1996 - DEJA LES OPPOSANTS A CHARBONNIAUD AVAIENT BIEN VU LES DERIVES DU NOUVEAU SYSTEME.

Publié le par César du bar de la marine

Mes Frères,

Dans notre article d'hier 15 août « Lorsque P. Marion interpellait C. Charbonniaud » nous avons mentionné le fait que de nombreux écrits existaient, qui interpellaient vigoureusement le GM de l’époque, C. Charbonniaud, son Grand Secrétaire, Y Trest__, et les dérives qui commençaient à émerger.

Mais c’était avant internet et il ne leur fut pas possible d’informer largement les Frères.

Mais mieux que chacun de ces écrits, les Frères du bar de la marine ont découvert une synthèse, peu connue, des courriers de Pierre Marion, d’Alexandre de Yougoslavie, d'Etienne Dailly, etc… 

Une synthèse d’une actualité brulante qui pourrait avoir été écrite aujourd’hui.

Il s’agit d’une lettre ouverte du Frère Alain Biggio du 24 août 1996 ! Il y a 15 ans !

Dans les premiers paragraphes il explique que ce n’est pas son cas personnel qui est important, mais les transformations coupables de la gouvernance, introduites par les dirigeants de la GLNF.

Puis, plus on avance dans la lecture du texte, plus apparaissent des remarques et des questions qui nous concernent directement.

Ainsi aux chapitres : 

A-6 / La Neutralisation des instantes de Contrôle.

Parmi les citations retenues : Le Souverain Grand comité est devenu « une mascarade de démocratie » et ne peut remplir son rôle législatif et de contrôle » (doc B)… la dérive autocratique, le pouvoir ainsi constitué cherche à légitimer sa démarche par tout moyen réglementaire ou statutaire et va ainsi jusqu’à détourner le sens réel de l’obédience…

 

A-7 / L’Ordre ou l’obédience ?

… les instances dirigeantes ont décidé que celle-ci n’est plus une obédience, mais un Ordre, niant de fait la souveraineté de la Loge fondement de la Franc-maçonnerie.

A la page suivante, l’auteur rappelle, comme nous le faisons constamment, que «  le GM tient sa fonction des Loges et non l’inverse » et surtout Alain Biggio et les Frères résistants de l’époque cherchent à comprendre pourquoi les instances dirigeantes ont voulu ainsi détourner le sens réel de l’obédience.

  César vous laisse découvrir ce paragraphe particulièrement intéressant.  

 

Dans les paragraphes suivants, le texte rappelle « qu’une association comme la nôtre se doit d’être exemplairement transparente…ce qui implique une forme réelle de démocratie…à plus forte raison pour une association dont les cotisations représentent une grosse masse d’argent… » (César croit lire les remarques similaires faites début 2011 lors des Assises pour la Refondation et la présentation de l’esquisse du Livre Blanc de la Refondation !)

 

Quelques paragraphes plus loin, le texte fait explicitement référence à un type de recrutement et à une façon de mener les hommes, en leur faisant miroiter des « hochets » … (Là aussi ces remarques nous plongent dans l’actualité).

 

Sans les passer tous en revue, les différents paragraphes de cette lettre ouverte évoquent le début des déplacements vers les pays exotiques, la construction de Pisan et autres investissements hollywoodiens, le coût des Tenues de Grandes Loges Provinciales, et les invitations personnelles pour les dignitaires  en mesure de retourner les invitations, etc…

A l’époque, internet n’existait pas et le bruit des démissions n’était pas allé loin. Il avait été couvert par le discours officiel diffusé via « l’appareil provincial ». Seulement 200 Frères étaient partis pour rejoindre une autre obédience (La GLTS0, déjà issue d’une première scission de la GLNF en 1948)

Aujourd’hui, la situation est fort différente.

Même si les successeurs de C. Charbonniaud, tels Jean-Charles Foellner et François Stifani, ont renforcé le verrouillage des statuts et règlements de la GLNF, nous avons internet avec ses possibilités d’information, nous avons engagé des actions en justice et nous les avons gagnées, et nous étions non pas 200, mais nous représentions plus de 20000 Frères-Résistants lors des dernières AG, et aujourd’hui bien plus.

Ne laissons pas passer l’opportunitéde pouvoir faire masse afin d'assainir notre obédience, et de la faire revenir vers ses valeurs d’origine.

Pour cela il est utile que chaque loge fasse sienne la Déclaration en vue de l’Union des Loges Régulières de France, et l’adresse à :

regularitelogesunies@gmail.com (chaque Frère pouvant aussi le faire à titre individuel; cliquer ICI).

Fraternellement

César

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Tubalcain04 26/08/2011 09:24


Je me marre....et pour répondre à mon BAF Fernand, je lui précise que dans ma loge nous sommes plusieurs à être partis pour rejoindre la GLTSO et si, comme dit César que je respecte énormément, "la
GLTSO peut se passer de nous" et bien, en ce qui me concerne je me passe très bien de la GLNF depuis que j'en suis parti...Quant à Feu YT il suffit de lire certains passages du livre "Les Frères
invisibles" qui avait fait couler bcp d'encre... pour se convaincre que ce triste sire a bcp fait en son temps pour conduire à la situation actuelle. Ce qui me frappe c'est que plus les jours
passent et plus les turpitudes ressortent et les casseroles font un bruit d'enfer...Mais qu'est ce que c'est bon ce doux bruit.....!!! alez bon courage à tous et venez visiter la GLTSO on s'y sent
"mieux" que chez soi....3bises d'un ex.


