Revue de Presse, en date du 2 janvier 2011

Publié le par César du bar de la marine

Mes TC et BA Frères,


Les deux dernières semaines de l’année 2010 ont évidemment été marquées par les vœux des uns et des autres, où l’on retrouve les mêmes souhaits exprimés avec des mots différents.  Je n’en fais donc pas échos.


Par contre vous trouverez les quelques articles de cette période de fête, et par ailleurs je suis aussi allé rechercher dans les blogs des précédents  mois, quelques  articles qui m’avaient semblé significatifs (pour des raisons fort diverses).


Les articles des 2 semaines passées :

Le 19 décembre, le myosotis Brie-Champagne, publie le « Communiqué des suspendus de Brie-champagne ». Cet article de Marc DOTREMONT GMP d'Honneur rappelle que « depuis plus d'une année maintenant, des membres de l'Association, loi de 1901 GLNF, et à jour de leurs cotisations, ne sont plus autorisés à fréquenter les Temples maçonniques de l'Obédience et ceci en vertu d'un ukase du Grand Maître de la GLNF ».

Face à cette décision arbitraire issue du 4 décembre, « ces Frères ont estimé que nul, serait-il le G.M., n'a le droit ni le pouvoir d'interdire à des Maçons régulièrement initiés, en règle avec les statuts de l'Obédience et payant depuis toujours, parfois depuis trente ans, leur adhésion de pratiquer ce pour quoi ils se sont engagés ».

« Le président de l'association, dit-il, est allé bien au-delà de ce qui est permis. Les conséquences de son comportement ne sont pas sans rappeler un certain régime vichyssois de triste mémoire. C'est une atteinte à la liberté individuelle ».

 

Le 21 décembre, le Myosotis PACA publie « Condamné par la justice, il déplace le combat ». César nous rappelle que ces derniers mois, Sa Sérénité le GSSAP, Guide Spirituel Suprême Auto Proclamé menaçait FMR, les myosotis et tous les FF de poursuites en justice…  souvent avec des demandes d’indemnités pour des montants astronomiques, tout cela dans le but de faire peur. C’était, nous dit César, l’utilisation des procédures de justice  dans le cadre d’une stratégie globale d’intimidation.    

Or « …en termes de communication, le terrain du droit et de l’intimidation n’apportant pas les résultats escomptés, et se trouvant acculé dans un coin du champ de bataille juridique, Sa Sérénité le GSSAP essaye maintenant d’ouvrir un nouveau front : celui des attaques personnelles, de la calomnie et de la désinformation pour essayer de déstabiliser la Résistance ».

D’où « les attaques personnelles contre plusieurs Frères, s’efforçant de casser leur réputation…demain, d’autres Frères seront visés par d’autres rumeurs calomnieuses » prédit César, qui fournit quelques  exemples de cette nouvelle communication d’intox.

Mais attention ajoute-t-il, « il s’agit aussi d’une politique d’enfumage. En effet, pendant ce temps, Sa Sérénité le GSSAP développe une nouvelle politique intérieure discrète de quadrillage des loges rebelles et de renseignement sur les VM et 1er Surveillants, visant à les écœurer jusqu’à ce qu’ils abandonnent leur poste et à les remplacer au plus vite par des jeunes VM  bien dociles, qui voteront selon le diktat lors de la prochaine AG, ainsi que celle-ci est précisément décrite dans l’article « L’œil de Pisan ».


 

Le 21 décembre, le myosotis Ligérien publie « Hoax ».  Tamino fait référence à un « commentaire qui se voulait perfide, émanant certainement de l’un des scribes appointés de Pisan, qui nous a fait bien rire ». Il constate que « Les organes de la propagande officielle persistent dans le travestissement de la vérité, les mensonges, la désinformation » et fournit une liste d’exemples récents, notamment la soit disant unanimité du dernier CA, alors qu’on découvre la démission du GMP Rhodanien  et des absences significatives de membres.

Le 26 décembre, le myosotis Guyenne-Gascogne publie « Pensons maintenant  à nos fondations » avec pour sous titre : « Nous ne vieillirons pas ensemble ». Les deux auteurs, Furax & F. Augieras décrivent les 4 lignes de fractures révélées lors de ces derniers mois ;

·         première ligne de fracture : « La classe du maçon est en contre champ de l’imposteur à l’ego surdimensionné, disent-ils ». 

