur et deux autres heureux élus à ce jour non encore identifiés.

L’indignation du Myosotis Normand s’exprime notamment comme suit :

« Maître Monique Legrand, vous aurez du mal à nous faire avaler le fait que la GLNF a des problèmes de trésorerie immédiate.  Ou cela est vrai et il n'est pas question de dépenser (sur quel budget d'urgence au fait ?) pour que certains se pavanent aux frais des cotisants (dans ce cadre il n'y avait pas urgence : demandez à nos frères Réunionnais) ou alors (et c'est ce que nous croyons) il n'y a aucun soucis de ce côté, mais ce n'est pas une raison pour gaspiller l'argent des membres. D'autant que le budget n'a pas été voté en Assemblée Générale, ce qui inclut le budget de fonctionnement. »

Enfin, Myosotis Normand nous invite bien naturellement à prendre connaissance de l’article tardif du vendredi 11 du Myosotis Réunionnais : «Inauguration de la foire aux bisounours ». Cet article a et pour cause réjouit de très nombreux commentateurs.

Nous y apprenons que pas plus d’environ 150 personnes dont  70 à 80 Frères ont assisté à la coupure du ruban inaugural du Temple dont le coût annoncé de 1.089.000 € semble laisser nombre de Frères dubitatifs.

Il a été distribué un petit fascicule de 27 pages sur papier glacé, préfacé par l’ex-GM. Les autres pages sont dédiées à la gloire de l’œuvre du GMP, agrémentées  de nombreuses photos. Combien tous ces vols pour la Réunion, ces nuitées et repas ainsi que ce fascicule ont-ils coûté ?

En toute dernière minute Le Veilleur nous informe que la consécration du temple prévue pour le samedi après-midi est annulée pour cause de pluie!!! Vu la météo notre Veilleur pencherait plutôt pour une excuse de dernière minute inventée pour éviter les humiliations causées par l’absentéisme manifeste des Frères.

En ce même samedi 12 février, le Myosotis Paris Grande-Arche rebondit en nous interrogeant : « Y a-t-il sérieusement conflit d’intérêts ? ». En qualité de quoi Maître Baloup ou Frère Baloup est-il présent à la Réunion ?

Le dimanche 13 février

Le Myosotis Réunionnais nous informe sur les suites du fiasco de la veille : « Il fallait qu’il vienne ». Nous apprenons par cet article, que nous reprenons in extenso, qu’un contre ordre peut être dû à la clémence des cieux (n.d.l.r.) a permis au Veilleur de rédiger son article comme suit :

« La consécration du nouveau temple de Saint Denis s’est effectuée hier sans tambours ni trompettes et avec encore moins d'allégresse sous le maillet de FS. Des quelques 600 frères que compte la Province seulement 160 étaient présents pour une tenue qui aurait du en mobiliser au moins 400.  Sur les colonnes peu de maitres s'étaient déplacés, la grande majorité de l’auditoire étant composée de compagnons et d’apprentis. Il était à remarquer également l’absence de nombreux OP. 

Même si de nombreux frères se sont privés de la cérémonie de consécration du nouveau temple qui reste pourtant un moment unique dans la vie d’un maçon, même si cette cérémonie  ne fut pas la fête qu’elle aurait du être de par la présence de l’ex GM, il fallait qu’il vienne !

Ceux qui l’ont approché vous diront qu’il n’y a qu’une chose qui l’intéresse lui , il ne fait aucune remise en cause de lui même, il ne voit que par la fonction, et seulement le pouvoir temporel qu’elle lui donne.

Oui, il fallait qu’il vienne, car depuis la contestation n’a jamais été aussi forte ici et monte crescendo alors de nombreux FF se rendent enfin compte qu'on ne leur a pas tout dit. Plusieurs loges se sont élevées officiellement pour le départ de FS et d’autres les rejoignent.  Sa venue a été le déclencheur de cette contestation latente mais que personne n’osait encore affirmer. Donc même s’il nous a gâché notre fête, il fallait qu’il vienne.

Il faut que vous sachiez aussi que le guide n'a pas manqué de distribuer quelques médailles de récompense à quelques FF pour "services rendus". Ainsi, lui et son serviteur local persistent à penser qu'il est encore possible de calmer les troupes, à ce stade de la contestation, en complétant la panoplie des colifichets de ceux qui se sentent grandis par ces distinctions purement bling-bling.

On murmure déjà ici de possibles sanctions qui pourraient être portées à l’encontre de loges ayant affirmées leur position sur les dérives de notre GLNF. Qu’ils ne prennent garde que la Réunion ne soit un deuxième Val de Loire

Debout mes Frères et tournons nos regard vers la lumière qui n’est pas du coté ou FS porte son regard. »

Quelques heures plus tard en ce même dimanche 13 février le Myosotis Neuilly Bineau bien vitre repris par le Myosotis Rhodanien, ouvre ses colonnes à une information que vient de lui communiquer notre Frère René Hervet. Cet article : « La classe !! » mérite lui aussi que nous vous le retranscrivions in-extenso :

« A quoi servent nos capitations. Cela peut être utile de le savoir !

Pour un voyage de dix heures décalage horaires de 3 heures

Vol Air France 3580

Départ le 10 février 21 heures Orly Ouest

Arrivée le 11 février 10 heures  Saint Denis-Rolland Garros Ile de la Réunion

First Classe place 2G monsieur Stifani François

Vol Air France 3583

Départ le 12 février 22 heures Saint Denis-Rolland Garros Ile de la Réunion

Arrivée 6 heures Orly Ouest

First Classe Place XX monsieur Stifani François (je vous donnerai le numéro de place)

Coût : aller et retour 4184.97 €

Plus les accompagnants, total 20 924,85 €. Je vous laisse juge.

Quand je pense que chez certains Frères le frigo est vide. Je dégueule.

Les frais engendrés sur place ?

NO COMMENT

René Hervet 14633 vous dit

« Messieurs un peu de pudeur en ces temps de difficultés financières pour un nombre croissant de Frères, une crise de morale et d’éthique dans NOTRE Glnf» »

Le lundi 14 février

Le Mysosotis Réunionnais titre : « Tchao pantin ! ». En fin de compte les 20.000 € de frais générés par le week-end du Guide et de son escorte permettent au Veilleur de conclure :

« Il est maintenant rassurant pour nous de savoir, alors que notre province avait plébiscité FS lors des votes des assemblées pluri bidouillées, que les FF de la Réunion ont enfin pris conscience de la réalité de la situation et qui par leur absence à ces manifestations ont voulu faire savoir  à FS et à celui qui s’affirme encore GMP, alors que l’Ex-GM qui lui avait donné son pouvoir s’est démis de lui-même, qu’ils ne cautionnaient plus leurs agissements.