César du bar de la marine 26/08/2011 15:41



Pour info, nous n'avons aucun regard condescendant vis-à-vis de la GLTSO (qui d'ailleurs est issue d'une scission avec la GLNF) Nous y avons des Frères et
amis très proches.



Jean 18/08/2011 12:25


Puisque de déviances il est question, il faut bien évoquer dans le contexte actuel en province GLPAM le sort du Temple de Menton, je serais tenté d'écire le sac du Temple de Menton qui avait fait
en son temps l'objet d'un bail qui a été dénoncé par les instances provinciales GLNF. Cette dénonciation devait prendre effet au mois de Novembre puisqu'il s'agissait du terme. Le loyer était payé
(prélevé) jusqu'à cette date par les FF qui avaient pris pour habitude de s'y réunir pour travailler ALGDGADL'U. Or,ce Temple vient d'être "déménagé" de son mobilier y compris le matériel de
cuisine (jusqu'à l'évier en inox paraît-il) ce qui a pour conséquence immédiate de priver de lieu de réunion les nombreuses RRLL concernées par cette mesure autoritaire dont on ne comprend pas bien
les motivations obscures. Force est de constater que devant cette situation,, les différents ateliers vont devoir se reloger en dehors de Menton et les conséquences risquent d'être très négatives.
Un VM a d'ailleurs écrit à celui qui occupe le poste de GMP pour faire part de ses inquiétudes face à cette délocalisation sauvage qui risque d'entraîner nombre de renoncements mais n'est-ce pas le
but ultime recherché?
Le mobilier se trouvant à l'intérieur du Temple lui-même est celui appartenant aux "Compagnons Ecossais", qu'il s'agisse des plateaux, des luminaires, du Delta Lumineux, des zodiaques en émaux
ornant la houppe dentelée. Tout ceci ayant été réalisé des mains-mêmes de FF de cet atelier, certains malheureusement nous ont quitté aujourd'hui. Lorsqu'il a été question que cette Loge récupère
sa propriété, il lui a aussitôt été opposée une menace d'action judiciaire. C'est vrai qu'il s'agit là du nouveau langage Fraternel qui s'adresse aux Bien-aimés Frères.
Bien sûr toutes les attestations nécessaires ont été réunies car il faudra bien que celui qui est responsable de ce qui précède rende un jour prochain compte d'une part de cette rupture du contrat
associatif ainsi que du mode d'appropriation de meubles dont l'association n'a jamais été et ne sera jamais propriétaire pour les raisons exposées.
Voilà mes FF le triple ciment de l'harmonie, de l'union et de la concorde employé par les fossoyeurs qui prétendent encore aujourd'hui pouvoir diriger une obédience à laquelle ils ont toujours été
de véritables étrangers. Patience.
Jean


César du bar de la marine 18/08/2011 18:02



Mon Cher frère Jean


Tu trouveras un nouvel article qui aborde le sujet. Nous avons croisé les informations que tu nous fournis ici et avons rédigé notre propre acticle, j'espère
que tu y trouveras que vous les Frères de Menton subissez et ressentez. Courage



Thierry 18/08/2011 12:14


un des but de la maçonnerie est d'aider son prochain par des aides humanitaires. Aujourd'hui qu'avons-nous fait de concret puisque jamais informés et pourtant avec des capitations frisant les 400
euros voir plus par Frères, en Alpes Maritimes.
Cet argent a-t-il vraiment servi au service de l'humanité tel que certains d'entre nous le conçoivent ??????.
J'espère que prochainement nous serons en mesure de construire une véritable chaîne d'Union et d'être fier d'être de ce que nous sommes. Mais pour cela, il ne faudra pas se tromper sur les
représentants de notre... ou futur obédience, qui selon nos Us et Coutumes ne doivent pas se parjurer dans la politique et dans l'Ego. Thierry


CPF 18/08/2011 09:46


Mes BAF
J'espère que le licenciement du fameux Frère salarié HS coutera moins cher que celui de Y. Tres ! Cela doit être (et restera)une leçon pour nos futures structures administratives: plus jamais de
Frères salariés, car on le remarquera facilement, une grande partie des dérives sont venues à partir d'un tel statut. D'autre part, il n'y a aucune raison de le faire. Pratiquons comme nos Frères
anglo-saxons: faire intervenir des cabinets indépendants pour comptabilité, aspects financiers et immobiliers, audits ...Et même pour certaines missions, cela peut être confié à des Frères
compétents, ce n'est pas ce qui manque parmi nous.
Fraternellement
CPF


César du bar de la marine 18/08/2011 12:37



A notre conaissance le FF HS n'est nullement l'objet d'une procédure de liceniement par Me Legrand. Au contraire elle semble même  lui confier
régulièrement des missions.


Par ailleurs, nos trois précédents GM à titre personnel ont été les acteurs majeurs des dérives de la GLNF, beaucoup plus que le fait d'avoir employé des
salariés.



Jean 17/08/2011 20:00


On ne les laissera plus seuls, surtout ici en PACA où des exactions initiatiques inimaginables ont été commises, mais c'est aussi pour le reste que nous ne laisserons jamais seuls. De celà, ils
peuvent être persuadés. Tu trembles carcasse...


César du bar de la marine 18/08/2011 00:10



Ici, en PACA, notre vigilance doit être maximale, car les risques de déviance et de soumission sont au niveau maximum...