·        la deuxième ligne de fracture :   « L’attitude des uns et des autres n’est pas comparable et il sera totalement impossible d’oublier les comportements contraires à l’éthique maçonnique certes, mais à l’éthique tout court. La maçonnerie est censée nous aider à nous enrichir de nos différences. Nombreux parmi nous, sont ceux qui ont mal interprété la notion d’« enrichissement »

·         la troisième ligne de fracture : « le système de nomination en particulier, des GMP (peu d'entre eux ont tiré les conséquences de leur piètre représentativité (tant spirituelle que profane...), des ON (et qu'avons-nous vu des OP et ON qui dans leur grande majorité, hélas, ont choisi le camp de leurs petits "acquets" (plans de carrière et hochets divers et variés...) contre l'Obédience et leurs F...  ce qui a fait que « rapidement le profane remplace le spirituel . C’est le problème des statuts » il est obligatoire que le GMP soit  ELU … et uniquement  installé par le GM (en supposant que la structure provinciale ait encore un intérêt, ce qu’il faudra démontrer… » 

·          la quatrième ligne de fracture « se trouve devant nous, disent-ils.  Ou nous réformons …« sans délais » notre institution, ou la scission se fera. Personne ne repartira avec les brillants esprits trop occupés à faire perdurer cette maçonnerie de parade au bénéfice de leurs suffisances ».  Sinon, nous ferons comme Bernard Madoff : escroquer les nouveaux pour payer les anciens ».

 

Le 26  et 28 décembre, le myosotis Septimanie publie deux enregistrements audio du GM local, FX d’E de Bo sous les titres «Ecoutez le GM de la province de Septimanie » et «Selon le GMP de Septimanie le hasard existe dans les affaires ».

 Ces deux enregistrements pas si lointains, rappellent le double langage ahurissant des proches de Stifani et de JC F. On y entend le GMP « FX » reprocher à Stifani d’être à l’origine de toute cette « mer.. », on y entend le même personnage prétendre que les liens entre sa fonction, celle de son gendre notaire de JCF, proche de l’étude concernée par l’affaire de la captation d’héritage, ne tiennent qu’au plus grand des hasards.

 

Le 27 décembre le myosotis du Mont Gargan publie « Toutes les formes de résistance sont honorables… » .Pour justifier certaines compromissions, « on nous sert régulièrement le couplet : « il faut sauver la Province ! » or ajoute Guiguingoin, l’auteur de l’article, « il va bien falloir, le jour venu, réfléchir à l’intérêt même des structures provinciales » ; Seuls y voient encore un intérêt les nostalgiques amoureux de l’apparat, et ces « roitelets » qui…permettent contre « vents et marées » de maintenir en place, un système complètement corrompu !

« Aucun système de gouvernance n’est parfait, remarque-t-il, mais cela n’empêche pas de mettre en place des statuts où les Loges retrouveront leurs places qui doivent être prépondérantes ».

« Pour l’instant, ce n’est pas d’un chef prestigieux dont on a besoin, on le choisira quand les structures électives seront mises en place, mais de maçons courageux qui refusent de se coucher ». Il ne faut pas une seconde de plus, reconnaître François…de près ou de loin, ni ceux qui le servent quel que soit l’échelon. Ils sont ses complices quoiqu’ils en disent. Sans eux, il aurait déjà disparu du paysage ».


 

 

Le 28 décembre le myosotis de Rouvray, publie « de monsieur S  à monsieur EX ». Il s’agit d’un article qui retrace l’évolution de la crise que traverse la GLNF. Et qui remonte même à ses racines profondes.

Le grand intérêt de ce panorama est que chaque paragraphe est appuyé par un renvoi vers un article des blogs myosotis , qui traduit bien les événements et les étapes.

Mon commentaire est bref, c’est pour vous laisser plus de temps pour lire directement ce récapitulatif très intéressant.


 

 

Le 29 décembre le myosotis de Neustrie met à notre disposition « Une vidéo de rappel » de 2 minutes, qui vaut tous les longues démonstrations. On y voit la langue de bois totale de Mr FS concernant la province du Val de Loire qu’il a dissoute, ainsi qu’un extrait de l’Ag du 25 mars à Paris.