Quant aux menaces qu’aurait proféré notre « Ex-GMP » il devrait prendre conscience qu’eu égard à la situation chaotique, l’heure n’est en effet plus aux exclusions, suspensions  ou autre sanctions. Le fabuleux motif du manquement à l’éthique maçonnique n’a plus cours. Quel GMP (ex) oserait encore enflammer une province en pondant une « lettre de cachet » ; Le régime de la terreur qui a marché à une époque encore récente est maintenant révolu. Vous ne risquez plus rien mes FF, comportez vous et exprimez vous sans crainte, mais toutefois sans haine ni violence. »

Le mardi 15 février

Le Blog Clicanoo.re le journal de l’île de la Réunion titre : « Un nouvel espace pour la GLNF à Sainte Clotilde ». Cet article accompagné d’une photo montre bien la très faible densité de l’auditoire qui meublait l’espace autour de nos « dignitaires ».

<?xml:namespace prefix = v ns = "urn:schemas-microsoft-com:vml" />

Il nous montre également l’ampleur de la dégradation de notre image de marque et ce malgré sa conclusion optimiste : « “La GLNF n’est pas une association de malfaiteurs - certains de ses frères sont des maçons sincères - mais c’est le système dans son ensemble qui est dévoyé” »

 

Le mercredi 16 février

« Guadeloupe : La Farandole des vanités », un long article du Myosotis PACA consécutif à une lettre que César a reçu de Frères de la Guadeloupe. Les évènements de la Réunion semblent vouloir se répéter d’îles en îles…Avant de s’inquiéter des frais énormes que cette nouvelle « parade » va engendrer, César se pose les questions suivantes :

« Avec la visite annoncée de l’AGM Ph Tard . et de l’AGS J-M Bal. à l’occasion de l’installation du nouveau GMP nommé par le TRF F.S. déjà démissionnaire de son poste de G.M. Outre l’inopportunité de cette nomination dont personne n’en voyait l’utilité en ces temps d’incertitude et de trouble, les frères de Guadeloupe s’interrogent sur la nécessité de ce déplacement et les frais somptuaires que cela entraîne, alors que l’on nous fait croire que les caisses de la GLNF sont vides.

L’objet du voyage en Guadeloupe de ces seigneuries est double :

-       Procéder à l’installation du nouveau GMP, qui ne sera utile qu’à lui-même.

-       Consacrer une nouvelle loge à Basse-Terre pour satisfaire à la gloire de la Maçonnerie obédientielle.

La question que se sont posé tous les frères de la Guadeloupe est la suivante :

Était-il nécessaire d’accepter une nomination au poste de GMP d’ un GM démissionnaire et dont la légitimité est largement contestée par une écrasante majorité des frères de la GLNF, autant que par les juridictions qui estiment même que la chaire de GM est vacante ?

Les affaires courantes de la Province auraient pu être expédiées par le DGMP sans que cela ne nuise en aucun cas à la bonne marche de la Province.  

Rien ne justifie cette précipitation du DGMP à accepter cette nomination et ce ne sont pas les raisons évoquées telles que cette absurde « peur du vide » qui emportera l’adhésion des frères . Beaucoup de frères sollicités pour faire partie du nouveau collège provincial ont décliné, à raison, l’offre qui leur était faite.

Bien sûr, il y aura toujours des frères adeptes de cette maçonnerie obédientielle dont nous voyons les effets pervers tous les jours, qui vont accepter d’aller à « la soupe ». Mais que représentent-ils à part eux-mêmes ?

Quelle légitimité peut-avoir un GMP qui détiendrait son autorité d’un GM démissionnaire et dont la légitimité est largement contestée par les Frères de la GLNF, par des juridictions et dont la reconnaissance sur le plan international risque de devenir problématique ? »

Tard dans la nuit de mercredi à jeudi : « Après le maillet d’or le maillet de plomb » vient dans la droite continuité de la révolte croissante en Guadeloupe. Le Myosotis Réunionnais nous dévoile les représailles déjà mises en œuvre par celui-là même qui se prépare à être accueilli comme il se doit en Guadeloupe. Lisez plutôt ce que nous dit le Veilleur de la Réunion :

« Très très colère notre Ex-GMP- Ex-AGM suite au passage dans notre ile de son ami ex-GM alors que les manifestations annoncées de longue date ont fait pschitt … un vrai fiasco.

Du coup il n’a pu résister à pondre des ordonnances de suspensions. Celles-ci commencent à tomber. Cinq Frères sont déjà directement intéressés par ces sanctions dont 4 font partie d’une des plus anciennes  RL de la Réunion  K… N°425 ayant reçu il y a encore quelque mois le maillet d’or de la GLNF pour l’exemplarité dans son action.

Actions du cœur où une vingtaine de volontaires ont mené à bien un chantier illuminant de son éclat toutes les plus belles réalisations de solidarité à La réunion, achevé dans la discrétion, l’amour et sans ostentation.

Détail croustillant : Cet élan de tous à partir d’un tronc de la veuve qu'ils remplirent avec bonté n’a même pas fait l’objet d’une ligne dans le set de table glacé édité à grand frais à la gloire des bleuets alourdis par leurs décors. Un pâle oubli des membres de notre cellule de propagande provinciale.

Le cinquième étant le VM de J…au St S…N°1011.Quel est l’objet de son horrible forfait après dix-huit mois passé à l’Orient, à la chaire du roi Salomon ?

Il organisa  simplement dans le cadre de ses fonctions, et dans le plus total respect des règles, un comité de MM majoritairement opposé à l’hommage organisé à grand frais pour l’ex-GM démissionnaire.

Belle réaction des activistes provinciaux, on préfère casser le thermomètre que de soigner la température.

Des mois après l’ex-GM épuisé, ridiculisé, décrédibilisé et impuissant, notre GMP utilise à son tour des “cartons rouges”. Mauvais choix.  Cela sent le règlement de compte à plein nez, Il faut se rappeler que le GMP s’était vu refuser sa demande de visite des loges de perfection du REAA qu’il considérait à tord comme étant sous sa juridiction. Ah! égo quand tu nous tiens!!!

Il est à noter le peu de cas que fait Ph…. Tard…(qui persiste à se croire toujours GMP) des décisions prises par les trois juridictions qui, je le rappelle, ont déclarées vide la chaire du roi Salomon. Dans son courrier il écrit texto : « …Un certain nombre de Frères faisant référence à une prise de position de certains systèmes dits « de perfections » (Il fait quand même partie du Chapitre !!! C’est dire l’estime dans laquelle il porte nos ateliers supérieurs et le sien en particulier! Nos Frères qui en font partie en tireront les conséquences) et se réclamant de ce dernier, se sont crus autorisés à tenter d’empêcher le bon déroulement de ces manifestations. »

 Il semblerait donc que l’on reproche à nos Frères d’avoir suivit leur conscience en s’abstenant de venir à ces manifestations et à avoir osé dire pourquoi. Ne tomberions nous pas dans un sectarisme des plus primaire ou personne ne peut plus s’exprimer. Je comprendrais que s’ils étaient venu manifester directement durant les cérémonies ils eussent été sanctionnés mais là n’est pas le cas. Ceci est en contradiction la plus totale avec les lois de notre pays  que nous nous devons de respecter. Ces sanctions doivent être immédiatement levées et il est de notre devoir de dénoncer de tels agissements.

Considérez donc mes Frères ces sanctions qui vous frappent comme le symbole d’une récompense a la fidélité de votre engagement envers notre Ordre et recevez ce" maillet de plomb" avec honneur et bonheur.  Nous sommes là de plus en plus nombreux à vouloir vous entourer et vous témoigner toute notre affection.

Mon Cher Philippe il te reste encore 445 Frères a suspendre des fois qu'ils te disent pourquoi ils n'ont pas répondu a ta convocation. Ton secrétaire a un sacré travail!!!Et rappelles  toi que dogme et idolâtrie de personne ne sont pas de mise en maçonnerie. »

Le vendredi 18 février

Le Myosotis Réunionnais nous fait part de la vague de représailles mise en œuvre suite au boycott massif lors de la dernière visite du Guide et de son escorte. L’article « Dictature censure et tribunal d’exception » nous renseigne sur ce qui attend nos Frères de Guadeloupe si comme nous le souhaitons ils devaient ce week-end adopter la même attitude que nos Frères Réunionnais. Dans cet article nous découvrons que :

« […] En effet, l’AGM itou GMP* du haut de sa suffisance, en ce 14 février jour dédié à l’amour, vient de pondre pas moins de 5 ordonnances de suspensions.

Deux  VM en Chaire, au motif : « qui ont refusé de reconnaître l’autorité du GM* qu’ils affirmaient démissionnaire – refusé de participer à la tenue de Gde loge provinciale et encouragé le boycott des manifestations »

Ces VM sont remplacés par un lieutenant fidèle au GMP*qui ne connaît toujours pas ses rituels et un RF aimé de tous et dont on se demande encore ce qu’il vient faire dans cette galère. Les 3 autres suspendus sont : un officier provincial actif « qui a manqué à ses obligations et causé par là même un trouble » (là c’est du grand n’importe quoi !!!), et 2 autres FF « pour  avoir circularisé le courrier signé des 3 ordres initiatiques,(quelle horreur !!!) tenu des propos diffamatoires à l’encontre de certains dirigeants (!!!) locaux et nationaux de la GLNF, sans toutefois les nommer (!!!) » Il faudra quand même que l’on m’explique comment tenir des propos diffamatoires envers quelqu’un sans le nommer. La seule solution que j’envisage étant que ces personnes se seraient reconnue au travers de ces propos donc si elles se sont reconnues c’est qu’une vérité était dite donc si vérité pas de diffamation ! L’accusation ne tient plus !

Pour compléter cette volée de suspensions, 2 autres ordonnances, l’une pour désigner un « médiateur provincial » adepte de notre site qui pourra être saisi par le GMP*  à l’occasion de tout litige qu’il aura à connaître et l’autre pour nommer les membres du conseil de discipline provincial, sorte de tribunal d’exception présidé par le député GMP*  dont la « carrière » maçonnique fulgurante a surpris plus d’un et qui ne fait d’ailleurs pas l’unanimité dans son propre camp. Cette « juridiction spéciale » comprend outre son président, 5 membres dont le dévouement frise l’idolâtrie, ainsi que 2 suppléants. (Il se murmure que notre GMP* aurait de plus en plus de difficulté a trouver des volontaires pour exécuter ces bases besognes)

Ainsi, avec ce « machin inquisitoire », les suspendus qui ne partagent pas les orientations dogmatiques du guide, comme au temps de « l’inquisition » pourront se voir accusés d’hérésie et condamnés sans autre forme de procès. […] »

 

Cet article est relayé par Tamino du Myosotis Ligérien qui publie : « Tempête tropicale et avis de tempête » et s’inquiète ainsi pour nos Frères de Guadeloupe :

« […] Quel malheur, quelle tristesse ! Tous ceux qui ont participé à la constitution d’une Loge, qui ont vécu ce moment le savent. La consécration d’une Loge est un évènement emprunt de spiritualité, de fraternité, de gravité, de bonheur. C’est la naissance d’une nouvelle Loge qui va initier, transmettre, travailler. Et tout cela mes Frères de Marie Galante va vous être volé, gâché. Cette nouvelle Loge, fruit de votre foi maçonnique, de vos idéaux ne sera pas bien née, elle sera à jamais marquée par cette infamie, par la consécration par des hommes qui non seulement ne comprennent pas ce qu’ils font, mais n’en croient pas un seul mot. Ils se moquent de vous, de nous, de la Maçonnerie, ce sont des profanes. […] »

Sirius Black du Myosotis Maine-Atlantique relaye soutient lui aussi nos Frères de la Réunion ; dans « L’espoir de la Ré-Union » nous avons extrait pour vous :

« […] Eh bien, ce « Moosieur » est revenu fort courroucé de l’accueil inattendu qu’il avait reçu des FF Réunionnais qui, sans violence ni provocation, ont brillé par leur … absence !

Du coup, les mauvaises habitudes reprenant vite le dessus, il a chargé son AGM qui est, en plus, GMP et « Super-Préfet » des GMP pour l’Outremer : P. Tard. de « prendre des sanctions sévères ». Illico presto, dès le 14 février (Jour où on célèbre l’Amour partagé) tombaient 5 Ordonnances de « suspension » … et pas des moindres :

- 2 VM en Chaire (RL 425 et 1011), motif :« ont refusé de reconnaître l’autorité du GM et refusé de participer à la tenue de GLP »

- 1 GOP, motif : «  a manqué à ses obligations et causé par là-même un trouble » (tiens, c’est pas en Maine-Atlantique qu’on risquerait de voir çà et pourtant là, il y a bien eu « manquement » et « troubles »)

- 2 FF, motif : « ont circularisé le courrier des 3 ordres initiatiques » Quelle abomination, en effet ! … plus loin le GMP parle avec mépris de « prises de position de certains systèmes « dits » de perfection … »

Petit détail croustillant : ont été ainsi suspendu le VM et 3 FF de la Loge qui avait reçu le « maillet d’Or de la GLNF » … pour son exemplarité ! Manifestement cette distinction était méritée, la preuve aujourd’hui. Dommage que FS et P.T aient transformé l’OR en PLOMB ! mais on savait déjà qu’ils n’avaient rien compris à l’Alchimie, Science d’Amour.