 

 

Les 28,  29, 30 et 31 décembre, le myosotis Brie-Champagne publie une série d’articles  «La colère est mauvaise conseillère »,  « On touche le fond », «On n’avait pas touché le fond » « Gnomon acte IV  » à l’attention de son guide spirituel en second, un certain JFO. Anaxagore explique comment  ce dernier désire au plus haut point fermer la RL GNOMON dont plusieurs des FF tiennent des propos qui chagrinent sa seigneurie locale.  Malheureusement, alors qu’il cherche par  tous les moyens à justifier  sa décision,  le préfet en second  prend appui sur des articles qui ne sont pas pertinents.

 Anaxagore lui faisant remarquer son erreur, il corrige dès le lendemain (ce qui prouve aussi que le GMP de Brie champagne est un lecteur assidu du myosotis, ce dont chacun le félicite). Mais ce n’est vraiment pas de chance, et se couvrant de ridicule, ce dernier se fourvoie à nouveau en produisant un décret qui n’est pas d’avantage pertinent.   Aussi face à de telles difficultés, Anaxagore est contraint de le remettre à nouveau sur le bon chemin.

Dans le 3ème article, On découvre que le préfet de Stifani vient d’adresser une LRAR au VM de la RL GNOMON par laquelle  il suspend arbitrairement cette loge, et considère que tous les FF qui n’auront pas rejoint une autre loge seront déclarés démissionnaires !! Ainsi que le fait remarquer Anaxagore le contraste est saisissant entre les ACTES du préfet de Stifani et les PAROLES sirupeuses de ce dernier.

Le 4ème article qui contient la réponse du VM de la RL Gnomon. Ce dernier prenant appui sur l’article 11.4 des Constitutions 2009,  signale que sa loge compte 19 FF actifs soit bien au-delà du seuil minima de 5, et qu’elle ne peut  donc être fermée à ce titre.  

 

Par ailleurs, prenant appui sur l’article 10.1.2. des Constitutions 2009 il fait remarquer au GLP, que sa décision n’est pas du domaine de compétence d’un GMP mais uniquement de celle du GM et se voit donc dans l’obligation de refuser de restituer la Charte de sa Loge. 

 

Le 29 décembre le blog la Lumière relate « l’audience de référé sur l’Assemblée Générale forcée par la justice profane » du même jour la direction de la GLNF demandant la suspension de « l’Exécution Provisoire ». Dans l’article de F Koch, on peut lire les arguments développés par les deux avocats Me Pardo et Me pour la GLNF et Me Teitgen pour FMR.

Mais surtout on y apprend que la réponse sera apportée par le tribunal le 5 janvier prochain.

 

Le 29 décembre le myosotis Dauphiné-Savoie publie « Le grand maître nous écrit ». il s’agit d’un courrier personnel adressé par FS à au modérateur du blog, mais qu’il autorise et même encourage ce dernier  à diffuser sur son blog, courrier faisant suite aux menaces de poursuites judiciaires de FS vis-à-vis du modérateur concerné, Fidèle d’Amour, et de leur rencontre.

On y voit FS qui tient un langage cherchant à attendrir le lecteur et qui propose notamment de gracier certains FF, en échange pour faire simple,  d’une mise en sourdine des blogs myosotis.

Article qui a donné lieu à de nombreux commentaires dénonçant  tous la manipulation de notre frère Fidèle d’Amour  par FS, celle-ci étant perçue comme visant essentiellement  à créer la division parmi les blogs.

L’attitude de Fidèle d’Amour étant quant à elle, perçue pour reprendre la synthèse qu’en fait le Modérateur du blog de Rouvray,  comme celle, tout à fait compréhensible, d’un frère qui s'est pris les pieds dans le tapis de ses bonnes intentions, de son affect, de sa générosité et de son amour fraternel ; rappelant aussi qu’il était aussi sous la méchante pression du guide... » 


 

 

Le 29 décembre, le myosotis de Septimanie, publie «2011 – Replâtrage ou Développement durable de la GLNF ». Notre FF Paracelse y soulève les conditions  d’une réelle  reconstruction de la GLNF sur des bases saines. Il y soulève notamment les questions provoquée par cette obédience omni présente, par cette structure hiérarchique, par la maçonnerie de parade qui avaient pris une telle place ces dernière années. Ses réponses sont simples et claires : NON il faut araser ces bases qui nous ont conduit à ce que nous connaissons aujourd’hui et reconstruire à neuf. Les maçons de parade et de pouvoir sur les autres  ne pourront y assouvir leur besoins et partiront d’eux-mêmes.