Ah, j’oubliais le meilleur : Création immédiate et nomination des membres d’ Conseil de Discipline Provincial, sorte de Tribunal d’exception, présidé par le Député GMP…. Ambiance aussi surréaliste que sectaire ! […] »

 

La réunion des Maîtres Legrand, Baloup et Teitgen

Après avoir été reportée pour les raisons que nous venons de voir, nous avons dû attendre le

Le mardi 15 février

Pour en avoir les premiers échos en début d’après midi par l’entremise du Blog La Lumière de l’Express : « GLNF. Premier duel chez l’Administrateur judiciaire : avantage STIFANI contre FMR. ». Comme le soulignent quelques heures plus tard les Blogs Myosotis PACA et Myosotis Ligérien, les propos recueillis par Monsieur Koch laissent entendre que les défenseurs des parties en présence n’ont pas entendu la même chose.

Concernant l’appel des cotisations nous en sommes au même point que lors des Assises du 5 février. Pour ce qui est de savoir si notre Guide est nous n’est plus Grand Maître, rien ne semble encore tranché si l’on s’en tient aux dires des protagonistes.

Enfin pour ce qui touche à la tant attendue Assemblée Générale, l’article de Monsieur Koch mentionne :

«  Comme nous avons une date d’audience proche devant la Cour d’appel de Paris, le 5 avril 2011, j’ai suggéré que l’on attende le prononcé de l’arrêt, sans doute début mai, pour organiser, le cas échéant, une nouvelle AG, raconte Me Baloup. Maître Legrand est d’accord. »

« Je vais demander la radiation administrative de l’appel de la GLNF, ce qui constitue un droit dès lors que la GLNF n’a pas respecté l’exécution provisoire décidée par le Tribunal de Paris [qui contraint le Président de la GLNF, puis l'administrateur judiciaire, d'organiser immédiatement une nouvelle AG], annonce Francis Teitgen. La décision judiciaire du 7 décembre 2010 est toujours lettre morte et n’a été suivie que de manœuvres dilatoires. » Le Bâtonnier Teitgen attend la note de Me Monique Legrand, la semaine prochaine, où elle devrait prendre position sur les 3 questions et fixer un calendrier, et l’avocat de FMR se réserve la possibilité de saisir éventuellement le juge, pour faire arbitrer un éventuel différent avec l’administrateur judiciaire. »

Nous attendons donc d’éventuels écrits officiels émanant de notre administrateur ainsi que plus amples explications de la part de Maître Teitgen.

Le mercredi 16 février

Le Myosotis Normand exhorte tous les Frères à : « Nous maintenons notre appel à na pas payer les cotisations nationales et provinciales ». Il faut bien sur attendre la décision officielle de Maître Legrand car rien de clair n’est pour l’heure « sorti » de la réunion de la veille entre les maîtres. Qui plus est l’attitude de tous semble corroborer la non urgence de payer vu l’état actuel de la trésorerie de la GLNF. Les commentateurs de cet article ne veulent manifestement plus rien payer tant qu’ils n’auront pas la certitude absolue du départ du Guide.

Pour sa part le Myosotis Languedoc Tradition nous demande ce même jour de : « Ne pas nous fier aux échos divergents ». Corto M. ironise entre autres comme suit :

« […] Quelle est la valeur des menaces faites aux Loges qui n’auraient pas droit de vote alors que leur trésor a été pillé ?

Admirez le tact du dit G. M. P : il n’a pas vidé les comptes des loges mais par ordre du mandataire judiciaire il a fait prélever des capitations (non votées).

De même, le G.M.P. de SEPTIMANIE « ne soutient pas » le Grand Maître National actuel mais il honore son serment jusqu’à ce qu’un successeur ait été nommé à la place de F S[…]. »

 

Le jeudi 17 février

Le Blog FMR apporte enfin un peu plus de clarté sur le déroulement de la « réunion des maîtres ». Il publie : « Nous avons besoin de rigueur et de perspectives claires ». La densité de cet article de Claude Seiler, Président de FMR, nous incline à vous le communiquer ci-dessous in-extenso tant nous craignons d’en dénaturer la substance à travers une difficile synthèse.

« L’administrateur judiciaire de la GLNF, Monique Legrand a reçu notre avocat, maître Francis Teitgen lundi 14 février, en présence des avocats de la GLNF, Olivier Pardo, Jean-Michel Baloup, de son avocat et d’Henri Sidéry.

Le principal objet de l’entretien portait sur les cotisations, mais aussi la position ambiguë de François Stifani et le calendrier des décisions à prendre au premier chef desquelles la convocation de l’Assemblée Générale.

Au titre des cotisations, l’administration de la GLNF a affirmé que la trésorerie était exsangue. C’est sur ce fondement que l’administrateur judiciaire a cru nécessaire d’appeler les cotisations 2010-2011.

Le seul problème est qu’entre les documents publiés il y a peu par la GLNF, qui faisaient apparaître une trésorerie positive et structurelle de 8M€ et cet aveu de dénuement, il y a l’équivalent d’une année de fonds de roulement qui a disparu. Dès lors, où les documents produits étaient faux ou l’information fournie est erronée. Pour en sortir, il n’y a qu’une solution, c’est de faire d’urgence ce que la majorité des Frères ont voté lors de l’AG du 25 mars 2010, c'est-à-dire un audit des comptes et pas seulement de la GLNF mais de toutes les structures qui y sont rattachées.

Que l’ancienne gouvernance de la GLNF ait vécu dans le flou, le mensonge et l’anathème est un souvenir douloureux, relayé ces derniers jours par les messages de certains GMP qui à l’image de François STIFANI, veulent nous convaincre qu’ils représentent la Régularité, après nous avoir infligé leurs dérives sectaires. Il convient que l’administrateur judiciaire y substitue la rigueur, l’impartialité et la transparence afin que nous puissions retrouver notre confiance et notre cohésion perdues.

Nous lui avons donc demandé de lancer cet audit et de prendre, en conséquence la décision qui s’imposera en fonction de l’état de la trésorerie une fois qu’on le connaîtra avec certitude.

En attendant, et comme l’a très bien expliqué maître Teitgen lors des Assises de la refondation, l’appel actuel de cotisation est inopérant car il n’est pas fondé sur une décision de l’Assemblée Générale. Seule, une situation de crise de trésorerie avérée pourrait justifier un appel de provision. En conséquence, aucune sanction ne peut être prise envers les VM ou les trésoriers des loges, seuls François Stifani et son administration porteront la responsabilité d’éventuels découverts.

Pour ce qui concerne, la position de François Stifani , il est clair qu’ayant démissionné du Conseil d’administration, il n’est plus Grand Maître et que s’il souhaite se représenter il doit le faire comme un candidat à l’égal de tous les autres c'est-à-dire ne plus occuper de fonctions où il pourrait biaiser le vote futur.  Se pose, à cet égard la légitimité des membres du Souverain Grand Comité qui ont été nommés peu avant la pseudo AG plurilocalisée du 16 octobre 2010, dans le seul but de gonfler les voix dans un superbe mouvement de « bourrage de comité ».

Enfin, il est urgent de fournir à l’ensemble des Frères de la GLNF un planning précis des décisions et actions que l’administrateur judiciaire doit prendre, en application du jugement du 7 décembre 2010 et de fixer dans ce cadre la date de la future AG. Maître Legrand s’y est engagée et elle diffusera prochainement une note circulaire sur ce point.

En attendant, et dans la ligne du mouvement lancé fin 2009 , des succès judiciaires que nous avons obtenus et de la démonstration de force que nous avons faite le 5 février 2011, je demande à tous les Frères de serrer les rangs derrière FMR et Myosotis pour parachever ce long combat par l’élection d’un Gand Maître qui saura restaurer la régularité et engager les réformes nécessaires.

Ce message s’adresse aussi, à tous les GMP et leurs Officiers, aux officiers nationaux, qui ont compris que notre volonté est de rassembler tous ceux qui souhaitent construire ensemble l’avenir de la Grande Loge Nationale Française dans le respect des valeurs et des hommes qui fondent notre institution. »

Cet article est suivi d’un P.S. qui nous indique qu’une nouvelle consultation de mandée au Professeur Lucas conclut  l’impossibilité d’appeler les cotisations.

Cette publication de FMR et de la note de 15 pages du Professeur Lucas est immédiatement relayée par le Blog La Lumière de l’Express assortie d’un commentaire de Maître Baloup qui s’insurge de l’invasion du profane dans le monde maçonnique (à croire qu’il n’y contribue nullement (n.d.l.r.)).

La nécessaire modification des statuts

Le samedi 12 février

Le Myosotis Limousin Marche-Périgord affirme : « La guerre contre un pouvoir corrompu n’est pas une guerre en dentelles ». Guinguingoin ne souhaite pas que nous parvenions à des solutions en demi-mesures et qu’une politique identique risque de se renouveler avec des acteurs plus ou moins inchangés.

Le Myosotis de Septimanie publie : « Le point sur les perspectives judiciaires et l’état d’anarchie lamentable atteint par notre obédience ultra centralisée. » Notre Frère Raminagrobis bien connu pour la finesse de ses analyses nous y explique avec force détails et arguments juridiques le caractère selon lui inextricable de la situation dans laquelle nous nous trouvons. Sans pour autant abandonner la lutte, il nous déclare que :

« […] Nous examinons les chances de succès et surtout les débouchés de ces procédures uniquement parce que nous n’avons, pas comme en Val de Loire, la sérénité des Loges libérées et autonomes qui peuvent attendre et se permettre de tenter des stratégies audacieuses, voire sans issue, alors que nous, nous avons à gérer la présence insistante des affidés de tous poils qui préparent eux-aussi dans les Loges, leur campagne pour imposer leur candidat à la prochaine assemblée générale. […] 

Bref, toutes les hypothèses, sauf miracle, débouchent sur des lendemains qui déchantent. C’est pour cela que, pour notre part, avec d’autres, nous avons décidé de ne plus attendre et de nous mettre à l’abri de la chienlit ambiante et de la paralysie que l'administration hyper centralisée de notre obédience a généralisé. »

Comme nous le verrons ci-dessous, la ligne rédactionnelle du Myosotis de Septimanie est de ce fait très proche de celle du Limousin Marche-Périgord (n.d.l.r.).

En effet, le jour même, le Myosotis de Septimanie fait à nouveau gronder le tonnerre : « Retrouver la Paix et la Sérénité. » Raminagrobis

Propose aux Loges de revenir à l'autonomie dont elles disposaient jadis. Il affirme ainsi comme principe premier de notre démarche, que seule l’influence spirituelle émanée du GADLU, par la mise en œuvre du rituel au sein d’une communauté d’initiés véritables, révèle au maçon la spiritualité maçonnique dont il est le porteur, pour en faire à son tour, un initié véritable. Et que toute autre conception, n’engendrera jamais autre chose que des simulacres générateurs de soldats bariolés et paradeurs, voués au ridicule de tous ceux qui prétendent détenir et enfermer la Spiritualité. Raminagrobis conclut son lyrique exposé comme suit :

« C’est la raison pour laquelle à tous ceux qui, en l’état de l’anarchie ambiante voudront, sans quitter la GLNF, retrouver la paix et la sérénité, nous allons proposer une autonomie des Loges, conforme à la Constitution et Règlement Général de 1986. »

Cette prise de position ne nous semble pas antinomique avec celle de Charles pas plus qu’avec celle d’Anaxagore, respectivement à travers les Myosotis Neuilly Bineau et Myosotis Brie Champagne Marches de l’Est du lendemain, (cf. infra).

Le dimanche 13 février

Le Myosotis Neuilly Bineau publie un article « Fédération ou Association ? ». Cet article est d’autant plus intéressant qu’il vise à unir en apportant une constructive synthèse sur le seul point semblant scinder en deux sous-groupes la vague déferlante des miasmes et autres mutins.

Le système suggéré dans cet article de notre Frère Charles (à ne pas confondre avec le GHP de Nice) a le grand mérite de permettre à toutes les Loges de bénéficier des avantages de la formule de leur choix tout en assumant la gestion des inconvénients inévitables qui s’y rattachent. Qui plus est ce choix pourrait être réversible si la Loge venait à changer d’avis ou d’orientation.

Il nous paraît céans de placer cet article en parallèle avec celui de ce même 13 Février dans le Myosotis Limousin Marche-Périgord : « Serait-on petit caillou ? » dans lequel Guinguingoin s’interroge sur les véritables intentions et motivations de notre Frère Alain Juillet suite à ses déclarations de la semaine passée dans le blog La Lumière de l’Express. Guinguingoin ne voudrait pas que pour Alain Juillet, le terme fédération de Loges soit pour lui aussi un gros mot.

Voilà pourquoi nous jugeons utile que vous preniez connaissance de l’intégralité de la suggestion de notre Frère Charles suite à la réunion de travail organisée par Sully du Myosotis Neuilly Bineau en suivant le lien menant à cet article.