 

 

Le 31 décembre le blog La lumière publie «GLNF Vœux du GM : de grands mots d’amours et de singuliers non dits ». Il s’agit d’une analyse de la toute dernière lettre de Mr Stifani.

Ce qui surprend le plus F Koch, c’est que la crise de la GLNF qui a éclaté le 4 décembre 2009, et qui paralyse de plus en plus l’obédience, n’est évoquée que de manière quasi subliminale. On pouvait s’attendre à ce que le GM évoque la réponse ce 5 janvier 2011 de la Cour d’appel de Paris, l’organisation  une AG avec à l’ordre du jour sa propre révocation. Mais, « Il n’évoque pas d’avantage que l’appel à ne pas payer ses cotisations, puisque l’adoption du budget a été annulée, connaît un succès inattendu, soit QUINZE fois moins d’encaissement en 2010 qu’en 2009 ».

« …François Stifani brandit une carotte, remarque F Koch. Il annonce solennellement qu’il souhaite la réintégration de la majorité des frères exclus ». Mais demancde-t-il quelle serait la minorité qui ne doit pas l’être ?  Cette annonce sera-t-elle suivie d’effet ? Dans quel délai ? »  Qu’en serait-il des frères qui ont été virés à tour de bras, notamment en Val-de-Loire où toute la province a été suspendu ? … . Cette carotte peut-elle convaincre ?

Enfin «  François Stifani poursuit son numéro d’équilibriste sur la démocratie. Il affirme, souligne F Koch, que le grand maître n’est pas désigné de manière tyrannique. Et qu’il ne s’agit pas non plus d’une élection démocratique profane…  même si ses règles sont respectées ». Une subtilité qu’il «  ne comprend pas ».  


 

 

Le 31 déccembre le blog La Lumière publie «glnf – François Stifani parle à Nice Matin – rien ne peut m’être  reproché » suite à l’étonnante interview accordée par le à  Nice-Matin. On y apprend en effet Trois informations surprenantes :

1. François Stifani juge que les Vénérables et les Premiers surveillants ne représentent pas les 43 000 frères. Ces derniers les élisent pour quoi faire alors si ce n’est pas pour les représenter, demande F Koch ?

2. « Rien ne peut m’être reproché, « affirme François Stifani. Est-ce à dire qu’à la GLNF, le droit à la critique n’existe pas, s’étonne François Koch ? La contestation n’est pour FS  que « miasmes » , autrement dit une « émanation dangereuse de matières putrides dégageant une odeur désagréable.

3. enfin « La lettre signée François Stifani de soutien à Nicolas Sarkozy serait un faux. Sauf que F Stifani n’a pas nié qu’elle été rédigée par l’un de ses proches collaborateurs. Réalisée au siège de la GLNF. Et bien reçue à l’Elysée. ... François Stifani n’a d’ailleurs jamais répondu à La plainte contre X, n’est-elle pas qu’un écran de fumée ?demande F Koch.  Sera-t-elle suivie d’une constitution de partie civile et d’une consignation ? Donc d’une enquête judiciaire ? »

 

 

Calendrier des prochains événements.

  • Le 5 janvier 2011, prononcé du référé concernant la demande de la GLNF de sursoir à l’exécution provisoire du jugement favorable rendu au profit des frères de FMR et donnant à la gouvernance de la GLNF l’injonction de convoquer au plus vite une AG ayant à son ordre du jour la révocation du GM-Président.

  • Le 15 janvier installation de la province de Corse et de son GMP.

 

 

Mes TC et BA Frères,   

J’espère que cette revue aidera, en particulier ceux dont l’activité professionnelle ne laisse que peu de temps, pour s’informer comme ils le souhaiteraient ! Si vous pensez que cette lettre serait utile à l’information des Frères de votre loge ou de frères qui vous sont proches vous pouvez la leur faire suivre. 

 

Bises Fraternelles.  

Philippe C  

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

DrXu 03/01/2011 08:33


Une revue de presse aussi bien censurée:e ncore un coup des hackers???


César du bar de la marine 03/01/2011 08:49



Oui mon Frère, nous avons des petits soucis pour incrire la Revue. A ce stade seul le titre passe !! mais ce sera réglé dans la matinée, tu auras le corps du texte.