Ce même jour, le Myosotis Brie Champagne Marches de l’Est titre : « Le poison délétère des statuts de 1997. » ; Anaxagore y compare des articles essentiels des statuts de 1986 et 1997 et nous remémore son diaporama d’il y a quelques mois.

Le lundi 14 février

Le Myosotis Paris Grande Couronne fidèle dans son soutien à Jean Murat publie l’article du blog « Le Tablier Blanc » intitulé : « Les raisins vermeils ». Cet article prend le contre pied des « fédéralistes » et argumente sur le bien fondé d’une association unique en revenant aux principes anciens. »

 Le mercredi 16 février

Le Myosotis Limousin Marche-Périgord publie : « Les fleurs du mal » ; un violent réquisitoire signé Furax contre le Souverain Grand Comité et sa coupable inertie qui, confinant à la soumission, démontre son caractère inutile voire nocif. Comme de nombreux Frères l’avaient demandé lors des Assises de Montreuil, Furax conclut que le SGC doit disparaître.

Raminagrobis du Myosotis de Septimanie apporte des compléments sur la solution transitoire qu’il préconise sous la forme d’un retour aux statuts de 1986. Son article : « Premiers compléments à : retrouver la paix et la sérénité ». Son argumentation déjà bien complète lui a été inspirée par le TRF. EDOUARD de RIBAUCOURT, premier Grand-Maître de la GLNF, qui s’était exprimé ainsi :

« Une Obédience ne peut compter sur la fidélité de ses Ateliers que si elle tient ses engagements vis à vis d'eux. La fidélité au Rite.... prime la fidélité à l'Obédience parce que le Rite symbolise l'état d'une conviction et d'une foi intangibles ».

 

Les 13 fiches d’éléments de langage

Le samedi 12 février

Le Myosotis Maine Atlantique nous fait ce jour part du fait que : « Errare humanum est perseverare non maconnicum ». Sirius Black s’y plaint entre autres de voir les GMP infantilisés par notre Ex qui semble les considérer comme incapables de remplir leur mission sans être dotés des outils conçus par leur Guide Spirituel. Sirius rejette aussi l’idée de mettre tous les OP dans le même panier. Enfin, Sirius Black fustige l’acte de vandalisme commis dans leur Temple par des admirateurs de notre Ex sans doute soucieux de s’attirer des grâces (nous y reviendrons dans les articles divers).

Le dimanche 13 février

Le Myosotis de Neustrie attire notre attention sur l’article du Blog La Lumière de l’Express : « Pour rester Grand Maître, François Stifani fait envoyer des « éléments de langage ». »

Nous y découvrons que, le 9 février, notre Guide Spirituel a fait distribuer aux Dignitaires de la GLNF et Grands Maîtres Provinciaux 13 notes d’information pour les former à l’art de la rhétorique sur le thème « comment répondre aux questions consécutives aux exactions des mutins ».

François Koch qui ne fait jamais dans la tétracapilloctomie n’en trouve pas moins l’argumentation capillotractée. Jugez en plutôt :

« La note n°13 a particulièrement retenu mon attention, la question « Comment le Grand Maître peut-il le rester en étant plus président de l’Association » étant l’une des plus brûlantes depuis la démission du président François Stifani et la nomination d’un administrateur judiciaire le 24 janvier 2011.

Cette note affirme : « Le Grand Maître est ipso facto le Président de l’Association mais en revanche le Président pourrait ne pas être le Grand Maître. Et les Constitutions maçonniques ne prévoient actuellement aucune disposition pour révoquer le Grand Maître« .Comme preuve de cette affirmation, la GLNF cite l’article 12 B des statuts. Sur le Président, cet article dit notamment : « …- le Président exécute les décisions du Conseil et assure le bon fonctionnement de l’Association qu’il représente en justice et dans tous les actes de la vie civile. Il peut déléguer partiellement et temporairement ses pouvoirs ;  […]»

Les rédacteurs de cette note déduisent de cette possibilité de déléguer partiellement et temporairement ses pouvoirs que le Président peut ne pas être le Grand Maître. Pas besoin d’autres explications pour vous dire que je trouve cette démonstration aussi incompréhensible que capillotractée. Help ! »

 

Le lundi 14 février

Le Myosotis Ligérien dans son article : « Tragi-comique » dénonce aussi la mise à disposition de ces 13 fiches d’éléments de langage. Tamino y regrette que les talents indiscutables des rédacteurs soient mis au service d’une mauvaise cause. Ces truismes sont de nature à cacher les nombreux paralogismes destinés à tromper les lecteurs et/ou auditeurs des textes desdites fiches.

Cet article s’achève sur des propos ironiques à l’égard du blog « La règle en 12 points » et de sa pétition en ligne pour sauver l’EX.

 

Dans son article : « Le printemps avant l’heure », Anaxagore du Myosotis Brie Champagne Marches de l’Est va plus loin. Il suggère à tous les mutins de répondre à cette pétition qui affirme vouloir « Sauver les valeurs de la G.L.N.F. Obédience régulière et reconnue » en exigeant pour ce faire le départ de François Stifani. Le Myosotis Province Aquitaine reproduit cet article.

 

Le Myosotis de Neustrie est plus particulièrement interpellé par la fiche n° 11 dans son article : « Le service manipulation est opérationnel ».

Voici un extrait de cet article concernant la fiche n° 11 : « Comment le GM peut-il être président non élu de l'association ? Comment peut-il rester GM en n'étant plus président de l'association ? Réponse ahurissante : "l'Ordre maçonnique transcende la gestion matérielle de l'association." Avouez mes frères qu'il fallait la trouver cette réponse... Et comme cela ne suffit pas comme réponse il est écrit : "Il n'y a pas de commutativité totale entre la fonction de GM et celle de président." Il a été obligatoire d'ajouter : "totale" pour troubler les esprits ! De qui se moque-on ? Mais, c'est simple de tous les frères de la GLNF et même de la justice de notre pays ! »

 

 

Articles divers

Le samedi 12 Février

Le Myosotis Maine Atlantique dans la seconde partie de son article : « Errare humanum est perseverare non maconnicum

="3"> » nous apprend que le beau Temple tout neuf de la Province vient d’être profané.

Lisez plutôt ci-dessous l’extrait de cet article ; vous y verrez à quelles bassesses les faux maçons qui pullulent au sein de l’Obédience sont prêts pour assouvir leur haine et la pérennité de leurs honneurs…

« Une plaque sérigraphiée avait été apposée à l’intérieur indiquant au sein d’une houppe dentelée :

« Le GMP J.B., Président de la SAIMA, a ouvert le chantier… et permis à la Province de se doter d’une structure immobilière. Le 3 sept 2009 s’est déroulée la première tenue. Le soutien et la participation des GOP, des VM, des Frères de la Province, des épouses des Frères, par leur participation financière, par leurs dons, par leur disponibilité et leur bénévolat, ont contribué à l’aménagement des locaux et à la création de notre Musée.

Que tous et toutes en soient remerciés.

Le chantier continue. Frère qui nous rejoint, apporte ta pierre à la Communauté ! »

Rien que de très classique … et très maçonnique, ce panneau, qui disait toute l’importance du travail bénévole des Frères et de leurs épouses et invitait les futurs initiés à s’en souvenir et à continuer l’œuvre.

Mais « le Génie des Ténèbres qui voyait, par cette œuvre, son règne menacé, souleva les passions et souffla dans l’esprit de certains le poison de l’envie et de la jalousie … » (air connu). Il se trouva au moins 1 mauvais Compagnon pour arracher et briser ce panneau … certainement parce qu’y figurait le nom du TRGMP J. B., alors en charge … et à qui la Province doit tant (sa naissance même) et dont nous n’avons pas le moindre motif de ne pas être fiers.

Geste de Vandalisme impensable de la part d’un Maçon, en contradiction totale avec toutes nos valeurs et notamment notre Devoir de Transmission qui fait que chacun n’est que le maillon entre ceux qui l’ont précédé et ceux qui lui succèderont.

Alors, quand vous saurez que cet individu est GOP … et même de tout premier plan, vous ne le croirez pas … et pourtant, il a avoué son acte (qui n’a été « officiellement » condamné par aucun autre membre du Collège, dont beaucoup ne pouvaient l’ignorer), grâce à 3 Frères nantais qui se sont indignés vigoureusement et ont obtenu de lui la promesse écrite du remplacement à l’identique de ce symbole de notre fraternité dans cette construction commune.

L’un des 3 a même interpellé le GMP J-M. H. en ces termes : « J’en appelle à ton autorité pour faire reprendre raison aux coupables afin qu’ils restent dignes du nom de « Frère ». Je te remercie de bien vouloir rappeler au responsable du COPIVEGA (Comité de Pilotage de notre ensemble, baptisé VEGA) qu’il est le garant de l’intégrité des locaux qui lui ont été confiés ».

Serez-vous surpris d’apprendre qu’à ce jour, le coupable n’ait pas encore démissionné et que le GMP n’ait pris aucune sanction ? »

 

La suite au…

Le lundi 14 Février

Ne manque pas de piquant. L’article : « Un week-end chaud sur le net » de ce même Myosotis Maine Atlantique nous apprend que : « Bravo mes FF, il vous a fallu moins de 3 jours pour nous apporter les noms des 3 mauvais compagnons : l’acteur principal n'est, ni plus ni moins, que le Grand Orateur Provincial Y.D., celui qui devrait être le Gardien de la Loi et de l’Ethique maçonnique. Gageons que, s’il est encore en charge à la prochaine Tenue solennelle, ses belles paroles seront totalement décrédibilisées.

Il était assisté du Député Grand Directeur des Cérémonies (quel symbole !) B. O., Responsable, au titre de COPIVEGA des locaux de notre ensemble immobilier (Bravo, belle réussite !) et accessoirement beau-frère du GMP,

Enfin, troisième homme, le VM d’une Loge Nantaise STELLA LUMINIS, B. R. … notons que cette Loge avait fourni la moitié des effectifs des FF présents à l’installation de J-M. H.

Pas de chance pour eux, depuis Hiram la technologie a progressé et la caméra de surveillance a tout enregistré. »

 

Nous apprenons aussi ce jour la naissance du Myosotis Savoie Dauphiné animé par des Frères de la Province qui ont décidé de prendre leur destin en mains et précisent : « Un même objectif Une vue différente ». Leur premier article de fond publié…

Le mardi 15 Février

S’intitule : « Ce n’est pas gagné ! ».  Le chroniqueur Piolet s’inquiète du manque de mobilisation des Frères qui pensent : « Pourquoi s’engager activement alors que d’autres le font pour nous ? ». Par ailleurs, l’évolution de l’électorat dûment orchestrée par la gouvernance passée et peut être toujours actuelle incline Piolet à conclure : « Nous ne pouvons compter que sur nous-mêmes. »

Le Myosotis de Neustrie nous commente les : « Nouvelles directives financières » objet d’une nouvelle circulaire de Maître Legrand datée du 11 courant. Nous le citons :

« Une bonne nouvelle qui indique et précise que les comptes des loges ne sont plus bloqués et que toute dépense inférieure ou égale à 300€ peut être payée par le trésorier sur le chéquier à sa disposition et avec la double signature, comme il est d'usage.

Il en est de même pour les provinces dans la limite de 600€. Au delà de ces montants, la procédure est un peu plus complexe et devra obtenir l'accord de Maître Monique Legrand dans le cadre de ses prérogatives.

Il est plus qu'important de souligner  : que le siège, c'est à dire PISAN, est contraint à ce dispositif dés le PREMIER EURO !

Est-ce que la confiance ne régnerait plus à Pisan ?

C'est, pour notre part, une réelle satisfaction car il est clair que le budget n'a pas été voté en assemblée Générale et que de ce fait les dépenses engagées ne peuvent être que des dépenses réelles de fonctionnement. »

Le Myosotis Grande couronne inconditionnel soutien de Jean Murat appelle à la : « Tempérance et Prudence », en réponse à l’article du Myosotis Ligérien : « Prudence et Tempérance ». Socrate pense avoir perçu dans cet article une critique contre Jean Murat ( ?!) Il nous explique qu’il n’y a pas d’antagonisme et ce que les propositions de Jean Murat sont très proches de la plupart des synthèses entendues le 5 février durant les Assises de Montreuil.

Nous avons également noté en ce mardi un long article du Myosotis Paris Grande-Arche qui traite de : « L’art de ramper à l’usage des courtisans. » ; toute allusion à des personnages existants semble totalement conforme à l’objectif de l’auteur.

Le mercredi 16 février

Le Myosotis Occitan s’indigne du sort réservé aux Frères de l’association GUILHÈM BELIBASTE ; « Pauvre Michel ! » nous relate les conditions dans lesquelles les membres de ce cercle philosophique ont été « démissionnés » d’office par lettre du GMP en date du 27 janvier.

Le maçon qui est censé être un homme libre se verrait aussi privé de sa liberté d’association.

« Les FF concernés (> 10) ont pourtant répondu aussitôt à cette interprétation, arguant sans aller plus loin que cette décision est complètement irrecevable, en effet : le « démissionnement » n’existe pas pour la Loi française qui stipule que la démission est un acte volontaire, unilatéral, et donc qu’en aucun cas celle-ci ne peut relever de l’interprétation d’un tiers.

Simple rappel au respect de la loi française en la matière qui suffit à invalider l'interprétation de la province. »

Décidément, tous les moyens semblent bons pour préparer le prochain vote en éliminant un maximum d’opposants… Mais le plus inquiétant est sans aucun doute la passivité de tous les Frères qui acceptent sans broncher ces exclusions et se font complices des agissements de celui qui entend rester GMP.

 

Le jeudi 17 février

 

Le Myosotis Limousin Marche-Périgord  s’indigne : « Vous avez dit étrange ? Comme c’est bizarre ! ». Après une longue litanie énumérant les principaux griefs de tous les miasmes, Guiguingoin conclut comme suit avant de nous exhorter à l’union et à l’action :

« Mais le plus étrange, le plus bizarre, est certainement, le fait que l’ensemble des frères n’a pas encore complètement tourné le dos à François et à sa clique. (C’est la grande interrogation de nos frères anglo-saxons, qui se demandent comment se fait-il que tous les maçons de la GLNF ne soient pas en révolution et acceptent encore ces dérives sans broncher ? Pour eux c’est un « french » mystère…) 

Comment expliquer et qualifier cette apathie ? 

Jusqu‘à quel degré de honte sont-ils prêts à aller, sans réagir ? Jusqu’à quelle nouvelle révélation sont-ils prêts à supporter ? (la justice est en route, elle est lente mais difficile à stopper et quelques frères voudront connaître la vérité)

Pourtant si nous ne réagissons pas tous ensemble aujourd’hui, demain, lorsqu’un maçon, quel que soit son obédience, révélera son appartenance il sera obligé de préciser pour éviter le déshonneur : « je suis maçon mais pas à la GLNF ». 

Mais comment en est-on arrivé à toutes ces horreurs ?        

Aujourd’hui, à la GLNF le pire domine le meilleur ! »

Le Myosotis de Lorraine nous rappelle aussi que : « Notre soutien est nécessaire ». ll relaye un courriel de FMR faisant appel au renouvellement de nos dons et adhésions pour 2011, ainsi qu’à notre engagement auprès des Frères de notre entourage à faire de même.

 

Le Myosotis Corse : « Mais que faisons-nous » exhorte à ne plus inciter les Frères à partir au lieu de tenter de rassembler.

 

Le Myosotis Ligérien publie l’article « Un point sur la situation », dans lequel Tamino passe  effectivement l’ensemble de la situation en revue, et le fait dans un langage clair, aux antipodes de la langue de bois et particulièrement tonique. Ceux qui n’ont vraiment que très peu de temps, y trouveront l’essentiel.  L’article aurait pu également s’intituler « Mettre les points sur les i » comme le mentionne César du Myosotis PACA qui ajoute ses propres observations  au remarques faites par Tamino, notamment celles relatives à l’Administrateur Judiciaire.

 

« Il s’y fait, entre autre,  l’écho des inquiétudes que nous avons tous, concernant l’Administrateur Judiciaire.

-       Me Legrand  a-t-elle vraiment compris la situation complexe et vermoulue qui se cache derrière de belles apparences ?

-       A-t-elle  pris conscience de l’habileté sémantique des personnes à la tête de la GLNF ?  Nous avons tous été totalement interloqués lorsque nous avons découvert les uns et les autres que les  courriers personnels qui lui été adressés par les FF pour la questionner ou  l’alerter sur les dérives de la GLNF étaient transmises pour réponse à quelqu’un qui depuis des années est l’homme de confiance dans la place, de Foellner puis de Stifani.

-        

César se demande pourquoi ne pas avoir transmis tous nos courriers directement à François Stifani ???   Cela eut  été encore plus direct.

Nous garderons toutefois un peu de compassion pour Me Legrand, car nous devons reconnaître que nous-mêmes, pendant des années, nous n’avions pas vu grand-chose, et qu’on se laissait endormir par les belles paroles et un système habillement camouflé et verrouillé.

Toutefois, il est de la responsabilité de Me Legrand de ne pas se limiter à rencontrer surtout  ceux  de direction de la GLNF dont les actions en justice et l'AG puri verrouillées ont été rejetées ou condamnées par le TGI de Paris et ont abouti à sa nomination comme Administrateur Judiciaire,  à la demande de FMR, c'est-à-dire à la demande de tous les Frères révoltés par ces dérives.

Il serait bien que l’Administrateur Judiciaire sorte des sentiers battus, et  aille  aussi vers les Frères contestataires pour comprendre le dessous des cartes derrière les belles apparences et les beaux langages  de la direction actuelle et de ses avocats.

César suggère qu'elle obtienne des réponses à toutes les questions posées par SEMPER -FI. »

 

Le vendredi 18 février

 

Le Myosotis Brie Champagne Marches de l’Est dresse l’autopsie de : « La machine à perdre » après avoir dressé un inventaire de toutes les incohérences du système et de la gouvernance actuelle, il nous rappelle que le seul moyen de triompher est de se mettre d’accord sur les bases des synthèses que prépare le Livre Blanc et seulement ensuite faire porter ce projet par un candidat commun.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jean 18/02/2011 22:13


8 millions d'euros ? c'est dans la somme qu'on voit la différence comme disait un ami. Où est riches, où on est pauvres mais quand même, celà demande des éclaircissements rapides parce qu'à l'heure
où l'on demande le paiement de cotisations non votées...
Pour le reste, que les VVMM prennent le pouvoir qu'ils n'auraient jamais dû accepter de se voir retirer. Plus d'ordonnances lues en Loges, la vacance est totale, les tabliers bleus à la porte.
Bravo à nos FF de la Réunion et bientôt à nos FF des Antilles qui vont voir fondre sur eux les nauséabondes visites de profanes. Hauts les coeurs de Maçons Libres, que la Veuve soit préservée de
ces avanies.
Et surtout, gardons le moral face à ces clowns.


Philippe PLOUZENNEC 18/02/2011 17:30


Mes TTCCFF,
La désinformation circule dans les Loges de Guadeloupe... Via un e-mail expédié par le GMP, relayé par ses sbires, et envoyé par les secrétaires de Loges à tous les FF des ateliers...
Voici le lien: http://lre12p.wordpress.com/
Tout cela est scandaleux...
Soyons vigilents.


César du bar de la marine 18/02/2011 18:57



La pétition proposée par la règle en 12 points est une arnaque où quelle que soit la réponse que tu donnes positive ou négative, elle est comptée comme positive... On te répond
systématiquement "merci pour votre soutien" !